La Diversité et l’Inclusion en entreprise

Etudes Écrit par  mercredi, 17 avril 2024 08:23 Taille de police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police
Évaluer cet élément
(0 Votes)

AFL Diversity et BVA People Consulting dévoilent les résultats inédits de l’enquête menée en mars 2024 en France auprès de 1 023 salariés âgés de 18 ans et plus. Cette enquête a été créée avec l’aide du cabinet Bain & Company, partenaire d’AFL Diversity.

56% des salariés français se déclarent appartenir à au moins 1 diversité et 31% à au moins 2 diversités : 30% se sentent appartenir à une diversité liée à leur apparence physique (surpoids, taille, tatouage visible, etc), 24% à la diversité sociale (QPV, zones rurales, milieu social), 23% sénior, 15% handicap, 15% à la diversité culturelle (origines, couleur de peau) et 12% LGBT+.

21% des 18-35 ans se déclarent appartenir à la diversité LGBT+ contre 10% des plus de 35 ans. Une majorité de salariés se déclarent par ailleurs sensibles, promoteurs ou militants sur les sujets Diversité et Inclusion (58% des répondants) ; seuls 2% des répondants se déclarent détracteurs.

On observe une polarisation de l’appétence aux sujets "Diversité et Inclusion" selon l’appartenance à une ou plusieurs diversités, et selon les secteurs d’activité ou niveaux hiérarchiques. 67% des salariés appartenant à la diversité se déclarent sensibles, promoteurs ou militants, vs. 46% des salariés n’appartenant à aucune de ces diversités. Dans le détail, 65% des femmes se déclarent sensibles, promoteurs ou militantes, vs. 51% des hommes. D’un point de vue social, on constate que 66% des cadres se déclarent sensibles, promoteurs ou militants, vs. 55% des employés et 54% des ouvriers et employés agricoles.

On constate que les jeunes sont plus engagés sur le sujet, puisque les salariés de 18 à 35 ans se considèrent plus promoteur et militant actif que leurs aînés (22% vs 12% pour les + de 35 ans).

Cependant il reste encore une marche à franchir, notamment sur les questions de discrimination en entreprise. La perception de discrimination est forte chez les salariés issus de la diversité : 74% des salariés issus de la diversité culturelle, 70% des salariés LGBT+, 70% des salariés avec un handicap ou encore 52% des seniors évoquent des refus et renoncements jugés discriminatoires dans leur expérience.

Un certain questionnement sur l’avenir de la Diversité et Inclusion en entreprise, et une efficacité des politiques critiquée

Une large majorité des salariés voit les engagements "Diversité et Inclusion" comme un axe de communication (74%), et comme peinant à s’incarner au quotidien (53%). Ces chiffres sont plus importants chez les salariés issus de la diversité (82% estiment que les engagements relèvent de l’ordre de la communication et 63% qu’ils peinent à s’incarner au quotidien).

Une tendance en forte augmentation par rapport à 2023 (+11 points sur la perception que c’est avant tout un axe de communication, +7 points sur la difficulté à s’incarner). De fait, seule une part fortement minoritaire des salariés est pleinement convaincue que l’engagement des entreprises est de nature à lutter efficacement contre les discriminations (14% des salariés).

Dans ce contexte, il y a un certain questionnement sur la situation actuelle ou son évolution future. Environ 1/3 des salariés pensent que leur entreprise est en retard par rapport à la société. Près de 40% des salariés souhaitent que leur entreprise s’engage davantage. Pour autant, 60% sont pessimistes sur cet engagement et la capacité de leur entreprise à poursuivre ces actions en faveur de la diversité et inclusion. Les salariés de moins de 35 ans sont plus demandeurs d’un engagement plus fort (environ 50% souhaitent que leurs entreprises s’engagent davantage).

Diversite et inclusion en entreprise

Une demande croissante de la part des salariés pour plus de sensibilisation, d’incarnation et de cadre en faveur de la diversité et de l’inclusion

Une très large majorité (+70%) des salariés, est favorable au développement d’un cadre réglementaire (au sein et en dehors de l’entreprise) plus contraignant afin de lutter plus efficacement contre les comportements non respectueux et les discriminations en entreprise. Plus de 50% des salariés sont favorables à la mise en place de politiques de quotas pour garantir la représentation de toutes les diversités en entreprise. Sur cette tendance également, l’on observe une divergence selon l’âge et l’appartenance à une diversité : près de 70% des moins de 35 ans sont favorables à la mise en place de quotas, quand seuls 40% des hommes non-issus de la diversité le sont.

Les critères de "Diversité et Inclusion" deviennent stratégiques à la fois pour le recrutement et la rétention des talents. L’importance de la "Diversité et Inclusion" comme critère prioritaire pour accepter une offre d’emploi a doublé depuis 2023 pour s’établir à environ 30% des employés.

Plus de 40% des salariés sont prêts à renoncer à une partie de leur salaire (jusqu’à 10% ou plus de leur salaire pour 30% des salariés) pour travailler dans une entreprise en ligne avec leurs valeurs en matière de Diversité et Inclusion.

Le non-respect de la "Diversité et Inclusion" est un critère majeur de démission avec plus de la moitié des salariés qui envisageraient de démissionner en cas discrimination constatée dans l’entreprise ou de désaccords avec les pratiques environnementales ou les valeurs portées par l’entreprise. Cette tendance à nouveau est plus forte chez les jeunes : plus de 60% des moins de 35 ans seraient prêts à renoncer à une partie de leur salaire, et une proportion comparable à démissionner s’ils constataient que leur entreprise traite différemment ou discrimine un ou une salarié.e en raison de ses différences (+11 points par rapport à 2023).

Focus sur les salariés de 18 à 35 ans : plus d’appétence pour le sujet Diversité et Inclusion en entreprise

Les salariés de 18 à 35 ans se considèrent plus promoteur et militant actif (22% vs 12% pour les + de 35 ans). L’importance de la Diversité et Inclusion comme critère prioritaire pour accepter une offre d’emploi est de 37% pour les moins de 35 ans vs 28% pour les + de 35 ans. Ils sont davantage prêts à sacrifier de la rémunération pour être aligné avec ces valeurs, que leurs ainés (63% pour les moins de 35 ans vs 36% pour les + de 35 ans). Ils sont nettement plus nombreux à déclarer vouloir démissionner en cas d’observation de traitements différents ou discriminatoires de la part de leur entreprise (59% pour les moins de 35 ans contre 36% pour les 35 ans et +).

Lu 447 fois Dernière modification le mercredi, 17 avril 2024 08:53
La rédaction

Le service Rédaction a pour mission de sélectionner et de publier chaque jour des contenus pertinents pour nos lecteurs internautes à partir d’une veille approfondie des communiqués de presse pour alimenter les rubriques actualité économiques, actualités d’entreprises, études ou encore actualités sectorielles. Pour échanger avec notre service Rédaction web et nous faire part de vos actualités, contactez-nous sur redaction@gpomag.fr

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Paru le 4 mars 2024
GPO Magazine N°113
Demandez votre exemplaire au service Vente au numéro

Lire l'extrait GPO 113.png

Paru le 27 novembre 2023
Édition Spéciale Transformation digitale
Recevez-le dès aujourd'hui !
Abonnez-vous à l'année en cliquant ici

Vignette Lire un extrait HS Transfo Digitale.png

Livres Blanc et E-book

Le Système d'Exploitation Hybride Windows 11 de Microsoft Booste la Productivité et la Sécurité en Entreprise
Microsoft a récemment dévoilé Windows 11, son dernier système d'exploitation, qui s'adapte parfaitement au mode…
Quelle stratégie pour établir une relation commerciale durable en Allemagne : un guide pour les dirigeants d’entreprises françaises
L'Allemagne, premier partenaire commercial de la France, demeure un marché d'exportation incontournable pour les entreprises…
Comment favoriser sa transition vers une économie mondiale durable ?
La CSRD contribue à l’objectif de l’Union européenne de promouvoir une économie durable et responsable,…
Plus de livres blanc

Webinaires

Facturation Électronique 2024 : une opportunité de performer pour les entreprises !
Une enquête de Wax Digital a révélé que 70 % des professionnels de la comptabilité…
Comment faire prospérer son entreprise dans la conjoncture actuelle ?
Pour accompagner les entreprises au plus près de leurs préoccupations, les experts de KPMG, Crédit…
Comment aborder la fin du « quoi qu’il en coûte » ?
Symboles du « quoi qu'il en coûte » comme réponse au Covid-19, les prêts garantis…
Plus de webinaires

Services aux entreprises

è Comment les données et l’IA peuvent révolutionner les prises de décision ?

L'impact que les données peuvent avoir sur l’entreprise et comment des outils technologiques permettent d’exploiter ces données de manière efficace et sécurisée.

Visualiser la vidéo sur notre chaîne en cliquant ici


è
 Découvrez le réel impact de Windows 11 Professionnel

Grâce à la sécurité activée par défaut, les entreprises du monde entier prennent des initiatives plus audacieuses et des décisions plus rapides.

 
è Facturation électronique 2026

Un guide détaillé sur les étapes clés pour réussir son passage à la facturation électronique 2026 et franchir le pas de la dmatérialisation, avec tous les bénéfices qui l'accompagnent.

LB Facturation electronique 2026 Docuware.png

 

è  BUSINESS FRANCE : Établir des relations commerciales en l'Allemagne

L'Allemagne est le premier partenaire commercial de la France et représente le plus fort potentiel à l'export de la France à horizon 2025. Ce marché à la fois passionnant et exigeant mérite d'adopter une stratégie durable pour établir une relation commerciale sur le long terme. Tel est l'objectif de ce livre blanc de 64 pages intitulé "Quelle stratégie pour établir une relation commerciale avec l'Allemagne", proposé par Business France et ses partenaires de la Team France, et téléchargeable gracieusement.

 Couverture Livre Blanc Business France Allemagne.png

 
è  SYLOB : ERP pour l'industrie

Anticiper les évolutions industrielles et se projeter dans l'usine intelligente du futur, tels sont les objectifs visés par ce guide pratique de 20 pages à destination des PME intitulé "Industrie 4.0 & ERP", proposé par Sylob et téléchargeable gracieusement.

Couv Sylob CTA.png

 

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts