Marketing & relation client 61

Le web-to-print réinvente la relation client

vendredi, 12 avril 2013 09:46 Écrit par
> BUSINESS DOCUMENT
Business Document accompagne les entreprises dans l'optimisation de leur relation client
Kompass International, leader mondial de l’information marketing, présent dans 70 pays, a pour vocation de développer le business entre entreprises, en France et à l’international.

La dématérialisation et Internet n'ont pas tué l'imprimé. Bien au contraire, le web et les possibilités offertes en matière de personnalisation du message – une technique de plus en plus utilisée dans les relations avec les clients – offrent une seconde jeunesse à l'imprimé. Le papier n'a pas fini de faire bonne impression d'autant qu'il devient aussi interactif avec le web.


Relation client, quoi de neuf ?

vendredi, 12 avril 2013 09:14 Écrit par
Kompass International, leader mondial de l’information marketing, présent dans 70 pays, a pour vocation de développer le business entre entreprises, en France et à l’international.

Si les outils logiciels destinés à la relation client ne datent pas d'hier, la montée en puissance des réseaux sociaux et de la mobilité bouscule la donne. Pour répondre à ces nouveaux besoins, les éditeurs de logiciels spécialisés proposent des solutions multicanal, sémantiques et de signature électronique. Sur le terrain, des solutions pour souscrire des contrats sans papier commencent à être utilisées.


Les bases de données, un filon à exploiter

mercredi, 13 février 2013 00:00 Écrit par

Parmi les bonnes résolutions affichées par les entreprises françaises en 2013, figure celle de travailler sur leurs bases de données. La moitié d'entre elles déclarent vouloir mieux tirer parti de cette mine d'informations qui peut se transformer en filon pour les entreprises. Explications.

La révolution du Big Data, et la capacité à consolider la masse de données recueillies, ont changé la donne en matière de marketing relationnel. Grâce à l'explosion des informations transitant par Internet et au succès des réseaux sociaux, les entreprises peuvent désormais puiser dans de multiples sources les données à leur disposition pour mieux comprendre le compor­tement de leurs clients. Les intentions d'achat des consommateurs peuvent être anticipées en devinant ce que les clients et prospects recherchent. Parfois jusqu'à l'excès même : l'année dernière, un père de famille américain a appris par le mail que lui avait envoyé un grand magasin, que sa fille était enceinte.


Il fallait bien qu'on réponde un jour à la question d'Alphonse de Lamartine : « objets inanimés, avez-vous donc une âme ? ». Ça y est, enfin presque ! Sans aller jusqu'à prêter une vie intérieure – si on peut dire – à votre prochaine chemise, force est de constater qu'elle peut aujourd'hui avoir sa propre carte d'identité dès sa « naissance », avec son numéro individuel. Rien à voir avec la Sécurité Sociale, même si le système est, dit-on, infaillible. Le miracle de la vie s'appelle RFID.


La croissance du marketing digital n'est pas virtuelle, mais au contraire bien réelle. Preuve en est, la part consacrée aux outils numériques dans les budgets marketing, qui gagne du terrain chaque année. Il est vrai que le marketing digital possède de nombreux atouts, tant sur le plan de l'optimisation des coûts, que sur celui de la personnalisation de la relation avec le client. Mais le papier n'a pas écrit son dernier mot, bien au contraire, tous les spécialistes s'accordent même pour reconnaître une réelle complémentarité entre le print et le web.

En 2012, la part du budget marketing consacré au digital était d'environ 20 %, contre 15 % en 2011. La tendance est bien inscrite, et bon nombre d'entreprises consacrent déjà le tiers de leurs investissements marketing au digital, notamment pour des objectifs bien précis.


Le marketing digital au service du multicanal

dimanche, 18 novembre 2012 00:00 Écrit par
> Paragon
Paragon met son expertise au service du marketing des entreprises

La croissance du marketing digital n'est pas virtuelle, mais au contraire bien réelle. Preuve en est, la part consacrée aux outils numériques dans les budgets marketing, qui gagne du terrain chaque année. Il est vrai que le marketing digital possède de nombreux atouts, tant sur le plan de l'optimisation des coûts, que sur celui de la personnalisation de la relation avec le client. Mais le papier n'a pas écrit son dernier mot, bien au contraire, tous les spécialistes s'accordent même pour reconnaître une réelle complémentarité entre le print et le web.

En 2012, la part du budget marketing consacré au digital était d'environ 20 %, contre 15 % en 2011. La tendance est bien inscrite, et bon nombre d'entreprises consacrent déjà le tiers de leurs investissements marketing au digital, notamment pour des objectifs bien précis.
Selon les résultats du premier Baromètre 2012 du digital marketing, réalisé par Adobe et Valtech, l'acquisition de clients et prospects ainsi que la conversion en actes d'achats, sont les deux priorités recherchées par 80 % des répondants, via les outils de marketing digital. La fidélisation n'étant une priorité que pour 20 % seulement des services marketing interrogés. Voilà pour les objectifs. Côté tendances, les entreprises considèrent que leurs leviers digitaux prioritaires pour 2012 sont l'e-mail (62 %), les réseaux sociaux (56 %), l'optimisation de référencement (49 %), le mobile (38 %), et enfin l'affiliation (18 %). Cela dit, les entreprises restent assez classiques et continuent de miser massivement sur leur site web, tout en s'intéressant progressivement aux nouveaux territoires que sont les réseaux sociaux et les smartphones par exemple.


Au début, tous les entrepreneurs créateurs de leur société, réalisent pratiquement toujours « l’indispensable étude de marché » pour valider et optimiser leur projet de lancement et bâtir un Business Plan sérieux. Mais après, ces mêmes dirigeants oublient souvent la pertinence de l’outil Etude. Rappelons ici quelques fondamentaux.

Les études dites « marketing ad ‘hoc » destinées à maintenir le meilleur cap stratégique possible tout au long du cycle de vie des marques et des entreprises sont donc encore insuffisamment exploitées au sein des sociétés. Le principe de ces études semble même parfois être oublié et carrément écarté de la panoplie des outils auxquels l’entreprise doit faire appel, notamment dans les PME.


Les réseaux sociaux, mode d'emploi

mercredi, 05 septembre 2012 00:00 Écrit par

De plus en plus, les réseaux sociaux sont également une voie de développement d'activités pour les entreprises. D'ailleurs, un certain nombre d'entre elles ont investi, avec plus ou moins de succès, le terrain du « social-commerce ».

Le principe consiste à multiplier les points de vente en s'adaptant aux spécificités des réseaux sociaux » précise Anthony Lecouf, directeur commercial de Pepita, une start-up pionnière du social-commerce en France. Toutefois, il faut bien prendre conscience de la relation particulière qui se noue via les réseaux sociaux. Il s'agit donc de faire du social-marketing pour des consommateurs particuliers. « Il est impératif de définir une méthodologie, ne serait-ce que sur Facebook par exemple, l'entreprise s'adresse à des « fans » et non à de simples consommateurs » poursuit Anthony Lecouf. Par exemple, les offres de la marque doivent y être personnalisées, et il est de bon ton de proposer à ses « fans » des offres privilégiées. Il est important d'animer la page Facebook de son entreprise, avec des offres, mais aussi avec des informations, voire même des jeux. Mais pour peu que cette présence soit bien préparée, organisée et animée, une marque aura tout à gagner de cette relation privilégiée. D'autant plus que les internautes peuvent aussi « liker », c'est-a-dire marquer leur attachement, pour une marque ou une entreprise et relayer l'information auprès de leur propre réseau.


Quand la croissance passe par le web

mercredi, 05 septembre 2012 00:00 Écrit par

Site Internet, e-commerce, réseaux sociaux, marketing digital : bref, la liste des terrains numériques sur lesquels l'entreprise peut - ou doit, affirment certains – s'investir est longue. Et ne cesse d'ailleurs de grandir sous l'effet des évolutions technologiques et des nouvelles habitudes de consommation, comme les achats via un mobile. Avant de s'y aventurer, tour d'horizon avec des explorateurs des nouvelles tendances du web.

"N'oubliez pas que 70 % des entreprises recherchent d'abord des informations sur Internet avant de contacter un futur fournisseur par téléphone" indique Ernesto Soares, directeur commercial d'Alpix. Également enseignant dans un IUT SRC (Service et Réseaux de Communi­cation), il rappelle régulièrement aux étudiants l'importance du web dans la stratégie d'entreprise. Celle-ci peut limiter sa présence à un site corporate ou « vitrine », ou, au contraire, en faire un véritable outil de conquête commerciale en allant jusqu'à la vente en ligne.


> Business Document
Pourquoi mettre en œuvre une stratégie globale de gestion des processus documentaires de l'entreprise ?

Dans le domaine commercial, l'entreprise qui réussit est celle qui touche sa cible. Encore faut-il savoir précisément définir cette cible et bien la connaître. Aujourd'hui, des outils efficaces permettent de qualifier des fichiers clients, de géolocaliser des prospects ou encore de personnaliser la relation client et, donc, de la fidéliser.

Depuis quelques années, la communication des entreprises est devenue « cross-canal ». En clair, cela signifie que de plus en plus de clients s'informent et achètent à partir de plusieurs canaux, sans distinction. Pour les entreprises, cela signifie qu'elles doivent toujours mieux approfondir la connaissance de leurs clients. 
Dans ce contexte, la stratégie marketing doit pouvoir s'appuyer sur une collecte très fine des informations, à tous les niveaux. Cela passe, par exemple, par une gestion globale des informations comme des documents de l'entreprise. Il est important de rappeler que tout document, qu'il s'agisse d'une facture ou d'une fiche prospect, est aussi une mine d'informations qu'il faut savoir utiliser à bon escient.


Page 4 sur 5

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour pouvoir feuilleter gratuitement et intégralement le prochain numéro

   je m inscris test

 

 

Vient de paraître notre édition de juin 2019 de GPO Magazine. Découvrez un extrait et demandez votre version numérique intégrale pour 10 euros TTC 

MAG DIGITAL lire EXTRAIT GPO103-300-250pix.jpg

Extrait du dernier numéro

Découvrez notre édition spéciale Gestion de la Mobilité en entreprises et commandez la version numérique pour 10 euros TTC

Capture d’écran 2019-03-14 à 16.25.08.png

Extrait de l'édition spéciale Gestion de la mobilité 

Connexion

Devenir membre de GPOMag.fr vous permettra de bénéficier de nombreux avantages réservés uniquement aux membres : Recevoir l'édition digitale mensuelle, Feuilleter les cahiers thématiques et les télécharger gratuitement, Feuilleter gratuitement les derniers numéros de l'année en cours, Télécharger le planning rédactionnel pour connaître les sujets de la Rédaction à venir.

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.