Qualité de vie au travail : un salarié désengagé coûte 14 310 € par an à son entreprise

Etudes Écrit par  jeudi, 22 octobre 2020 13:36 Taille de police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Dans un contexte où la crise sanitaire a profondément modifié l’organisation du travail et poussé les entreprises à la généralisation du télétravail, l’importance du bien-être au travail est d’autant plus d’actualité, et doit être placé au coeur des préoccupations des entreprises et de la société.

Bien que les télétravailleurs souhaitent actuellement, dans leur grande majorité, continuer à travailler à domicile, les entreprises doivent veiller à prendre en compte certains risques pouvant impacter la qualité de l’engagement.

L’environnement de travail est au centre de ces préoccupations car le collaborateur doit pouvoir profiter d’un équipement adapté en termes de mobilier et de technologie, afin d’être le plus efficace et d’éviter les risques de douleurs musculosquelettiques pouvant conduire à des absences pour maladie.

La disparition du contrôle visuel peut engendrer une culture des résultats renforcée et donc une plus grosse pression et fatigue des salariés. La distension des liens sociaux et l’équilibre vie privée/vie professionnelle sont également des points sur lesquels les managers doivent être en alerte pour éviter des problèmes psychosociaux. Des rituels collectifs à distance et un reporting régulier des actions menées peuvent être des solutions pour pallier ces risques.

L’IBET©, un indice pour mesurer le capital santé des collaborateurs

Bien etre au travailConsidérant que la performance d’une entreprise est étroitement liée au bien-être de ses salariés, le Groupe APICIL agit, depuis plusieurs années déjà, en faveur de la performance sociale des entreprises en les encourageant à investir également dans le capital santé.

« Un salarié peut être très compétent, cependant, s’il n’est pas en bonne santé ou s’il n’est pas satisfait de ses conditions de travail, il ne se mobilisera pas dans le projet de l’entreprise », souligne Catherine d’Aléo, directrice du développement de la performance sociale du Groupe APICIL.

L’autonomie, l’utilité sociale, la reconnaissance, la qualité des relations… sont des dimensions essentielles du bien-être des salariés. Elles doivent être quantifiées pour devenir de véritables outils de pilotage de la performance.

C’est pourquoi le 3ème groupe de protection sociale a lancé en 2011 l’IBET, un indice de bien-être au travail permettant d’évaluer l’engagement réciproque des parties prenantes et de dresser des indicateurs préalables à la mise en place d’actions de diagnostic, de recommandations et d’accompagnement dédiés.

La performance des entreprises impactée par le mal-être au travail

Alors que la loi PACTE de 2019, fait de la qualité de vie au travail un enjeu de dialogue social constructif pour une performance responsable, par le biais de la transformation possible de l’objet social de l’entreprise (Raison d’Être), le mal-être au travail continue de représenter un coût important pour les entreprises.

14 310 euros par an et par salarié – c’est le coût moyen du désengagement et de la non-disponibilité, selon l’IBET© 2020.

Sur ces 14 310 €, 63 % (soit 9 010 €) sont des coûts maîtrisables pour atteindre le niveau haut de « bonne pratique » de l’IBET© (0,90) des entreprises qui décident d’agir sur la santé et qualité de vie au travail.

Source :
D'après les conclusions de l’étude 2020 de l’IBET©, l’Indice de Bien-Être au Travail, du Groupe APICIL et du cabinet Mozart Consulting.

Lu 583 fois Dernière modification le jeudi, 22 octobre 2020 15:05

Annonces

250x300 sap

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

   je m inscris test

Viennent de paraître les éditions d'Octobre 2020
GPO Magazine N°106 + Hors-série Transformation DIGITALE
Recevoir la
 version numérique en cliquant ici

MAG DIGITAL lire EXTRAIT GPO106-300-250 pix.jpg 

MAG DIGITAL Lire extrait HS 2020-10-Transfo digitale.jpg

Livres Blanc et E-book

Accélérer la transformation digitale de la comptabilité fournisseurs
Les équipes comptables se doivent d’engager leur transformation digitale pour éliminer les travaux de saisies…
Plus de livres blanc

Webinaires

Comment renforcer l’agilité de ses applications de gestion avec Oracle Cloud ?
Toute entreprise, quel que soient sa taille, son métier ou ses activités, fait aujourd’hui face…
Comment aborder le télétravail dans les meilleures conditions ?
Les nouveaux défis auxquels nous faisons face amènent les entreprises à recourir de plus en…
Les différentes étapes pour anticiper la sortie de crise
L'équipe Décidem, Cabinet de conseil spécialisé dans les défis humains, propose gratuitement son prochain webinar…
Plus de webinaires

Connexion

Devenir membre de GPOMag.fr vous permettra de bénéficier de nombreux avantages réservés uniquement aux membres : Recevoir l'édition digitale mensuelle, Feuilleter les cahiers thématiques et les télécharger gratuitement, Feuilleter gratuitement les derniers numéros de l'année en cours, Télécharger le planning rédactionnel pour connaître les sujets de la Rédaction à venir.

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.