Un Associé de SARL peut-il devenir demain un concurrent ?*

Évaluer cet élément
(0 Votes)


La vie et les évolutions d'une entreprise sont imprévisibles. Il arrive régulièrement que des associés se séparent, au moins dans leurs activités quotidiennes, sans pour autant que le partant ne soit plus associé. Que se passe t-il alors ? Peut-il devenir un concurrent ?

La Cour de cassation a eu l'occasion de rappeler récemment que l'associé d'une société à responsabilité limitée n'est pas tenu en cette seule qualité d'un engagement de non concurrence à l'égard de celle-ci.

Un exemple instructif
En l'espèce, l'associé d'une SARL avait démissionné de son emploi de responsable technique tout en restant associé à 40% de la société qui l'employait. Aucune obligation de non concurrence n'ayant été expressément mise à charge (au titre de son contrat de travail ou d'un pacte d'associé), il constitue, par la suite une nouvelle société exerçant la même activité. La SARL assigne son associé en paiement de dommages et intérêts.


Motif invoqué : l'associé aurait agit au mépris de son obligation de loyauté et se serait livré à des actes de concurrence déloyale envers la SARL. La demande de la SARL est rejetée par la Cour d'Appel, ce qu'approuve la Cour de Cassation.

La Cour de cassation rappelle en effet que « sauf stipulation contraire, l'associé d'une société à responsabilité limitée n'est pas, en cette qualité, tenu de s'abstenir d'exercer une activité concurrente de celle de la société et doit seulement s'abstenir d'actes de concurrence déloyale. »

Le principe posé par la Cour de Cassation est clair : l'associé d'une SARL est libre d'exercer une activité concurrente de celle exercée par la société. Ce principe n'est cependant pas absolu.

La Cour de Cassation précise tout d'abord que c'est l'associé de la SARL pris « en cette qualité » qui n'est pas tenu de s'abstenir de concurrencer sa société.

Si la Cour de Cassation semble restreindre la liberté de la concurrence à l'associé de la SARL, on peut légitimement penser que cette liberté de principe est également accordée aux associés d'autres formes sociales (SA et SAS notamment).

En revanche, une telle liberté ne saurait être laissée à l'associé qui exerce son activité dans la société (comme par exemple les associés de SCP ou de SEL). Cette liberté n'est pas non plus accordée au dirigeant d'une société qui, à l'inverse de l'associé, est tenu en cette seule qualité d'une obligation de non concurrence à l'égard de la société qu'il dirige (Cass.com 15 nov 2011 n°10-15.049).

La notion de concurrence déloyale est difficile à faire admettre
La Cour de Cassation précise ensuite que la liberté de la concurrence accordée à l'associé s'arrête aux actes de concurrence déloyale. On rappellera à cet égard, que c'est à la société qu'il appartiendra de rapporter la preuve, pas toujours aisée, que le comportement de l'associé est constitutif de concurrence déloyale et notamment du fait d'un détournement de la clientèle par l'associé.

Enfin, et surtout, la Cour de Cassation offre la possibilité d'anéantir la liberté de la concurrence accordée à l'associé par la voie contractuelle. En effet, la Cour de Cassation précise que cette liberté de la concurrence est de principe, uniquement en l'absence de stipulation contraire.

Un pacte d'associés valide suppose quelques conditions
La Cour de cassation rappelle ainsi l'importance des clauses de non-concurrence en droit des sociétés. Encore faut-il, pour que cette restriction à la liberté de la concurrence soit efficace, que les conditions de validité de ces clauses soient réunies. En effet, si les conditions de validité des clauses de non concurrence insérées dans les contrats de travail ont depuis longtemps été fixées par la chambre sociale de la Cour de Cassation, il n'est pas de même s'agissant des clauses de non concurrence insérées dans les statuts ou dans les pactes d'associés. Une incertitude demeure en effet quant à leur validité, et plus particulièrement quant à la nécessité d'y inclure une contrepartie financière, et ce depuis que la chambre commerciale de la Cour de Cassation a annulé une clause de non concurrence insérée dans un pacte d'associés à l'encontre d'un associé salarié de la société, au motif que ladite clause ne comptait pas de contrepartie financière (Cass.com 15 mars 2011 n°10-13.824).

La question reste de savoir si la solution retenue aurait été la même à l'égard d'un associé non salarié de la société. Dans le doute, la société qui fera souscrire une clause de non concurrence à l'associé non salarié pendra soin d'y inclure une contrepartie financière.
 
Anne-Hélène CHEMIN

Avocat - Cabinet CORNET VINCENT SEGUREL
 

* Cass.com 19 mars 2013 n°12-14-407, SARL Promes Procédés et Mesures c/ Fender

Lu 31877 fois Dernière modification le mercredi, 23 septembre 2015 13:03
Nos contributeurs

Nos contributeurs vous proposent des tribunes ou des dossiers rédigées en exclusivité pour notre média. Toutes les thématiques ont été au préalable validées par le service Rédaction qui évalue la pertinence du sujet, l’adéquation avec les attentes de nos lecteurs et la qualité du contenu. Pour toute suggestion de tribune, n’hésitez pas à envoyer vos thématiques pour validation à veronique.benard@gpomag.fr

Annonces

CAP IT Industries

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Paru le 4 mars 2024
GPO Magazine N°113
Demandez votre exemplaire au service Vente au numéro

Lire l'extrait GPO 113.png

Paru le 27 novembre 2023
Édition Spéciale Transformation digitale
Recevez-le dès aujourd'hui !
Abonnez-vous à l'année en cliquant ici

Vignette Lire un extrait HS Transfo Digitale.png

Livres Blanc et E-book

Le Système d'Exploitation Hybride Windows 11 de Microsoft Booste la Productivité et la Sécurité en Entreprise
Microsoft a récemment dévoilé Windows 11, son dernier système d'exploitation, qui s'adapte parfaitement au mode…
Quelle stratégie pour établir une relation commerciale durable en Allemagne : un guide pour les dirigeants d’entreprises françaises
L'Allemagne, premier partenaire commercial de la France, demeure un marché d'exportation incontournable pour les entreprises…
Comment favoriser sa transition vers une économie mondiale durable ?
La CSRD contribue à l’objectif de l’Union européenne de promouvoir une économie durable et responsable,…
Plus de livres blanc

Webinaires

Facturation Électronique 2024 : une opportunité de performer pour les entreprises !
Une enquête de Wax Digital a révélé que 70 % des professionnels de la comptabilité…
Comment faire prospérer son entreprise dans la conjoncture actuelle ?
Pour accompagner les entreprises au plus près de leurs préoccupations, les experts de KPMG, Crédit…
Comment aborder la fin du « quoi qu’il en coûte » ?
Symboles du « quoi qu'il en coûte » comme réponse au Covid-19, les prêts garantis…
Plus de webinaires

Services aux entreprises

è Comment les données et l’IA peuvent révolutionner les prises de décision ?

L'impact que les données peuvent avoir sur l’entreprise et comment des outils technologiques permettent d’exploiter ces données de manière efficace et sécurisée.

Visualiser la vidéo sur notre chaîne en cliquant ici


è
 Découvrez le réel impact de Windows 11 Professionnel

Grâce à la sécurité activée par défaut, les entreprises du monde entier prennent des initiatives plus audacieuses et des décisions plus rapides.

 
è Facturation électronique 2026

Un guide détaillé sur les étapes clés pour réussir son passage à la facturation électronique 2026 et franchir le pas de la dmatérialisation, avec tous les bénéfices qui l'accompagnent.

LB Facturation electronique 2026 Docuware.png

 

è  BUSINESS FRANCE : Établir des relations commerciales en l'Allemagne

L'Allemagne est le premier partenaire commercial de la France et représente le plus fort potentiel à l'export de la France à horizon 2025. Ce marché à la fois passionnant et exigeant mérite d'adopter une stratégie durable pour établir une relation commerciale sur le long terme. Tel est l'objectif de ce livre blanc de 64 pages intitulé "Quelle stratégie pour établir une relation commerciale avec l'Allemagne", proposé par Business France et ses partenaires de la Team France, et téléchargeable gracieusement.

 Couverture Livre Blanc Business France Allemagne.png

 
è  SYLOB : ERP pour l'industrie

Anticiper les évolutions industrielles et se projeter dans l'usine intelligente du futur, tels sont les objectifs visés par ce guide pratique de 20 pages à destination des PME intitulé "Industrie 4.0 & ERP", proposé par Sylob et téléchargeable gracieusement.

Couv Sylob CTA.png

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts