Patrick Constant : de Qwant aux agents intelligents

Patrick Constant : de Qwant aux agents intelligents

Évaluer cet élément
(2 Votes)

« Impossible n’est pas français », affirmait Napoléon sur les champs de bataille. Une citation qui colle aux ambitions des trois fondateurs de Qwant, le petit poucet français des moteurs de recherche qui ne craint pas de s’attaquer à l’ogre américain Google. Patrick Constant, l’un des fondateurs et également CEO de Pertimm, un spécialiste français des moteurs de recherche pour entreprises et désormais des agents intelligents, explique comment Qwant parvient désormais à s’imposer progressivement, en France d’abord, et en Europe ensuite.

GPO Magazine : Quelles sont les activités de Pertimm et comment avez-vous été associé au projet de création d’un moteur de recherche sur internet français ?
Patrick Constant : J’ai fondé Pertimm en 1997 autour de l’activité très spécifique des moteurs de recherche internes pour sites d’e-commerce. Dans ce cadre nous avons équipé par exemple les sites de Pages Jaunes, Meetic ou Showroomprivé par exemple. C’est d’ailleurs parce que Pertimm avait cette connaissance de la technologie des moteurs de recherche que j’ai été associé au lancement de Qwant en 2011 avec Éric Léandri et Jean-Manuel Rozan.

GPO Magazine : Quels étaient alors vos motivations et vos objectifs alors que le marché mondial était déjà largement dominé par Google ?
Patrick Constant : Il convient d’abord de rappeler que nous nous sommes beaucoup cherchés au départ de cette aventure. Au départ, notre idée était de lancer quelque chose de nouveau sur Internet, à mi-chemin entre le réseau social et le moteur de recherche. En développant l’idée, nous nous sommes rendu compte qu’il était très compliqué de se situer entre les deux camps, et qu’il fallait choisir. C’est ainsi que nous avons opté pour la création d’un nouveau moteur de recherche, un domaine que je maîtrisais bien, d’autant que je suis entré dans le capital Qwant avec ma société, Pertimm. Au départ c’était un projet français au moment du lancement officiel de Qwant, en 2013. L’entrée au capital du groupe d’édition allemand Axel Springer en 2014 a contribué à donner une dimension supplémentaire et européenne au projet de départ.

GPO Magazine : Quel est le modèle économique de Qwant pour s’imposer sur un marché dominé par un géant américain représentant 97 % du marché mondial ?
Patrick Constant : Le modèle économique de Qwant est assez simple puisque les ressources proviennent des publicités qui sont associées sémantiquement au contenu d’une requête. Pour cela, Qwant n’a pas besoin de connaître toutes les données sur l’internaute qui lance une recherche et la publicité soumise ne dépend que de la connaissance de la requête au moment précis où elle est faite. Ce modèle économique n’est pas révolutionnaire puisque, jusqu’en 2007, c’était à peu de choses près celui de Google. Pour le reste, notre travail aujourd’hui consiste à accroître le nombre d’utilisateurs car plus ils seront nombreux, plus les revenus de Qwant pourront conserver ce modèle économique. Il y a de la place pour Qwant puisque le chiffre d’affaires des moteurs de recherche en Europe est estimé à 20 milliards d’euros par an. L’ambition de Qwant est d’atteindre au moins 10 % de parts de marché en Europe, ce qui représente déjà 2 milliards d’euros par an.

GPO Magazine : Qwant a été victime de son succès au mois de mars, avec quelques soucis techniques suite à la très forte progression du nombre utilisateurs. Comment l’expliquez-vous ?
Patrick Constant : Depuis le début, Qwant affirme clairement qu’il ne recueille pas les données personnelles des utilisateurs. C’est aussi un angle de différenciation, par rapport à Google notamment, de plus en plus apprécié, notamment à l’heure où les vols de données se multiplient sur Internet. Les internautes, à juste titre, sont de plus en plus soucieux de leur empreinte numérique et de l’utilisation qui peut être faite des données collectées sur Internet. Notre force est que nous n’avons pas besoin d’utiliser des données personnelles pour proposer des résultats de requête à nos utilisateurs, au contraire de Google qui a fait évoluer son modèle économique en utilisant les données personnelles pour aller plus loin dans la pertinence des résultats payants mais aussi proposer davantage encore de résultats publicitaires par rapport aux résultats naturels.

GPO Magazine : Est-ce que la protection des données personnelles de l’utilisateur est le seul point de différenciation entre Qwant et Google ?
Patrick Constant : C’est un élément très important mais il n’est pas le seul. Qwant propose également une ergonomie assez différente avec une présentation en colonnes qui est assez originale. La part réservée aux espaces payants par rapport aux résultats naturels est également volontairement plus limitée que sur d’autres moteurs de recherche.

GPO Magazine : Qwant, qui connaît une progression mensuelle de 20 % du nombre de requêtes, revendique 4 % de part de marché en France. Qu’est-ce qui peut encore vous faire progresser ?
Patrick Constant : La crédibilité du moteur de recherche français ne cesse de se renforcer. Pour preuve, il y a quelques mois, le navigateur Firefox a inclus Qwant parmi les moteurs de recherche proposés à ses utilisateurs au même titre que Google ou de Bing. La différence, que ce soit sur ordinateur ou sur mobile, c’est que l’installation de Qwant n’est pas encore proposée par défaut. Mais nous sommes déjà proposés, sur plus en plus de navigateurs. Il y a également d’autres éléments comme par exemple la mise en place du RGPD. Cette réglementation ne va pas forcément révolutionner le monde des moteurs de recherche qui se sont déjà mis en conformité. Si le RGPD n’interdit pas la récupération des informations personnelles, elle améliore toutefois la maîtrise des données personnelles par les utilisateurs, ce qui est déjà un élément positif.

GPO Magazine : Pour revenir à Pertimm, quels sont vos projets aujourd’hui ?
Patrick Constant : Nous nous positionnons désormais autour des agents intelligents que je développe en ce moment. Nous avons obtenu un financement d’un million d’euros dans le cadre de fonds européens Instrument PME pour développer une plate-forme de type collaboratif permettant aux entreprises de créer leurs propres agents intelligents. En résumé, les agents intelligents sont des systèmes permettant de parler en quelque sorte avec une machine en faisant appel à l’intelligence artificielle. Il est ainsi, par exemple, possible d’automatiser des tâches de manière autonome grâce aux informations que l’agent intelligent va rechercher lui-même. C’est un domaine qui progresse sous l’effet des avancées en matière d’intelligence artificielle.

Lu 2777 fois Dernière modification le lundi, 16 avril 2018 07:39
Laurent Locurcio

Journaliste économique, il a notamment collaboré avec la presse spécialisée dont La Tribune, Le Point, Le Monde, LSA, Sport Eco, et bien entendu GPO Magazine. Il a également participé au lancement de titres de presse et a été rédacteur en chef  d’un important magazine d’entreprise. Auteur également de livres d’entreprises, il intervient aussi auprès d’étudiants en formation multi-médias.

Annonces

Le magazine digital

Découvrez un extrait du dernier numéro et demandez votre version numérique intégrale pour 10 euros TTC

Capture d’écran 2018-06-18 à 18.52.01.pngExtrait du dernier numéro

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour pouvoir feuilleter gratuitement et intégralement le prochain numéro

   je m inscris test

 

Découvrez un extrait de notre édition spéciale Transformation Digitale et commandez votre version numérique intégrale pour 10 euros TTC

MAG DIGITAL Lire Extrait HS 2018 07 Tranfo digitale

Extrait de l'édition spéciale Transformation Digitale

Connexion

Devenir membre de GPOMag.fr vous permettra de bénéficier de nombreux avantages réservés uniquement aux membres : Recevoir l'édition digitale mensuelle, Feuilleter les cahiers thématiques et les télécharger gratuitement, Feuilleter gratuitement les derniers numéros de l'année en cours, Télécharger le planning rédactionnel pour connaître les sujets de la Rédaction à venir.

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.