La dématérialisation des factures devient « intelligente »

La dématérialisation des factures devient « intelligente »

Finance Écrit par  jeudi, 05 juillet 2018 20:04 Taille de police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Le Cloud représente aujourd’hui une réelle opportunité pour accélérer sa mutation techno- logique. Et désormais, c’est au tour de l’Intelligence artificielle et de la robotisation de s’inviter dans le processus de dématérialisation et lui permettre d’augmenter en efficacité.

Le Cloud diffuse ces technologies dans les PME
D’ailleurs, les éditeurs et opérateurs positionnés sur la gestion de la chaîne financière, ont profité des opportunités du Cloud pour apporter des fonctionnalités répondant plus spécifiquement aux besoins d’agilité, de flexibilité et d’efficacité des services financiers et de comptabilité. Ainsi, aujourd’hui, des solutions SaaS Cloud existent pour quasiment chaque brique fonctionnelle utilisée par ces services (gestion des notes de frais, réconciliations comptables, gestion du cycle fournisseur, gestion du cycle client). Les systèmes d’information dans le Cloud permettent également de faire évoluer les axes d’analyses dans la durée et de gérer le temps réel, et s’intègrent facilement dans l’architecture applicative de l’entreprise. « La mutualisation des données sur le Cloud permet également de proposer de nouveaux services jusque-là indisponibles en mode on-premises explique Eric Brétéché, chef de produit marketing chez ITESOFT. Par exemple, avec un service de lecture automatique des factures dans le Cloud, l’optimisation de l’extraction des données de la facture d’un fournisseur est instantanément disponible pour tous les clients du service qui bénéficient des meilleurs taux de lecture sans aucun effort de paramétrage ». Avec le Cloud, les entreprises s’affranchissent par ailleurs de toute maintenance ou autre gestion des montées de version. « La plupart des entreprises sont désormais convaincues des bénéfices apportés par le Cloud, notamment en termes de rapidité de mise en œuvre et de consommation à l’usage », poursuit Eric Brétéché.

Intégrer de l'Intelligence Artificielle dans la facture
Au-delà du Cloud, tout l’enjeu pour les services financiers et comptabilité consistent à mettre en œuvre des processus dématérialisés de bout en bout, sur l’ensemble de la chaîne financière, ce qui implique notamment une numérisation des documents entrants puis leur intégration automatique en comptabilité et, enfin, leur archivage légal. « La transformation du document papier en document électronique, via notamment une technologie de lecture automatique de caractères (OCR) n’a d’intérêt que si le document numérique est ensuite interfacé avec la comptabilité », insiste Daniel Louismet, coordinateur technique du cabinet d’expertise comptable Sadec-Akelys. Une approche que rend aujourd’hui possible le développement de l’intelligence artificielle. « Les technologies de lecture automatique des documents (OCR) intègrent de plus en plus d’intelligence artificielle (IA), précise à ce sujet Dominique Bougnot. L’IA permet notamment d’améliorer la reconnaissance des données sur les factures papier, et ce, à un niveau proche de l’œil humain, puis facilite ensuite les imputations automatiques en comptabilité ».

Le deep learning s’invite dans les processus financiers
Aujourd’hui, l’intelligence artificielle au travers du deep learning permet d’aller encore plus loin dans cette approche. « Le deep learning consiste à construire des algorithmes sachant résoudre des situations complexes ou à prendre des décisions relatives à son domaine d’application, comme le ferait un humain » explique Emmanuel Olivier, Directeur général d’Esker. De nombreux cas d’usage du deep learning existent déjà en matière de comptabilité et de finance, comme apprendre à reconnaître et séparer des documents dans un fichier PDF, extraire les données à partir de l’image d’une facture, ou encore proposer une imputation comptable et analytique à partir des caractéristiques d’une facture. « Grâce au deep learning, notre plate-forme, qui reçoit des factures fournisseurs par différents canaux, peut par exemple les trier en fonction de la nature du document (facture, bon de commande, spam…) et de la langue utilisée, ajoute Emmanuel Olivier. Elle peut également ouvrir un document pour vérifier s’il contient plusieurs factures, et les envoyer sur le bon circuit de validation. Des tâches qui étaient auparavant faites par les comptables ». Nicolas Gudin, directeur France de Basware, ajoute pour sa part « que les différentes technologies liées à l’intelligence artificielle (machine learning, deep learning…) permettent également de renforcer la précision et la finesse des analyses financières : identification des factures en retard de paiement ou frauduleuses à partir des comportements de paiement des clients, identification des fournisseurs les plus sollicités pour redéfinir ensuite les conditions d’achats… ».

La robotisation renforce l’efficacité des services financiers
La transformation digitale des services comptables et financiers peut également passer par l’automatisation de leurs processus administratifs, via des solutions de Robotic Process Automation (RPA). Ces dernières, en prenant la main sur l’ordinateur du collaborateur, peuvent effectuer l’ensemble de ses tâches transactionnelles de routine et sans valeur ajoutée (saisie récurrente de données, extraction et conversion de données, contrôle, archivage, comptes rendus standards périodiques…). « Dans un service de comptabilité, toute opération de récupération manuelle d’informations dans un système tiers (bons de commande, factures fournisseurs, etc.) peut par exemple être réalisée par un robot », précise Emmanuel Olivier. Ainsi déchargés de ces tâches sans valeur ajoutée, les comptables disposent de davantage de temps pour se consacrer, par exemple, à de l’analyse ou du contrôle de gestion.

Quelles qu’elles soient, ces nouvelles technologies contribuent à la transformation digitale de la fonction finance et à la valorisation des métiers qui la composent. Peu à peu, le comptable sort ainsi de ses traditionnelles missions de producteur d’informations pour se consacrer à des tâches à plus forte valeur ajoutée, et accompagner son entreprise dans son développement.

Lu 1355 fois Dernière modification le vendredi, 17 août 2018 08:25
Anne Del Pozo

Elle collabore depuis près de 20 ans à différents magazines en qualité de journaliste.

Elle y traite de sujets articulés essentiellement autour de la finance, des flottes automobiles, du voyage et du tourisme d'affaires ou encore des ressources humaines. Anne del Pozo participe également à la rédaction de nombreux témoignages clients et de newsletters d'entreprise.

Le magazine digital

Découvrez un extrait du dernier numéro et demandez votre version numérique intégrale pour 10 euros TTC

Capture d’écran 2018-11-13 à 12.56.55.png

Extrait du dernier numéro

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour pouvoir feuilleter gratuitement et intégralement le prochain numéro

   je m inscris test

 

Découvrez un extrait de notre édition spéciale Transformation Digitale et commandez votre version numérique intégrale pour 10 euros TTC

MAG DIGITAL Lire Extrait HS 2018 07 Tranfo digitale

Extrait de l'édition spéciale Transformation Digitale

Connexion

Devenir membre de GPOMag.fr vous permettra de bénéficier de nombreux avantages réservés uniquement aux membres : Recevoir l'édition digitale mensuelle, Feuilleter les cahiers thématiques et les télécharger gratuitement, Feuilleter gratuitement les derniers numéros de l'année en cours, Télécharger le planning rédactionnel pour connaître les sujets de la Rédaction à venir.

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.