5883 CONTENT gop 1000x90 2024 Microsoft Work Magic W24

Agathe Doublet, Groupe Doublet - Une présidente qui dirige en partageant le pouvoir

Agathe Doublet, Groupe Doublet - Une présidente qui dirige en partageant le pouvoir

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Avec près de 50 M€ de chiffre d'affaires et 300 personnes, Doublet est le prototype de la belle PME française. Agathe Doublet – Sciences Po Lille et maîtrise de droit privé – voulait devenir avocate. Raté ! En 2006, elle reprend finalement les rênes de la société familiale. Réussi !
Ne se considérant pas comme une héritière, elle se sent en revanche garante des valeurs et du patrimoine qui lui ont été transmis. Pour ses équipiers et collaborateurs, être et se sentir Doublet n'est pas un concept vaporeux. C'est une réalité quotidienne issue d'une tradition et d'une culture familiale fortes. À l'âge de dix ans, Agathe Doublet aimait déjà rôder dans les ateliers de fabrication. Sa passion ne date pas d'hier. Notre série de portraits s'enrichit ici de la découverte d'une quadra qui sait ce que manager et gérer veulent dire.

Entretien avec Agathe Doublet, Présidente du Directoire du Groupe Doublet

GPO Magazine : D'après vous, quelles sont les clés de la réussite d'un entrepreneur ?
Agathe Doublet : L'engagement ! C'est un peu laconique mais je considère que l'esprit d'engagement génère toutes les autres conditions et tous les autres atouts nécessaires à la réussite. Lorsque l'on est engagé dans une entreprise ou sur un projet, tout devient possible. Je vais vous surprendre, mais cette synthèse des conditions de la réussite m'a été récemment inspirée par le scoutisme. Je ne connaissais pas ce mouvement et je n'avais même jamais eu l'occasion de l'approcher. Ma fille s'y est inscrite et j'ai entendu le discours du responsable régional des Scouts Unitaires de France. Pour lui, « sans un plein engagement (dans le mouvement, ndlr), inutile de venir » ! Je suis quelqu'un de très entier. Dans la vie professionnelle cette volonté d'engagement est absolument essentielle. Elle doit être transverse et partagée par tous ceux qui travaillent chez Doublet.

 
GPO Magazine : Quelle sont les origines de Doublet ?
A. D. : Cela commence en 1932. Cette année-là, mon arrière grand-mère rachète avec son mari une société créée en 1832, spécialisée dans les ornements et les décorations funéraires pour les églises. Quelques années plus tard, son fils Bernard et sa belle-fille Marie-Thérèse rachètent l'affaire. Bernard Doublet, architecte, répond un jour à la demande de la mairie de Lille pour la fabrication d'un podium, ce qui sortait évidemment du cadre habituel des compétences de l'entreprise. La commande sera acceptée et la société fabriquera le podium.
Cette anecdote historique est à l'origine du positionnement de multi-spécialiste de Doublet : impression numérique et sérigraphique sur tout support et mécano-soudure acier ou aluminium, activités auxquelles il faut ajouter des compétences comme celles notre bureau de design et bureau d'études, ainsi que de notre département R&D.
L'avantage d'être multi-spécialiste est simple : lorsqu'un des secteurs baisse, il y en a toujours un autre pour soutenir l'activité globale.

GPO Magazine : À quelle époque Doublet a-t-il changé de dimension ?
A. D. : Probablement à partir de 1969, année où Luc Doublet, mon père, reprend l'entreprise. Puis, seconde évolution, la révolution numérique dans les années 90. Nous avons été les premiers à prendre ce virage. La signature en 97 du contrat de partenariat pour la Coupe du Monde de football 98 nous a indéniablement fait franchir un cap.

GPO Magazine : Luc Doublet, votre père, est-il toujours présent ?
A. D. : C'est une question que l'on me pose souvent. Mon père est encore assez jeune mais il a quitté relativement tôt ses fonctions opérationnelles. Il garde cependant un rôle actif sur l'innovation et les R&D. Il a toujours eu une vision sur l'avenir. Il a toujours un temps d'avance sur nombre de projets innovants. Nous avons donc toujours besoin de lui mais il n'intervient jamais dans le quotidien. En revanche, c'est parfois nous qui l'appelons pour avoir ses conseils de gestion ou de management. Dans tous les cas il nous fait confiance, ce qui est extraordinaire. Depuis que je dirige l'entreprise, il ne m'a jamais contrecarrée, il ne m'a jamais mise en porte-à-faux. Il me laisse totalement maître de mes décisions… je devrais plutôt dire de NOS décisions…

GPO Magazine : Que voulez-vous dire ?
A. D. : Doublet est une société familiale. Au début je n'osais pas dire que je travaillais en famille avec mon père, mon frère et ma sœur. Tout le monde me demandait comment c'était possible. J'en ai même fait un complexe. Mais finalement, j'ai réalisé que dans le Nord, il existe de nombreuses entreprises familiales. Chez nous, c'est une situation naturelle. C'est devenu une source de joie et de fierté. C'est même une force. Aujourd'hui, ma sœur Gaëlle qui est Directrice Associée et mon frère Jean-Bernard, qui dirige notre filiale allemande, assument des postes clés.

GPO Magazine : Pourquoi est-ce vous qui êtes devenue Présidente du Directoire ?
A. D. : Bien que n'étant pas l'aînée, j'ai été la première des trois à intégrer la société. J'ai toujours eu un rapport naturel, un lien particulier avec l'entreprise Doublet.
J'avais dix ans lorsque j'ai vendu mon premier drapeau ; pendant les grandes vacances je répondais au téléphone et j'allais fréquemment dans les ateliers de fabrication. J'adorais.
Il y a sept ans, les statuts de la société ont été modifiés. Après avoir fait le tour, durant une dizaine d'années, de tous les rouages de la société, la transmission de « pouvoir » s'est faite tout naturellement. J'ai donc été nommée Présidente du Directoire et mon père a pris la Présidence du Conseil de Surveillance. Il y a 2 ans, ma sœur Gaëlle m'a rejoint à la Direction en tant que Directrice Associée.

GPO Magazine : Avec votre sœur Gaëlle, assurez-vous finalement une sorte de direction bicéphale ?
A. D. : Oui, on peut le dire ainsi. Nous discutons, nous échangeons beaucoup. Ce n'est pas toujours facile, mais nous sommes très complémentaires. Nous considérons qu'il est important pour nos équipes de partager leurs projets et expériences pour avancer dans la meilleure direction. Il est donc tout à fait naturel que la Direction sache en faire autant.

GPO Magazine : Quels sont vos grands principes de management et comment est organisé Doublet ?
A. D. : Chez Doublet, la hiérarchie est peu marquée. Pas de directeurs de services, pas d'assistantes…
Nous sommes organisés en groupes de projets transverses. Le pouvoir est pris et appartient à celle ou à celui qui a une idée ou un projet. C'est un mode de management qui requiert un certain état d'esprit. Je ne suis pas certaine que la génération qui arrive puisse s'y adapter ; elle a besoin d'être plus cadrée. En conséquence, pour mieux intégrer les attentes de la génération montante, nous allons devoir nous adapter.

GPO Magazine : Précisément, n'avez-vous pas une habitude maison au moment du recrutement ?
A. D. : En entretien d'embauche, nous posons toujours deux questions : aimez-vous le chocolat ? Pouvez-vous nous raconter une blague ? Le candidat qui n'aime pas le chocolat ne maximise pas ses chances d'être sélectionné (sourire, ndlr). Quant à celui qui est incapable de raconter une histoire, c'est pratiquement éliminatoire. Ce qui nous intéresse, c'est la capacité de se lancer et la faculté de prendre des risques.

GPO Magazine : Pourquoi cette grande pyramide où sont installés vos bureaux s'appelle-t-elle Algernon ?
A. D. : C'est une longue histoire familiale, au départ inspirée d'un roman* de science-fiction écrit dans les années 60 ! Algernon était le nom de notre première maison, puis de l'ancienne usine… etc.
Dans le roman, Algernon est une souris de labo­ratoire que des chercheurs essaient de rendre intelligente en lui injectant une sorte de potion. Simultanément, ils injectent la même substance à un jeune homme considéré comme l'idiot du village. La souris comme le garçon deviennent très intelligents. Puis un jour, les effets de la potion diminuent jusqu'à ne plus avoir d'effets du tout sur la souris. Le garçon craignant qu'il ne lui arrive la même chose fera tout pour rester intelligent, ce qu'il ne parviendra pas à faire. Alors pourquoi avoir adopté ce nom d'Algernon ? Pour la morale de l'histoire. Chez Doublet, l'Homme est toujours placé au cœur de l'organisation. C'est l'Homme qui rend intelligentes les choses et les machines sont là pour l'aider. Jamais l'inverse. C'est l'une des valeurs fondatrices de Doublet.

GPO Magazine : Votre politique mécénat est très volontariste. Quel est le sens de cette démarche ?
A. D. : Ma sœur Gaëlle, qui s'en occupe, en parlerait mieux que moi. Depuis 2002, Gaëlle en assure le développement. Des efforts qui ont été récompensés l'année dernière par l'Oscar Admical Jacques Rigaud du mécénat culturel. La famille Doublet a toujours eu l'amour de l'Art, de la musique, des jeunes artistes… Le mécénat permet de rapprocher le monde des artistes et celui de l'entreprise. C'est très important pour nous.

GPO Magazine : Dès 1988 Doublet s'implante aux USA. Conquérir l'Amérique est toujours difficile…
A. D. : En rachetant la société Paramount Flag, mon père a considéré que ce nom symbolisait son rêve américain. Il a ensuite racheté une autre société après la destruction de celle-ci par un tremblement de terre, devenue aujourd'hui EPS-Doublet. Au départ spécialisée dans la bâche, elle concentre désormais une grande partie de son activité dans l'événementiel mais maîtrise également la mécano-soudure comme Doublet en France. L'entreprise se porte bien et notre équipe US est formidable. Les Américains ne sont jamais négatifs, ils ont une étonnante capacité à assumer des changements et à produire d'autres choses. Ils développent une flexibilité qui est incroyable ; nous ferions bien de nous en inspirer. Cela est d'autant plus important qu'en ce moment en France, le pessimisme ambiant est destructeur. Notre rôle de dirigeant est précisément de donner le moral aux troupes, en leur offrant des perspectives et une vision de l'avenir. Sur ce point « nos » Américains nous donnent une belle leçon.

GPO Magazine : Parlons maintenant un peu de vous. Votre cursus universitaire ne vous prédisposait pas à devenir chef d'entreprise…
A. D. : Effectivement, diplômée de Science Po Lille et maîtrise de droit privé, je voulais devenir avocate. Mes études m'ont cependant appris deux choses qui me servent tous les jours : l'esprit de synthèse et n'avoir jamais de préjugés. Mais c'est en 1997, année de la signature du contrat Coupe du Monde de football, que j'ai définitivement attrapé le virus Doublet. Nous devions décorer les dix stades qui accueillaient les matchs, j'ai sillonné toute la France en vivant des moments extraordinaires. Passionnant et très formateur.

GPO Magazine : Quelles relations établissez-vous avec vos collaborateurs ?
A. D. : Quand je travaille, j'aime que tous les membres de mon équipe soient engagés, qu'ils croient dans ce que nous faisons, qu'ils aient de l'enthousiasme et de l'énergie. Quand on a tout cela, je vous le disais au début, tout est possible.
Cela étant, n'ayant pas la science infuse, ceux qui m'entourent doivent m'apporter ce que je n'ai pas.

GPO Magazine : Et à propos de votre caractère…
A. D. : Je suis entière, franche, sincère et juste. Je dis les choses quand elles doivent être dites et telles que je les ressens. Lorsque cela va mal je le dis, lorsque cela va bien je le dis aussi. En revanche, je sais aussi me remettre en question. Il faut aussi accepter le fait, pour soi-même et pour les autres, que nous ne sommes pas tous les jours au même niveau de performance.

GPO Magazine : Que détestez-vous le plus ?
A. D. : Les gens en retard, les téléphones portables en réunion, les personnes qui émettent des jugements définitifs sans avoir tous les éléments et, avant tout cela, je déteste l'injustice.

GPO Magazine : Doublet dans 10 ans ?
A. D. : Croissance, développement du conseil, des services, du design et de l'innovation.

GPO Magazine :…et vous dans 10 ans ?
A. D. : Je ne me suis jamais posé la question, car mon engagement et ma passion chez Doublet ne me laissent pas le temps de chercher une réponse. Mais il m'apparaît qu'un jour l'humanitaire pourrait bien être une voie. Mais aujourd'hui comme demain, je n'ai qu'un guide de vie… de l'enthousiasme, encore de l'enthousiasme, toujours de l'enthousiasme.

Un entretien mené et rédigé par Philippe Dermagne
                               

Chiffres clés du Groupe Doublet

Leader européen dans la fabrication de drapeaux.

Siège social : Lille - Avelin (59)

CA 2012 : 45 M€ (consolidés)

Effectif Monde : 300, dont France : 140

Implantation internationale : Allemagne, Angleterre, Espagne, États-Unis, Pologne, Portugal         


Lu 33199 fois Dernière modification le jeudi, 01 octobre 2015 15:38
Philippe Dermagne

En 1980, il crée sa propre société, une agence de publicité dédiée au BtoB, à la communication par l’écrit et à la motivation des forces de ventes. En 1995, il fonde l’une des toute premières agences multimédia française, en mettant en place un développement international en Suède, UK et Brésil. Depuis 2007, il est un journaliste qui présente la particularité d’avoir plus de 30 années d’expérience en tant qu’entrepreneur.
Ses terrains de prédilections : les RH, le développement durable, la gestion de flotte automobile. Son second métier : l’animation de colloques, tribunes et grands séminaires d’entreprise.

Annonces

cta livre blanc facture

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Paru le 4 mars 2024
GPO Magazine N°113
Demandez votre exemplaire au service Vente au numéro

Lire l'extrait GPO 113.png

Paru le 27 novembre 2023
Édition Spéciale Transformation digitale
Recevez-le dès aujourd'hui !
Abonnez-vous à l'année en cliquant ici

Vignette Lire un extrait HS Transfo Digitale.png

Livres Blanc et E-book

Le Système d'Exploitation Hybride Windows 11 de Microsoft Booste la Productivité et la Sécurité en Entreprise
Microsoft a récemment dévoilé Windows 11, son dernier système d'exploitation, qui s'adapte parfaitement au mode…
Quelle stratégie pour établir une relation commerciale durable en Allemagne : un guide pour les dirigeants d’entreprises françaises
L'Allemagne, premier partenaire commercial de la France, demeure un marché d'exportation incontournable pour les entreprises…
Comment favoriser sa transition vers une économie mondiale durable ?
La CSRD contribue à l’objectif de l’Union européenne de promouvoir une économie durable et responsable,…
Plus de livres blanc

Webinaires

Facturation Électronique 2024 : une opportunité de performer pour les entreprises !
Une enquête de Wax Digital a révélé que 70 % des professionnels de la comptabilité…
Comment faire prospérer son entreprise dans la conjoncture actuelle ?
Pour accompagner les entreprises au plus près de leurs préoccupations, les experts de KPMG, Crédit…
Comment aborder la fin du « quoi qu’il en coûte » ?
Symboles du « quoi qu'il en coûte » comme réponse au Covid-19, les prêts garantis…
Plus de webinaires

Services aux entreprises

è Comment les données et l’IA peuvent révolutionner les prises de décision ?

L'impact que les données peuvent avoir sur l’entreprise et comment des outils technologiques permettent d’exploiter ces données de manière efficace et sécurisée.

Visualiser la vidéo sur notre chaîne en cliquant ici


è
 Découvrez le réel impact de Windows 11 Professionnel

Grâce à la sécurité activée par défaut, les entreprises du monde entier prennent des initiatives plus audacieuses et des décisions plus rapides.

 
è Facturation électronique 2026

Un guide détaillé sur les étapes clés pour réussir son passage à la facturation électronique 2026 et franchir le pas de la dmatérialisation, avec tous les bénéfices qui l'accompagnent.

LB Facturation electronique 2026 Docuware.png

 

è  BUSINESS FRANCE : Établir des relations commerciales en l'Allemagne

L'Allemagne est le premier partenaire commercial de la France et représente le plus fort potentiel à l'export de la France à horizon 2025. Ce marché à la fois passionnant et exigeant mérite d'adopter une stratégie durable pour établir une relation commerciale sur le long terme. Tel est l'objectif de ce livre blanc de 64 pages intitulé "Quelle stratégie pour établir une relation commerciale avec l'Allemagne", proposé par Business France et ses partenaires de la Team France, et téléchargeable gracieusement.

 Couverture Livre Blanc Business France Allemagne.png

 
è  SYLOB : ERP pour l'industrie

Anticiper les évolutions industrielles et se projeter dans l'usine intelligente du futur, tels sont les objectifs visés par ce guide pratique de 20 pages à destination des PME intitulé "Industrie 4.0 & ERP", proposé par Sylob et téléchargeable gracieusement.

Couv Sylob CTA.png

 

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts