5883 CONTENT gop 1000x90 2024 Microsoft Work Magic W24

Jacques-Antoine Granjon, vente-privee.com - Derrière le tigre du business, un bel humanisme

Jacques-Antoine Granjon, vente-privee.com - Derrière le tigre du business, un bel humanisme

Évaluer cet élément
(1 Vote)

PDG et Fondateur de vente-privee.com, son concept a d'abord inquiété les marques. Puis sa réussite a intrigué. Avec un chiffre d’affaires qui dépassera le milliard d'euros en 2011, il est aujourd'hui considéré comme un visionnaire et leader mondial de la vente événementielle sur Internet. Une institution comme American Express est même venue le chercher pour décliner son business model au pays de l'Oncle Sam. Jacques-Antoine Granjon est-il un entrepreneur mutant ? Pour essayer de le savoir, il fallait le rencontrer.Passionnant.

Entretien avec Jacques-Antoine Granjon, PDG et Fondateur de vente-privee.com


GPO Magazine : Quels sont, d'après vous, les paramètres de la réussite en tant qu'entrepreneur ?

Jacques-Antoine Granjon : Le poète René Char disait, en parlant de la Résistance dans les années 40, qu'il fallait de l'imagination, de l'instinct et du courage. Trois valeurs qui ont été ensuite reprises par Antoine Riboud, président mythique de Danone, en parlant des entrepreneurs. « Imagination », parce que le commerce existe depuis 100.000 ans et qu'il faut en permanence imaginer ce qu'il peut et doit devenir, singulièrement avec l'éclosion des nouvelles techno­logies. « Instinct », parce que le succès ne peut être le fruit que de cet esprit de chasseur, et donc d'une certaine manière de cet instinct de survie, que nous avons tous plus ou moins en nous.

Enfin, « courage », parce que la vie d'une entreprise est faite aussi de périodes de doutes et de difficultés qu'il faut savoir surmonter. vente-privee.com fête ses dix ans cette année, mais lorsque je regarde aujourd'hui l'ensemble de mon parcours d’entrepreneur depuis vingt six ans, je me dis que la valeur courage est un facteur clé dans les moments difficiles.

GPO Magazine : À ces trois mots, n'avez-vous pas à ajouter une touche plus personnelle ?

J-A. G. : Si, trois autres ! « Désir » ; pour moi au démarrage c'était gagner de l'argent, même si ce désir a évolué au fil des années. Ensuite, « Rencontres » ; il est impensable de vivre une aventure d'entrepreneur sans rencontres. J’ai rencontré un par un chaque associé(e) dont l’une est devenue ma femme. Désormais, ma rencontre avec les managers de l’entreprise est gage de succès. Enfin, le mot « Chance » ; il faut d'abord la voir passer, ensuite il s'agit de la saisir. J’ai eu beaucoup de chance. Cela étant, je suis convaincu qu'à un moment ou à un autre de notre existence, tout le monde a de la chance. La seule limite est lorsqu'on ne fait rien ; là bien sûr, la chance ne passe jamais.

GPO Magazine: Outre les valeurs qui vous guident, vous sentez-vous plutôt financier, plutôt manager, plutôt commerçant ?...

J-A. G. : Il faut être un peu tout à la fois. Lorsque je suis sorti de l'EBS* avec mon diplôme en poche

en 85, l'école m'avait permis d'apprendre la technique, notamment la finance qui était mon option, et surtout de mûrir. Lors des premiers stages en entreprise, on découvre vite d'autres codes, d'autres difficultés, et la rigueur parfois de la vie en entreprise. Aujourd'hui, lorsque je veux de la rigueur je suis financier ; lorsque je veux de l'imagination je suis marketing ; lorsque je veux vendre je suis commerçant... etc. Au début l’entrepreneur est nécessairement homme-orchestre, il fait tout. Ensuite, avec la croissance, il devient chef d'orchestre.

GPO Magazine : Cela veut-il dire que vous vous détachez du quotidien ?

J-A. G. : Non, surtout pas. Je suis à 100 % investi dans l’aventure vente-privee.com, 24 h sur 24 et 365 jours par an. Je travaille au quotidien avec mon directeur général, Hervé Parizot, pour accompagner le développement de vente-privee.com. À l'origine, nous étions très axés sur les achats des stocks des marques. On était une boîte d'associés qui travaillaient tous ensemble dans un contexte familial et amical. Nous sommes devenus une entreprise de managers et mon rôle est de leur fournir l'énergie, les directions à prendre, en leur donnant les moyens pour avancer. Cette mutation était impérative pour que vente-privee.com se développe.

GPO Magazine : Quelle relation entretenez-vous avec vos managers et vos collaborateurs ?

J-A. G. : Je contrôle rarement le travail et d'ailleurs ce n'est pas mon truc. En revanche, je juge aux résultats et je suis très exigeant sur les détails. Les collaborateurs doivent être responsables. Etre en permanence derrière eux, non seulement c'est épuisant, mais cela serait contre ma nature. Nous sommes dans le domaine de la confiance, voire même de la conscience.

GPO Magazine : Comment voyez-vous l'évolution du e-commerce ?

J-A. G. : Avant d'être du e-commerce, c'est d'abord et avant tout du commerce tel qu'il existe depuis 100.000 ans. L'essentiel est d'avoir un produit et un service. Inventé par Jeff Bezos en 1995, le e-commerce c'est deux choses. C'est la possibilité de faire un catalogue numérique, de façon créative et attractive. C’est aussi et surtout la capacité de faire rentrer, ou pas, le monde entier dans votre magasin virtuel. Le e-commerce permet à tous d'accéder 24 h/24 à tous les objets de ses désirs et de ses besoins. Le monde entier veut et rêve de cela. Vous savez, un jour, nous aurons un Smartphone « greffé à la main », ce sera la baguette magique de la consommation. Ça l’est déjà pour les jeunes des pays développés.

GPO Magazine : N'est-ce pas effrayant de l'imaginer ?

J-A. G. : Non, bien au contraire. Dans les coins les plus reculés de la planète, les jeunes ont une vision du monde beaucoup plus proche. Grâce à Internet, tous les événements qui se passent sont immédiatement diffusés partout. Le téléphone est très présent par exemple en Afrique, il leur permet de se retrouver entre eux, d'échanger des idées, de transférer de l’argent ou de régler leurs factures. C'est effectivement une révolution ; c'est ainsi et il est impossible de faire marche arrière. Vous rendez-vous compte que la révolution tunisienne a éclaté parce que le monde a appris en quelques minutes, via Twitter qu'un petit maraîcher, excédé d'être racketté par un policier, s'était immolé dans son village ? Cela a généré une immense vague d'émotion planétaire que personne n’aurait endiguée.

GPO Magazine : Quelles sont les conséquences pour la consommation ?

J-A. G. : Aujourd'hui, les marques prennent conscience qu'elles doivent être « multicanal ». Mais avant tout, leurs missions sont d’être créatives, de générer du désir, de rassurer le consommateur qui peut compter sur leurs responsabilités sociétales, en terme d'éthique de fabrication. Avec les nouvelles technologies et Internet, nous sommes rentrés dans une société de l'offre, dans laquelle le consom­mateur est respecté et où les entreprises pratiquent la totale transparence de leur offre. On ne lui impose rien, il n'a aucune contrainte, on ne lui vend pas ce dont il n'a pas besoin. Elle est ici la révolution !

GPO Magazine : Si nous parlions de votre projet aux USA. Comment se passe votre conquête de l'Ouest ?

J-A. G. : C'est une joint venture à 50/50 avec American Express qui dispose de quarante millions de porteurs de cartes aux États-Unis. Ils sont venus nous chercher et nous n'aurions jamais fait cela seuls. Notre priorité étant toujours de consolider l'Europe, le projet proposé par l'Amex était une chance que nous ne pouvions laisser passer. Dans le monde, il existe quelques cinq cents sociétés qui font des « flash sales », mais je crois qu’elles perdent toutes de l'argent. Nombre d’entre elles disparaitront. La raison est simple : elles font du B to C et ne s’intéressent pas vraiment aux besoins des marques. Nous sommes une entreprise B to B to C et nos premiers clients sont les marques. Les Américains ont inventé l'e-commerce, mais nous avons inventé le business model vente-privee.com. Nous sommes avant tout une entreprise qui rend le déstockage des invendus des marques plus qualitatif et abouti. C'est ce qui fait notre différence.

GPO Magazine : Cette différence est-elle suffisante à leurs yeux ?

J-A. G. : Non. Les États-Unis comptent des milliers de magasins qui font des milliards de dollars de chiffre d’affaires sur le déstockage. Ils n'ont aucun souci de stocks. Il nous faut donc trouver notre place en valorisant nos différences : notre créativité, le travail de fond que nous faisons sur les marques, la qualité du service à nos membres, les rapports marketing que nous fournissons aux marques pour qu'elles connaissent parfaitement nos acheteurs finaux. vente-privee.com fait un travail qualitatif et créatif, alors que les concurrents font du e-commerce.

GPO Magazine : Revenons à votre personnalité et sans vous... froisser à votre look. Le cultivez-vous ?

J-A. G. : Non, c’est mon style. En la matière, les codes ont sauté depuis longtemps, notamment aux États-Unis. Là-bas on respecte la réussite, le look n'a pas d'importance. Vous pouvez rentrer chez Harry Winston avec un sac en plastique troué, vous serez bien reçu car la vendeuse sait que votre aspect ne veut rien dire et que vous pouvez être propriétaire de 50 ou 100 hypermarchés dans l'Ohio.


GPO Magazine : Acceptez-vous que l’on dise de vous que vous êtes un homme de droite et un patron de gauche ?

J-A. G. : Pourquoi pas, même si tout cela est un peu dépassé. Je suis pour la propriété, pour la libre entreprise, pour le moins de lois possible. L'État doit faire son travail notamment de protection sociale. Les salariés ont des droits, ceux d'être bien soignés et leurs enfants bien éduqués. Et tout le monde a des devoirs.

Alors c'est vrai, je suis dans une aventure qui me place au cœur du système capitaliste. Il n'empêche. J'estime qu'une partie des profits de l'entreprise doit être redistribuée aux collaborateurs ; c'est eux qui font la richesse de l’entreprise. Etre un patron de gauche, c'est tout simplement s'intéresser au sort des gens dans l'entreprise, mais là aussi, le clivage droite/gauche est dépassé. Sont-ils heureux, s'estiment-ils justement payés, ont-ils l'espoir d'évoluer, ont-ils les moyens de donner un avenir à leurs enfants ? La responsabilité sociale et sociétale de l'entreprise se place au cœur des hommes, et non au cœur de la finance, même si l’entreprise se doit de croître et d’être profitable.

GPO Magazine : Seriez-vous capable de vous lancer demain dans une toute autre activité ?

J-A. G. : Voilà une question que je me suis posé. J'aime les animaux, j'aime le cinéma, le football aussi - je suis né à Marseille ne l'oubliez pas – où je pourrais avoir envie de m'investir, mais la réponse est non. L'expérience vente-privee.com est trop riche, trop belle pour croire que je pourrais revivre cela ailleurs. Et j'ai l'intention de poursuivre l'aventure, sinon j'aurais vendu depuis longtemps.

GPO Magazine : Vous êtes entourés d'objets d'art. C'est aussi votre passion ?

J-A. G. : J'aime l'art et les objets. Pas spécialement l'art moderne, mais tout objet qui m'interpelle pour des raisons esthétiques ou émotionnelles. Vous savez, je crois que rien n'est jamais acquis. Demain, tout peut s'écrouler. Les objets créés par l’Homme sont certainement rassurants et ils dureront après nous.

GPO Magazine : De quoi êtes-vous le plus fier ?

J-A. G. : Sur le plan strictement professionnel, de la constance de la vision d'un marché depuis 26 ans et d'un métier que j'ai fait muter grâce à l’innovation technologique des autres. Sur le plan social, de savoir que 1.500 familles vivent de leur travail chez vente-privee.com.

GPO Magazine : Finalement, vous êtes un humaniste.

J-A. G. : Réussir financièrement en tant qu'entrepreneur n'est absolument pas contradictoire avec se soucier de la vie des hommes et des femmes qui vous entourent. Si ce que vous dites est vrai, alors c'est une reconnaissance à la fois du sens de la réussite de vente-privee.com et de ce que je suis vraiment.

Propos recueillis en entretien par Philippe Dermagne

vente-privee.com, c'est...

Chiffre d’affaires 2010 : 969 millions € TTC

Nombre de membres : 13,2 millions

Visiteurs uniques/jour : 1,8 million

International : Allemagne, Espagne, Italie, Grande Bretagne, Autriche, Belgique

Effectif : 1.500
Lu 17606 fois Dernière modification le jeudi, 01 octobre 2015 15:31
Philippe Dermagne

En 1980, il crée sa propre société, une agence de publicité dédiée au BtoB, à la communication par l’écrit et à la motivation des forces de ventes. En 1995, il fonde l’une des toute premières agences multimédia française, en mettant en place un développement international en Suède, UK et Brésil. Depuis 2007, il est un journaliste qui présente la particularité d’avoir plus de 30 années d’expérience en tant qu’entrepreneur.
Ses terrains de prédilections : les RH, le développement durable, la gestion de flotte automobile. Son second métier : l’animation de colloques, tribunes et grands séminaires d’entreprise.

Annonces

cta livre blanc facture

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Paru le 4 mars 2024
GPO Magazine N°113
Demandez votre exemplaire au service Vente au numéro

Lire l'extrait GPO 113.png

 

Livres Blanc et E-book

15 propositions pour lutter contre la fraude et la criminalité financière
Comment améliorer la lutte contre la fraude et la criminalité financière ? Quel arsenal législatif…
Guide Infrastructure 2024 pour gérer plus facilement son IT
Dans un environnement où la technologie évolue, les entreprises doivent constament adapter et améliorer leurs…
Guide stratégique pour la direction générale : implémentation et utilisation optimale d'un ERP
La mise en place ou le remplacement d’une solution ERP est un choix fort qui…
Plus de livres blanc

Webinaires

Facturation Électronique 2024 : une opportunité de performer pour les entreprises !
Une enquête de Wax Digital a révélé que 70 % des professionnels de la comptabilité…
Comment faire prospérer son entreprise dans la conjoncture actuelle ?
Pour accompagner les entreprises au plus près de leurs préoccupations, les experts de KPMG, Crédit…
Comment aborder la fin du « quoi qu’il en coûte » ?
Symboles du « quoi qu'il en coûte » comme réponse au Covid-19, les prêts garantis…
Plus de webinaires

Services aux entreprises

è Comment gérer plus facilement son infrastucture IT ?

Le guide complet pour découvrir toutes les solutions IT qui permettent d'élaborer une stratégie informatique performante : solutions d'infrastructures, réseau et sécurité, énergies, baies et racks

Télécharger le Guide Infrastructure IT 2024-2025

Photo Guide Infra IT 2024 Inmac.png

 

è Direction générale, quel niveau d'exigence requis pour le déploiement d'un ERP dans une entreprise industrielle ?

Les clés du niveau d'implication de la direction générale dans un projet d'acquisition ou d'implémentation d'un ERP industriel

Télécharger le livre blanc 

EBOOK SYLOB - Direction Générale.jpg

 

è Comment les données et l’IA peuvent révolutionner les prises de décision ?

L'impact que les données peuvent avoir sur l’entreprise et comment des outils technologiques permettent d’exploiter ces données de manière efficace et sécurisée.

Visualiser la vidéo sur notre chaîne en cliquant ici


è
 Découvrez le réel impact de Windows 11 Professionnel

Grâce à la sécurité activée par défaut, les entreprises du monde entier prennent des initiatives plus audacieuses et des décisions plus rapides.

 
è Facturation électronique 2026

Un guide détaillé sur les étapes clés pour réussir son passage à la facturation électronique 2026 et franchir le pas de la dmatérialisation, avec tous les bénéfices qui l'accompagnent.

LB Facturation electronique 2026 Docuware.png

 

è  BUSINESS FRANCE : Établir des relations commerciales en l'Allemagne

L'Allemagne est le premier partenaire commercial de la France et représente le plus fort potentiel à l'export de la France à horizon 2025. Ce marché à la fois passionnant et exigeant mérite d'adopter une stratégie durable pour établir une relation commerciale sur le long terme. Tel est l'objectif de ce livre blanc de 64 pages intitulé "Quelle stratégie pour établir une relation commerciale avec l'Allemagne", proposé par Business France et ses partenaires de la Team France, et téléchargeable gracieusement.

 Couverture Livre Blanc Business France Allemagne.png

 
è  SYLOB : ERP pour l'industrie

Anticiper les évolutions industrielles et se projeter dans l'usine intelligente du futur, tels sont les objectifs visés par ce guide pratique de 20 pages à destination des PME intitulé "Industrie 4.0 & ERP", proposé par Sylob et téléchargeable gracieusement.

Couv Sylob CTA.png

 

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts