Durabilité : les PME motivées mais perdues quant à la méthode adéquate

Etudes Écrit par  lundi, 11 décembre 2023 16:05 Taille de police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Une étude mondiale, menée auprès de 16 423 petites et moyennes entreprises (PME), montre qu'un nombre conséquent de PME souhaitent progresser sur la voie de la durabilité, mais sont souvent incapables de mesurer leurs performances et d'en rendre compte, ce qui les empêche d'agir en fonction de leur ambition.

En substance, cette étude souligne l’opacité des outils de reporting et la nécessité de proposer aux PME françaises des solutions simples et concrètes, leur permettant de répondre aux exigences de sobriété énergétique et d'impact environnemental.

Intitulée « La voie de la croissance : Combler le fossé du reporting en matière de durabilité des PME », cette étude a été menée par Sage, acteur des technologies de comptabilité, de finance, de ressources humaines et de paie pour les PME, en partenariat avec ICC, PwC UK et Strand Partners. Les PME, qui représentent 99 % des entreprises dans le monde, jouent un rôle essentiel dans le cheminement de la société vers la durabilité. Le rapport a pour but d’identifier leurs motivations et leurs obstacles dans ce cheminement.

Une volonté de s’impliquer et de répondre aux exigences

Le rapport révèle qu'un nombre croissant de PME comprennent que le développement durable est essentiel à la croissance de l'entreprise. En 2022, 76 % des personnes interrogées ont déclaré que le développement durable était important pour elles, un chiffre qui est passé à 83 % cette année. Les PME ont également indiqué qu'elles ressentaient une pression de la part de leurs nombreuses parties prenantes en faveur du développement durable : les clients arrivent en tête de liste (59 %), mais d'autres acteurs comme les pouvoirs publics (26 %) et les employés (8 %) sont également pris en compte.

Toutefois, très peu de PME interrogées (8 %) mesurent actuellement leur impact environnemental et en rendent compte. Selon les entreprises interrogées, les deux principaux obstacles à la mesure de leur impact sont les coûts initiaux (73 %) et la complexité du paysage actuel des rapports (65 %).

A l’heure ou la prise de conscience est généralisée, il est maintenant temps de permettre aux PME de pouvoir rendre compte plus simplement et d’être plus accompagnées sur le reporting de leur impact environnemental.

Des obstacles au reporting

En revanche, une entreprise sur cinq (21 %) se déclare prête et désireuse de mesurer son impact, mais ne franchit pas encore le pas. L'analyse statistique du rapport indique que si les obstacles au reporting pour les PME étaient levés, on pourrait assister à un triplement du nombre de PME initiant des rapports durant les deux prochaines années. Cela représenterait l'ajout de 51 millions de PME aux rapports mondiaux, marquant un tournant significatif dans la réponse potentielle de la société face au changement climatique.

Une démarche gagnante

Il convient de souligner que cela permettrait aux PME déclarantes de bénéficier des avantages liés à la communication sur la durabilité, tels qu'un meilleur accès au financement de la part des banques prenant en compte l'impact durable dans leur évaluation, une image employeur renforcée facilitant l'attraction de talents de haut niveau, et la capacité à être compétitives dans les processus contractuels exigeant des informations sur la durabilité, leur ouvrant ainsi la voie à de nouveaux clients.

L’engagement RSE de Sage se produit au sein du groupe entier, notamment en France, pour proposer une solution permettant aux PME de répondre aux exigences gouvernementales et de mieux rendre compte de leurs efforts en matière de développement durable.

À la lumière de ces résultats, Sage, ICC et PwC UK émettent les recommandations suivantes à l'intention des organismes de normalisation, des gouvernements et des chefs d'entreprise, afin que les PME du monde entier puissent accéder à l'information plus facilement.

Quelques recommandations à destination des organismes de normalisation :

  • Établir une cohérence dans la terminologie RSE utilisée afin que les PME puissent comprendre et répondre aux demandes de reporting de manière plus transparente.
  • Travailler avec les gouvernements pour évaluer et accroître l'interopérabilité des normes émergentes pour les PME avec les principales normes du marché, et expliquer clairement comment les exigences d'une norme répondent aux exigences d'autres normes.
  • Fournir des guides conviviaux, des modèles et des solutions automatisées qui allègent la charge de travail des PME en matière d'établissement de rapports.
  • Déterminer si les exigences en matière de rapports imposées aux PME sont proportionnelles pour une entreprise disposant de ressources limitées, et hiérarchiser les questions importantes afin de les aider à se concentrer sur les bons domaines.

Les pouvoirs publics pourraient quant à eux :

  • Construire une infrastructure de données pour soutenir les PME et faire évoluer les rapports vers la précision et la transparence, par exemple en développant des outils partagés et des référentiels de données.
  • Présenter l'importance et les avantages de l'établissement de rapports sur le développement durable pour les PME, tels que l'accès aux marchés, le financement et la réduction des coûts.
  • Promouvoir l'utilisation de technologies numériques abordables et automatisées pour l'établissement de rapports sur le développement durable, afin d'alléger la charge des PME
  • Encourager les PME à investir dans leur rapport de durabilité en envisageant des incitations financières pour atténuer les coûts initiaux.

Elisa Moscolin, vice-présidente exécutive de Sustainability & Society chez Sage, analyse ces résultats et affirme qu’« au-delà des chiffres, le rapport nous apprend une chose essentielle : il existe un lien fort entre les rapports sur le développement durable et l'action - les PME ne peuvent pas réparer ce qu'elles ne peuvent pas voir. La technologie y est pour beaucoup - 63 % des PME disent dans le rapport que les bons outils numériques leur faciliteraient la tâche en matière de rapports, et nous nous sommes engagés à faire partie de la solution, avec des outils tels que Sage Earth. Mais il faudra un écosystème pour que les PME - et la société dans son ensemble - adoptent le développement durable. Nous espérons travailler en étroite collaboration avec les organes directeurs et les gouvernements pour rendre le paysage des rapports plus accessible aux PME du monde entier ».

« En tant que représentant institutionnel de plus de 45 millions d'entreprises dans le monde, nous constatons chaque jour le potentiel des PME à ouvrir la voie à un avenir plus durable. S'il est clair que les PME sont de plus en plus nombreuses à agir, ce rapport identifie ce dont elles ont besoin pour tenir pleinement la promesse d'un avenir plus durable et plus prospère. Plus précisément, nous devons fournir aux PME les politiques et les incitations adéquates, des outils efficaces et, surtout, les PME ont besoin d'un effort de collaboration pour transformer les pratiques commerciales. En concentrant collectivement notre attention sur ces domaines d'action clés, nous pouvons permettre aux PME de s'attaquer aux obstacles qui les empêchent de mieux comprendre, gérer et, en fin de compte, améliorer leurs performances en matière de développement durable », déclare John W. H. Denton AO, secrétaire général d'ICC.

Lynne Baber, responsable du développement durable chez PwC UK, explique que : « La contribution essentielle que les PME apporteront à la réalisation des objectifs de développement durable dans le monde doit s'appuyer sur des rapports clairs et fiables, et le lien entre des rapports précis et des actions efficaces et significatives est évident. Seulement 8 % des PME déclarent établir des rapports sur les questions de durabilité, ce qui montre qu'elles ont besoin d'aide pour naviguer dans un processus aussi complexe et exigeant en termes de ressources. Cela nécessitera une collaboration entre les marchés, les industries et les dirigeants gouvernementaux pour développer des solutions technologiques qui rendront les rapports sur le développement durable plus efficaces et plus accessibles ».

Lu 1278 fois Dernière modification le lundi, 11 décembre 2023 16:23
La rédaction

Le service Rédaction a pour mission de sélectionner et de publier chaque jour des contenus pertinents pour nos lecteurs internautes à partir d’une veille approfondie des communiqués de presse pour alimenter les rubriques actualité économiques, actualités d’entreprises, études ou encore actualités sectorielles. Pour échanger avec notre service Rédaction web et nous faire part de vos actualités, contactez-nous sur redaction@gpomag.fr

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Paru le 4 mars 2024
GPO Magazine N°113
Demandez votre exemplaire au service Vente au numéro

Lire l'extrait GPO 113.png

Paru le 27 novembre 2023
Édition Spéciale Transformation digitale
Recevez-le dès aujourd'hui !
Abonnez-vous à l'année en cliquant ici

Vignette Lire un extrait HS Transfo Digitale.png

Livres Blanc et E-book

Le Système d'Exploitation Hybride Windows 11 de Microsoft Booste la Productivité et la Sécurité en Entreprise
Microsoft a récemment dévoilé Windows 11, son dernier système d'exploitation, qui s'adapte parfaitement au mode…
Quelle stratégie pour établir une relation commerciale durable en Allemagne : un guide pour les dirigeants d’entreprises françaises
L'Allemagne, premier partenaire commercial de la France, demeure un marché d'exportation incontournable pour les entreprises…
Comment favoriser sa transition vers une économie mondiale durable ?
La CSRD contribue à l’objectif de l’Union européenne de promouvoir une économie durable et responsable,…
Plus de livres blanc

Webinaires

Facturation Électronique 2024 : une opportunité de performer pour les entreprises !
Une enquête de Wax Digital a révélé que 70 % des professionnels de la comptabilité…
Comment faire prospérer son entreprise dans la conjoncture actuelle ?
Pour accompagner les entreprises au plus près de leurs préoccupations, les experts de KPMG, Crédit…
Comment aborder la fin du « quoi qu’il en coûte » ?
Symboles du « quoi qu'il en coûte » comme réponse au Covid-19, les prêts garantis…
Plus de webinaires

Services aux entreprises

è Comment les données et l’IA peuvent révolutionner les prises de décision ?

L'impact que les données peuvent avoir sur l’entreprise et comment des outils technologiques permettent d’exploiter ces données de manière efficace et sécurisée.

Visualiser la vidéo sur notre chaîne en cliquant ici


è
 Découvrez le réel impact de Windows 11 Professionnel

Grâce à la sécurité activée par défaut, les entreprises du monde entier prennent des initiatives plus audacieuses et des décisions plus rapides.

 
è Facturation électronique 2026

Un guide détaillé sur les étapes clés pour réussir son passage à la facturation électronique 2026 et franchir le pas de la dmatérialisation, avec tous les bénéfices qui l'accompagnent.

LB Facturation electronique 2026 Docuware.png

 

è  BUSINESS FRANCE : Établir des relations commerciales en l'Allemagne

L'Allemagne est le premier partenaire commercial de la France et représente le plus fort potentiel à l'export de la France à horizon 2025. Ce marché à la fois passionnant et exigeant mérite d'adopter une stratégie durable pour établir une relation commerciale sur le long terme. Tel est l'objectif de ce livre blanc de 64 pages intitulé "Quelle stratégie pour établir une relation commerciale avec l'Allemagne", proposé par Business France et ses partenaires de la Team France, et téléchargeable gracieusement.

 Couverture Livre Blanc Business France Allemagne.png

 
è  SYLOB : ERP pour l'industrie

Anticiper les évolutions industrielles et se projeter dans l'usine intelligente du futur, tels sont les objectifs visés par ce guide pratique de 20 pages à destination des PME intitulé "Industrie 4.0 & ERP", proposé par Sylob et téléchargeable gracieusement.

Couv Sylob CTA.png

 

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts