Les jeunes talents cherchent un nouveau bien-être au travail

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les jeunes talents ne se laissent plus prendre par les avantages secondaires que les managers ont longtemps mis en avant en pensant les séduire. Le « bien-être » et le « cool » au travail n'attirent plus les meilleurs ; il est temps de cerner pourquoi ces arguments ne suffisent plus à convaincre et en quoi la demande a changé.

Le malentendu du « bien-être » en entreprise

En pleine guerre des talents, on présente encore aujourd'hui comme des avantages des choses qui, dans l'entreprise, devraient aller de soi. Ainsi de la « bonne ambiance » ou des « bureaux confortables » – comme s'il pouvait y avoir des candidats convaincus qu'il est normal de venir travailler dans une mauvaise ambiance et sans chauffage... Il en va de même du fameux « bien-être » en entreprise, souvent envisagé de façon opportuniste plutôt que pensé sérieusement.

Mais avant tout, qu'est-ce que ce « bien-être » au travail ? Si l'on en prend la définition de base, qui est large, il s'agit de fournir un environnement de travail propre à garantir l'absence de souffrance mentale et physique des collaborateurs - simple en apparence mais complexe à mettre en œuvre tant la mesure de la souffrance au travail est individuelle et soumise à des facteurs extérieurs à ce dernier.

Il est en tout cas manifeste que le bien-être au bureau ne saurait être assimilé à une vague injonction à un confort adolescent « j'ai le droit de venir en jogging et de marcher en chaussettes sur un tapis à poils longs ». Malheureusement, esprit start-up aidant, cette dimension caricaturale a pris un peu trop de place dans l'imaginaire du management de la tech et de l'IT.

La flexibilité comme condition du « bien-être »

Le bien être en entreprise pour les jeunes talents n'est pas un babyfoot ou une corbeille de fruits sous les fleurs, ce n'est pas une déco hype ou un workshop massage mais, plus simplement, la possibilité de pouvoir « bien » travailler – c'est-à-dire : d'utiliser au mieux leurs compétences et de les sentir valorisées par l'environnement managérial.

Au-delà de l'absence de souffrance mentale et physique au travail, il est donc aussi question de l'absence de ces petites mesures vexatoires qui cassent la motivation des jeunes recrues et amoindrissent le sens de leur action - telles ces promesses d'autonomie non tenues, ces exigences de présence continue (même si non nécessaire) et/ou l'ignorance des besoins spécifiques à une fonction (calme pour rédiger ou au contraire, émulation pour trouver des solutions).

Le premier bien-être c’est donc les conditions individuelles du travail et le respect des compétences, forces et faiblesses de chacun. Aujourd'hui, ce que les jeunes candidats réclament en priorité, c'est une flexibilité nouvelle dans leur activité, propre à assurer leur bien-être en général et pas seulement pendant les heures de bureau.

Bien etre en entreprise

Télétravail et flexibilité ne sont pas synonymes

On le comprendra, cette flexibilité, ce n'est pas seulement un jour ou deux de télétravail. Tout d'abord parce que ce ne sont pas tous les jeunes talents qui souhaitent télétravailler et qu'il doit s'agir d'un choix. La flexibilité, dans le contexte actuel, s'apparente à un mode de fonctionnement qui se négocie individuellement. Cela doit être mieux compris par les entreprises, mais aussi par les talents qui parfois ne saisissent pas bien eux-mêmes les enjeux de cette nouvelle flexibilité.

On peut demander de la souplesse présentielle (ne pas avoir à revenir au bureau après un rendez-vous mais rentrer travailler chez soi pour être à son cours d'escrime à l'heure ou bien passer chez le dentiste) ; mais il faudra en contrepartie accepter ce coup de fil qui dérange pendant les vacances, ce mail reçu à 21h, ou cette demande de bouclage d'un dossier le vendredi soir. Le bien-être dans l'activité doit être... pour tout le monde, manager inclus. Lui aussi peut avoir besoin de la certitude rassurante que ses équipes lui débloqueront en cinq minutes un dossier qui, sans cela, lui ferait perdre un temps précieux.

C'est pourquoi on ne doit pas hésiter à parler franchement aux candidats, car entre la baisse des levées de fonds et les coûts qui explosent, les marges de négociations salariales sont réduites. Dire « vous serez payés 7% de moins, mais avec une différence énorme en termes de bien-être : un babyfoot et un atelier yoga mensuel ! » n'est pas concevable. En revanche, pouvoir proposer : « ici, vous vous organiserez comme vous l'entendez si vous posez clairement les choses dès le départ » fera vraiment la différence.

Certaines normes du travail salarié doivent évoluer

Ce qui importe avant tout aux jeunes talents, c'est qu'on leur permette d'accorder au mieux leurs besoins individuels aux exigences d'un travail en commun. Certains ont besoin d'être soutenus dans leur action, d'autres réclament une autonomie totale pour donner le meilleur d'eux-mêmes. Les lignes sont en train de bouger car les jeunes générations ont conscience de ce que le « bien-être » est multifactoriel, et qu'au travail, il relève surtout de la confiance accordée.

S'il est vrai qu'il y a eu un temps où les jeunes talents de la Tech étaient en demande de prise en charge — qu'ils aimaient « vivre » au bureau, y disposer d'une salle de sport, d'un coiffeur et autres menus services — ce n'est plus le cas. Ce qui leur importe désormais c'est de minimiser les effets improductifs de certaines normes (obsolètes) du travail salarié.

Nous sommes dans une période de réévaluation des bases du contrat passé entre l'entreprise et ses collaborateurs – à ce titre, le management est en première ligne pour faire entendre que tout est possible... dans un esprit de réciprocité et non de rapports de force déséquilibrés d'un côté ou bien de l'autre.

Par Emmanuel Stanislas, fondateur de Clémentine, cabinet de recrutement du digital et de l'IT

Lu 556 fois Dernière modification le mercredi, 10 mai 2023 11:08
La rédaction

Le service Rédaction a pour mission de sélectionner et de publier chaque jour des contenus pertinents pour nos lecteurs internautes à partir d’une veille approfondie des communiqués de presse pour alimenter les rubriques actualité économiques, actualités d’entreprises, études ou encore actualités sectorielles. Pour échanger avec notre service Rédaction web et nous faire part de vos actualités, contactez-nous sur redaction@gpomag.fr

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Paru le 4 mars 2024
GPO Magazine N°113
Demandez votre exemplaire au service Vente au numéro

Lire l'extrait GPO 113.png

Paru le 27 novembre 2023
Édition Spéciale Transformation digitale
Recevez-le dès aujourd'hui !
Abonnez-vous à l'année en cliquant ici

Vignette Lire un extrait HS Transfo Digitale.png

Livres Blanc et E-book

Le Système d'Exploitation Hybride Windows 11 de Microsoft Booste la Productivité et la Sécurité en Entreprise
Microsoft a récemment dévoilé Windows 11, son dernier système d'exploitation, qui s'adapte parfaitement au mode…
Quelle stratégie pour établir une relation commerciale durable en Allemagne : un guide pour les dirigeants d’entreprises françaises
L'Allemagne, premier partenaire commercial de la France, demeure un marché d'exportation incontournable pour les entreprises…
Comment favoriser sa transition vers une économie mondiale durable ?
La CSRD contribue à l’objectif de l’Union européenne de promouvoir une économie durable et responsable,…
Plus de livres blanc

Webinaires

Facturation Électronique 2024 : une opportunité de performer pour les entreprises !
Une enquête de Wax Digital a révélé que 70 % des professionnels de la comptabilité…
Comment faire prospérer son entreprise dans la conjoncture actuelle ?
Pour accompagner les entreprises au plus près de leurs préoccupations, les experts de KPMG, Crédit…
Comment aborder la fin du « quoi qu’il en coûte » ?
Symboles du « quoi qu'il en coûte » comme réponse au Covid-19, les prêts garantis…
Plus de webinaires

Services aux entreprises

è Comment les données et l’IA peuvent révolutionner les prises de décision ?

L'impact que les données peuvent avoir sur l’entreprise et comment des outils technologiques permettent d’exploiter ces données de manière efficace et sécurisée.

Visualiser la vidéo sur notre chaîne en cliquant ici


è
 Découvrez le réel impact de Windows 11 Professionnel

Grâce à la sécurité activée par défaut, les entreprises du monde entier prennent des initiatives plus audacieuses et des décisions plus rapides.

 
è Facturation électronique 2026

Un guide détaillé sur les étapes clés pour réussir son passage à la facturation électronique 2026 et franchir le pas de la dmatérialisation, avec tous les bénéfices qui l'accompagnent.

LB Facturation electronique 2026 Docuware.png

 

è  BUSINESS FRANCE : Établir des relations commerciales en l'Allemagne

L'Allemagne est le premier partenaire commercial de la France et représente le plus fort potentiel à l'export de la France à horizon 2025. Ce marché à la fois passionnant et exigeant mérite d'adopter une stratégie durable pour établir une relation commerciale sur le long terme. Tel est l'objectif de ce livre blanc de 64 pages intitulé "Quelle stratégie pour établir une relation commerciale avec l'Allemagne", proposé par Business France et ses partenaires de la Team France, et téléchargeable gracieusement.

 Couverture Livre Blanc Business France Allemagne.png

 
è  SYLOB : ERP pour l'industrie

Anticiper les évolutions industrielles et se projeter dans l'usine intelligente du futur, tels sont les objectifs visés par ce guide pratique de 20 pages à destination des PME intitulé "Industrie 4.0 & ERP", proposé par Sylob et téléchargeable gracieusement.

Couv Sylob CTA.png

 

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts