5883 CONTENT gop 1000x90 2024 Microsoft Work Magic W24

L’heure n’est plus à la théorie ou aux idéologies, mais au Business Staging

Évaluer cet élément
(1 Vote)

À force d’évoluer dans un climat anxiogène et d’avoir la tête dans le guidon, les dirigeants de PME et ETI ne savent souvent plus quoi faire. Pour cela, ce ne sont pas les grands discours qui aident mais le retour aux fondamentaux : continuer à oser, quel que soit le contexte ; se pencher sur ses sources de chiffre d’affaires et de rentabilité ; et travailler son organisation opérationnelle pour valoriser ses atouts.

Fin octobre 2022 étaient publiés des chiffres très moroses sur les perspectives des entreprises françaises. La CPME parlait de « 150 000 entreprises en danger de mort » dans son enquête sur la situation économique et financière des TPE-PME en période de crise énergétique publiée le 31 octobre. L’OFCE alertait sur un risque de « défaillances en cascade ». Quant au cabinet Altares, il notait un bond de 69 % des procédures collectives engagées au troisième trimestre de cette année comparée à la même période de 2021 et leur augmentation mensuelle de +40 à 45 % depuis février.

Au même moment, les injonctions lancées aux chefs d’entreprise ne cessent pas. On attend d’eux qu’ils réindustrialisent la France, qu’ils accélèrent leur transformation digitale, qu’ils fassent leur mue énergétique et réinventent leurs produits pour les rendre « écolo-compatibles », qu’ils augmentent les salaires, qu’ils répondent aux attentes de sens et d’équilibre “vie pro / vie perso”, etc. Or, rien n’est moins simple...

De la difficulté de répondre aux injonctions

Difficile de réindustrialiser avec des matériaux inexistants et une pénurie de main d’œuvre, a fortiori de main d’œuvre qualifiée. Difficile aussi de passer à une production de produits tout électriques, par exemple dans l’industrie automobile, quand les composants manquent. L’enquête de la CPME citée ci-dessus indiquait que « les difficultés d’approvisionnement en matières premières frappent plus de la moitié des entreprises (56 %) ».Isabelle Saladin

Difficile d’accélérer dans le digital sans avoir les fonds requis pour les investissements, la trésorerie étant absorbée par l’inflation des matières premières et des énergies faute de bouclier tarifaire pour beaucoup de PME. À court terme, les investissements observés sont la plupart du temps liés au versement d’aides publiques substantielles, comme ce fut le cas pour la nouvelle usine de STMicroelectronics près de Grenoble.

Difficile enfin d’augmenter les salaires sans augmenter son chiffre d’affaires et sa marge. Trop peu d’entreprises encore ont répercuté la hausse des coûts de production dans leurs tarifs. Toujours la même enquête de la CPME notait que « l’inflation touche 90 % des entreprises, entraîne pour 53 % une augmentation du prix de revient de plus de 10 %. Or un tiers d’entre elles (31 %) affirme ne pas être en capacité de reporter cette hausse sur leur prix de vente ».

Et on peut continuer longtemps comme ça...

Dépasser l’intention et revenir aux fondamentaux

Alors que faire ? Quand on a la tête dans le guidon, on oublie très vite les “basiques”. Pourtant, 3 points sont essentiels. Tout d’abord, se prémunir de tout attentisme qui ferait plus de mal que de bien à l’entreprise en l’empêchant d’être prête à rebondir. Ensuite, revenir aux fondamentaux de la gestion et du développement. Enfin miser sur le business staging afin de mettre en valeur le potentiel de l’entreprise et de la préparer pour l’avenir.

Le risque de l’attentisme, nous en avons déjà parlé : il est antinomique avec la posture du chef d’entreprise et doit à tout prix être évité. De plus, ne pas prendre de décision peut à moyen terme mettre l’entreprise dans une situation délicate, laissant le champ libre à ses concurrents. Plus que jamais, en situation de crise, le dirigeant de PME doit agir en capitaine de navire – en fixant le cap, en expliquant la feuille de route et en accompagnant son équipage tout au long de la traversée tout en sachant s’appuyer sur les compétences des uns et des autres. Une tache certes difficile mais qu’il pourra assumer s’il ne reste pas seul et ose se faire épauler.

Du côté des fondamentaux de gestion, le chef d’entreprise doit se reposer la question de ce qui motive l’achat de son offre et en fait un “must to have”. N’oublions jamais que la vocation première d’une entreprise est de générer suffisamment de chiffre d’affaires pour pouvoir rémunérer ses collaborateurs, payer ses charges sociales et ses impôts et de dégager de la marge afin d’investir pour l’avenir. Dans le contexte actuel, le dirigeant va devoir étudier attentivement son business model et ses différentes sources de revenus afin d’acter d’aménagements pour tenir compte des évolutions des marchés et des clients. Autre point : passer les hausses induites par l’inflation, car une entreprise ne peut pas tenir sur la durée si elle vend à perte.

Dernier levier : faire du Business Staging, autrement dit travailler la structuration opérationnelle de l’entreprise. Cela consiste à mettre en valeur son potentiel de développement, puis à lui donner la capacité opérationnelle de mettre en œuvre le plan stratégique que le dirigeant aura défini pour révéler ce potentiel. le traduire en chiffre d’affaires. Pour se faire, tout va être passé en revue : organisation, processus internes, compétences disponibles, etc. Des questions « qui fâchent » doivent aussi être abordées. Il s’agit de prendre de la hauteur par rapport à une vision purement comptable (bilan, résultat d’exploitation, marge, valorisation, etc.) et d’évaluer le plus justement possible la valeur de la PME. Ne pas le faire pourrait se traduire à terme par un risque de sous-valorisation.

L’intention ne suffit plus. En 2023, il faudra générer des résultats et pouvoir mesurer l’impact des actions engagées, tout en embarquant les équipes dans ce retour aux fondamentaux et cette nouvelle aventure. Quelques indicateurs laissent néanmoins à penser que les chefs d’entreprise sauront saisir le moment : en cette fin 2022, les dirigeants de PME français sont 31 % à chercher des solutions de financement pour des projets contre 24 % qui sollicitent leur banque pour des besoins de trésorerie. Encourageons-les et aidons les autres à embarquer à leur tour dans le mouvement.

Par Isabelle Saladin, Présidente fondatrice d’I&S Adviser

Lu 564 fois Dernière modification le jeudi, 08 décembre 2022 11:12
La rédaction

Le service Rédaction a pour mission de sélectionner et de publier chaque jour des contenus pertinents pour nos lecteurs internautes à partir d’une veille approfondie des communiqués de presse pour alimenter les rubriques actualité économiques, actualités d’entreprises, études ou encore actualités sectorielles. Pour échanger avec notre service Rédaction web et nous faire part de vos actualités, contactez-nous sur redaction@gpomag.fr

Annonces

cta livre blanc facture

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Paru le 30 juin 2024
GPO Magazine Hors-série RH, Entreprise Agile et Mobilité
Demandez votre exemplaire au service Vente au numéro

Visualiser extrait HS Mobiilté GPO 06:24.png

Paru le 4 mars 2024
GPO Magazine N°113
Demandez votre exemplaire au service Vente au numéro

Lire l'extrait GPO 113.png

Livres Blanc et E-book

15 propositions pour lutter contre la fraude et la criminalité financière
Comment améliorer la lutte contre la fraude et la criminalité financière ? Quel arsenal législatif…
Guide Infrastructure 2024 pour gérer plus facilement son IT
Dans un environnement où la technologie évolue, les entreprises doivent constament adapter et améliorer leurs…
Guide stratégique pour la direction générale : implémentation et utilisation optimale d'un ERP
La mise en place ou le remplacement d’une solution ERP est un choix fort qui…
Plus de livres blanc

Webinaires

Facturation Électronique 2024 : une opportunité de performer pour les entreprises !
Une enquête de Wax Digital a révélé que 70 % des professionnels de la comptabilité…
Comment faire prospérer son entreprise dans la conjoncture actuelle ?
Pour accompagner les entreprises au plus près de leurs préoccupations, les experts de KPMG, Crédit…
Comment aborder la fin du « quoi qu’il en coûte » ?
Symboles du « quoi qu'il en coûte » comme réponse au Covid-19, les prêts garantis…
Plus de webinaires

Services aux entreprises

è Comment gérer plus facilement son infrastucture IT ?

Le guide complet pour découvrir toutes les solutions IT qui permettent d'élaborer une stratégie informatique performante : solutions d'infrastructures, réseau et sécurité, énergies, baies et racks

Télécharger le Guide Infrastructure IT 2024-2025

Photo Guide Infra IT 2024 Inmac.png

 

è Direction générale, quel niveau d'exigence requis pour le déploiement d'un ERP dans une entreprise industrielle ?

Les clés du niveau d'implication de la direction générale dans un projet d'acquisition ou d'implémentation d'un ERP industriel

Télécharger le livre blanc 

EBOOK SYLOB - Direction Générale.jpg

 

è Comment les données et l’IA peuvent révolutionner les prises de décision ?

L'impact que les données peuvent avoir sur l’entreprise et comment des outils technologiques permettent d’exploiter ces données de manière efficace et sécurisée.

Visualiser la vidéo sur notre chaîne en cliquant ici


è
 Découvrez le réel impact de Windows 11 Professionnel

Grâce à la sécurité activée par défaut, les entreprises du monde entier prennent des initiatives plus audacieuses et des décisions plus rapides.

 
è Facturation électronique 2026

Un guide détaillé sur les étapes clés pour réussir son passage à la facturation électronique 2026 et franchir le pas de la dmatérialisation, avec tous les bénéfices qui l'accompagnent.

LB Facturation electronique 2026 Docuware.png

 

è  BUSINESS FRANCE : Établir des relations commerciales en l'Allemagne

L'Allemagne est le premier partenaire commercial de la France et représente le plus fort potentiel à l'export de la France à horizon 2025. Ce marché à la fois passionnant et exigeant mérite d'adopter une stratégie durable pour établir une relation commerciale sur le long terme. Tel est l'objectif de ce livre blanc de 64 pages intitulé "Quelle stratégie pour établir une relation commerciale avec l'Allemagne", proposé par Business France et ses partenaires de la Team France, et téléchargeable gracieusement.

 Couverture Livre Blanc Business France Allemagne.png

 
è  SYLOB : ERP pour l'industrie

Anticiper les évolutions industrielles et se projeter dans l'usine intelligente du futur, tels sont les objectifs visés par ce guide pratique de 20 pages à destination des PME intitulé "Industrie 4.0 & ERP", proposé par Sylob et téléchargeable gracieusement.

Couv Sylob CTA.png

 

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts