Windows Onward

Congés payés et arrêt maladie : le Conseil Constitutionnel fait la passe au législateur

Évaluer cet élément
(0 Votes)

En jugeant les dispositions du droit français relatives à l’acquisition de congés payés pendant l’arrêt maladie conformes à la Constitution, les Sages ne règlent pas le feuilleton, mais donnent plus de latitude au Gouvernement dans sa réforme à venir…

Non-conformité du droit français au droit de l’Union européenne

En droit français, le salarié acquiert des congés payés en cas de travail effectif, les périodes suivantes n’étant pas considérées comme telles :

  • Arrêt maladie d’origine non-professionnelle
  • Arrêt maladie d’origine professionnelle (accident du travail ou maladie professionnelle supérieur à un an (pendant la première année d’arrêt le salarié acquiert en revanche des congés).

La jurisprudence européenne de la Cour de justice (CJUE) considère, sur le fondement du droit à la santé et à la sécurité du travailleur, que le droit à congé ne peut être subordonné par un État membre à l’obligation d’avoir effectivement travaillé.
Jacques Perotto

En d’autres termes, le droit français n’est pas conforme au droit de l’UE.

Le 13 septembre 2023, la Cour de cassation a tiré les conséquences de l’inertie du législateur à modifier les textes, notamment en écartant l’application des dispositions non conformes de ceux-ci, en matière de maladie professionnelle et non-professionnelle.

Une insécurité lourde de conséquences

Pour autant le droit européen n’impose pas une acquisition de congés payés pendant l’arrêt maladie sans aucune limite. D’une part, il se fonde sur des règles imposant un congé annuel de 4 semaines (contre 5 en France) ; d’autre part, il juge certaines limites de report comme conformes au droit au repos.Maxime Hermes

Les employeurs se trouvent donc depuis les arrêts de la Cour de cassation dans une position très inconfortable pour le passé et le futur :

  • continuer d’appliquer la loi, en sachant qu’elle est susceptible d’être écartée, et prendre le risque d’une condamnation
  • ou considérer que le salarié en arrêt doit acquérir des congés payés… sans pour autant connaître les modalités et limites d’une telle acquisition !

Une situation loin d’être neutre, notamment pour les TPE et PME dont l’un ou plusieurs des salariés seraient en arrêt de longue durée, et sur lequel le Gouvernement a d’ores et déjà annoncé qu’il allait intervenir.

La balle était dans le camp du Conseil Constitutionnel…

En parallèle, le Conseil Constitutionnel a été saisi du sujet, sur le fondement cette fois de la conformité des règles françaises à la Constitution qui garantit, tout comme le droit européen, le droit au repos.

Sa décision était particulièrement attendue une censure des textes aurait eu pour effet de les abroger, ce qui a une conséquence plus directe qu’une non-conformité communautaire (les juges français ayant toujours la possibilité de « résister » à la jurisprudence de la Cour de cassation, ce qui n’est pas le cas si les textes n’existent tout simplement plus…

Aussi, une décision d’abrogation aurait établi certains principes imposant au Gouvernement un cadre plus contraint et une moindre marge de manœuvre dans sa proposition de réforme.

L’on comprend, dans ce contexte, l’intense lobbying auquel se sont livrées les organisations syndicales et patronales…

… qui temporise…

Dans leur Décision du 8 février 2024, les Sages ont considéré que le droit français est conforme à la Constitution.

  • D’une part, que si le droit à congés payés est un pilier du droit au repos garanti par la Constitution, le Conseil ne peut se substituer au législateur pour atteindre les objectifs que celui-ci se fixe.

    Il estime donc qu’« Au regard de cet objectif [que le législateur s’est assigné, c’est-à-dire éviter que le salarié en maladie professionnelle perde de surcroît son droit au repos], il était loisible au législateur d’assimiler à des périodes de travail effectif les seules périodes d’absence du salarié pour cause d’accident du travail ou de maladie professionnelle, sans étendre le bénéfice d’une telle assimilation aux périodes d’absence pour cause de maladie non professionnelle. Il lui était également loisible de limiter cette mesure à une durée ininterrompue d’un an ».

  • D’autre part que le fait de ne pas prévoir les mêmes modalités d’acquisition pour les salariés en maladie professionnelle ou non-professionnelle n’est pas contraire au principe d’égalité, puisque « La maladie professionnelle et l’accident du travail, qui trouvent leur origine dans l’exécution même du contrat de travail, se distinguent des autres maladies ou accidents pouvant affecter le salarié ».

    A noter que la différence entre les deux régimes qui existe par ailleurs pour d’autres sujets (indemnisation, garantie d’emploi…). Une abrogation de la loi sur ce fondement aurait sans doute pu avoir des répercussions très lourdes sur d’autres sujets, et les Sages se sont montrés heureusement pragmatiques.

… et passe au législateur

La non-conformité au droit de l’Union subsiste, de sorte que cette décision de conformité ne règle aucunement la question, et que le législateur doit quoiqu’il arrive prendre ses responsabilités.

Toutefois, le Conseil Constitutionnel a, par sa décision, permis à celui-ci de disposer de plus de latitude dans la détermination des solutions qui lui semblent les plus appropriées, telles qu’évoquées par le Gouvernement, comme le plafonnement de l’acquisition de congés à 4 semaines par an en cas d’arrêt maladie, ou encore la limitation dans le temps du report – ou de l’indemnisation - des congés.

Affaire – toujours – à suivre, donc !

Par Jacques Perotto, avocat associé et Maxime Hermès, counsel - cabinet Alerion

Lu 1118 fois Dernière modification le jeudi, 29 février 2024 16:58
Nos contributeurs

Nos contributeurs vous proposent des tribunes ou des dossiers rédigées en exclusivité pour notre média. Toutes les thématiques ont été au préalable validées par le service Rédaction qui évalue la pertinence du sujet, l’adéquation avec les attentes de nos lecteurs et la qualité du contenu. Pour toute suggestion de tribune, n’hésitez pas à envoyer vos thématiques pour validation à veronique.benard@gpomag.fr

Annonces

Windows Onward

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Paru le 4 mars 2024
GPO Magazine N°113
Demandez votre exemplaire au service Vente au numéro

Lire l'extrait GPO 113.png

Paru le 27 novembre 2023
Édition Spéciale Transformation digitale
Recevez-le dès aujourd'hui !
Abonnez-vous à l'année en cliquant ici

Vignette Lire un extrait HS Transfo Digitale.png

Livres Blanc et E-book

Le Système d'Exploitation Hybride Windows 11 de Microsoft Booste la Productivité et la Sécurité en Entreprise
Microsoft a récemment dévoilé Windows 11, son dernier système d'exploitation, qui s'adapte parfaitement au mode…
Quelle stratégie pour établir une relation commerciale durable en Allemagne : un guide pour les dirigeants d’entreprises françaises
L'Allemagne, premier partenaire commercial de la France, demeure un marché d'exportation incontournable pour les entreprises…
Comment favoriser sa transition vers une économie mondiale durable ?
La CSRD contribue à l’objectif de l’Union européenne de promouvoir une économie durable et responsable,…
Plus de livres blanc

Webinaires

Facturation Électronique 2024 : une opportunité de performer pour les entreprises !
Une enquête de Wax Digital a révélé que 70 % des professionnels de la comptabilité…
Comment faire prospérer son entreprise dans la conjoncture actuelle ?
Pour accompagner les entreprises au plus près de leurs préoccupations, les experts de KPMG, Crédit…
Comment aborder la fin du « quoi qu’il en coûte » ?
Symboles du « quoi qu'il en coûte » comme réponse au Covid-19, les prêts garantis…
Plus de webinaires

Services aux entreprises

è Découvrez le réel impact de Windows 11 Professionnel

Grâce à la sécurité activée par défaut, les entreprises du monde entier prennent des initiatives plus audacieuses et des décisions plus rapides.

 
è Facturation électronique 2026

Un guide détaillé sur les étapes clés pour réussir son passage à la facturation électronique 2026 et franchir le pas de la dmatérialisation, avec tous les bénéfices qui l'accompagnent.

LB Facturation electronique 2026 Docuware.png

 

è  BUSINESS FRANCE : Établir des relations commerciales en l'Allemagne

L'Allemagne est le premier partenaire commercial de la France et représente le plus fort potentiel à l'export de la France à horizon 2025. Ce marché à la fois passionnant et exigeant mérite d'adopter une stratégie durable pour établir une relation commerciale sur le long terme. Tel est l'objectif de ce livre blanc de 64 pages intitulé "Quelle stratégie pour établir une relation commerciale avec l'Allemagne", proposé par Business France et ses partenaires de la Team France, et téléchargeable gracieusement.

 Couverture Livre Blanc Business France Allemagne.png

 
è  SYLOB : ERP pour l'industrie

Anticiper les évolutions industrielles et se projeter dans l'usine intelligente du futur, tels sont les objectifs visés par ce guide pratique de 20 pages à destination des PME intitulé "Industrie 4.0 & ERP", proposé par Sylob et téléchargeable gracieusement.

Couv Sylob CTA.png

 

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts