Le bon et le mauvais marketing, halte au marketing bashing !

Le bon et le mauvais marketing, halte au marketing bashing !

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Tout le monde connaît le sketch des Inconnus sur le bon et le mauvais chasseur et ce qui les différencient ? Je vais essayer de répondre à la même question sur le marketing.

Car comme la chasse, le marketing est extrêmement décrié. Il manipule les gens, il leur fait acheter des choses dont ils n’ont pas besoin, il est intrusif, ne respecte pas la vie privée, pollue avec les prospectus dans la boîte aux lettres, les sorties de ville pleine de panneaux, les panneaux lumineux…

La détestation est générale au point, que la Convention Citoyenne pour le Climat a proposé des mesures pour réguler la publicité tels que interdire la publicité des produits les plus émetteurs de GES, sur tous les supports, réguler la publicité pour limiter les incitations quotidiennes et non choisies à la consommation et mettre en place des mentions pour inciter à moins consommer.

Gabriel Dabi SchwebelC’est oublier rapidement que le marketing est indispensable au succès d’une entreprise et de l’économie en général. Le marketing est nécessaire pour innover, imaginer de nouveaux produits et services qui répondront aux attentes des consommateurs. Le marketing est incontournable pour adresser de nouveaux marchés et de nouveaux usages. Le marketing est vitale pour trouver des clients et vendre, et ainsi produire, payer des salaires et des impôts.

Point d’économie sans marketing, les pays soviétiques sans souviennent ! Point de champion français non plus sans marketing ! Même les ONG ont besoin de marketing ! Car sans marketing elles n’auraient pas de contributeurs et de ressources. Alors halte au marketing bashing et cherchons à raison garder en ne jetant pas le bébé avec l’eau du bain !

Les bons et les mauvais produits !

Il peut effectivement y avoir des bons produits (ou services) et des mauvais produits, les deux auront besoins de marketing pour être vendus et trouver leur marché. Est-ce le marketing qu’il faut décrier ou les produits en eux-mêmes ?

Plus personne ne nie que la cigarette est mauvaise pour la santé et que manger des légumes frais en revanche est bon pour la santé. Faut-il pour autant interdire la publicité en générale pour la cigarette et les légumes ? Interdire la publicité uniquement pour les cigarettes comme c’est le cas actuellement ? Ou encore interdire simplement la cigarette ? La question se pose ?

Est-ce que la demi-mesure qui consiste à interdire la publicité d’un produit nocif pour la santé, l’environnement, etc., plutôt qu’interdire le produit lui-même a du sens ? On pourrait penser que oui. Se faisant, le produit reste autorisé, et donc accessible pour ceux qui ne peuvent plus s'en passer. Il n’est pas promu en revanche auprès de ceux qui ne l’utilisent pas encore. On limite ainsi sa diffusion sans pour autant atteindre aux libertés de ceux qui l’utilisent. Ces mesures vont dans le même sens que celles de taxation différenciée en provoquant des incitations à moins consommer ces produits nocifs.

Elles reconnaissent ainsi l’efficacité de la publicité en constatant qu’interdire la publicité permet de réduire la consommation. Elles nuisent en revanche à l’image de la publicité en donnant le sentiment que c’est la publicité qui est mauvaise par elle-même et non le produit.

Les bons et les mauvais canaux !

Depuis plusieurs années maintenant le débat fait rage aussi entre les bons canaux marketing et les mauvais canaux, entre l’Inbound Marketing qui consiste à attirer les clients vers soi avec des contenus de qualité et l’Outbound Marketing qui consiste à les interrompre en les dérangeants comme la publicité dans les médias traditionnels, les e-mails non sollicités, etc.

Ce faisant, ce débat que j’ai moi-même alimenté en tant que pionnier de l’Inbound Marketing en France, a entraîné de nombreux annonceurs vers de mauvais choix, en renonçant à des approches marketing et commerciales efficaces pour eux. En B2B la prospection téléphonique reste extrêmement efficace et nécessaire sur certains marché. Idem pour la publicité TV en B2C qui peut être un espace d’expression et de création riche et foisonnant tout en étant rentable pour l’annonceur et utile pour le consommateur.

Le RGPD s’est aussi emparé du sujet au titre de la vie privée en interdisant la collecte de donnée non consentie. Cette loi européenne limite ainsi les pratiques de spamming e-mail, de ciblages publicitaires, etc. Néanmoins, j’ai le sentiment que le RGPD est contre-productif. Il handicape les acteurs émergents qui cherchent à innover, sans limiter pour autant les pratiques des spammeurs qui opèrent depuis l’étranger sur le Dark Web, ni celles des GAFA qui ont le pouvoir nécessaire pour inciter les clients à accepter l’ensemble de leurs Conditions Générales d’Utilisation, collecte et utilisation commerciales des données incluses.

Dans ce domaine il est ainsi difficile de séparer le bon grain de l'ivraie, il n’y a pas pour moi de bons ou de mauvais canaux marketing, mais des bonnes ou mauvaises pratiques et celles-ci sont très difficiles à réguler.

Les bons et les mauvais marketeurs !

Nous en arrivons à la question ultime du bon et du mauvais marketeur.

Qu’est-ce que fait un bon marketeur ? Il met le client au centre. Il imagine le produit ou service le plus adapté pour le client, qui répond à ses problématiques et réduit ses difficultés. Il met en place un dispositif permettant de faire connaître ce produit auprès de ses clients potentiels et accompagne le client dans son parcours jusqu’à l’achat.

Qu’est-ce que fait un mauvais marketeur ? Il met son entreprise au centre. Il imagine le produit ou service le plus adapté pour l’entreprise, qui répond à ses problématiques et réduit ses difficultés. Il met en place un dispositif permettant de faire connaître ce produit auprès de ses clients potentiels et force le client dans son parcours jusqu’à la vente.

Vous le voyez, la différence est subtile, et il en tient plus à la nature humaine qu’à la nature profonde du marketing qui, comme toute discipline, est un outil au service de ce que les hommes en font. Tout comme la biologie peut produire des vaccins et des armes bactériologiques, la physique de l’énergie pas chère ou des armes nucléaires, le marketing peut produire le meilleur et le pire. À vous de voir quel marketeur vous souhaitez être !

Alors pour conclure “Y'a le mauvais chasseur : y voit un truc, y tire, c'est sûr... Alors là on le reconnaît à la ronde. Mais le bon chasseur : y voit un truc, y tire, mais... c'est un bon chasseur quoi ! Bon, d'toutes façons, c'est des questions à la con ça…”

Par Gabriel Dabi-Schwebel, Fondateur d’1min30


PS : petit cadeau pour les marketeurs qui souhaitent être des bons marketeurs, comprendre leur client et les faire progresser dans leur parcours d’achat, il y’a l’Acquisition Strategy Design que nous avons inventé, une approche systémique centrée sur le parcours d’achat pour concevoir sa stratégie d’acquisition client.

1MIN30 LogoElle permet de :
  • améliorer le ciblage et la compréhension client 
  • organiser et aligner ses équipes Marketing, Communication et Ventes
  • définir et prioriser ses actions et ses investissements d’acquisition client.
Je vous invite vivement à découvrir cette méthode et à me faire vos retours sur celle-ci pour que nous puissions l’améliorer ensemble.

Vous pouvez télécharger les 2 premiers chapitres de mon livre Acquisition Strategy Design

www.1min30.com
Lu 1172 fois Dernière modification le mardi, 28 juillet 2020 09:40
Gabriel Dabi-Schwebel

Fondateur d’1min30, l'agence leader de l'Inbound Marketing, inventeur du Créathon et de la méthode Acquisition Strategy Design qui vous accompagne dans toutes vos opérations de notoriété, trafic et conversion.

Ingénieur de formation, il est l'un des pionniers de l'Inbound Marketing en France. Il a créé 2 éditeurs de logiciels (un dans les télécoms et un dans le monitoring d’énergie) avant de fonder 1min30. Il est également auteur, conférencier, expert et vlogger sur toutes les thématiques liées à l'innovation marketing et à l'impact du digital.

Rejoignez-le via LinkedIn

www.linkedin.com/in/gabrields/

Annonces

ADS.GPOMAG NOTILUS ADS.1

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

   je m inscris test

Vient de paraître l'édition de Juillet 2020
Entreprise AGILE et Gestion de la MOBILITÉ
Recevoir la
 version numérique en cliquant ici

Capture d’écran 2020-07-18 à 19.05.29.png 

Paru en Juin 2020
La FONCTION FINANCE à l'heure du digital

MAG DIGITAL Lire extrait HS 2020-06-Digit fonction finance.jpg

Livres Blanc et E-book

Accélérer la transformation digitale de la comptabilité fournisseurs
Les équipes comptables se doivent d’engager leur transformation digitale pour éliminer les travaux de saisies…
Plus de livres blanc

Webinaires

Au 1er janvier 2021, le Brexit sera effectif : êtes-vous prêts ?
Au 1er janvier 2021, le Brexit sera effectif. Pour vous préparer, la douane vous accompagne…
Comment aborder le télétravail dans les meilleures conditions ?
Les nouveaux défis auxquels nous faisons face amènent les entreprises à recourir de plus en…
Les différentes étapes pour anticiper la sortie de crise
L'équipe Décidem, Cabinet de conseil spécialisé dans les défis humains, propose gratuitement son prochain webinar…
Plus de webinaires

Connexion

Devenir membre de GPOMag.fr vous permettra de bénéficier de nombreux avantages réservés uniquement aux membres : Recevoir l'édition digitale mensuelle, Feuilleter les cahiers thématiques et les télécharger gratuitement, Feuilleter gratuitement les derniers numéros de l'année en cours, Télécharger le planning rédactionnel pour connaître les sujets de la Rédaction à venir.

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.