Rachat ABK : pourquoi Microsoft a bien fait d’adopter la stratégie du jeu de Go

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Dans le cadre du rachat d’ABK par Microsoft, Microsoft et Sony ont joué à des jeux complètement différents, avec des philosophies diamétralement opposées. Jeu de Go pour le 1er, jeu d’échecs pour le second.

Phil Spencer, dirigeant des Xbox Studios et Brad Smith, président et directeur juridique de Microsoft, ont joué au jeu de Go. Sony a fait une partie d’échec et a perdu. En octobre 2023, la CMA, l’autorité de la concurrence britannique, a enfin validé ce rachat pour la somme de 69 milliards de dollars.

Une stratégie de conquête de territoires à 69 milliards

Se sont affrontées deux philosophies de conquête diamétralement opposées. Microsoft a invité toutes les parties à jouer au jeu de Go, afin de consolider son territoire. Sony a joué au jeu d’échecs. Son objectif ? Affaiblir, voire mettre K.O. son adversaire. Ceci pour éventuellement convoler en justes noces avec un marché qu’il domine nettement jusqu’ici. Cependant, il a manifestement perdu. Il s’en est tiré avec un deal qui lui est beaucoup moins favorable que s’il avait joué la collaboration et avait signé immédiatement. Plutôt que de jouir d’une disponibilité plus large du catalogue de l’éditeur racheté, Sony n’aura accès qu’au Call of Duty au sujet duquel il a tant aboyé. Pendant deux ans, la mission de Microsoft était de vendre sa volonté de racheter ABK à toutes les commissions qui pouvaient l’en empêcher.

Territoire par territoire, deal après deal. Dans cette vision du jeu vidéo accessible au plus grand nombre, Microsoft a été brillant à enchaîner les partenariats mais aussi, les petits coups de pression, le Japon s’étant rallié assez rapidement après la révélation du non-respect des lois antitrust sur le marché Japonais. Dans le jeu de Go, la notion de territoire a une importance capitale.

Mais, c’est quoi le jeu de Go ?

Disclaimer : si j’en connais la théorie et que je l’utilise à des fins de métaphores aussi bien dans mes livres que dans mes formations, j’en suis pourtant un piètre joueur. Voici donc ce qu’il faut en retenir pour comprendre pourquoi cette stratégie est gagnante, surtout quand elle engage de tels montants.

Le jeu de Go, est un jeu de stratégie en totale opposition avec le jeu d’échecs. Le but n’est pas d’aller sur le terrain de l’adversaire afin de capturer ses pierres sur un échiquier, mais de construire son territoire sur un goban, le nom donné au plateau sur lequel se déroule la partie, en encerclant les zones d’intersections vides, afin d’en délimiter les contours.

Il est intéressant de constater qu’un échiquier est un terrain de jeu immuable de 8x8 cases. Chaque pion se déplace selon un code bien précis ; le pion avance tout droit de case en case, sauf à son premier déplacement, capture l’adversaire en diagonale, le cavalier avance en « L », etc. Les pions sont disposés dès le départ et se font face. Sur un échiquier les deux adversaires sont déjà présents et se font face, le terrain est par défaut déjà occupé. Au début d’une partie de Go, le Goban, lui, est vide.

Métaphoriquement, et en ce qui concerne la stratégie de conquête, il est généralement vain d’aller sur le terrain de l’adversaire et plutôt de l’inviter à jouer sur son propre Goban. Cela rappelle évidemment la différence majeure entre la stratégie Océan rouge dans laquelle tous les adversaires s’affrontent pourvu qu’il n’en reste qu’un, et généralement le plus gros, et la stratégie Océan bleu, dans laquelle il est intéressant de jouer selon une vision différente, des valeurs affirmées et incarnées, un business model différent, etc.
Jeu de Go

Chaque intersection est appelée une « liberté ». Chaque territoire se construit peu à peu à l’aide de pierres que l’on place à tour de rôle sur ces libertés de manière à impressionner son adversaire. Une pierre posée ne peut pas être déplacée, mais elle peut être capturée. Chaque pierre posée dispose de 8 libertés au maximum – si aucune autre pierre n’est présente autour d’elle, car si une autre pierre occupe l’une de ses intersections adjacentes, cela lui ôte une de ses libertés.

La seule règle du Go est qu’il est strictement interdit de jouer une pierre qui n’aurait aucune liberté, sauf si la pose de cette pierre capture une ou plusieurs pierres adverses. Cela veut dire que des pierres blanches peuvent être entourées de pierres noires, mais qu’en cas d’affrontement, il doit toujours y avoir une issue possible, sauf pour capturer une pierre « ennemie ». C‘est exactement ce qu’il s’est passé sur les différents marchés pour ce rachat : chaque « non », qu’il s’agisse de la FTC, l’autorité de la concurrence aux États-Unis ou à la CMA était une occasion pour Microsoft de revoir sa copie et d’améliorer sa proposition pour les joueurs du monde entier.

Les points se comptent à la fin en nombre de libertés non occupées. Le gagnant est celui qui a le plus grand territoire, chaque intersection ou liberté constituant un point. Enfin ce qui est intéressant dans le jeu de Go, c’est que votre meilleur coup, sera aussi systématiquement celui de la personne en face, si cela avait été son tour.

Un territoire après l’autre pour Amazon, lui aussi grand joueur de Go

Amazon dont même le Prime Vidéo est un bouquet de plusieurs autres offres, sa boutique en ligne tant appréciée mais tant décriée, ses avancées dans de nombreux secteurs avec Alexa, sa Kindle et le monde de l’autoédition, Kindle Direct Publishing et tant d’autres. Nous apprenons récemment qu’il vient de se positionner sur le streaming avec de la publicité après que ses concurrents ont testé cette augmentation tarifaire à peine voilée.

Et Apple dans tout ça ?

Une mention spéciale au maître absolu en la matière : Apple qui a tendance à créer de nouveaux Goban, premier à avoir sorti un Smartphone, premier à sortir une tablette, une montre connectée, des Earphones, bientôt un casque de réalité virtuelle qui va redéfinir la manière de consommer cette technologie (petite pensée au petit Marc Z., autre joueur de Go, qui essayé à coups de milliards), un service de streaming discret mais avec des séries d’une qualité démentielle (Merci Ted Lasso), son Apple Arcade, bref…

Mais dès que vous revenez au jeu des échecs, c’est l’échec assuré !

Dès que vous abandonnez cette stratégie, les problèmes commencent. Peut-on voir une corrélation entre la déclaration de Jim Ryan au cours de l’année 2023 [« Je veux juste bloquer votre fusion » / « I don’t want a new Call of Duty deal »] et sa retraite soudaine pour raisons familiales ? Certes le méga piratage de Sony est aussi à considérer dans ce départ anticipé, car la révélation d’informations potentielle demandait à Sony de lâcher quelques territoires stratégiques. Notamment ceux liés aux multiples augmentations tarifaires décidées par Jim Ryan, transformant leur slogan historique « For the players » au sarcastique « for the payeurs ».

En conclusion et comme le rappelle Emmanuel Lasker, champion du monde d’échecs, « Les règles du Go sont si élégantes, organiques et rigoureusement logiques que s'il existe quelque part dans l'univers une forme de vie intelligente, elle doit certainement y jouer ». De quoi méditer et revoir sa stratégie en profondeur ?

Vous voulez encore une preuve de l’habilité de Microsoft sur un Goban ? Il a tenté de recruter Sam Altman, alors qu’il venait d’être licencié par OpenAI vendredi dernier ! Microsoft veut aller sur beaucoup de fronts et l’intégration de l’IA passe par un investissement massif autant que par le recrutement de véritables stars en ce domaine, et tant faire ce peut avec toute son équipe au passage.

Au jeu de Go, le meilleur coup à jouer est toujours celui que votre adversaire aurait joué à votre place si cela avait été son tour. La réintégration de Sam Altman dans les effectifs d’Open AI ce matin même, marque-t-elle un retour à une concurrence plus saine dans ce secteur ? Imaginons ce que serait devenu CoPilot si le transfert avait bien eu lieu. Et imaginons aussi ce que serait devenu Microsoft avec Sam Altman à la tête de Copilot. À l’occasion d’une petite insomnie cette nuit, j’ai lancé ChatGPT et le service quelques instants n’était plus disponible. Peut-être que même ChatGPT sous les innombrables requêtes alors n’était plus capable de l’anticiper !

Par Guillermo Di Bisotto, auteur de « Questions pour un champion de la vente » et directeur commercial chez TaskForce. Il a aussi créé le cycle de formation « La vente puissance toi ».

Article au complet : www.linkedin.com/pulse/rachat-abk-pourquoi-microsoft-bien-fait-dadopter-la-du-di-bisotto-polze

Lu 457 fois Dernière modification le mercredi, 22 novembre 2023 13:39
La rédaction

Le service Rédaction a pour mission de sélectionner et de publier chaque jour des contenus pertinents pour nos lecteurs internautes à partir d’une veille approfondie des communiqués de presse pour alimenter les rubriques actualité économiques, actualités d’entreprises, études ou encore actualités sectorielles. Pour échanger avec notre service Rédaction web et nous faire part de vos actualités, contactez-nous sur redaction@gpomag.fr

Annonce

Adobe Express 300x250

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Paru le 27 novembre 2023
Édition Spéciale Transformation digitale
Recevez-le dès aujourd'hui !
Demandez votre exemplaire au service Vente au numéro

Vignette Lire un extrait HS Transfo Digitale.png

Paru le 31 octobre 2023
GPO Magazine N°112
Recevez-le dès maintenant !
Abonnez-vous à l'année en cliquant ici

Lire un extrait GPO 112.png

Livres Blanc et E-book

Le Système d'Exploitation Hybride Windows 11 de Microsoft Booste la Productivité et la Sécurité en Entreprise
Microsoft a récemment dévoilé Windows 11, son dernier système d'exploitation, qui s'adapte parfaitement au mode…
Quelle stratégie pour établir une relation commerciale durable en Allemagne : un guide pour les dirigeants d’entreprises françaises
L'Allemagne, premier partenaire commercial de la France, demeure un marché d'exportation incontournable pour les entreprises…
Comment favoriser sa transition vers une économie mondiale durable ?
La CSRD contribue à l’objectif de l’Union européenne de promouvoir une économie durable et responsable,…
Plus de livres blanc

Webinaires

Facturation Électronique 2024 : une opportunité de performer pour les entreprises !
Une enquête de Wax Digital a révélé que 70 % des professionnels de la comptabilité…
Comment faire prospérer son entreprise dans la conjoncture actuelle ?
Pour accompagner les entreprises au plus près de leurs préoccupations, les experts de KPMG, Crédit…
Comment aborder la fin du « quoi qu’il en coûte » ?
Symboles du « quoi qu'il en coûte » comme réponse au Covid-19, les prêts garantis…
Plus de webinaires

Services aux entreprises

 

è  DÉMATÉRIALISATION DES FACTURES : Une opportunité de performer pour les entreprises

visuel dématérialisation des factures.jpg

è  BUSINESS FRANCE : Établir des relations commerciales en l'Allemagne

L'Allemagne est le premier partenaire commercial de la France et représente le plus fort potentiel à l'export de la France à horizon 2025. Ce marché à la fois passionnant et exigeant mérite d'adopter une stratégie durable pour établir une relation commerciale sur le long terme. Tel est l'objectif de ce livre blanc de 64 pages intitulé "Quelle stratégie pour établir une relation commerciale avec l'Allemagne", proposé par Business France et ses partenaires de la Team France, et téléchargeable gracieusement.

 Couverture Livre Blanc Business France Allemagne.png

 

è  SYLOB : ERP pour l'industrie

Anticiper les évolutions industrielles et se projeter dans l'usine intelligente du futur, tels sont les objectifs visés par ce guide pratique de 20 pages à destination des PME intitulé "Industrie 4.0 & ERP", proposé par Sylob et téléchargeable gracieusement.

Couv Sylob CTA.png

 

è  ACROBAT : L'application PDF

Acrobat, l'application PDF n°1 adoptée par + de 5 millions de professionnels dans le monde. Rencontre avec Lofti Elbouhali, spécialiste Adobe chez inmac wstore

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts