Gestion 51

Trois questions à Franck Douau, président de l'ACA.


Il est communément admis que les ventes assurent la prospérité d’une entreprise mais une bonne gestion de la fonction achat peut également assurer la stabilité d’une entreprise, dans un environnement en pleine évolution.


Alors que les start-up et la French Tech occupent le devant de la scène, les PME françaises de « l'ancienne économie » restent à la traîne en matière de transformation numérique. Un triste constat confirmé par diverses études. Pourtant, les exemples prouvent que le numérique permet de réaliser des performances même pour les entreprises aux activités les plus classiques.


L’un des plus grands obstacles à l’atteinte des objectifs d’efficacité, de service et de conformité sont les tâches manuelles, tâches prédisposées aux erreurs, auxquelles s’accrochent tant d’institutions. Une entreprise modèle de nos jours, devrait être une entreprise capable de résoudre rapidement les problèmes commerciaux et de positionner l’entreprise pour un succès immédiat mais aussi pour l’avenir.


Pour une entreprise, quelle que soit sa taille, la question de s'engager dans la transition numérique et la dématérialisation des documents ne se pose plus. Les évolutions réglementaires, l'évolution des échanges interentreprises, mais aussi la recherche de gains de productivité et d'économies en font un passage obligé.


Chaque année, l’usurpation d’identité coûte 221 milliards de dollars aux entreprises à travers le monde. En France, près de 1.000 atteintes économiques sont recensées par les services de l’Etat (DCRI, Gendarmerie nationale et Direction de la protection, de la sécurité et de la Défense nationale). Néanmoins le sujet protection des données confidentielles personnelles et celui de la protection du patrimoine intellectuel d’une entreprise restent inconnues d’une grande majorité d’employés, issue du public comme du privé.


Automatiser les processus, de la demande d’achat au paiement, est aujourd’hui au cœur des préoccupations des directions financières. Ce procédé, appelé Procure-to-Pay, est difficile à mettre en place car il est situé au carrefour des fonctions opérationnelles, administratives et comptables. Cependant il est aujourd’hui souvent décrit comme un facteur d’efficacité déterminant pour les entreprises. S’il est souvent initié par le département financier qui souhaite maîtriser ses données, de la demande d’achat au paiement, il vient également faciliter le quotidien de la fonction achats lorsqu’il est mis intelligemment en place. Petit tour d’horizon des atouts du P2P.


Quand c'est bon pour la planète, c'est bon aussi pour le portefeuille. Acheter en tenant compte de critères environnementaux n'est plus aussi onéreux qu'avant. Mieux même, industriels et distributeurs ont fait des efforts pour innover et réduire les coûts, rendant désormais les achats responsables de plus en plus abordables. Bref, optimiser ses achats bureautiques passe aussi par une pratique éco-responsable.


En menant cette étude avec le Mastère Spécialisé Gestion des Achats Internationaux du groupe ESSEC, nous avons cherché à répondre à une question précise : quels sont les enjeux de l’interface Achats Finance et comment la Finance peut-elle contribuer à la crédibilité et à la performance de la fonction Achats ? Nous avons privilégié une approche qualitative en interrogeant individuellement une quarantaine de responsables achats et financiers dans une trentaine de grands groupes.


Depuis le 1er janvier 2015, une étape importante pour l'ouverture des marchés de l'énergie a été franchie : conformément à la Loi dite « Hamon »1, les tarifs réglementés ont été supprimés pour les professionnels (PME, copropriété et acteurs publics) dont la consommation annuelle était supérieure à 200 MWh. À défaut d’avoir souscrit une offre de marché dans le délai imparti, un grand nombre de PME a ainsi basculé automatiquement sur une offre transitoire dont la durée est limitée à six mois. Pourquoi ces entreprises sont-elles « en retard » ? A l’issue de cette offre transitoire, que risquent-elles ? Décryptage par Cécile GUBLER, Directeur Marketing Stratégique et E-business de Total Energie Gaz.


Page 1 sur 4

Le magazine digital

Découvrez un extrait du dernier numéro et demandez votre version numérique intégrale pour 10 euros TTC

MAG DIGITAL lire EXTRAIT GPO 100-300-250 pix.jpgExtrait du dernier numéro

Découvrez un extrait de notre édition spéciale Transformation digitale et commandez votre version numérique intégrale pour 10 euros TTC

MAG DIGITAL Lire Extrait-HS 2017-09-Transfo Digit.jpg

Extrait de l'édition spéciale Transformation digitale

Inscrivez-vous à notre newsletter pour pouvoir feuilleter gratuitement et intégralement le prochain numéro

   je m inscris test

Connexion

Devenir membre de GPOMag.fr vous permettra de bénéficier de nombreux avantages réservés uniquement aux membres : Recevoir la newsletter mensuelle, Feuilleter les cahiers thématiques et les télécharger gratuitement, Feuilleter gratuitement les derniers numéros de l'année en cours, Télécharger le planning rédactionnel pour connaître les sujets de la Rédaction à venir.

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.