Sites industriels clés en main : un signal positif, mais pas une garantie pour une réindustrialisation réussie

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Le gouvernement vient d’annoncer la liste des 55 sites industriels clés-en-main identifié pour accélérer le processus d’implantation et de réindustrialisation. C’est un signal positif mais seulement le début du chemin, car de nombreux obstacles devront encore être levés, notamment en termes d’acceptabilité, pour changer réellement la donne. Ce n'est pas parce qu'un site est disponible qu'un projet industriel est assuré de s'y implanter.

L'accès au foncier industriel est un enjeu central pour la réindustrialisation

On estime avoir besoin de 22 000 Hectares d'ici 2030 pour atteindre nos objectifs de réindustrialisation : 16 000 seraient acquis par densification du foncier existant et 6000 par de l'identification de nouveaux sites. A cette fin, l'État a mené ces derniers jours une triple action : encourager la remontée de nouveaux fonciers avec 55 nouveaux sites clé en main à horizon 2030 ; démocratiser la recherche de foncier grâce à la plateforme France Foncier + (Cerema et Banque des territoires) ; enfin, rassurer les entrepreneurs et les collectivités en sortant des projets d'envergure nationale ou européenne de la contrainte régionale du ZAN.

C’est un signe fort montrant que le gouvernement a entendu les inquiétudes des acteurs locaux sur la disponibilité de foncier industriel. Des moyens sont mis pour faire avancer le sujet : nouveaux outils, nouvelles équipes (la Direction Générale des Entreprises, par exemple, dispose désormais d'une équipe dédiée à la réindustrialisation) et un budget (450 millions d’euros pour soutenir la mise à disposition rapide des sites clé en main).

Le dévoilement des 55 sites clé en main confirme aussi à ceux qui en doutaient que nous avons toujours en France de grands fonciers (plus de 100 Ha), y compris en Île-de-France avec le site de Paris Villaroche, en Seine-Et-Marne (177 Ha). De même, certains sites, comme celui de SAM à Decazeville, se voient offrir l’opportunité de réécrire une histoire industrielle sur des lieux marqués par la désindustrialisation.

Site industriel

Même si le signal est positif, nous n'en sommes toujours qu'au début de l'histoire

Cependant, il y a encore du chemin à faire. Ces sites, même s'ils sont dits "clé en main", ne sont pas disponibles immédiatement : 5 le seront en 2024, les autres entre 2025 et 2030. Ces sites permettront de s’implanter plus vite mais pas tout de suite. De même, il faut sanctuariser ce foncier à usage industriel à horizon 2030 ; d’ici 5 ans, de l'eau va couler sous les ponts.

Enfin, 3000 Ha ne représentent que la moitié de l’objectif : c’est nécessaire mais pas suffisant. Il faudra donc s’appuyer sur d’autres sources, par exemple sur les propriétaires industriels privés disposant des surfaces disponibles et désireux de les louer à des PME ou start up en croissance. On peut aussi attendre une nouvelle vague de sites clé en main, annoncée mais non confirmée.

Pour les territoires aussi, l'histoire ne fait que commencer

L'annonce "top down" de ces sites doit rencontrer les besoins "bottom up" du terrain. Quelles filières faut-il privilégier ? Faut-il favoriser l'endogène (les entreprises locales qui souhaitent grandir) ou l'exogène (des projets nouveaux, français ou étrangers) ? On sait que les territoires disposent de projets d'innovation au sein de PME locales, qui ne comptent pas dans les investissements étrangers ou les innovations de rupture. Faut-il faire des paris, prendre des risques ? Choisit-on la start-up industrielle dans les SMR, possible gigafactory demain, ou des projets plus sûrs et peut-être moins utiles au territoire ?

Même si les collectivités ont fait acte de candidature, leurs stratégies pour ces sites ne sont pas nécessairement prêtes. On le comprend : avant le ZAN, certaines n'avaient pas besoin de cibler et de sélectionner les projets des entreprises. Aujourd'hui, elles doivent construire des stratégies industrielles qui se traduisent par des démarches de prospection et de sélection auxquelles elles n’étaient pas habituées. Dire non est un exercice difficile, en particulier lorsque cela concerne une entreprise implantée sur le territoire depuis longtemps. Pour construire ces stratégies, il faut sonder la gouvernance des parties prenantes locales : entreprises, associations, institutionnels, citoyens. Un temps précieux et indispensable qui s’ajoute aux autres priorités et qui peut ralentir le processus d’implantation.

Enfin, les entreprises seront toujours confrontées à une concurrence vive des projets d’implantation et à la difficulté de l’acceptabilité des projets industriels

Les sites clé en main n’échapperont pas à la concurrence entre projets industriels. La visibilité accrue n’améliore pas les choses. De plus, nous l’avons dit plus haut, les territoires deviennent sélectifs ; certains ont déjà commencé à développer des grilles d'évaluation des projets d’implantation sur des critères d'impact économique, environnemental et territorial. Par exemple, une nouvelle usine qui crée une sous-traitance locale aura un impact territorial plus fort qu’une usine qui ne fait pas travailler l’écosystème.

Les industriels doivent ainsi démontrer un impact territorial significatif. Pour cela, il leur faut faire un diagnostic territorial - quels enjeux, quels besoins - et formuler une réponse adaptée : densification foncière, sobriété en eau, emploi pour des populations en réinsertion, aide au logement des salariés… et surtout, minimiser les possibles nuisances : rejets, bruit, lumière, camions…

Car malgré les nouveaux sites clé en main et les efforts des pouvoirs publics, l'acceptabilité des projets industriels reste un enjeu. Tous les mois, des projets industriels majeurs sont retoqués par la Commission Nationale du Débat Publique. Ce n'est pas parce qu'un site est disponible qu'un projet industriel est assuré de s'y implanter.

Par Virginie Saks, associée du cabinet Compagnum, experte sur l'industrie verte

Lu 390 fois Dernière modification le lundi, 06 mai 2024 16:00
La rédaction

Le service Rédaction a pour mission de sélectionner et de publier chaque jour des contenus pertinents pour nos lecteurs internautes à partir d’une veille approfondie des communiqués de presse pour alimenter les rubriques actualité économiques, actualités d’entreprises, études ou encore actualités sectorielles. Pour échanger avec notre service Rédaction web et nous faire part de vos actualités, contactez-nous sur redaction@gpomag.fr

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Paru le 30 juin 2024
GPO Magazine Hors-série RH, Entreprise Agile et Mobilité
Demandez votre exemplaire au service Vente au numéro

Visualiser extrait HS Mobiilté GPO 06:24.png

Paru le 4 mars 2024
GPO Magazine N°113
Demandez votre exemplaire au service Vente au numéro

Lire l'extrait GPO 113.png

Livres Blanc et E-book

15 propositions pour lutter contre la fraude et la criminalité financière
Comment améliorer la lutte contre la fraude et la criminalité financière ? Quel arsenal législatif…
Guide Infrastructure 2024 pour gérer plus facilement son IT
Dans un environnement où la technologie évolue, les entreprises doivent constament adapter et améliorer leurs…
Guide stratégique pour la direction générale : implémentation et utilisation optimale d'un ERP
La mise en place ou le remplacement d’une solution ERP est un choix fort qui…
Plus de livres blanc

Webinaires

Facturation Électronique 2024 : une opportunité de performer pour les entreprises !
Une enquête de Wax Digital a révélé que 70 % des professionnels de la comptabilité…
Comment faire prospérer son entreprise dans la conjoncture actuelle ?
Pour accompagner les entreprises au plus près de leurs préoccupations, les experts de KPMG, Crédit…
Comment aborder la fin du « quoi qu’il en coûte » ?
Symboles du « quoi qu'il en coûte » comme réponse au Covid-19, les prêts garantis…
Plus de webinaires

Services aux entreprises

è Comment gérer plus facilement son infrastucture IT ?

Le guide complet pour découvrir toutes les solutions IT qui permettent d'élaborer une stratégie informatique performante : solutions d'infrastructures, réseau et sécurité, énergies, baies et racks

Télécharger le Guide Infrastructure IT 2024-2025

Photo Guide Infra IT 2024 Inmac.png

 

è Direction générale, quel niveau d'exigence requis pour le déploiement d'un ERP dans une entreprise industrielle ?

Les clés du niveau d'implication de la direction générale dans un projet d'acquisition ou d'implémentation d'un ERP industriel

Télécharger le livre blanc 

EBOOK SYLOB - Direction Générale.jpg

 

è Comment les données et l’IA peuvent révolutionner les prises de décision ?

L'impact que les données peuvent avoir sur l’entreprise et comment des outils technologiques permettent d’exploiter ces données de manière efficace et sécurisée.

Visualiser la vidéo sur notre chaîne en cliquant ici


è
 Découvrez le réel impact de Windows 11 Professionnel

Grâce à la sécurité activée par défaut, les entreprises du monde entier prennent des initiatives plus audacieuses et des décisions plus rapides.

 
è Facturation électronique 2026

Un guide détaillé sur les étapes clés pour réussir son passage à la facturation électronique 2026 et franchir le pas de la dmatérialisation, avec tous les bénéfices qui l'accompagnent.

LB Facturation electronique 2026 Docuware.png

 

è  BUSINESS FRANCE : Établir des relations commerciales en l'Allemagne

L'Allemagne est le premier partenaire commercial de la France et représente le plus fort potentiel à l'export de la France à horizon 2025. Ce marché à la fois passionnant et exigeant mérite d'adopter une stratégie durable pour établir une relation commerciale sur le long terme. Tel est l'objectif de ce livre blanc de 64 pages intitulé "Quelle stratégie pour établir une relation commerciale avec l'Allemagne", proposé par Business France et ses partenaires de la Team France, et téléchargeable gracieusement.

 Couverture Livre Blanc Business France Allemagne.png

 
è  SYLOB : ERP pour l'industrie

Anticiper les évolutions industrielles et se projeter dans l'usine intelligente du futur, tels sont les objectifs visés par ce guide pratique de 20 pages à destination des PME intitulé "Industrie 4.0 & ERP", proposé par Sylob et téléchargeable gracieusement.

Couv Sylob CTA.png

 

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts