Windows Onward

Dirigeants d'entreprise, comment mesurer l’apport de l’accompagnement externe ?

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Coachs, managers de transition, conseillers en stratégie, operating partners, advisors, mentors… Les propositions d’accompagnement du chef d’entreprise se multiplient et se diversifient, aux côtés et en complément des partenaires traditionnels (experts-comptables, avocats, notaires, etc.).

Selon le Syntec, le marché du conseil en France qui pesait 20 Mds € en 2021 doublerait d’ici 2031, porté par le besoin de s’adapter aux grandes transitions (numérique, énergétique, écologique, sociétale), de politique RSE ou encore d’évolution des organisations de travail.

Les incertitudes économiques et l’enchainement des crises demandent en effet aux dirigeants plus de compétences, une large compréhension du marché et une grande hauteur de vue. Être accompagné n’a sans doute jamais été aussi déterminant pour réussir à sécuriser la croissance de son entreprise. Mais la question qui taraude beaucoup de dirigeants est la rentabilité d’un tel investissement. Comment la mesurer et comment faire parler les indicateurs ?

De la méthode et des étapes à respecter

Pour pouvoir apprécier le ROI de l’accompagnement externe, encore faut-il savoir ce que l’on va évaluer. Cela suppose de s’être fixé au préalable un objectif et d’avoir défini ce qui serait un (ou des) indicateur(s) de réussite. Ensuite, il faut cerner sur quoi doit porter l’accompagnement et à qui il est destiné – est-ce au dirigeant sur des aspects personnels (domaine des coaches et mentors), à l’entreprise pour gérer une étape de croissance ou stratégique (zone d’intervention d’un operating partner et d’un conseiller en stratégie par exemple), au conseil d’administration pour le renforcer (un advisor) par exemple.

Prenons un exemple : si l’enjeu est d’assurer la croissance de son entreprise ou de gérer une étape stratégique de développement, c’est le dirigeant qui sera accompagné. Pour pouvoir mesurer la portée de cet accompagnement, la première étape sera d’identifier l’objectif au bout du bout. Pour cela, il devra d'abord savoir la phase à laquelle se trouve son entreprise – car de l'expansion à la transmission, en passant par le pivot stratégique à la croissance externe, chaque phase de développement nécessite un accompagnement spécifique. Ensuite, il s’attachera à valider la compatibilité de l'offre d’accompagnement et des contreparties avec les besoins qu’il a formalisés.

Une fois l’analyse des besoins posés, il comparera les offres d’accompagnement et recherchera celui qui y correspond le plus. Pour reprendre notre exemple, être accompagné sur des questions de croissance implique nécessairement que la personne ou l’équipe choisie s'implique opérationnellement dans l’entreprise. Il vaut donc mieux que ce soit quelqu'un qui soit légitime sur le sujet, avec qui le dirigeant apprécie de travailler et en qui il a confiance, au risque de perdre du temps et de l'argent.

Le temps de la mesure des résultats de l’accompagnement intervient seulement après ce travail d’analyse des besoins. Cela peut paraître futile, tant l’attention du dirigeant se cristallise autour de deux éléments : le temps et l'argent. Mais le plus important n’est pas tant combien ça coûte, que combien ça va rapporter. L’approche à adopter est celle de l’investissement.

Pensez investissement et non dépense

Toujours en lien avec notre exemple, pour penser « investissement » et non « dépense », l’accompagnement doit prendre en compte les objectifs visés. Si ce n’est pas le cas, alors il ne tient pas la route. Il est également important que la structure d’accompagnement s’engage a minima au travers de « success fees » sur résultats ou de prise de participation capitalistique. De cette manière, elle démontre son implication au côté du dirigeant qui, de son côté, a des outils objectifs pour mesurer les résultats obtenus.

Il s’agit ici de fixer les bons indicateurs. Toujours dans notre cas d’un travail sur des enjeux de croissance, ce sont le chiffre d’affaires et/ou le résultat et le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (EBITDA) qui sont pertinents à mesurer et à comparer avec les objectifs (réalistes) fixés. S’il s’agit de mesurer l’efficacité de la stratégie déployée pour le lancement d’une nouvelle offre, c’est le taux de vente et de réservation ou d’occupation qui doit être regardé.

Ce qui est gratuit n’a pas de valeur...

Dernier point de vigilance : certains accompagnements se révèlent financièrement attractifs, voire gratuits. Prudence ! Un accompagnement efficace demande de “mettre les mains dans le cambouis”. Certes, nul ne sera plus impliqué que le dirigeant lui-même ; mais le dirigeant attendra un niveau d’investissement conséquent et tangible. Or, qui accepterait de s’investir pour une entreprise et de contribuer à son succès au profit du seul dirigeant, sans aucune contrepartie ? Un accompagnement efficace sans aucune contrepartie relève de l'illusion.

Par Isabelle Saladin, Présidente d’I&S Adviser

Lu 192 fois Dernière modification le mardi, 30 janvier 2024 09:06
La rédaction

Le service Rédaction a pour mission de sélectionner et de publier chaque jour des contenus pertinents pour nos lecteurs internautes à partir d’une veille approfondie des communiqués de presse pour alimenter les rubriques actualité économiques, actualités d’entreprises, études ou encore actualités sectorielles. Pour échanger avec notre service Rédaction web et nous faire part de vos actualités, contactez-nous sur redaction@gpomag.fr

Annonces

Windows Onward

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Paru le 4 mars 2024
GPO Magazine N°113
Demandez votre exemplaire au service Vente au numéro

Lire l'extrait GPO 113.png

Paru le 27 novembre 2023
Édition Spéciale Transformation digitale
Recevez-le dès aujourd'hui !
Abonnez-vous à l'année en cliquant ici

Vignette Lire un extrait HS Transfo Digitale.png

Livres Blanc et E-book

Le Système d'Exploitation Hybride Windows 11 de Microsoft Booste la Productivité et la Sécurité en Entreprise
Microsoft a récemment dévoilé Windows 11, son dernier système d'exploitation, qui s'adapte parfaitement au mode…
Quelle stratégie pour établir une relation commerciale durable en Allemagne : un guide pour les dirigeants d’entreprises françaises
L'Allemagne, premier partenaire commercial de la France, demeure un marché d'exportation incontournable pour les entreprises…
Comment favoriser sa transition vers une économie mondiale durable ?
La CSRD contribue à l’objectif de l’Union européenne de promouvoir une économie durable et responsable,…
Plus de livres blanc

Webinaires

Facturation Électronique 2024 : une opportunité de performer pour les entreprises !
Une enquête de Wax Digital a révélé que 70 % des professionnels de la comptabilité…
Comment faire prospérer son entreprise dans la conjoncture actuelle ?
Pour accompagner les entreprises au plus près de leurs préoccupations, les experts de KPMG, Crédit…
Comment aborder la fin du « quoi qu’il en coûte » ?
Symboles du « quoi qu'il en coûte » comme réponse au Covid-19, les prêts garantis…
Plus de webinaires

Services aux entreprises

 è Découvrez le réel impact de Windows 11 Professionnel

Grâce à la sécurité activée par défaut, les entreprises du monde entier prennent des initiatives plus audacieuses et des décisions plus rapides.

 

è  BUSINESS FRANCE : Établir des relations commerciales en l'Allemagne

L'Allemagne est le premier partenaire commercial de la France et représente le plus fort potentiel à l'export de la France à horizon 2025. Ce marché à la fois passionnant et exigeant mérite d'adopter une stratégie durable pour établir une relation commerciale sur le long terme. Tel est l'objectif de ce livre blanc de 64 pages intitulé "Quelle stratégie pour établir une relation commerciale avec l'Allemagne", proposé par Business France et ses partenaires de la Team France, et téléchargeable gracieusement.

 Couverture Livre Blanc Business France Allemagne.png

 

è  SYLOB : ERP pour l'industrie

Anticiper les évolutions industrielles et se projeter dans l'usine intelligente du futur, tels sont les objectifs visés par ce guide pratique de 20 pages à destination des PME intitulé "Industrie 4.0 & ERP", proposé par Sylob et téléchargeable gracieusement.

Couv Sylob CTA.png

 

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts