Compliance : l’indispensable connaissance des partenaires commerciaux

Compliance : l’indispensable connaissance des partenaires commerciaux

Évaluer cet élément
(3 Votes)

La lutte contre la corruption, le blanchiment d’argent ou encore le financement du terrorisme fait l’objet en France comme à l’International, d’une réglementation précise, de contrôles et de sanctions sévères. Pour se mettre en conformité, les entreprises doivent notamment mener des vérifications préalables appelées « due diligence » (santé financière, notoriété, intégrité du partenaire…).

Dans un contexte où la législation et les réglementations se resserrent, les enjeux de conformité deviennent une priorité pour de nombreuses entreprises. Ils concernent prioritairement deux cibles d’établissements, et portent sur des problématiques métiers distincts.

Dans le cadre de la Loi Sapin 2 du 9 décembre 2016, les grandes entreprises françaises de plus de 100 millions d’euros de chiffre d’affaires et 500 salariés et les établissements publics doivent mettre en place différents dispositifs afin de prévenir les risques de corruption, de trafic d'influence, de concussion, de prise illégale d'intérêt, de détournement de fonds publics et de favoritisme. Cette loi concerne ainsi plus de 1600 sociétés françaises. Ce périmètre devrait s’élargir compte tenu des recommandations de l’Agence Française Anti-corruption (AFA).

La 4ème et 5ème Directive anti-blanchiment et financement du terrorisme du Parlement Européen et du Conseil, du 20 mai 2015 et du 30 mai 2018, concernent pour leur part les établissements financiers, assurances et certains métiers réglementés. Dans le cadre de ces directives, ils doivent mettre en place un certain nombre de procédures pour anticiper les risques et lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme (LCB-FT).

Bertrand LAFFAYRisques de sanctions et d’honorabilité

« Les entreprises concernées qui ne se mettent pas en conformité avec ces réglementations risquent un contrôle et des sanctions de la part des autorités concernées (L’Agence française anticorruption est l’autorité de contrôle pour la mise en conformité avec les réglementations Sapin 2 et LCB-FT.) », précise Bertrand Laffay, dirigeant d’Infolegale.

Ainsi, la réglementation Sapin 2 introduit des obligations légales accompagnées de sanctions pour les entreprises françaises concernées et leurs dirigeants n’ayant pas mis en place de procédures de contrôle adaptées. Elle peut enjoindre la société d’adapter les procédures de conformité internes, selon les recommandations qu’elle leur adresse, dans un délai qu’elle fixe, inférieur à 3 ans ; mais aussi prononcer une sanction pécuniaire d’un montant pouvant aller jusqu’à 200 000 euros pour les personnes physiques et jusqu’à 1 million d’euros pour les personnes morales ; ou encore ordonner la publication, la diffusion ou l’affichage de sa décision, aux frais du condamné.

En cas de fait de corruption constatée, le montant de l’amende peut être beaucoup plus élevé et atteindre jusqu’à 30 % du chiffre d’affaires moyen annuel calculé sur les 3 derniers chiffres d’affaires annuels connus à la date du constat de ces manquements et dont le versement au profit du Trésor public peut être échelonné.

Marie Noelle ThomasSans compter le coût en termes d’image, de réputation et d’honorabilité pour l’entreprise concernée, ce qui peut aussi avoir des incidences sur leur relations d’affaire et leur activité. Par exemple, les soupçons qui pèsent sur LafargeHolcim (aujourd’hui Holcim), accusé notamment de « Financement du terrorisme en Syrie », ont fortement nui à la réputation du cimentier, et ont d’ailleurs provoqué le départ en 2017 de son directeur général, Éric Olsen.

« Face à ces risques, pour les mois à venir, la demande d’information relative à la « compliance » et à la gouvernance des entreprises, afin de respecter les nombreuses réglementations luttant contre la corruption (loi Sapin2), le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme (5ème Directive de l’AML, KYC, KYS) devrait se renforcer », indique ainsi Marie-Noëlle Thomas, directrice marketing et innovation d’Ellisphere.

Un constat également relevé par Nicolas Pintart, responsable stratégie et produit chez Altares. « La demande des entreprises sur ces sujets tend à fortement se développer. Au-delà de leurs obligations réglementaires, elles ont des besoins critiques d’informations sur leur environnement de conformité et de risque, ainsi que sur tout ce qui peut influencer leur réputation et le recrutement de nouveaux fournisseurs ».

Compliance : l’indispensable connaissance des tiers

En effet, avant d’entrer en relation d’affaires avec un partenaire commercial (client, fournisseur), l’entreprise doit impérativement effectuer des vérifications préalables appelées « due diligence » (santé financière, notoriété, intégrité du partenaire…).

« L’analyse des risques ne se limite d’ailleurs pas uniquement aux nouveaux partenaires commerciaux, ajoute Bertrand Laffay. Le portefeuille existant doit également être placé sous surveillance ».

À cet effet, les entreprises doivent privilégier la qualité de l’information, qui peut venir aussi bien de l’interne, par le biais de questionnaires client ou des commerciaux sur le terrain, ou de l’externe, via la collecte d’information provenant de sources fiables, telles que celles proposées par des sociétés d’informations (Infolegale, Altares, Ellisphere, CreditSafe…). Il leur faut vérifier l’identité de leurs clients et fournisseurs : personnes morales et personnes physiques (dirigeants, actionnariat, bénéficiaires effectifs…), évaluer les risques liés à leurs politiques de personne politiquement exposées (PPE), pays et secteurs d’activité à risque, listes de sanctions, médias défavorables…

Dès lors que l’ensemble de ces informations sont vérifiées et qu’elles sont en mesure de prouver leur démarche en la matière auprès de l’administration concernée, alors l’entreprise est en conformité par rapport à la réglementation.

Lu 14764 fois Dernière modification le mercredi, 19 mai 2021 12:28
Anne Del Pozo

Elle collabore depuis près de 20 ans à différents magazines en qualité de journaliste.

Elle y traite de sujets articulés essentiellement autour de la finance, des flottes automobiles, du voyage et du tourisme d'affaires ou encore des ressources humaines. Anne del Pozo participe également à la rédaction de nombreux témoignages clients et de newsletters d'entreprise.

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Paru le 30 juin 2024
GPO Magazine Hors-série RH, Entreprise Agile et Mobilité
Demandez votre exemplaire au service Vente au numéro

Visualiser extrait HS Mobiilté GPO 06:24.png

Paru le 4 mars 2024
GPO Magazine N°113
Demandez votre exemplaire au service Vente au numéro

Lire l'extrait GPO 113.png

Livres Blanc et E-book

15 propositions pour lutter contre la fraude et la criminalité financière
Comment améliorer la lutte contre la fraude et la criminalité financière ? Quel arsenal législatif…
Guide Infrastructure 2024 pour gérer plus facilement son IT
Dans un environnement où la technologie évolue, les entreprises doivent constament adapter et améliorer leurs…
Guide stratégique pour la direction générale : implémentation et utilisation optimale d'un ERP
La mise en place ou le remplacement d’une solution ERP est un choix fort qui…
Plus de livres blanc

Webinaires

Facturation Électronique 2024 : une opportunité de performer pour les entreprises !
Une enquête de Wax Digital a révélé que 70 % des professionnels de la comptabilité…
Comment faire prospérer son entreprise dans la conjoncture actuelle ?
Pour accompagner les entreprises au plus près de leurs préoccupations, les experts de KPMG, Crédit…
Comment aborder la fin du « quoi qu’il en coûte » ?
Symboles du « quoi qu'il en coûte » comme réponse au Covid-19, les prêts garantis…
Plus de webinaires

Services aux entreprises

è Comment gérer plus facilement son infrastucture IT ?

Le guide complet pour découvrir toutes les solutions IT qui permettent d'élaborer une stratégie informatique performante : solutions d'infrastructures, réseau et sécurité, énergies, baies et racks

Télécharger le Guide Infrastructure IT 2024-2025

Photo Guide Infra IT 2024 Inmac.png

 

è Direction générale, quel niveau d'exigence requis pour le déploiement d'un ERP dans une entreprise industrielle ?

Les clés du niveau d'implication de la direction générale dans un projet d'acquisition ou d'implémentation d'un ERP industriel

Télécharger le livre blanc 

EBOOK SYLOB - Direction Générale.jpg

 

è Comment les données et l’IA peuvent révolutionner les prises de décision ?

L'impact que les données peuvent avoir sur l’entreprise et comment des outils technologiques permettent d’exploiter ces données de manière efficace et sécurisée.

Visualiser la vidéo sur notre chaîne en cliquant ici


è
 Découvrez le réel impact de Windows 11 Professionnel

Grâce à la sécurité activée par défaut, les entreprises du monde entier prennent des initiatives plus audacieuses et des décisions plus rapides.

 
è Facturation électronique 2026

Un guide détaillé sur les étapes clés pour réussir son passage à la facturation électronique 2026 et franchir le pas de la dmatérialisation, avec tous les bénéfices qui l'accompagnent.

LB Facturation electronique 2026 Docuware.png

 

è  BUSINESS FRANCE : Établir des relations commerciales en l'Allemagne

L'Allemagne est le premier partenaire commercial de la France et représente le plus fort potentiel à l'export de la France à horizon 2025. Ce marché à la fois passionnant et exigeant mérite d'adopter une stratégie durable pour établir une relation commerciale sur le long terme. Tel est l'objectif de ce livre blanc de 64 pages intitulé "Quelle stratégie pour établir une relation commerciale avec l'Allemagne", proposé par Business France et ses partenaires de la Team France, et téléchargeable gracieusement.

 Couverture Livre Blanc Business France Allemagne.png

 
è  SYLOB : ERP pour l'industrie

Anticiper les évolutions industrielles et se projeter dans l'usine intelligente du futur, tels sont les objectifs visés par ce guide pratique de 20 pages à destination des PME intitulé "Industrie 4.0 & ERP", proposé par Sylob et téléchargeable gracieusement.

Couv Sylob CTA.png

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts