Quels choix technologiques pour son projet de dématérialisation des factures ?

Quels choix technologiques pour son projet de dématérialisation des factures ?

Finance Écrit par  lundi, 13 février 2023 11:39 Taille de police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Alors que toutes les entreprises sont concernées par l’obligation de facturation électronique, nombre d’entre elles se questionnent encore sur les technologies nécessaires à leur mise en conformité. Les différences entre le Portail public de Facturation (PPF), les Plateformes de Dématérialisation Partenaires (PDP) et les Opérateurs de Dématérialisation (OD) restent encore souvent flous.

Fruit d’une large concertation, l’article 26 de la loi de finances rectificative pour 2022 prévoit que « les assujettis à la TVA en France devront, à terme, émettre, transmettre et recevoir les factures sous format électronique, dans leurs transactions avec d’autres assujettis ». Ils devront également « transmettre à l’administration fiscale les données de facturation, ainsi que les données relatives aux opérations non domestiques ou avec une personne non assujettie ». L’obligation de « réception » est fixée au 1er juillet 2024.

Sur la partie « émission de facture », cette obligation dépend de la taille de l’entreprise, et s’échelonnera entre juillet 2024 et janvier 2026. Afin de s’acquitter de cette obligation, les entreprises vont avoir le choix de recourir soit directement au Portail Public de Facturation (PPF) qui s’appuiera sur la plateforme Chorus Pro, soit à une plateforme de dématérialisation partenaires (PDP) ou un opérateur de dématérialisation (OD).

Le Portail Public de Facturation : un lien direct

Le Portail Public de Facturation (PPF) mis à disposition des entreprises, permettra notamment aux plus petites d’entre elles un passage à la facturation électronique, à coût réduit, en offrant un socle minimum de services. Ce PPF reprendra notamment l’ensemble des fonctionnalités de Chorus Pro, pour la facturation à la sphère publique BtoG, (Business to Government). Il proposera par ailleurs à tous les assujettis émetteurs et récepteurs de factures électroniques, un service gratuit disponible en modes portail, via des services (API) ou par EDI.
Thomas Honegger directeur des Operations dEsker France

Sur le portail, « l’émetteur » pourra crée directement sa facture dans son espace où il télécharge un PDF contenant les données de la facture. « Le récepteur » pour sa part aura la possibilité de consulter et télécharger les factures à partir de son espace. En mode service ou EDI, le Système d’Information de l’émetteur communiquera et échangera directement avec le portail pour le dépôt de factures dans les formats acceptés (Factur-X, UBL, CII). Côté récepteur les factures reçues seront intégrées dans le Système d’Information. Enfin il assurera la transmission à l’administration fiscale de toutes les données au titre des obligations de e-invoicing et de e-reporting.

Transformer la contrainte réglementaire en opportunité avec les PDP

Les Plateformes de Dématérialisation Partenaires (PDP) sont pour leur part des partenaires privés de l’État et seront soumises à une immatriculation. Elles auront pour vocation de réceptionner et émettre des factures électroniques et les données de facturation entre entreprises, de convertir l’ensemble des documents aux formats électroniques, de contrôler la conformité des factures, des données et des informations, de transmettre des données de facturation au portail public.

Elles devront également garantir l’intégrité des données de facturation pendant les échanges, ainsi que leur conservation et leur stockage, gérer les statuts de traitement des factures et transmettre les informations de mise à jour de l’annuaire des fournisseurs au portail public de facturation. L’annuaire des entreprises est accessible via le Portail Public de Facturation (PPF) et les Plateformes de Dématérialisation Partenaires (PDP). Il sert de base de référence unique et centralisée. Il permet de déterminer si l’acheteur utilise le PPF pour la réception de ses factures ou une PDP.Alexis Hartmann

« La PDP jouera donc un rôle central entre les entreprises (qui émettent et qui reçoivent des factures), le portail public de facturation et l’administration fiscale dans la transmission, la réception, le traitement et la gestion des factures électroniques et des données de transaction », explique Thomas Honegger, directeur des Opérations d’Esker France.

Au-delà de la transmission des flux d’information, les PDP pourront d’ailleurs proposer d’autres services tels que des workflows de validation, des systèmes de paiement, des interactions avec les autres acteurs de la dématérialisation (PDP) ou encore de l’archivage à valeur probante. Les PDP seront en effet en capacité de digitaliser d’autres données que celles prévues dans le cadre de la réforme.

« Nous conseillons d’ailleurs aux entreprises de profiter de cette réforme pour repenser l’ensemble de leurs processus de gestion des factures fournisseurs et clients, précise Alexis Hartmann VP France et UK de Basware. Elles pourraient ainsi en tirer davantage de bénéfices en termes de réduction des coûts, d’augmentation des ventes ou encore d’amélioration de leur satisfaction client ».

Capitaliser sur son Opérateur de Dématérialisation

L’opérateur de dématérialisation (OD) sera pour sa part chargé de restituer les données de facturation dans un format défini en collaboration avec le client. Il sera également responsable de la numérisation des factures dans l’un des trois formats standards minimum (Factur-X, UBL, CII) et de l’envoi via le PPF ou les PDP.Olivier Rajzman de DocuWare

Les opérateurs de dématérialisation représenteront ainsi tous les opérateurs proposant un service de facture électronique non immatriculé. Bien qu’ils ne soient pas immatriculés les OD pourront également proposer aux entreprises de nombreux services : réduction des coûts en remplaçant les factures papiers par des factures électroniques, et en automatisant les processus de récupération et de transmission, gain de temps dans la simplification et automatisation des processus de gestion de documents, respect de la réglementation notamment dans la déclaration de la TVA, sécurisation des données…

Différents acteurs pourront être OD, tels que notamment les éditeurs de logiciels d’ERP, d’outils de gestion commerciale, ou encore de solution de gestion électronique de document (GED)… « Pour remplir notre mission en qualité d’OD, nous développons des connecteurs grâce auxquels nos clients entreprises pourront recevoir les factures dématérialisées dans leur plateforme GED DocuWare, envoyer leurs factures vers des PDP partenaires ou vers la plateforme publique de l’État (PPF – Portail Public de Facturation) et enfin, gérer le e-reporting », explique ainsi Olivier Rajzman, directeur commercial France & Benelux chez DocuWare.

Pour garantir un service optimal aux entreprises et leur faciliter la mise en œuvre de leur projet, de nombreux opérateurs de dématérialisation et en particulier les éditeurs de GED et d’ERP s’attachent actuellement à nouer des partenariats avec les prestataires de dématérialisation qui déposeront leur demande d’immatriculation. Les entreprises peuvent ainsi se tourner vers leurs éditeurs d’outils de gestion pour, dans un premier temps, faire le point sur les services qu’ils proposeront dans le cadre de cette réforme.

Définir ses besoins pour faire le bon choix de technologie

« Le choix de plateforme dépendra néanmoins d’autres éléments et notamment des volumes de flux de facturation, des formats de facturation (papier, EDI, PDF…) déjà en place dans leur entreprise, ainsi que de leurs objectifs en termes de performance », explique Vanina Chevallier, responsable de marché chez SY by Cegedim. Par exemple, celles qui s’appuient déjà sur des flux EDI pourront se raccorder à une ou plusieurs PDP.
Vanina Chevallier

À l’inverse, celles qui aujourd’hui transmettent encore leurs factures par mail ou en version papier, ou encore celles qui émettent peu de factures, passeront alors par un opérateur de dématérialisation (OD) ou les transmettront directement sur le PPF.

Pour faire leur choix technologique, les entreprises devront donc préalablement évaluer leur niveau de digitalisation, notamment en termes de solution de dématérialisation et de formats gérés par cette solution et faire une cartographique précise de leurs besoins sur le sujet. Il conviendra ensuite de définir clairement si l’objectif consiste uniquement à se mettre en conformité avec la réglementation ou à profiter de cette contrainte pour aller plus loin dans la digitalisation des processus de facturation client et fournisseurs.

Lu 3313 fois Dernière modification le mardi, 14 février 2023 15:21
Anne Del Pozo

Elle collabore depuis près de 20 ans à différents magazines en qualité de journaliste.

Elle y traite de sujets articulés essentiellement autour de la finance, des flottes automobiles, du voyage et du tourisme d'affaires ou encore des ressources humaines. Anne del Pozo participe également à la rédaction de nombreux témoignages clients et de newsletters d'entreprise.

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Paru le 4 mars 2024
GPO Magazine N°113
Demandez votre exemplaire au service Vente au numéro

Lire l'extrait GPO 113.png

Paru le 27 novembre 2023
Édition Spéciale Transformation digitale
Recevez-le dès aujourd'hui !
Abonnez-vous à l'année en cliquant ici

Vignette Lire un extrait HS Transfo Digitale.png

Livres Blanc et E-book

Le Système d'Exploitation Hybride Windows 11 de Microsoft Booste la Productivité et la Sécurité en Entreprise
Microsoft a récemment dévoilé Windows 11, son dernier système d'exploitation, qui s'adapte parfaitement au mode…
Quelle stratégie pour établir une relation commerciale durable en Allemagne : un guide pour les dirigeants d’entreprises françaises
L'Allemagne, premier partenaire commercial de la France, demeure un marché d'exportation incontournable pour les entreprises…
Comment favoriser sa transition vers une économie mondiale durable ?
La CSRD contribue à l’objectif de l’Union européenne de promouvoir une économie durable et responsable,…
Plus de livres blanc

Webinaires

Facturation Électronique 2024 : une opportunité de performer pour les entreprises !
Une enquête de Wax Digital a révélé que 70 % des professionnels de la comptabilité…
Comment faire prospérer son entreprise dans la conjoncture actuelle ?
Pour accompagner les entreprises au plus près de leurs préoccupations, les experts de KPMG, Crédit…
Comment aborder la fin du « quoi qu’il en coûte » ?
Symboles du « quoi qu'il en coûte » comme réponse au Covid-19, les prêts garantis…
Plus de webinaires

Services aux entreprises

è Comment les données et l’IA peuvent révolutionner les prises de décision ?

L'impact que les données peuvent avoir sur l’entreprise et comment des outils technologiques permettent d’exploiter ces données de manière efficace et sécurisée.

Visualiser la vidéo sur notre chaîne en cliquant ici


è
 Découvrez le réel impact de Windows 11 Professionnel

Grâce à la sécurité activée par défaut, les entreprises du monde entier prennent des initiatives plus audacieuses et des décisions plus rapides.

 
è Facturation électronique 2026

Un guide détaillé sur les étapes clés pour réussir son passage à la facturation électronique 2026 et franchir le pas de la dmatérialisation, avec tous les bénéfices qui l'accompagnent.

LB Facturation electronique 2026 Docuware.png

 

è  BUSINESS FRANCE : Établir des relations commerciales en l'Allemagne

L'Allemagne est le premier partenaire commercial de la France et représente le plus fort potentiel à l'export de la France à horizon 2025. Ce marché à la fois passionnant et exigeant mérite d'adopter une stratégie durable pour établir une relation commerciale sur le long terme. Tel est l'objectif de ce livre blanc de 64 pages intitulé "Quelle stratégie pour établir une relation commerciale avec l'Allemagne", proposé par Business France et ses partenaires de la Team France, et téléchargeable gracieusement.

 Couverture Livre Blanc Business France Allemagne.png

 
è  SYLOB : ERP pour l'industrie

Anticiper les évolutions industrielles et se projeter dans l'usine intelligente du futur, tels sont les objectifs visés par ce guide pratique de 20 pages à destination des PME intitulé "Industrie 4.0 & ERP", proposé par Sylob et téléchargeable gracieusement.

Couv Sylob CTA.png

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts