La France régresse en matière de collaboration numérique

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Atlassian, fournisseur de solutions de collaboration et de productivité d'équipe telles que Jira, Confluence et Trello, dévoile aujourd’hui les résultats pour la France de son Collaboration Maturity Survey*.

Réalisé pour la deuxième année consécutive, ce sondage a été effectué auprès de plus de 250 décideurs informatiques français pour mesurer le Collaboration Maturity Score**, c’est-à-dire la maturité technologique et organisationnelle des entreprises en termes de collaboration numérique.

Si en 2021 la France avait obtenu le score encourageant de 3,4, sur une échelle allant de 1 à 5, aujourd’hui l’étude révèle un recul, avec un score global de 3,2.

Les entreprises françaises continuent d’investir dans le développement de l’IT et des technologies de collaboration, mais ce retrait par rapport à l’année dernière montre un ralentissement tangible des processus de transformation numérique et de l’adoption de nouvelles formes de collaboration.

Des fluctuations naturelles ou le début d’une tendance à la baisse ?

L’amélioration de l’expérience collaborative reste une priorité pour la majorité des organisations. Plus de la moitié des décideurs informatiques interrogés (56 %) estiment que l’entreprise soutient pleinement leur vision de la collaboration et les actions menées sur ce sujet. Ce qui représente un vecteur essentiel pour la mise en œuvre et l’évolution d'une stratégie de collaboration numérique efficace, même si cette vision partagée est moins marquée par rapport à l’année dernière (61 %).

Seulement un responsable IT sur deux (51 %) déclare disposer d'un ensemble de process formellement définis pour la collaboration (contre 63 % en 2021) et ils sont 66 % à veiller régulièrement à leur amélioration continue (contre 76 % en 2021).

« On observe, en 2022, une régression dans le développement de la collaboration numérique, alors qu’à la sortie de la crise, on s’attendait plutôt à une accélération », commente Alexis Gaches, Strategic Client Director chez Atlassian France. « Cela ne signifie pas que les entreprises françaises ont cessé d’investir dans la collaboration, mais suggère que celle-ci n’a pas été l'élément central de leurs stratégies de croissance. Il est alors nécessaire de passer d’une approche réactive à une vision à long terme. Les dirigeants français devraient recentrer leurs investissements sur la collaboration numérique et ainsi bénéficier de ses avantages durables ».

Le développement continu de la stratégie de collaboration est un domaine d'opportunité évident, car seuls 40 % des décideurs informatiques interrogés indiquent qu'il existe dans leur organisation une équipe dédiée en charge d'encourager la collaboration dans toute l’entreprise et, en conséquence, ils obtiennent un score de collaboration de 2,7 (moins 0,2 par rapport à 2021).

En outre, seulement 38 % des entreprises disposent d'un centre d'excellence pour rassembler et déployer de manière centralisée leurs capacités de collaboration, alors que l'année dernière ce chiffre était de 44 %.

Repenser les investissements pour accélérer sur la voie de la transformation

En raison de ce ralentissement en termes de collaboration numérique, les organisations devraient se demander si elles utilisent correctement les ressources à leur disposition dans toute l’entreprise, d'autant plus qu'il y a eu des investissements importants au cours des 12 derniers mois. : près de 7 décideurs IT sur 10 (68 %) déclarent avoir mis en place un ensemble d'outils de collaboration faciles à utiliser pour tous les collaborateurs de l'entreprise et ils sont 57 % à avoir déployé et utilisé régulièrement des technologies d’automatisation des processus de travail.

Au sujet des technologies de collaboration ayant fait l’objet des investissements les plus importants en raison de la crise sanitaire de 2020, l’intranet social, le chat ou la messagerie instantanée (46 %) sont en tête, suivis par les outils de gestion de projets (31 %) et les outils de gestion des connaissances (18 %).

En outre, environ un décideur informatique français sur cinq (19 %) déclare ne pas avoir fait d'investissements, soit un peu moins que l'année dernière (22 %). Même si la collaboration numérique reste une priorité pour la plupart des décideurs informatiques, 11 % d'entre eux indiquent qu'ils ne prévoient pas de nouveaux investissements au cours des prochains mois.

Ces résultats prouvent que les outils seuls ne suffisent pas à renforcer la collaboration numérique, mais que des changements organisationnels sont nécessaires. Quels sont les freins ? D'une part, les coûts élevés (36 %), de l’autre une culture d'entreprise peu propice au changement (36 %) et des responsabilités pas assez claires (29 %).

D’ailleurs, l’idée que pour atteindre les objectifs de collaboration numérique la mise en place d’une restructuration soit nécessaire, se confirme : 31 % des décideurs informatiques français préconisent la mise en place d'une équipe de collaboration centralisée ou d'un responsable de la collaboration dédié (contre 20 % en 2021) et 25 % la modification de la structure des équipes (contre 20 % en 2021).

Petites et grandes entreprises : l’écart se creuse

Ce recul en termes de collaboration numérique est particulièrement marqué parmi les petites entreprises, de 10 à 99 collaborateurs. Si en 2021, elles obtenaient un score de 3,1, aujourd’hui celui-ci chute à 2,8. En outre, l’écart avec les plus grandes entreprises (avec plus 1000 employés) a doublé depuis 2021 pour passer de 0,3 points à 0,6.

L’emploi d’outils de collaboration illustre bien ce retard : dans les plus petites entreprises (de 10 à 99 employés) seulement la moitié (51 %) des décideurs informatiques déclarent utiliser des technologies basées sur le Cloud pour travailler plus efficacement en équipe et adapter plus facilement les actions de l’entreprise au regard de sa croissance, alors que leur nombre augmente à 73 % dans les entreprises avec plus de 1000 employés.

« Ce retard n’est pas alarmant, mais il nécessite néanmoins d’être comblé, pour assurer la croissance de l’écosystème économique français dans son ensemble et garantir la compétitivité sur les marchés internationaux », précise Alexis Gaches, Strategic Client Director chez Atlassian France. « Nous sommes conscients des défis complexes de la transformation digitale, tant sur le plan technologique qu’organisationnel. Le choix des outils les mieux adaptés à la transformation est essentiel, mais il faut également favoriser une culture mature de la collaboration numérique quelle que soit la taille des entreprises ».
La France regresse en matiere de collaboration numerique



*Atlassian Collaboration Maturity Score

Les décideurs informatiques sondés ont répondu à 12 questions. Les options de réponse étaient déclinées en cinq gradations allant de "Pas du tout d'accord" à "Tout à fait d'accord". Sur la base de ces évaluations, le Atlassian Collaboration Maturity Score peut être calculé. Cette note, qui peut atteindre une valeur entre 1 et 5, indique le niveau de maturité de la collaboration numérique.

Score 1-2: Les entreprises ignorent en grande partie comment elles peuvent mettre en œuvre des formes modernes de collaboration numérique. Toutes les ressources de l'entreprise ne sont disponibles que sur le réseau local et non à distance.

Valeur 2-3: Les entreprises en sont encore au tout premier stade en ce qui concerne l'équipement de leurs équipes avec le matériel nécessaire au travail à distance. La vidéoconférence, le stockage en cloud, les espaces de travail numériques sont encore testés à titre provisoire.

Valeur 3-4: Les entreprises ont compris que la migration et donc le transfert partiel de leur infrastructure vers le cloud sont inévitables. Celui-ci ne se limite pas au stockage. Le travail à distance est de plus en plus pratiqué et est répandu dans l'entreprise. La plupart des salariés savent utiliser les outils de communication numérique de base.

Valeur 4-5: Les entreprises admettent qu'il faut plus que des solutions de visioconférence pour fournir à leurs équipes les bases de la réussite et d'une collaboration harmonieuse au sein de l’organisation. Une batterie de technologies avancées ainsi que des structures de processus modernes, par exemple par le biais de méthodes agiles, en font également partie. En outre, ces entreprises prennent des mesures pour éliminer les structures hiérarchiques et adapter leur culture. Seules quelques-unes d’entre elles ont déjà atteint ce niveau de maturité. Elles bénéficient d'équipes plus efficaces, plus créatives et plus orientées vers les solutions, ce qui se traduit par une entreprise plus performante.

**Etude Collaboration Maturity Survey - Méthodologie

L’enquête en ligne sur la collaboration numérique, commissionnée par Atlassian et réalisée par YouGov, a été menée du 18 au 24 mars 2022. En France, un total de 263 décideurs informatiques ont été interrogés à la fois sur l'évolution de la collaboration numérique, les défis à relever et les investissements dans ce domaine.

Lu 349 fois Dernière modification le mardi, 28 juin 2022 12:49

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Vient de paraître GPO Magazine de Juin 2022
EDITION SPÉCIALE FINANCE
Recevoir la
 version PRINT en cliquant ici
Recevoir la version NUMÉRIQUE en cliquant ici

 Capture d’écran 2022-07-01 à 12.43.09.png 

Paru en Avril 2022
GPO MAGAZINE N°109
Recevoir la version PRINT en cliquant ici

EXTRAIT GPO 109.png

Livres Blanc et E-book

Toutes les solutions IT pour pouvoir moderniser ses infrastructures
Pour répondre aux défis de compétitivité, de cybersécurité, de performance opérationnelle et d’urgence climatique, les…
Les clés pour réussir l’intégration de la signature électronique au sein de son organisation !
Au travers de son livre blanc consacré à « La signature électronique et son intégration…
Comment passer à la facture électronique ?
En permettant un traitement automatisé et sécurisé, la facture électronique facilite la comptabilité des factures…
Cinq étapes pour améliorer l'expérience client grâce à l'Intelligence Artificielle
Les centres de contact sont une source importante d'informations sur les clients. Ils peuvent en…
Accélérer la transformation digitale de la comptabilité fournisseurs
Les équipes comptables se doivent d’engager leur transformation digitale pour éliminer les travaux de saisies…
Plus de livres blanc

Webinaires

Comment aborder la fin du « quoi qu’il en coûte » ?
Symboles du « quoi qu'il en coûte » comme réponse au Covid-19, les prêts garantis…
Comment simplifier la réservation hôtelière ?
Et si le voyage d’affaires devenait aussi simple que le voyage loisir ? Pour permettre…
Comment offrir une expérience client digne de Netflix grâce à l’Intelligence artificielle ?
Plus que jamais les entreprises se doivent d’offrir à leurs clients un expérience fluide, remarquable…
Comment renforcer l’agilité de ses applications de gestion avec Oracle Cloud ?
Toute entreprise, quel que soient sa taille, son métier ou ses activités, fait aujourd’hui face…
Comment aborder le télétravail dans les meilleures conditions ?
Les nouveaux défis auxquels nous faisons face amènent les entreprises à recourir de plus en…
Plus de webinaires

Connexion

Devenir membre de GPOMag.fr vous permettra de bénéficier de nombreux avantages réservés uniquement aux membres : Recevoir l'édition digitale mensuelle, Feuilleter les cahiers thématiques et les télécharger gratuitement, Feuilleter gratuitement les derniers numéros de l'année en cours, Télécharger le planning rédactionnel pour connaître les sujets de la Rédaction à venir.

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts