Black Friday : ne vous laissez pas tenter par des produits contrefaits

Black Friday : ne vous laissez pas tenter par des produits contrefaits

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Impossible d’y échapper – les décorations de Noël envahissent les magasins et les consommateurs commencent leur quête du cadeau parfait. Souvent, cela signifie naviguer sur Internet, à la recherche de la meilleure affaire ou de l’idée de génie.

Une activité devenue de plus en plus populaire à cette période de l’année grâce à la prédominance de l’évènement commercial américain Black Friday, exporté en France depuis maintenant quelques années.

En réalité, le dernier week-end de novembre est désigné comme le « Cyber Weekend » et s’étend du « Black Friday au « Cyber Monday ». Signe de sa popularité grandissante, en 20161, les consommateurs français ont été plus de 52,3 % à participer à l’opération.

Lors du Black Friday2, le commerce en ligne a vu sa progression enregistrer un bond de 41 % par rapport à 2015. Et les recherches associées au Black Friday ont doublé par rapport à l’année précédente. Cette année, les Français comptent dépenser 107 euros en moyenne. Une consommation plus basse par rapport aux USA ou en Angleterre, où les soldes sont bien plus alléchantes, allant parfois de -70 à -90% et le Black Friday, plus ancré dans les mœurs. Ce qui n’a pas empêché les revendeurs, comme Amazon, de s’attendre à un raz de marée, au point de recruter en France 7500 personnes pour l’occasion et les fêtes de Noël.

On s'attend naturellement à ce que la tendance se poursuive cette année. Mais la popularité grandissante d’Internet et du mobile comme moyen d’achat, ainsi que l’arrivée d’un marché mondial bénéficiant aux détaillants augmente proportionnellement les risques liés à l’achat en ligne.

Avec l’augmentation des bonnes affaires, comment s'assurer d’être en face d’un vendeur honnête et pas d’un arnaqueur revendant une contrefaçon ? Les fraudeurs ciblent les périodes d’achats majeures, et les produits contrefaits sont plus difficiles à repérer, car souvent vendus à des prix équivalents à ceux de l'article authentique.

Nous avions l’habitude de croire que les gens achètent délibérément des contrefaçons parce qu'elles coûtent moins cher. Mais l'année dernière, 23% des chasseurs de bonnes affaires ont été trompés par des contrefacteurs. Une majorité de ces consommateurs achètent encore des contrefaçons par erreurs, dans leur quête d’une bonne affaire.

C’est pour cela que, quel que soit votre connaissance du net ou votre sens des affaires, il y a 5 aspects clés à considérer lorsque vous souhaitez acheter en ligne :

- Le prix : Les faussaires sont de plus en plus malins, et réalisent désormais que parfois, moins le prix est réduit, plus il aura l’air crédible et sûr aux yeux des acheteurs. Faites donc bien en sorte de prendre connaissance du PPC (Prix Public Conseillé), et, même si le bien n’est que faiblement soldé (20%), il vaut toujours le coup de vérifier la fiabilité du site.

- Le site lui-même : Si la plupart des sites semblent très professionnels à première vue, les fraudeurs ne sont généralement pas aussi perfectionnistes quant aux pages « Faq » ou « à propos ». Ce sont les parties du site web dans lesquelles les contrefacteurs font le moins d’effort. Vérifiez également les détails de livraison et la localisation de la compagnie. Est-ce que les deux correspondent ? Jetez aussi un œil aux options de livraisons : les sites les moins sûrs ne s’embêtent généralement pas avec ça.

- Politique de retour et confidentialité : Les sites réputés et sûrs proposent toujours une option ou un moyen d’annuler une commande où comment renvoyer un produit. Les contrefacteurs n’investissent généralement pas leur temps dans la création d’une politique de confidentialité claire. Si le site n’en possède pas, vous êtes prévenus.

- Vérifiez l’adresse mail : La copie et l’imitation de sites officiels est en augmentation. Lorsque vous recherchez un produit ou naviguez sur le site d’une marque, faites bien attention au lien et décelez les erreurs de typo, aussi bien que le site que l’adresse mail. Si une adresse commence avec Https://, le « s » prouve qu’il s’agit d’un site sûr. La plupart des grandes marques ont des pages dédiées sur leurs sites, permettant aux acheteurs de vérifier quel vendeur est autorisé.

- Places de marché en ligne : Même si le site est une marque que vous connaissez, regardez les références et la réputation du vendeur, ou essayez de trouver des forums de discussion pour discuter avec les détaillants avant de placer votre commande.

Alors que la saison des fêtes débute, les consommateurs doivent être vigilants lorsqu'ils font des achats en ligne et veiller à ce qu'ils ne deviennent pas la proie des contrefacteurs. À leur tour, les marques doivent faire tout ce qui est en leur pouvoir pour protéger leurs clients pendant cette période chargée et à haut risque. Restez alertes !

Par Stéphane Berlot, responsable des ventes de la filiale France et Benelux de MarkMonitor, une marque de Clarivate Analytics

1 Selon une étude de Tonula
2 Selon webloyaltypanel


Lu 1079 fois Dernière modification le mardi, 14 novembre 2017 11:11

Annonces

Annonces

Acheteurs/Travel Managers

GPOMag vous dévoile les résultats de l'enquête sur la technologie Blockchain, à laquelle vous avez bien voulu répondre.

Résultats de l'enquête : EnqueteBlockchain

E Blockchain

Le magazine digital

Découvrez un extrait du dernier numéro et demandez votre version numérique intégrale pour 10 euros TTC

Capture d’écran 2018-06-18 à 18.52.01.pngExtrait du dernier numéro

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour pouvoir feuilleter gratuitement et intégralement le prochain numéro

   je m inscris test

 

Découvrez un extrait de notre édition spéciale Transformation Digitale et commandez votre version numérique intégrale pour 10 euros TTC

MAG DIGITAL Lire Extrait HS 2018 07 Tranfo digitale

Extrait de l'édition spéciale Transformation Digitale

Connexion

Devenir membre de GPOMag.fr vous permettra de bénéficier de nombreux avantages réservés uniquement aux membres : Recevoir l'édition digitale mensuelle, Feuilleter les cahiers thématiques et les télécharger gratuitement, Feuilleter gratuitement les derniers numéros de l'année en cours, Télécharger le planning rédactionnel pour connaître les sujets de la Rédaction à venir.

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.