Windows Onward

La Génération IA, experte d’une intelligence qui pense à sa place ?

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Nous sommes aujourd’hui les témoins d’une époque en totale coévolution avec la technologie, et notamment l’IA, qui révolutionne et ne cessera de révolutionner chaque aspect de nos vies. Là, émerge une génération ultra-connectée, la Gen Z, qui embrasse pleinement cette ère numérique et pour qui la langue du digital lui est tout aussi naturelle que sa langue maternelle.

Au regard de tout ce que l’IA a à offrir, les questions d’un syndrome de flemme chronique et d’un abêtissement des jeunes subsistent. Si leurs parents peinaient autrefois à accéder à l’information, la difficulté de la recherche créait néanmoins des occasions de découvertes fortuites. On cherchait une information, on en trouvait une autre, et on nourrissait une culture par principe de sérendipité.

Aujourd’hui, la Gen Z navigue dans un océan d’informations instantanées et quasi-infini. Tout est à la portée d’un clic, et même d’une commande vocale ultra-simplifiée.

Vu sous cet angle, nous pourrions saisir la carte facile du passéisme en annonçant la fin de l’esprit curieux et vagabond d’antan, au profit d’une génération fainéante, dépendante et impatiente. Et nous ne serions pas les premiers à le faire !

Déjà en 2011, le monde s’inquiétait du devenir d’une société portée par une jeunesse paresseuse (53% des Français le pensaient – 65% des moins de 30 ans), égoïste (63% des Français le pensaient – 70% des moins de 30 ans) et pas engagée (64% des Français le pensaient). Que de rengaines finalement.

Inventeurs d’un terme dont ils sont accablés, ces jeunes sont affublés de stéréotypes en tout genre avec en porte-drapeau, celui de la flemme. Depuis que la Gen Z est arrivée sur le marché de l’emploi, on ne compte plus le nombre d’articles qui fleurissent sur la toile au sujet de cette génération flemmarde qui bouscule les codes du travail. Si cette jeunesse déstabilise tant ses employeurs et collègues des générations précédentes, c’est pour deux raisons majeures.

La première se trouve dans la relation qu’elle entretient avec le travail : on ne vit pas pour travailler, mais on travaille pour vivre. Aujourd’hui, la Gen Z veut choisir l’emploi le plus en accord avec ses valeurs et dans lequel elle s’épanouira vraiment. En cela, elle est en train d’engranger un renversement du rapport de force employeur-employé.

Generation IA

La seconde raison réside dans ses méthodes de recherche et d’apprentissage. Les « nouvelles technologies » n’ont jamais été nouvelles pour la Gen Z ; elles sont des acquis. C’est pourquoi, il lui a toujours été naturel d’aller chercher l’information sur Internet, et notamment de visionner des tutoriels ou de demander directement à une IA à présent. Choisir d’écouter les paroles d’un ordinateur ou d’un potentiel amateur, plutôt que de chercher sur des sites vérifiés ou dans les vieux grimoires, voilà où pourrait résider ce jugement sévère de flemme porté sur la Gen Z.

Pourtant, Jean d’Ormesson le disait : « La paresse, c’est merveilleux ! ». Il y a du bon dans la flemme ; elle est d’ailleurs ce qui nous pousse à être créatif et innovant pour nous rendre la vie plus facile. Génération inspirante, la Gen Z a même réussi ce tour de force de nous faire questionner le côté néfaste de la flemme pour en voir derrière, un générateur de réflexion et d’inventivité.

En réalité, ce qui pourrait faire défaut à la Gen Z serait le manque de prise de recul et d’esprit critique vis-à-vis de l’IA.

Dans un premier temps, il faut garder en tête que l’IA est une création de l’homme et en est même son miroir. Parce qu’elle se nourrit de ce que nous voulons bien lui partager, l’IA n’est qu’un agrégat de connaissances humaines. Alors si la parole humaine n’est pas toujours vraie, celle de l’IA l’est encore moins. Pour exemple, la campagne Heetch « Greeting from la Banlieue » exploite l’IA comme le reflet d’un imaginaire commun, mais erroné, de la banlieue. Elle doit ainsi être discutée et exploitée avec précaution, en étant mise au regard de ce qu’elle connaît déjà.

Dans un second temps, l'IA est conçue pour personnaliser ses réponses selon nos préférences passées. Cela signifie qu’à terme, nous échangerons avec cette technologie des informations et des opinions qui ne feront que confirmer nos croyances existantes, créant ainsi des bulles de filtrage. En n’étant jamais exposé à des idées nouvelles, il est facile de tomber dans le gouffre de la pensée étroite dont on ne peut sortir sans la confrontation des points de vue. En cela, se pose la question du futur des compétences sociales de la Gen Z.

Enfin, les Digital Natives, pour qui l’IA est devenue un outil familier, l’utilisent de diverses manières, la plus étonnante étant l’aide à la prise de décisions (52%). Se profilerait-il alors une société tentée d'éviter les prises de risque ou les choix basés sur l'intuition ? Dans notre domaine, cela interroge l’avenir des marques et des agences de publicité, et leur capacité à proposer des produits, des services et des messages innovants. Car si l’IA concatène les pensées de tous, il se pourrait que nous ayons tous la même pensée dictée par l’IA.

Finalement, l’IA n’est pas plus dangereuse pour la Gen Z que ne l’est le manque de pédagogie autour de cet outil. Le risque ne réside pas tant dans l’IA, mais dans notre comportement vis-à-vis de son usage. Enfin, si la réponse à la question de l’avenir intellectuel de la Gen Z n’est pas encore là, elle ouvre d’autres champs d’interrogation, notamment sur les inégalités intellectuelles entre ceux qui utiliseront et ceux qui n’utiliseront pas l’IA.

Par Arnaud Le Bacquer, cofondateur de l'agence GloryParis

Sources :
Sondage Ipsos/Logica Business Consulting pour Le Monde, 2011
Salesforce, Generative AI Snapshot Research:The AI Divide

Lu 1215 fois Dernière modification le mercredi, 31 janvier 2024 11:59
La rédaction

Le service Rédaction a pour mission de sélectionner et de publier chaque jour des contenus pertinents pour nos lecteurs internautes à partir d’une veille approfondie des communiqués de presse pour alimenter les rubriques actualité économiques, actualités d’entreprises, études ou encore actualités sectorielles. Pour échanger avec notre service Rédaction web et nous faire part de vos actualités, contactez-nous sur redaction@gpomag.fr

Annonces

Windows Onward

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Paru le 4 mars 2024
GPO Magazine N°113
Demandez votre exemplaire au service Vente au numéro

Lire l'extrait GPO 113.png

Paru le 27 novembre 2023
Édition Spéciale Transformation digitale
Recevez-le dès aujourd'hui !
Abonnez-vous à l'année en cliquant ici

Vignette Lire un extrait HS Transfo Digitale.png

Livres Blanc et E-book

Le Système d'Exploitation Hybride Windows 11 de Microsoft Booste la Productivité et la Sécurité en Entreprise
Microsoft a récemment dévoilé Windows 11, son dernier système d'exploitation, qui s'adapte parfaitement au mode…
Quelle stratégie pour établir une relation commerciale durable en Allemagne : un guide pour les dirigeants d’entreprises françaises
L'Allemagne, premier partenaire commercial de la France, demeure un marché d'exportation incontournable pour les entreprises…
Comment favoriser sa transition vers une économie mondiale durable ?
La CSRD contribue à l’objectif de l’Union européenne de promouvoir une économie durable et responsable,…
Plus de livres blanc

Webinaires

Facturation Électronique 2024 : une opportunité de performer pour les entreprises !
Une enquête de Wax Digital a révélé que 70 % des professionnels de la comptabilité…
Comment faire prospérer son entreprise dans la conjoncture actuelle ?
Pour accompagner les entreprises au plus près de leurs préoccupations, les experts de KPMG, Crédit…
Comment aborder la fin du « quoi qu’il en coûte » ?
Symboles du « quoi qu'il en coûte » comme réponse au Covid-19, les prêts garantis…
Plus de webinaires

Services aux entreprises

 è Découvrez le réel impact de Windows 11 Professionnel

Grâce à la sécurité activée par défaut, les entreprises du monde entier prennent des initiatives plus audacieuses et des décisions plus rapides.

 

è  BUSINESS FRANCE : Établir des relations commerciales en l'Allemagne

L'Allemagne est le premier partenaire commercial de la France et représente le plus fort potentiel à l'export de la France à horizon 2025. Ce marché à la fois passionnant et exigeant mérite d'adopter une stratégie durable pour établir une relation commerciale sur le long terme. Tel est l'objectif de ce livre blanc de 64 pages intitulé "Quelle stratégie pour établir une relation commerciale avec l'Allemagne", proposé par Business France et ses partenaires de la Team France, et téléchargeable gracieusement.

 Couverture Livre Blanc Business France Allemagne.png

 

è  SYLOB : ERP pour l'industrie

Anticiper les évolutions industrielles et se projeter dans l'usine intelligente du futur, tels sont les objectifs visés par ce guide pratique de 20 pages à destination des PME intitulé "Industrie 4.0 & ERP", proposé par Sylob et téléchargeable gracieusement.

Couv Sylob CTA.png

 

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts