Finance 100

Comment financer vos projets innovants ?

mardi, 17 juin 2014 13:39 Écrit par

Être innovant oui, mais encore faut-il trouver en amont les financements nécessaires pour doper vos projets ! Bpifrance, business angels, fonds d’investissement, tour d’horizon des acteurs incontournables à cibler.

Le lancement d'un nouveau produit, la diversification de votre activité, la protection de vos inventions... Autant de leviers de développement pour votre entreprise, et qui s'appuient sur un même levier stratégique : l'innovation ! Si l'innovation s'impose, en effet, comme un préalable essentiel à la croissance, surtout en ces temps de crise, il s'agit surtout d'un investissement gourmand mettant du temps à produire du cash. Pourtant, « l'innovation n'attend pas, elle doit vite trouver son marché ! », comme le rappelle Jean-Pierre Bayol, directeur général de Digital Place, un cluster en Midi-Pyrénées dédié à la filière numérique. Aussi, c'est à votre charge de trouver illico les sources de financement adaptées. Si la France bénéficie d'un écosystème largement favorable en la matière, encore faut-il faire son choix parmi les multiples aides à l'innovation existantes. Pour vous aider à y voir plus clair, nous avons classé ces dispositifs par catégorie.


> EGC
EGC conseille les entreprises pour limiter les risques financiers

Trésorerie et gestion des risques financiers sont devenues des enjeux majeurs pour les dirigeants d’entreprise. Une préoccupation notamment portée par l’instabilité croissante des marchés financiers et l’augmentation constante des risques d’impayés. Face à ces enjeux, les entreprises adoptent différentes stratégies.

Le contexte économique actuel est notamment marqué par l’internationalisation des activités et le développement des marchés financiers. Une conjoncture qui ouvre la porte à l’augmentation des risques financiers de différentes natures. « Ces risques sont devenus un élément majeur à prendre en compte par les directions financières et les directions générales des entreprises, notamment en raison de leur difficulté à trouver des finan­cements, à sécuriser les liquidités ou encore à faire face à la volatilité exponentielle des taux de change et des prix des matières premières, analyse Guillaume Devaux, associé Mazars en charge de la cellule Financement & Trésorerie d’entreprise. La prise en compte des risques financiers et de leurs modes de gestion est donc actuellement au cœur des préoccupations des dirigeants ». D’ailleurs, d’après une étude Mazars portant sur « la Maîtrise des Risques Financiers1 » réalisée en 2013, 89 % des sondés estiment que la sensibilité de leur organisation aux risques financiers a augmenté au cours des trois dernières années. La moitié des entreprises estime en outre que de nouveaux risques sont mêmes apparus récemment, depuis 2011-2012.


Alors que, face à la frilosité des banques, les entreprises peinent à financer leur activité, les bonnes pratiques en matière de gestion du risque client deviennent un enjeu de taille. Un poste clients, bien géré et sécurisé, apporte en effet la garantie attendue par les partenaires financiers pour octroyer un crédit.

L’investissement des entreprises est essentiel au dynamisme de l’activité économique, surtout en période de crise. Pourtant, en France, force est de constater que l’octroi de crédits bancaires est actuellement au point mort. Il s’est même contracté en 2013 et ce, pour la seconde fois en trois ans. « Nos banques, en ce moment, doivent consolider leurs fonds propres et réduire leur exposition aux risques, ce qui ne rend pas l’accès au financement aussi facile qu’aupa­ravant », préface Xavier Fontanet, professeur à HEC et ancien président d’Essilor, dans le Livre Blanc de Tinubu Square « Financement des PME et ETI : un levier, la maîtrise du risque crédit ». Parallèlement, les capacités d’autofinancement des entreprises en France ne cessent pour leur part de diminuer, passant de 85% en 2000 à 64 % en 2012.


Comment faire des économies sur son loyer ?

mercredi, 15 janvier 2014 09:26 Écrit par

Espaces durablement inoccupés et donc disponibles dans des locaux ? Pourquoi payer pour des surfaces qui ne sont pas utilisées ?


Dans un premier temps, laissez-moi vous conter une petite histoire…
                                                               

berthelootVous allez le constater, les notes de frais de tout salarié qui voyage peuvent être une source de tracasseries et de tentations diverses et variées. En réalité, pour réduire ou éviter ce phénomène, il convient comme toujours d’en identifier et analyser les origines.


Le secret des affaires est un serpent de mer ! Comme tel il n’existe pas au sein des entreprises. On en parle, on le décrit, on l’espère mais pour ce qui est de le concrétiser c’est une autre histoire. Faire appel à un avocat qui, par définition, est tenu au secret professionnel, est à l’évidence un rouage précieux pour identifier et mettre en place les process de protection de toutes les informations sensibles.  


La crise ? Quelle crise ? Si l'on en juge par les résultats de ces entreprises qui ont choisi la voie de la croissance externe pour rester compétitives, la question mérite d'être posée. Toutefois, la réussite n'est pas le fruit du hasard, mais plutôt d'une vision stratégique clairement définie et de partenaires financiers prêts à partager les objectifs visés.

Financement : la croissance externe a encore du crédit
Même si le système bancaire se montre frileux, les projets de croissance externe ont encore la cote auprès des financeurs et des dirigeants d'entreprise. Ainsi, le baromètre Ifop-KPMG-CGPME, publié en octobre et portant sur le financement et l'accès au crédit des PME, montre bien que la situation s'est tendue. D'une part, et pour la première fois depuis le lancement de ce baromètre en 2009, 70 % des dirigeants interrogés font état d'un besoin de financements et d’autre part 37 % déclarent se restreindre dans leurs investissements en raison de difficultés d'accès au crédit. Certes, 48 % des patrons de PME ont des besoins de financements liés à leur activité, en particulier pour soutenir leur trésorerie. Toutefois, 40 % des dirigeants cherchent des crédits pour investir, et parmi ceux-ci, un tiers souhaite réaliser des acquisitions dans le cadre d'une croissance externe. Une tendance en hausse de 4 points dans le baromètre, alors même que les besoins de crédits pour des investissements d'équipement (- 6 points) et d'innovation (- 7 points), dégringolent. Cependant, 76 % des dirigeants de PME font état de mesures de durcissement par les banques et d'allongement de délais d'acceptation.


L'espace unique de paiement en euros, ou SEPA, est un projet d'harmonisation des moyens de paiements en Europe. Imaginé et lancé dès 2002 par les établissements bancaires à la demande de la Commission Européenne, le projet SEPA concerne un total de 32 pays européens(1). Objectif : harmoniser et faciliter les virements, les prélèvements ainsi que les paiements par carte bancaire.


En ces périodes de crise que nous connaissons, de nombreuses PME, faute de temps ou d'accompagnement qualifié, ne recourent pas aux crédits d'impôt dont elles pourraient bénéficier. Cela est dommageable, dans la mesure où un crédit d'impôt est une réduction d'impôt sur le revenu ou sur les sociétés, pouvant donner lieu à un remboursement, même si la société est non imposable. Explications.


Urgence sur le SEPA

jeudi, 03 octobre 2013 07:42 Écrit par

À partir du 1er février 2014, l’Europe impose à toutes les entreprises la norme Sepa pour les prélèvements et virements. Une contrainte à prendre rapidement en compte pour éviter tout risque. État des lieux.

Le 1er février prochain, le Sepa - Single Euro Payments Area ou espace unique de paiement en euros - deviendra une obligation pour tous. Les prélèvements et les virements bancaires devront respecter les spécifi­cations de cette norme européenne. Le Sepa a pour objet global de créer une nouvelle gamme de moyens de paiement communs incluant les mêmes conditions dans l'ensemble de la zone euro. « Il s’agit d’une uniformisation des moyens de paiement en Europe », résume Joël Quéré, directeur business développement d’Athic. Selon la Caisse des Dépôts et Consignations, grâce à cette norme, la zone euro devient une zone domestique de paiement. Le Sepa se concrétise par une nouvelle identification bancaire, par une normalisation des dates de valeur à J+1 après réception de fonds pour les tous les mouvements internes à l’Europe et par des modifications dans les informations accompagnant les virements et prélèvements. Il s’agit notamment d’une extension de zones de libellés pour décrire, par exemple, les motifs de virement, et faciliter l'imputation. « Des gains en termes de lisibilité », illustre une banquière de la Caisse des Dépôts.


Page 4 sur 8

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour pouvoir feuilleter gratuitement et intégralement le prochain numéro

   je m inscris test

Vient de paraître notre édition spéciale Transformation Digitale en entreprises et commandez la version numérique pour 10 euros TTC

MAG DIGITAL Lire-extrait HS 2019-09 Transfo digitale-300-250 pix.jpg

Extrait de l'édition Transformation digitale 

 

Découvrez notre édition de juin 2019 de GPO Magazine. Découvrez un extrait et demandez votre version numérique intégrale pour 10 euros TTC 

MAG DIGITAL lire EXTRAIT GPO103-300-250pix.jpg

Extrait du dernier numéro

Connexion

Devenir membre de GPOMag.fr vous permettra de bénéficier de nombreux avantages réservés uniquement aux membres : Recevoir l'édition digitale mensuelle, Feuilleter les cahiers thématiques et les télécharger gratuitement, Feuilleter gratuitement les derniers numéros de l'année en cours, Télécharger le planning rédactionnel pour connaître les sujets de la Rédaction à venir.

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.