Windows Onward

Les bases de données, un filon à exploiter

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Parmi les bonnes résolutions affichées par les entreprises françaises en 2013, figure celle de travailler sur leurs bases de données. La moitié d'entre elles déclarent vouloir mieux tirer parti de cette mine d'informations qui peut se transformer en filon pour les entreprises. Explications.

La révolution du Big Data, et la capacité à consolider la masse de données recueillies, ont changé la donne en matière de marketing relationnel. Grâce à l'explosion des informations transitant par Internet et au succès des réseaux sociaux, les entreprises peuvent désormais puiser dans de multiples sources les données à leur disposition pour mieux comprendre le compor­tement de leurs clients. Les intentions d'achat des consommateurs peuvent être anticipées en devinant ce que les clients et prospects recherchent. Parfois jusqu'à l'excès même : l'année dernière, un père de famille américain a appris par le mail que lui avait envoyé un grand magasin, que sa fille était enceinte.

Après avoir analysé les préoccupations de l’adolescente sur les réseaux sociaux, l’enseigne lui avait envoyé automatiquement des bons de réduction pour des articles de puériculture ! Sans verser dans ce type d'excès, cette anecdote démontre la puissance du Big Data et les bouleversements engendrés dans le domaine des bases de données et du marketing relationnel.

Rassurer le client
L'époque des bases de données limitées à des informations basiques comme l'adresse, le nom et le numéro de téléphone est bien révolue. La masse de données à exploiter est toujours plus volumineuse, et les outils informatiques permettent d'en tirer parti plus facilement pour mener des actions de marketing relationnel toujours mieux ciblées et plus efficaces. Et les clients, comme les prospects, sont de plus en plus sensibles à ce type d'action.
« En période de tension économique, chacun a besoin de se sentir rassuré, et il est évident qu'il ne faut pas considérer ses clients comme des clients lambda et anonymes », souligne Jérôme Guilmain, directeur de la stratégie et du marketing de Kompass International. Un spécialiste de la question, d'autant que l'un des métiers de Kompass consiste justement à aider les entreprises dans leur développement au quotidien, notamment en leur permettant de tirer le meilleur parti de leurs bases de données.
« Pour l'entreprise, il y a un réel besoin de bien connaître le client ou le prospect. De son côté, le client a besoin de se sentir connu et reconnu, d'avoir une relation de proximité pour décider de s'engager, d'autant que nous avons que quelques secondes pour convaincre au travers d'un e-mail » poursuit-il. Cela signifie aussi qu'il faut lui parler de ce qui l'intéresse, au bon moment, et de manière la plus personnalisée possible. Cela suppose au préalable de recueillir des informations très précises et actualisées en permanence. « Aujourd'hui, le multicanal permet de multiplier les occasions de recueillir de nombreuses données. Après cela, il faut bien vérifier si les informations recueillies par des canaux différents vont bien circuler entre elles, et pour cela le choix d'un CRM est primordial »  analyse Jérôme Guilmain.
C'est à partir d'une base de données solide qu'il sera possible de déclencher des actions, d'éta­-blir une stratégie marketing, de travailler des segments de manière ciblée, donc efficace.
La réussite d'un programme de relation clients passera forcément par la qualité de la base de données. L'entreprise peut la gérer et l'optimiser elle-même, ou alors elle peut confier cette mission à un prestataire. Mais il faut bien se dire que c'est un gros travail, car une base de données optimale doit être régulièrement dédoublonnée, « siretée » (N° de Siret vérifié), actualisée. « Plus une base de données est riche, plus elle permettra l'utilisation des critères de sélection variés. Par exemple, les bases de données Kompass proposées à nos clients auto­risent une centaine de critères de sélection, ce qui permet de segmenter précisément les cibles et les messages, renforçant ainsi l’efficacité et donc la performance des actions mises en place », conclut le directeur marketing de Kompass.

Optimiser l'action marketing
« La base de données, c'est effectivement le nerf de la guerre dans le domaine commercial » reconnaît Pascal Favier, président de GMS. Fondée en 1996, GMS a développé un concept unique de régie commerciale offrant tous les avantages de l’externalisation. Acteur majeur de la relation client externalisée, GMS compte un effectif de près de 400 collaborateurs sur toute la France et un CA de près de 20 millions d'euros. La création, l'enrichissement et la qualification des bases de données clients sont autant d’éléments essentiels pour optimiser l'action commerciale. « Il suffit d'ailleurs parfois de nettoyer la base de données pour la rendre plus efficace. Cela dit, il faut descendre au niveau de contact le plus bas possible. Par exemple, dans le cadre d'une activité commerciale, il peut être important de disposer aussi d'une typologie des points de vente, ce qui permettra de proposer le produit et la présen­tation adaptés, en fonction de l'espace disponible » poursuit Pascal Favier.

Résultat : la performance commerciale sera forcément meilleure, mais il sera également possible de réaliser des économies significatives. Par exemple, l'entreprise pourra acheter le nombre de PLV qui pourront être déployées en magasin, sans risque de voir ces équipements rester en réserve faute de place dans le magasin. Et ce n'est qu'un exemple. Cela signifie aussi que les forces de vente doivent également nourrir la base de données, d'autant qu'elles ont une connaissance précise du terrain et des clients.
« Il faut pouvoir être assez chirurgical dans l'approche grâce à une base de données opti­misée » analyse Pascal Favier, qui précise que certains de ses clients ont ainsi pu économiser au moins 50 % de leur budget promotion. Et le fait d'externaliser la fonction commerciale ne réduit pas l'optimisation des bases de données.
« Au départ, cette base est alimentée avec nos données et les données du client, lorsqu'elles sont disponibles. Ensuite ce sont nos équipes qui mettent à jour les données de façon quotidienne, et nos clients disposent ainsi rapidement d'une base qualifiée », conclut Pascal Favier.   

Par Laurent LOCURCIO


Faut-il acheter des bases de données ?

Une base de données doit correspondre précisément aux besoins de l'entreprise. Il est donc toujours intéressant de l'améliorer, de l'optimiser et de la rendre plus efficace. Pour cela, il faut investir d'autant que tous les spécialistes s'accordent à reconnaître que la fiabilité des données, l'actualisation et la qualification des informations sont essentielles. En BtoB, c'est encore plus important qu'en BtoC. L'offre doit être faite au bon niveau de responsabilité de l'entreprise, et évidem­ment, à la personne responsable. Et se tromper, c'est souvent rompre le lien commercial de manière plus ou moins définitive. S'il existe certaines bases de données gratuites, leur point faible tient précisément au manque de précision, de fiabilité et d'actualisation des informations.

 

Les clés pour améliorer sa base de données

1. Analyser sa base de données afin d'en souligner les faiblesses, les erreurs contenues et les points à améliorer.
2. Prévoir un processus d'enrichissement continu, de manière organisée, prenant en compte des données collectées en interne et des possibilités offertes par des prestataires externes spé­cialisés.
3. Définir un processus de normalisation afin de qualifier les données entrantes et de les rendre exploitables de manière efficace.
4. Animer la base en prévoyant son actualisation et les modes de collecte des données.
5. Veiller à la bonne extrapolation des données qui passe par la possibilité de multiplier et de croiser les critères d'extraction.
Lu 5545 fois Dernière modification le jeudi, 16 juillet 2015 08:04
Laurent Locurcio

Journaliste économique, il a notamment collaboré avec la presse spécialisée dont La Tribune, Le Point, Le Monde, LSA, Sport Eco, et bien entendu GPO Magazine. Il a également participé au lancement de titres de presse et a été rédacteur en chef  d’un important magazine d’entreprise. Auteur également de livres d’entreprises, il intervient aussi auprès d’étudiants en formation multi-médias.

Annonces

Windows Onward

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Paru le 4 mars 2024
GPO Magazine N°113
Demandez votre exemplaire au service Vente au numéro

Lire l'extrait GPO 113.png

Paru le 27 novembre 2023
Édition Spéciale Transformation digitale
Recevez-le dès aujourd'hui !
Abonnez-vous à l'année en cliquant ici

Vignette Lire un extrait HS Transfo Digitale.png

Livres Blanc et E-book

Le Système d'Exploitation Hybride Windows 11 de Microsoft Booste la Productivité et la Sécurité en Entreprise
Microsoft a récemment dévoilé Windows 11, son dernier système d'exploitation, qui s'adapte parfaitement au mode…
Quelle stratégie pour établir une relation commerciale durable en Allemagne : un guide pour les dirigeants d’entreprises françaises
L'Allemagne, premier partenaire commercial de la France, demeure un marché d'exportation incontournable pour les entreprises…
Comment favoriser sa transition vers une économie mondiale durable ?
La CSRD contribue à l’objectif de l’Union européenne de promouvoir une économie durable et responsable,…
Plus de livres blanc

Webinaires

Facturation Électronique 2024 : une opportunité de performer pour les entreprises !
Une enquête de Wax Digital a révélé que 70 % des professionnels de la comptabilité…
Comment faire prospérer son entreprise dans la conjoncture actuelle ?
Pour accompagner les entreprises au plus près de leurs préoccupations, les experts de KPMG, Crédit…
Comment aborder la fin du « quoi qu’il en coûte » ?
Symboles du « quoi qu'il en coûte » comme réponse au Covid-19, les prêts garantis…
Plus de webinaires

Services aux entreprises

è Découvrez le réel impact de Windows 11 Professionnel

Grâce à la sécurité activée par défaut, les entreprises du monde entier prennent des initiatives plus audacieuses et des décisions plus rapides.

 
è Facturation électronique 2026

Un guide détaillé sur les étapes clés pour réussir son passage à la facturation électronique 2026 et franchir le pas de la dmatérialisation, avec tous les bénéfices qui l'accompagnent.

LB Facturation electronique 2026 Docuware.png

 

è  BUSINESS FRANCE : Établir des relations commerciales en l'Allemagne

L'Allemagne est le premier partenaire commercial de la France et représente le plus fort potentiel à l'export de la France à horizon 2025. Ce marché à la fois passionnant et exigeant mérite d'adopter une stratégie durable pour établir une relation commerciale sur le long terme. Tel est l'objectif de ce livre blanc de 64 pages intitulé "Quelle stratégie pour établir une relation commerciale avec l'Allemagne", proposé par Business France et ses partenaires de la Team France, et téléchargeable gracieusement.

 Couverture Livre Blanc Business France Allemagne.png

 
è  SYLOB : ERP pour l'industrie

Anticiper les évolutions industrielles et se projeter dans l'usine intelligente du futur, tels sont les objectifs visés par ce guide pratique de 20 pages à destination des PME intitulé "Industrie 4.0 & ERP", proposé par Sylob et téléchargeable gracieusement.

Couv Sylob CTA.png

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts