5883 CONTENT gop 1000x90 2024 Microsoft Work Magic W24

FNE-Formation 2021 : de nouvelles modalités pour accompagner la reprise

Évaluer cet élément
(6 Votes)

Et si le financement de la formation pouvait favoriser la reprise économique ? C’est le pari du gouvernement en 2021, avec un renforcement du dispositif FNE-Formation. Depuis plus d’un an, nombre d’entreprises sont déstabilisées par la crise sanitaire. De nombreuses réorganisations sont en cours ou à venir notamment dans les TPE/PME des secteurs les plus touchés, parmi lesquels l’hôtellerie-restauration, le tourisme, la culture et le divertissement ou le commerce de détail non-alimentaire.

En mars 2020, l’État avait aménagé le FNE-Formation pour financer les formations des salariés en activité partielle. Cette année, le dispositif est élargi et l’accent est mis sur les entreprises de moins de 300 salariés. L’objectif : anticiper les besoins en compétences et développer l’employabilité pour favoriser le rebond.

Comment jouer le FNE-formation dans sa stratégie de reprise ?

Le FNE-Formation, instrument adaptatif de gestion de crise

Créé en 2013, le FNE-Formation a été adapté lors du premier confinement pour répondre à la situation conjoncturelle de mise à l’arrêt de l’économie. Alors réservé aux salariés en activité partielle, le FNE-Formation 2020 visait à optimiser le recours à l’activité partielle, par une montée en compétences des collaborateurs durant leurs heures chômées. L’objectif premier était alors d’éviter des licenciements en masse en facilitant financièrement l’activité partielle et de maintenir une cohésion et la mobilisation des salariés confinés dont le temps de travail se voyait réduit.

Tout au long de l’année 2020, le dispositif s’est adapté aux différentes restrictions et fermetures administratives de nombreuses TPE et PME affectant notamment les branches du tourisme, de l’événementiel, de l’hôtellerie restauration, de la culture. Fin janvier 2021, le dispositif FNE-Formation a été révisé une nouvelle fois par le ministère du Travail afin de favoriser, au-delà de l’adaptation au poste de travail, une véritable montée en compétences des salariés dans une perspective de sortie de crise et d’adaptation aux mutations des marchés.

Au final sur 2020, le Ministère du travail a enregistré plus de 200 000 dossiers déposés au profit de plus de 420 000 salariés pour un total de 7 millions et demi d’heures de formation financées.

Gaelle Fechant GarnierLe FNE-Formation, levier stratégique de sortie de crise

Tel que proposé aujourd’hui, le FNE-Formation se veut plus structuré. Toutefois, les changements opérés suscitent de nombreuses interrogations du côté des entreprises.

Les formations éligibles, d’une durée de 12 mois maximum, doivent répondre à l’une des 4 grandes orientations définies par le Ministère du travail.

Les compétences visées s’organisent ainsi en 4 parcours, structurés et axés sur le développement des compétences en lien avec le contexte de la crise sanitaire ou avec les mutations économiques et fonctionnelles de l’entreprise. Cette dernière doit désormais penser sa stratégie de formation, identifier ses besoins et veiller à construire des parcours cohérents avec son développement et avec les besoins en compétences de ses salariés.

Pensés comme des repères ou des guides, ces parcours sont basés sur 4 grands objectifs prioritaires :

• Un parcours de reconversion pour permettre aux salariés de changer de métier en interne dans leur entreprise ; à noter que la reconversion dans une autre entreprise/secteur, bien que mentionnée, est pour sa part financée prioritairement par un autre dispositif baptisé « Transitions collectives » et porté par les associations « Transitions pro ».
• Un parcours certifiant qui vise à la validation d’un diplôme ou d’une certification.
• Un parcours « compétences spécifiques » lié au contexte Covid-19 pour accompagner les mutations conjoncturelles induites par la crise et qui s’imposent à l’entreprise, en interne ou sur son marché, pour maintenir ou développer son activité.
• Un parcours permettant de développer les compétences des salariés indispensables pour anticiper et accompagner les mutations plus structurelles : économiques, numériques, écologiques...qui sous-tendent la transition écologique ou la digitalisation de l’économie.

Les entreprises éligibles, qui souhaitent bénéficier du FNE-Formation, sont ainsi invitées, au travers de ces parcours, à mener une réflexion stratégique sur leur organisation post-crise et les compétences à mobiliser pour actionner les leviers de croissance ou a minima de stabilisation de leur activité.

Un financement à 100 % pour les TPE/PME

Réservé aux entreprises en activité partielle et activité partielle longue durée en 2020, le dispositif a été étendu aux entreprises en difficulté (au sens de l’article L.1233-3 du code du travail) depuis janvier 2021, dès lors que ces difficultés résultent de la crise sanitaire. Les entreprises ayant mis en place un PSE ou une rupture conventionnelle collective y ont accès dès lors que la formation s’adresse aux salariés appelés à rester dans l’entreprise et non à ceux directement concernés par le PSE ou la Rupture conventionnelle.

Tous les salariés des entreprises éligibles (à l’exception des alternants), qu’ils soient en activité partielle ou en activité pleine, peuvent bénéficier d’une action de formation répondant aux critères définis.

Le nombre de salariés de l’entreprise (décompté par établissement et non au niveau groupe) détermine le taux de prise en charge des coûts de formation. Le pivot pour un financement intégral versus un financement partiel est fixé à 300 salariés.

Financement FNE Formation
Source : Ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion

En contrepartie du financement public, les entreprises qui obtiennent la prise en charge des formations sont notamment tenues de recueillir l’accord des salariés en activité partielle s’ils réalisent leur formation hors temps de travail (c’est-à-dire durant leur période chômée). Cet accord doit être formel et conservé pendant 3 ans par l’entreprise.

Elles s’engagent en outre à maintenir les salariés formés en poste pendant toute la durée de la formation.

Concilier éligibilité au FNE, performance de l’entreprise et engagement des collaborateurs : quelles compétences ?

Les compétences portées par les parcours doivent prendre en compte les mutations structurelles du marché mais également les difficultés conjoncturelles liées à la crise.

Sur le plan structurel, la mutation des marchés impose si ce n’est déjà entamé, une prise en compte de la digitalisation encore accélérée par la situation et des habitudes du consommateur internaute, informé, enclin à l’impatience et à la connexion partout tout le temps.

Sur le plan conjoncturel, la généralisation du télétravail, les confinements successifs en tout ou partie, la distanciation sociale ont profondément modifié les habitudes de consommation, les relations commerciales et les interactions professionnelles. La situation a en outre modifié les comportements et les habitudes professionnelles des collaborateurs.

Impacts organisationnels et collectifs mais également impacts individuels et situation d’incertitude majeure, on se trouve donc en présence d’une gamme de compétences à la fois technique, procédurale et comportementale. Donc des hard skills pour maîtriser de nouveaux process, de nouveaux outils de production mais également des soft skills. Selon les postes, les parcours individuels, l’organisation ou la réorganisation de l’entreprise, les parcours peuvent ainsi articuler à la fois hard skills et soft skills.

Hard skills et soft skills peuvent ainsi s’articuler au sein d’un des quatre parcours pour assurer l’acquisition des savoir-faire et savoir-être par les salariés. Ainsi, un hôtel peut-il par exemple, avoir besoin de compétences nouvelles en webmarketing et communication digitale ou en digital business développement pour adresser de nouveaux segments de marchés, passant d’une clientèle individuelle à une clientèle « business ».

Mettre en place une action de formation constitue aussi une façon de communiquer positivement auprès des équipes. La démarche permet de renouer des liens parfois distendus entre personnel sur place et à distance, entre collaborateurs en activité pleine et en activité partielle et de préparer le retour sur site. Bien marketé par le service RH, c’est une opportunité de communication corporate forte. Il n’est pas besoin que la formation soit en présentielle si elle est présentée comme un projet d’entreprise, si les collaborateurs partagent ce qu’ils ont appris. Ce peut être l’occasion d’un challenge entre service, par exemple.

Si la reprise commençait par une action de formation ?

Déposer un dossier FNE

Les dossiers sont à télécharger sur le site de l’OPCO de l’entreprise et à déposer en ligne dans l’espace adhérent. Les délais de traitement sont variables de moins d’une semaine à plus de 4 semaines (délais constatés en mars 2020). Souvent en une semaine à 10 jours, l’entreprise peut obtenir une réponse. Le contact direct avec un conseiller de son OPCO est facilitant et permet de bien cadrer le projet, maximisant les chances de financement. L’organisme de formation, désormais rompu à l’exercice, est également en appui.

Tous les OPCO demandent les mêmes pièces. Outre la description précise du contexte et de la situation de l’entreprise qui va justifier le choix d’un parcours et des formations, le dossier comporte l’autorisation d’activité partielle (sauf pour les entreprises en difficulté), la proposition commerciale complète de l’organisme de formation (devis et convention détaillant l’intitulé de la formation, le contenu, les objectifs, les modalités, la durée) et la liste des salariés concernés.

Au terme de la phase d’instruction, l’OPCO prend ou non la décision d’accorder le financement.

Par Gaëlle Féchant, Directrice développement de l’organisme de formation continue VISIPLUS Academy

Lu 3259 fois Dernière modification le mercredi, 28 avril 2021 10:45
La rédaction

Le service Rédaction a pour mission de sélectionner et de publier chaque jour des contenus pertinents pour nos lecteurs internautes à partir d’une veille approfondie des communiqués de presse pour alimenter les rubriques actualité économiques, actualités d’entreprises, études ou encore actualités sectorielles. Pour échanger avec notre service Rédaction web et nous faire part de vos actualités, contactez-nous sur redaction@gpomag.fr

Annonces

cta livre blanc facture

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Paru le 4 mars 2024
GPO Magazine N°113
Demandez votre exemplaire au service Vente au numéro

Lire l'extrait GPO 113.png

 

Livres Blanc et E-book

Guide Infrastructure 2024 pour gérer plus facilement son IT
Dans un environnement où la technologie évolue, les entreprises doivent constament adapter et améliorer leurs…
Guide stratégique pour la direction générale : implémentation et utilisation optimale d'un ERP
La mise en place ou le remplacement d’une solution ERP est un choix fort qui…
Le Système d'Exploitation Hybride Windows 11 de Microsoft Booste la Productivité et la Sécurité en Entreprise
Microsoft a récemment dévoilé Windows 11, son dernier système d'exploitation, qui s'adapte parfaitement au mode…
Plus de livres blanc

Webinaires

Facturation Électronique 2024 : une opportunité de performer pour les entreprises !
Une enquête de Wax Digital a révélé que 70 % des professionnels de la comptabilité…
Comment faire prospérer son entreprise dans la conjoncture actuelle ?
Pour accompagner les entreprises au plus près de leurs préoccupations, les experts de KPMG, Crédit…
Comment aborder la fin du « quoi qu’il en coûte » ?
Symboles du « quoi qu'il en coûte » comme réponse au Covid-19, les prêts garantis…
Plus de webinaires

Services aux entreprises

è Comment gérer plus facilement son infrastucture IT ?

Le guide complet pour découvrir toutes les solutions IT qui permettent d'élaborer une stratégie informatique performante : solutions d'infrastructures, réseau et sécurité, énergies, baies et racks

Télécharger le Guide Infrastructure IT 2024-2025

Photo Guide Infra IT 2024 Inmac.png

 

è Direction générale, quel niveau d'exigence requis pour le déploiement d'un ERP dans une entreprise industrielle ?

Les clés du niveau d'implication de la direction générale dans un projet d'acquisition ou d'implémentation d'un ERP industriel

Télécharger le livre blanc 

EBOOK SYLOB - Direction Générale.jpg

 

è Comment les données et l’IA peuvent révolutionner les prises de décision ?

L'impact que les données peuvent avoir sur l’entreprise et comment des outils technologiques permettent d’exploiter ces données de manière efficace et sécurisée.

Visualiser la vidéo sur notre chaîne en cliquant ici


è
 Découvrez le réel impact de Windows 11 Professionnel

Grâce à la sécurité activée par défaut, les entreprises du monde entier prennent des initiatives plus audacieuses et des décisions plus rapides.

 
è Facturation électronique 2026

Un guide détaillé sur les étapes clés pour réussir son passage à la facturation électronique 2026 et franchir le pas de la dmatérialisation, avec tous les bénéfices qui l'accompagnent.

LB Facturation electronique 2026 Docuware.png

 

è  BUSINESS FRANCE : Établir des relations commerciales en l'Allemagne

L'Allemagne est le premier partenaire commercial de la France et représente le plus fort potentiel à l'export de la France à horizon 2025. Ce marché à la fois passionnant et exigeant mérite d'adopter une stratégie durable pour établir une relation commerciale sur le long terme. Tel est l'objectif de ce livre blanc de 64 pages intitulé "Quelle stratégie pour établir une relation commerciale avec l'Allemagne", proposé par Business France et ses partenaires de la Team France, et téléchargeable gracieusement.

 Couverture Livre Blanc Business France Allemagne.png

 
è  SYLOB : ERP pour l'industrie

Anticiper les évolutions industrielles et se projeter dans l'usine intelligente du futur, tels sont les objectifs visés par ce guide pratique de 20 pages à destination des PME intitulé "Industrie 4.0 & ERP", proposé par Sylob et téléchargeable gracieusement.

Couv Sylob CTA.png

 

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts