Animated Basware GPO Magazine FR mandate 1000x200

Comment les DAF peuvent atteindre l’objectif du Zero Day Close ?

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Car au-delà d’assurer leurs tâches quotidiennes dans ce contexte difficile, les DAF se retrouvent également en première ligne pour accompagner l’entreprise dans la redéfinition de ses fondamentaux et dans sa transformation durable.

Des défis colossaux au royaume de l’incertitude et de l’instabilité qui les contraignent à repenser parfois entièrement leurs process, même si la crise du covid les avait déjà obligés à s’adapter.

Parmi ces process au cœur de la fonction financière, on retrouve la clôture comptable. Elle concerne l’arrêt des enregistrements de l’ensemble des écritures comptables sur la période. Elle permet d’analyser les performances passées et en cours, la mise en place de stratégies commerciales et de financement adéquates sur des marchés en mouvement constant, mais également la réalisation d’audits et de reporting, de prévisionnels et de Business Plans, à destination des différents services ou des partenaires financiers.

Cette réconciliation des états financiers à la fin de la période - qu'elle soit mensuelle, trimestrielle ou annuelle - est traditionnellement un processus laborieux qui peut prendre des semaines. Or, au fil des années, la pression des marchés, des actionnaires, des régulateurs et des dirigeants ne fait que s’exacerber, réduisant encore plus le temps de production des informations pour les responsables financiers. Face à cette nouvelle donne, comment les entreprises peuvent-elles accélérer la production de leurs états financiers tout en maintenant un haut degré de fiabilité ?

Le « zero day close » ou le nouveau le Graal des fonctions finance

Dans un contexte économique de forte volatilité, de concurrence exacerbée et de course à l’innovation technologique, les entreprises souhaitent logiquement accélérer leurs processus de clôture comptable. Cette démarche, baptisée le « zero day close », a pour objectif de réduire les délais de clôture à quelques jours au lieu de quelques semaines.

Elle permet ainsi aux responsables financiers d’analyser les performances passées et celles en cours, de mettre en place des stratégies commerciales et financières adaptées au marché, de concrétiser des audits et des reportings hautement fiables, de réaliser des business plans à destination des différentes parties prenantes de l’entreprise et de prendre des décisions rapides tout au long de l’exercice sans une mobilisation supplémentaire des équipes. Le « zero day close » permet donc une prise de décision plus rapide, plus juste rendant ainsi l’entreprise plus agile.

Parallèlement, clôturer et publier ses comptes rapidement est perçu comme un indicateur de performance par les partenaires financiers et les investisseurs. Une clôture rapide et réussie témoigne d’une bonne santé financière et d’une réelle maîtrise des processus.

Les écueils à la mise en place du « zero day close »

Mais si sur le papier le « zero day close » est plébiscité par les entreprises, tant il présente d’avantages pour les responsables financiers, sa mise en place reste un défi à relever. En effet, une telle (r)évolution ne peut évidemment s'envisager qu'avec des outils technologiques adaptés. Un constat partagé par de nombreuses directions financières puisque selon une étude menée par PwC sur les priorités des DAF en 2022, 34 % d’entre eux estiment que l’automatisation des processus est prééminente.

On observe néanmoins un écart entre ce que priorisent les DAF et la réalité du terrain, qui s’explique par différentes raisons. Tout d’abord, parce que bien que la crise ait été un véritable catalyseur de la transformation digitale de la fonction finance, le travail à distance, la recherche d’erreurs et leurs corrections à la main constituent un frein considérable au « zero day close ».

Soumise à de fortes contraintes de temps, en particulier lors des périodes clés de clôture, l’automatisation est donc une solution, mais celle-ci entraîne néanmoins des changements que la fonction comptable n’est pas toujours prête à embrasser.

La Tech à la rescousse de la fonction finance

Pour autant, les entreprises doivent pallier ce gap culturel et renouveler leur environnement logiciel car, alors que les équipes financières continuent de ressentir la pression de faire toujours plus, la nécessité d’aider les autres départements à la prise de décision dans un environnement mouvant, la technologie constitue leur meilleur moyen de réaliser leurs missions et de clôturer plus rapidement.

En effet, en automatisant les processus de clôture dans le but de les accélérer, les entreprises peuvent évoluer vers un modèle de comptabilité continue, où l'automatisation, le contrôle et les tâches de fin de période sont intégrés aux opérations quotidiennes.

L’utilisation de nouvelles technologies, comme le Machine Learning, permet de détecter des anomalies dans les écritures comptables en les comparant à d'autres écritures pour des transactions similaires. Cela permet aux équipes comptables d'identifier les anomalies et de corriger les problèmes de rapprochement au fur et à mesure qu'ils se produisent plutôt qu'au moment de la clôture.

Cette approche permet d'aligner le très strict calendrier comptable sur les autres activités de l'entreprise, donnant aux équipes financières la possibilité de consacrer davantage de temps à des recherches et à des analyses, de se concentrer sur des tâches à plus de valeur ajoutée et de réduire considérablement la marge d’erreurs, créant ainsi de la valeur pour l'ensemble de l'entreprise.

Ainsi, ces dernières années, l'automatisation de la clôture financière est passée d'incontournable à indispensable, car elle apporte aux entreprises et aux directeurs financiers un avantage concurrentiel indéniable. Inversement, en retardant l'adoption de l'automatisation, ou l’adoption d’un système financier dans le Cloud, les directeurs financiers se privent de générer plus de valeur pour l'entreprise et d'élaborer efficacement des stratégies pour l'avenir.

Une montée en puissance des outils financiers est donc indispensable pour basculer de la gestion des process vers une vision prospective, mais aussi pour développer les synergies entre des entités travaillant jusqu'à présent très en silo. Il s’agit donc bel et bien d’une révolution pour les systèmes d’information mais également pour les équipes, qui doivent changer leur façon de penser.

Par Frédéric Portal, Solution Marketing Director for Financials Workday

Lu 416 fois Dernière modification le mercredi, 08 mars 2023 14:22
La rédaction

Le service Rédaction a pour mission de sélectionner et de publier chaque jour des contenus pertinents pour nos lecteurs internautes à partir d’une veille approfondie des communiqués de presse pour alimenter les rubriques actualité économiques, actualités d’entreprises, études ou encore actualités sectorielles. Pour échanger avec notre service Rédaction web et nous faire part de vos actualités, contactez-nous sur redaction@gpomag.fr

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Paru le 9 mai 2023
Édition Spéciale Finance / Achats
Recevez-le dès maintenant !
Recevoir la version PRINT en cliquant ici
Recevoir la version NUMÉRIQUE en cliquant ici

 Vignette Extrait HS Finance Achats 2023.png

Paru le 21 Mars 2023
GPO MAGAZINE N°111

Capture d’écran 2023-03-17 à 12.02.41.png

Livres Blanc et E-book

Comment favoriser sa transition vers une économie mondiale durable ?
La CSRD contribue à l’objectif de l’Union européenne de promouvoir une économie durable et responsable,…
Se préparer à la mise en place de la réforme sur la facturation électronique, les clés pour une transition réussie
La mise en place de la réforme sur la facturation électronique profitera à l’administration fiscale…
Atteindre la performance industrielle grâce à l’industrie 4.0 et aux ERP
L’industrie 4.0 se base principalement sur l’union du monde physique et du monde virtuel. Ce…
Plus de livres blanc

Webinaires

Comment faire prospérer son entreprise dans la conjoncture actuelle ?
Pour accompagner les entreprises au plus près de leurs préoccupations, les experts de KPMG, Crédit…
Comment aborder la fin du « quoi qu’il en coûte » ?
Symboles du « quoi qu'il en coûte » comme réponse au Covid-19, les prêts garantis…
Comment simplifier la réservation hôtelière ?
Et si le voyage d’affaires devenait aussi simple que le voyage loisir ? Pour permettre…
Plus de webinaires

Services aux entreprises

è  SYLOB : ERP pour l'industrie

Anticiper les évolutions industrielles et se projeter dans l'usine intelligente du futur, tels sont les objectifs visés par ce guide pratique de 20 pages à destination des PME intitulé "Industrie 4.0 & ERP", proposé par Sylob et téléchargeable gracieusement.

Couv Sylob CTA.png


è
  YOOZ : Facture électronique

Être prêt pour la facture électronique à échéance 2204-2026. Pourquoi la réforme, comment en profiter, les risques et les pièges à éviter, comment choisir sa plateforme, les étapes indipensables, une feuille de route proposée dans ce livre blanc Yooz de 39 pages téléchargeable gratuitement.

Yooz-LB-MissionPossible-700x400.jpg

 

è  ACROBAT : L'application PDF

Acrobat, l'application PDF n°1 adoptée par + de 5 millions de professionnels dans le monde. Rencontre avec Lofti Elbouhali, spécialiste Adobe chez inmac wstore

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts