Le management environnemental est-il compatible avec la performance ?

RSE Écrit par  lundi, 02 février 2009 00:00 Taille de police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police
Évaluer cet élément
(0 Votes)

> HP
HP soigne son image d'acteur responsable de l'environnement
> Réseau Gesat
Le réseau Gesat, partenaire éthique des stratégies achats
> Altergaz
L'opérateur Gaz Naturel qui monte, qui monte...

L'esprit du développement durable s'immisce de plus en plus dans tous les rouages de l'entreprise. Du haut en bas de la hiérarchie, la prise en compte des enjeux environnementaux est devenue une nécessité, à laquelle les stratégies achats peuvent largement contribuer.

Mais qu'est-ce qu'un Système de Management de l'Environnement (SME) ?
C'est «l'ensemble des dispositions mises en place par une entreprise pour s'assurer que les produits ou les services qu'elle conçoit, fabrique et/ou distribue ne menacent pas, directement ou indirectement, l'environnement, en sachant répondre aux exigences réglementaires et légales et de façon compatible avec les critères de gestion et de profitabilité».
Cette définition a une conséquence directe : c'est aux dirigeants de donner les bons inputs. Il s'agit de mettre en place une organisation, définir les responsabilités et leurs délégations ad hoc, coordonner les pratiques individuelles, élaborer les procédures collectives et, bien entendu, consacrer les ressources financières, techniques et humaines nécessaires. Vaste programme, convenons-en, dont le secret de l'efficience réside pour une grande part dans le taux d'adhésion des collaborateurs. Soigner tout particulièrement la communication en interne est donc obligatoire.

La problématique des achats
Acheter 8 ce que l'entreprise achetait 10, passe évidemment pour une bonne affaire ! Mais les 20 % faciaux d'économies ne dissimulent-ils pas des coûts pervers, directs ou indirects et difficiles à identifier ? L'acheteur est-il vraiment sûr d'acheter le même produit ou le même service ?
Le rôle de tout acheteur, voire de tout système d'achat, est aussi de savoir pourquoi et comment un fournisseur accepte de réduire sensiblement sa marge. Grande question !


«Faudra-t-il pratiquer un «cost killing» intensif ou au contraire ne pas renoncer aux missions nobles des achats : contribuer à l’innovation et aux exigences croissantes du développement durable ? Et avec quels moyens ? Bref, est-ce un moment historique pour les achats ?» (lettre des achats.fr)
En ces temps de crise, savoir si bouleverser les pratiques est ou non le moment, est une autre affaire.
Si mieux acheter se transforme en bien acheter, toute nouvelle règle doit être partagée par toute l'entreprise pour atteindre une efficacité visible dans les comptes. Car il est souvent délicat d'apprécier le retour sur investissement, tant les périmètres économiques et financiers d'une entreprise dynamique évoluent en permanence (ex. : rachat d'un concurrent). 

Les achats sont bel et bien au cœur du processus environnemental
L'achat de voyages. Billetteries, hôtellerie, location de voitures sont achetées par le voyageur lui-même. Outil de prédilection du responsable : un outil informatique de réservations et d'achats paramétrable à volonté (imposer le moyen de transport économe en CO2, ne pouvoir louer que des voitures vertes...etc). Des sociétés comme GetThere, American Express ou Carlson Wagonlit Travel ont d'excellents produits dans ce domaine.
Question : le gestionnaire des voyages est-il assuré de ne pas altérer l'état de fatigue du cadre itinérant en lui imposant un mode de transport plutôt qu'un autre ? En d'autres termes, cette mesure ne risque-t-elle pas de coûter plus cher qu'elle ne rapporte ? 

L'impression in situ. Une société comme HP fait de son éthique sur l'impression éco-responsable une arme commerciale. En 2008, ce constructeur a publié une étude qui révèle qu'avec l'énergie et le recyclage des déchets, l'impression fait partie du top 3 des priorités des entreprises engagées sur l'environnement. Parmi les leviers de HP, on trouve notamment des programmes complets de recyclages ou encore, la réduction drastique d'encre et de toner.

La société Canon propose de faire respecter par l'ensemble du personnel une charte d'impression, avec un logiciel qui oriente par défaut vers le N&B, A4 et recto verso, sur la machine ad hoc. Sachant que les coûts d'impression sont estimés entre 3 et 5 % du CA, le retour sur investissement peut être immédiat et les acheteurs heureux de leurs performances.
L'impression des documentations techniques et notices d'utilisation. Elles sont insérées dans les boîtes des produits que nous achetons chez Carrefour ou Darty. Ces notices, conçues pour l'Europe entière, sont la plupart du temps en 5, 8 ou 10 langues. Il existe des machines capables d'imprimer ces notices quasi à la demande, à la mise en boîte, en fonction de la destination. Conséquence : la pagination est divisée par 5 ou 10. Voilà une technologie que tout service achats peut imposer à ses usines et à ses fournisseurs.

Côté énergie. Servis par l'ouverture des marchés, les achats sont bien placés pour réduire la consommation de façon spectaculaire. Un opérateur comme EDF propose une panoplie de services de diagnostic, de produits et de packages énergie verte qui aident notamment les PME. Certains aménagements industriels supposent une collaboration étroite avec les services techniques et/ou les services généraux ; cela ne fait que souligner la nécessité d'établir une culture environnementale transverse.
Toujours dans l'énergie, un opérateur alternatif comme Altergaz (filiale du géant gazier italien ENI) fournit un gaz naturel à un prix particulièrement compétitif, mais surtout via une belle variété de contrats qui permet à l'entreprise d'avoir une quasi personnalisation de la gestion de son énergie gaz.

L'éco-conception de la production. Les achats n'ont pas directement et toujours la main sur les techniques de production, mais ils ont un rôle d'influence sur les R&D. Réduire la proportion des composants difficiles à recycler ou diminuer le poids d'un produit...autant d'actions positives sur l'environnement que les départements achats peuvent initier. Les grandes entreprises sont rôdées à ces pratiques. Elles sont parfois moins accessibles aux PME-PMI.

Les entreprises françaises auraient-elles un certain retard ?
La certification ISO 14001 constitue un excellent indicateur sur le sujet. Cette norme est la référence mondiale en matière de certification sur le management environnemental.
L'Organisation Internationale de la Norme (OIN) recense dans le monde 110.000 entreprises en-gagées dans un Système de Management Environnemental (SME) certifié ISO 14001. Près de 49.000 entreprises (44 %) sont européennes, 3.500 françaises (3 %). La France se place derrière l'Allemagne, le Royaume-Uni, l'Italie et l'Espagne. De surcroît nos PME-PMI de moins de 250 personnes ne représentent que 30 % des certifications ISO 14001.
Conséquence : si les exigences environnementales des donneurs d'ordre venaient à se renforcer - une tendance inexorable - nos PME et TPE seraient pénalisées face à leurs concurrentes européennes. Le retard accumulé sur le management environnemental sera probablement long à combler, dans la mesure où nous sommes ici confrontés à une problématique relevant plus du culturel que du technique.

Le management environnemental certifié, plus accessible qu'on ne le croit
Dans les PME, une certification ISO passe pour être un parcours du combattant. Cher, long et complexe ! estiment de nombreux dirigeants. Difficile de leur donner vraiment tort, mais les choses s'arrangent.
De nombreux cabinets conseil proposent un accompagnement certification de plus en plus étroit et efficace.
Afin de faciliter l'accès à l'univers d'un SME, l'Afnor a développé un document normatif (le FD X 30-205). Objectif : diriger l'entreprise selon trois étapes - avec possibilité de certification par tiers - pour aboutir à une certification complète ISO 14001. Dans le cadre des travaux de l’Afnor,
l'OIN (Organisation Internationale de Normalisation) a engagé un projet sur une norme ISO spéciale PME : la future ISO 14005.
Si la certification permet d'afficher une démarche environnementale, elle n'est pas une obligation absolue. Attention cependant ! Il se pourrait qu'un jour le principe de certification d'un service, d'un produit ou d'une organisation constitue un pré-requis commercial.

Les atouts d'une démarche environnementale
Pour faire simple, en sortant de l'orthodoxie sémantique parfois absconse du management environnemental, il existe en définitive deux axes qui permettent de rentrer dans le cercle vertueux : l'économique et le social (ou les deux à la fois).
En tout état de cause, il est avéré qu'un tel management, outre la réduction des impacts environnementaux, offre les principaux avantages suivants :
• projet fédérateur en interne et en externe,
• contribution à l'image de marque auprès de tous les publics : personnel, clientèles, actionnaires, institutions publiques, partenaires divers,
• amélioration de l'organisation et des process,
• meilleure maîtrise des risques industriels.
Il apparaît même que le management environnemental peut être un gisement de ressources insoupçonnables.

Se lancer dans une démarche de ce type, a fortiori en optant pour une certification ISO, constitue un excellent outil de pilotage d'un changement, que les achats seront de plus en plus amenés à mettre en œuvre. Ils sont bien placés pour cela.

Par Philippe Dermagne

Comment obtenir une certification ISO 14001 ?
Elle est délivrée après la réalisation d'un audit externe, par un organisme dûment agréé qui vérifie le respect de toutes les étapes d'un SME. L'organisme qui réalise l'audit doit être accrédité par le Cofrac1. Les grands bureaux et cabinets de certification sont par exemple Veritas, AFAQ, OFC...etc.
La validité du certificat est de 3 ans, avec un audit annuel de suivi, destinés le cas échéant à rectifier des imperfections ou anomalies. Un audit complet de renouvellement est effectué en fin de 3ème année.
Combien cela coûte-il ? Seules des moyennes peuvent être fournies à titre indicatif, car bien entendu le coût
dépend de la taille de l'entreprise, du sujet traité, de la surface globale du domaine concerné. Pour une entreprise de moins de 100 salariés, le coût serait de l'ordre de 5.000 euros ; pour une entreprise de plus de 500, de l'ordre de 20.000 euros. Ces coûts2 moyens ne tiennent pas compte des frais strictement internes à l'entreprise (temps de travail et de réunion des personnes concernées, voyages, déplacements...etc).

1. Comité Français d'Accréditation
2. Source : «Environormes 2007», Guide pratique de l'écogestion et de l'écomanagement


Quelques domaines d'application d'une démarche environnementale issue des achats et/ou des services généraux
• Cadre et conditions de travail (mobilier, qualité de l'air, température)
• Communication interne (téléconférence, système collaboratif)
• Consommation des véhicules (conduite verte, optimisation des tournées)
• Construction neuve (immeuble HQE)
• Documentations techniques (impression à la demande)
• Editions publicitaires (papiers recyclables)
• Espaces verts (arrosage, engrais)
• Flotte automobile (nouvelle fiscalité CO2)
• Gestion et protection énergétique des immeubles (bilans énergétiques, éclairage)
• Impression tertiaire (charte d'impression, gestion droits d'accès)
• Traitement documentaire (dématéria lisation, réduction des affranchissements postaux)
• Incentive et communication interne (consommation d'eau, d'électricité, tri sélectif)
• Production (éco-conception des produits)
• Restauration d'entreprise (menus santé, produits bio)
• Santé et prévoyance (optimisation couverture sociale, salle de sports)
• Transports et frais de voyages (comparaison carbone avion/train/ automobile)


Concilier éthique et politique d'achat
L'emploi des personnes handicapées a fait l'objet d'un nouvel encadrement par la loi 2005-102. Elle redéfinit l'objectif de 6 % de personnes handicapées dans toute entreprise de plus de 20 personnes, et fixe une échéance lourde de conséquences. Au 1er janvier 2010, la contribution à l'Agefiph triplera, passant de 4/5.000 euros à 13/15.000 euros par poste non attribué à une personne handicapée. Cette loi détermine également les conditions d'équivalence entre un emploi intégré et faire travailler des établissements spécialisés, tels que le réseau Gesat*. Les acheteurs sont en première ligne sur ce point.

* Coordonne plus de 2000 établissements ESAT (Etablissement Services d'Accompagnement par le Travail) et EA (Entreprise Adaptée)
Lu 4391 fois Dernière modification le vendredi, 10 juillet 2015 09:33
Philippe Dermagne

En 1980, il crée sa propre société, une agence de publicité dédiée au BtoB, à la communication par l’écrit et à la motivation des forces de ventes. En 1995, il fonde l’une des toute premières agences multimédia française, en mettant en place un développement international en Suède, UK et Brésil. Depuis 2007, il est un journaliste qui présente la particularité d’avoir plus de 30 années d’expérience en tant qu’entrepreneur.
Ses terrains de prédilections : les RH, le développement durable, la gestion de flotte automobile. Son second métier : l’animation de colloques, tribunes et grands séminaires d’entreprise.

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Paru le 4 mars 2024
GPO Magazine N°113
Demandez votre exemplaire au service Vente au numéro

Lire l'extrait GPO 113.png

Paru le 27 novembre 2023
Édition Spéciale Transformation digitale
Recevez-le dès aujourd'hui !
Abonnez-vous à l'année en cliquant ici

Vignette Lire un extrait HS Transfo Digitale.png

Livres Blanc et E-book

Le Système d'Exploitation Hybride Windows 11 de Microsoft Booste la Productivité et la Sécurité en Entreprise
Microsoft a récemment dévoilé Windows 11, son dernier système d'exploitation, qui s'adapte parfaitement au mode…
Quelle stratégie pour établir une relation commerciale durable en Allemagne : un guide pour les dirigeants d’entreprises françaises
L'Allemagne, premier partenaire commercial de la France, demeure un marché d'exportation incontournable pour les entreprises…
Comment favoriser sa transition vers une économie mondiale durable ?
La CSRD contribue à l’objectif de l’Union européenne de promouvoir une économie durable et responsable,…
Plus de livres blanc

Webinaires

Facturation Électronique 2024 : une opportunité de performer pour les entreprises !
Une enquête de Wax Digital a révélé que 70 % des professionnels de la comptabilité…
Comment faire prospérer son entreprise dans la conjoncture actuelle ?
Pour accompagner les entreprises au plus près de leurs préoccupations, les experts de KPMG, Crédit…
Comment aborder la fin du « quoi qu’il en coûte » ?
Symboles du « quoi qu'il en coûte » comme réponse au Covid-19, les prêts garantis…
Plus de webinaires

Services aux entreprises

è Comment les données et l’IA peuvent révolutionner les prises de décision ?

L'impact que les données peuvent avoir sur l’entreprise et comment des outils technologiques permettent d’exploiter ces données de manière efficace et sécurisée.

Visualiser la vidéo sur notre chaîne en cliquant ici


è
 Découvrez le réel impact de Windows 11 Professionnel

Grâce à la sécurité activée par défaut, les entreprises du monde entier prennent des initiatives plus audacieuses et des décisions plus rapides.

 
è Facturation électronique 2026

Un guide détaillé sur les étapes clés pour réussir son passage à la facturation électronique 2026 et franchir le pas de la dmatérialisation, avec tous les bénéfices qui l'accompagnent.

LB Facturation electronique 2026 Docuware.png

 

è  BUSINESS FRANCE : Établir des relations commerciales en l'Allemagne

L'Allemagne est le premier partenaire commercial de la France et représente le plus fort potentiel à l'export de la France à horizon 2025. Ce marché à la fois passionnant et exigeant mérite d'adopter une stratégie durable pour établir une relation commerciale sur le long terme. Tel est l'objectif de ce livre blanc de 64 pages intitulé "Quelle stratégie pour établir une relation commerciale avec l'Allemagne", proposé par Business France et ses partenaires de la Team France, et téléchargeable gracieusement.

 Couverture Livre Blanc Business France Allemagne.png

 
è  SYLOB : ERP pour l'industrie

Anticiper les évolutions industrielles et se projeter dans l'usine intelligente du futur, tels sont les objectifs visés par ce guide pratique de 20 pages à destination des PME intitulé "Industrie 4.0 & ERP", proposé par Sylob et téléchargeable gracieusement.

Couv Sylob CTA.png

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts