Finance 172

Besoin de fonds pour doper votre entreprise mais votre banquier fait la fine bouche ? Ne vous découragez pas : un panel de solutions de financement alternatives peut vous aider à réaliser votre projet. Pour viser juste, voici un panorama des acteurs à solliciter, des plates-formes de crowdfunding aux fonds d'investissement.

Doper une trésorerie négative, financer une opération de croissance externe ou le lancement d'un produit innovant : les contextes qui poussent les PME à rechercher de l'argent frais se conjuguent au pluriel. Selon une étude de l'Ifop publiée en mai 2014, la soif de crédit reste toujours aussi forte : 67 % des chefs d’entreprise déclarent avoir au moins un besoin de financement, un chiffre stable par rapport à janvier 2014. Pourtant, 75 % d'entre eux ressentent un durcissement des conditions de financement des banques. Parmi les freins cités : le financement avec des frais élevés ou à des montants plus faibles que souhaités, évoqué par 45 % des PME. Viennent ensuite les demandes de garanties supplémentaires qui affectent 39 % des répondants, les demandes de co-financements (36 %), la réduction des crédits ou des facilités de trésorerie (26 %) et les délais trop longs d’acceptation de dossiers (21 %).


Selon l’étude American Express menée avec Ipsos sur les attentes et besoins des professionnels et dirigeants de PME et TPE, 60 % des chefs d'entreprises souhaiteraient être accompagnés en matière de gestion financière. Alors que la volonté d'investir des entreprises a progressé de 40 % par rapport à 2013, l'accès aux crédits bancaires est quant à lui devenu plus difficile. Le contexte économique particulièrement tendu impose donc de trouver de nouvelles ressources de financement.

La crise financière a changé la donne, et les financements classiques, à commencer par ceux accordés par les banques tant en matière de trésorerie que d'investissements, sont devenus plus difficiles à obtenir. Selon la 46e édition du Baromètre des TPE réalisé par l'Ifop pour Fiducial, on observait en 2012 une nette remontée des refus de prêts (28 % soit une augmentation de 10 %), alors même que les demandes de garanties supplémentaires concernaient 24 % des dossiers ou encore que l'accord d'un finan­cement était soumis à l'acceptation de taux d'intérêts plus élevés (17 % des cas). Dans ce contexte, les dirigeants d'entreprises ont tout intérêt à se tourner également vers d'autres alternatives de financement. Certaines initiatives sont d'ailleurs mises en place pour justement faire face aux difficultés d'accès des entreprises, et notamment des PME-TPE, aux concours bancaires classiques.


Comment financer vos projets innovants ?

mardi, 17 juin 2014 13:39 Écrit par

Être innovant oui, mais encore faut-il trouver en amont les financements nécessaires pour doper vos projets ! Bpifrance, business angels, fonds d’investissement, tour d’horizon des acteurs incontournables à cibler.

Le lancement d'un nouveau produit, la diversification de votre activité, la protection de vos inventions... Autant de leviers de développement pour votre entreprise, et qui s'appuient sur un même levier stratégique : l'innovation ! Si l'innovation s'impose, en effet, comme un préalable essentiel à la croissance, surtout en ces temps de crise, il s'agit surtout d'un investissement gourmand mettant du temps à produire du cash. Pourtant, « l'innovation n'attend pas, elle doit vite trouver son marché ! », comme le rappelle Jean-Pierre Bayol, directeur général de Digital Place, un cluster en Midi-Pyrénées dédié à la filière numérique. Aussi, c'est à votre charge de trouver illico les sources de financement adaptées. Si la France bénéficie d'un écosystème largement favorable en la matière, encore faut-il faire son choix parmi les multiples aides à l'innovation existantes. Pour vous aider à y voir plus clair, nous avons classé ces dispositifs par catégorie.


> EGC
EGC conseille les entreprises pour limiter les risques financiers

Trésorerie et gestion des risques financiers sont devenues des enjeux majeurs pour les dirigeants d’entreprise. Une préoccupation notamment portée par l’instabilité croissante des marchés financiers et l’augmentation constante des risques d’impayés. Face à ces enjeux, les entreprises adoptent différentes stratégies.

Le contexte économique actuel est notamment marqué par l’internationalisation des activités et le développement des marchés financiers. Une conjoncture qui ouvre la porte à l’augmentation des risques financiers de différentes natures. « Ces risques sont devenus un élément majeur à prendre en compte par les directions financières et les directions générales des entreprises, notamment en raison de leur difficulté à trouver des finan­cements, à sécuriser les liquidités ou encore à faire face à la volatilité exponentielle des taux de change et des prix des matières premières, analyse Guillaume Devaux, associé Mazars en charge de la cellule Financement & Trésorerie d’entreprise. La prise en compte des risques financiers et de leurs modes de gestion est donc actuellement au cœur des préoccupations des dirigeants ». D’ailleurs, d’après une étude Mazars portant sur « la Maîtrise des Risques Financiers1 » réalisée en 2013, 89 % des sondés estiment que la sensibilité de leur organisation aux risques financiers a augmenté au cours des trois dernières années. La moitié des entreprises estime en outre que de nouveaux risques sont mêmes apparus récemment, depuis 2011-2012.


Alors que, face à la frilosité des banques, les entreprises peinent à financer leur activité, les bonnes pratiques en matière de gestion du risque client deviennent un enjeu de taille. Un poste clients, bien géré et sécurisé, apporte en effet la garantie attendue par les partenaires financiers pour octroyer un crédit.

L’investissement des entreprises est essentiel au dynamisme de l’activité économique, surtout en période de crise. Pourtant, en France, force est de constater que l’octroi de crédits bancaires est actuellement au point mort. Il s’est même contracté en 2013 et ce, pour la seconde fois en trois ans. « Nos banques, en ce moment, doivent consolider leurs fonds propres et réduire leur exposition aux risques, ce qui ne rend pas l’accès au financement aussi facile qu’aupa­ravant », préface Xavier Fontanet, professeur à HEC et ancien président d’Essilor, dans le Livre Blanc de Tinubu Square « Financement des PME et ETI : un levier, la maîtrise du risque crédit ». Parallèlement, les capacités d’autofinancement des entreprises en France ne cessent pour leur part de diminuer, passant de 85% en 2000 à 64 % en 2012.


Comment faire des économies sur son loyer ?

mercredi, 15 janvier 2014 09:26 Écrit par

Espaces durablement inoccupés et donc disponibles dans des locaux ? Pourquoi payer pour des surfaces qui ne sont pas utilisées ?


Dans un premier temps, laissez-moi vous conter une petite histoire…
                                                               

berthelootVous allez le constater, les notes de frais de tout salarié qui voyage peuvent être une source de tracasseries et de tentations diverses et variées. En réalité, pour réduire ou éviter ce phénomène, il convient comme toujours d’en identifier et analyser les origines.


Le secret des affaires est un serpent de mer ! Comme tel il n’existe pas au sein des entreprises. On en parle, on le décrit, on l’espère mais pour ce qui est de le concrétiser c’est une autre histoire. Faire appel à un avocat qui, par définition, est tenu au secret professionnel, est à l’évidence un rouage précieux pour identifier et mettre en place les process de protection de toutes les informations sensibles.  


La crise ? Quelle crise ? Si l'on en juge par les résultats de ces entreprises qui ont choisi la voie de la croissance externe pour rester compétitives, la question mérite d'être posée. Toutefois, la réussite n'est pas le fruit du hasard, mais plutôt d'une vision stratégique clairement définie et de partenaires financiers prêts à partager les objectifs visés.

Financement : la croissance externe a encore du crédit
Même si le système bancaire se montre frileux, les projets de croissance externe ont encore la cote auprès des financeurs et des dirigeants d'entreprise. Ainsi, le baromètre Ifop-KPMG-CGPME, publié en octobre et portant sur le financement et l'accès au crédit des PME, montre bien que la situation s'est tendue. D'une part, et pour la première fois depuis le lancement de ce baromètre en 2009, 70 % des dirigeants interrogés font état d'un besoin de financements et d’autre part 37 % déclarent se restreindre dans leurs investissements en raison de difficultés d'accès au crédit. Certes, 48 % des patrons de PME ont des besoins de financements liés à leur activité, en particulier pour soutenir leur trésorerie. Toutefois, 40 % des dirigeants cherchent des crédits pour investir, et parmi ceux-ci, un tiers souhaite réaliser des acquisitions dans le cadre d'une croissance externe. Une tendance en hausse de 4 points dans le baromètre, alors même que les besoins de crédits pour des investissements d'équipement (- 6 points) et d'innovation (- 7 points), dégringolent. Cependant, 76 % des dirigeants de PME font état de mesures de durcissement par les banques et d'allongement de délais d'acceptation.


L'espace unique de paiement en euros, ou SEPA, est un projet d'harmonisation des moyens de paiements en Europe. Imaginé et lancé dès 2002 par les établissements bancaires à la demande de la Commission Européenne, le projet SEPA concerne un total de 32 pays européens(1). Objectif : harmoniser et faciliter les virements, les prélèvements ainsi que les paiements par carte bancaire.


Page 9 sur 13

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Paru le 4 mars 2024
GPO Magazine N°113
Demandez votre exemplaire au service Vente au numéro

Lire l'extrait GPO 113.png

Paru le 27 novembre 2023
Édition Spéciale Transformation digitale
Recevez-le dès aujourd'hui !
Abonnez-vous à l'année en cliquant ici

Vignette Lire un extrait HS Transfo Digitale.png

Livres Blanc et E-book

Le Système d'Exploitation Hybride Windows 11 de Microsoft Booste la Productivité et la Sécurité en Entreprise
Microsoft a récemment dévoilé Windows 11, son dernier système d'exploitation, qui s'adapte parfaitement au mode…
Quelle stratégie pour établir une relation commerciale durable en Allemagne : un guide pour les dirigeants d’entreprises françaises
L'Allemagne, premier partenaire commercial de la France, demeure un marché d'exportation incontournable pour les entreprises…
Comment favoriser sa transition vers une économie mondiale durable ?
La CSRD contribue à l’objectif de l’Union européenne de promouvoir une économie durable et responsable,…
Plus de livres blanc

Webinaires

Facturation Électronique 2024 : une opportunité de performer pour les entreprises !
Une enquête de Wax Digital a révélé que 70 % des professionnels de la comptabilité…
Comment faire prospérer son entreprise dans la conjoncture actuelle ?
Pour accompagner les entreprises au plus près de leurs préoccupations, les experts de KPMG, Crédit…
Comment aborder la fin du « quoi qu’il en coûte » ?
Symboles du « quoi qu'il en coûte » comme réponse au Covid-19, les prêts garantis…
Plus de webinaires

Services aux entreprises

è Comment les données et l’IA peuvent révolutionner les prises de décision ?

L'impact que les données peuvent avoir sur l’entreprise et comment des outils technologiques permettent d’exploiter ces données de manière efficace et sécurisée.

Visualiser la vidéo sur notre chaîne en cliquant ici


è
 Découvrez le réel impact de Windows 11 Professionnel

Grâce à la sécurité activée par défaut, les entreprises du monde entier prennent des initiatives plus audacieuses et des décisions plus rapides.

 
è Facturation électronique 2026

Un guide détaillé sur les étapes clés pour réussir son passage à la facturation électronique 2026 et franchir le pas de la dmatérialisation, avec tous les bénéfices qui l'accompagnent.

LB Facturation electronique 2026 Docuware.png

 

è  BUSINESS FRANCE : Établir des relations commerciales en l'Allemagne

L'Allemagne est le premier partenaire commercial de la France et représente le plus fort potentiel à l'export de la France à horizon 2025. Ce marché à la fois passionnant et exigeant mérite d'adopter une stratégie durable pour établir une relation commerciale sur le long terme. Tel est l'objectif de ce livre blanc de 64 pages intitulé "Quelle stratégie pour établir une relation commerciale avec l'Allemagne", proposé par Business France et ses partenaires de la Team France, et téléchargeable gracieusement.

 Couverture Livre Blanc Business France Allemagne.png

 
è  SYLOB : ERP pour l'industrie

Anticiper les évolutions industrielles et se projeter dans l'usine intelligente du futur, tels sont les objectifs visés par ce guide pratique de 20 pages à destination des PME intitulé "Industrie 4.0 & ERP", proposé par Sylob et téléchargeable gracieusement.

Couv Sylob CTA.png

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts