Les premiers apports de la Blockchain dans le voyage d’affaires

Les premiers apports de la Blockchain dans le voyage d’affaires

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Comme dans bien d’autres domaines, la technologie Blockchain va introduire de nouvelles applications dans le secteur du voyage d’affaires. C’est notamment en matière d’authentification, de traçabilité ou encore de paiements que la Blockchain peut se révéler très performante. Les premières applications dans le voyage ont déjà été lancées et les grands acteurs du secteur s’y intéressent de plus en plus.

Fizzy est un exemple concret de ces premières applications de la Blockchain aux voyages. Ce produit d’assurance contre les retards de vols, développé par Axa, fonctionne de manière totalement automatisée. Avant son départ, le voyageur souscrit en ligne et à l’usage, c’est-à-dire pour un seul vol en particulier, un « smart contract » ou contrat intelligent. Si à son arrivée l’avion a plus de deux heures de retard, le voyageur d’affaires reçoit aussitôt une indemnité sur son compte. Grâce à la technologie Blockchain, Fizzy a pu interroger les données relatives à ce vol, constater le retard et déclencher le paiement de l’indemnisation sans la moindre intervention humaine. En matière d’assurances, ce type de « contrat à l’usage » devrait se développer à l’avenir. Bien d’autres domaines en lien avec le voyage d’affaires risquent également d’être impactés, comme en témoignent les intervenants de l’université d’été d’Univ’AirPlus 2018 qui vient de se tenir en ce mois de septembre à Paris.

Déjà des applications
En première ligne en matière d’applications, des start-up ont illustré les impacts auxquels il faudra s’attendre. Antoine Yeretzian, co-fondateur de Blockchain Partner, indique que « la première révolution visible concernera les moyens de paiement avec l’éventualité d’utiliser la crypto-monnaie pour cela ». Le Bitcoin, la plus connue de ces crypto-monnaies virtuelles, est d’ailleurs l’application la plus connue de la technologie Blockchain. Mais le paiement ne sera pas le seul domaine concerné. Une autre révolution pourrait impliquer les acteurs intermédiaires dans l’hôtellerie, l’aérien, la restauration, qui auraient intérêt à recourir à cette technologie pour renforcer davantage l’automatisation des réservations. En matière d’achat de voyages, des start-up proposent également des solutions basées sur la Blockchain. C’est par exemple le cas de Winding Tree, une plateforme décentralisée d’achats de voyages permettant d’obtenir des tarifs plus avantageux par la suppression des intermédiaires. Un exemple « d’uberisation » appliqué au secteur du voyage. Un autre grand domaine dans lequel la Blockchain pourra apporter des améliorations est celui de l’authentification. Il faut rappeler que cette technologie est extrêmement sécurisée par rapport aux architectures informatiques centralisées actuelles et que les données crées par l’algorithme Blockchain sont pratiquement infalsifiables. Sébastien Fabre, vice-président de Sita, entreprise spécialisée dans les échanges de données entre les acteurs du transport aérien, a rappelé que « la technologie Blockchain permet de créer un réseau d’échanges entre tous les acteurs impliqués dans le contrôle de documents - gouvernements, aéroports, compagnies aériennes, etc. - et par conséquent de fluidifier le passage du voyageur aux points de contrôle ». La reconnaissance biométrique permet ainsi d’accélérer le parcours du voyageur dans l’aéroport en réduisant le nombre de points de contrôle, tout en renforçant la sécurité grâce au caractère inviolable de la Blockchain. « Cette technologie est idéale pour la gestion des voyages d’affaires : elle pourrait encapsuler des informations sur les passeports, les visas et les réservations, et aider à suivre les bagages et à gérer les points de fidélité », nous a confié Olivia Buono, directrice commerciale de SAP Concur en marge de l’événement.


Attente et méfiance

Acheteurs et travel managers expriment déjà des attentes par rapport à cette révolution technologique. Un sondage exclusif mené auprès de ces professionnels, dont les résultats ont été dévoilés à l’occasion d’Univ’AirPlus 2018, l’a mis en évidence. Les premiers bénéfices attendus le sont en matière de traçabilité (44%), de décentralisation (36%) ou encore de sécurité (20%). Travel Managers et acheteurs seraient d’ailleurs prêts à s’y lancer : 30 % se déclarent prêts à initier un pilote dans leur entreprise et 49 % à le faire si on leur apporte davantage de garanties. Revers de la médaille, la Blockchain suscite encore de la méfiance comme toute technologie présentée comme révolutionnaire. Selon ce sondage, 46 % des professionnels interrogés estiment que la Blockchain doit encore faire ses preuves en matière de sécurité des données et des transactions. Ils sont même 16 % à ne pas faire du tout confiance à cette technologie, quel que soit le prestataire qui la fournit. Autrement dit, la Blockchain doit être davantage connue, par exemple à travers ces premières applications concrètes au domaine du voyage, pour s’installer durablement comme une solution alternative à l’informatique centralisée.

L’intérêt des acteurs

En tous cas, la révolution est bien en marche, et les grands acteurs du voyage d’affaires s’y intéressent de près. « L’intégration de la technologie Blockchain est encore en réflexion chez AirPlus. Nous sommes en pleine transformation digitale de tous nos systèmes et process, ce qui nous pousse à innover davantage et à envisager des paiements toujours plus rapides, sécurisés et moins coûteux », explique Julie Troussicot, directrice générale d’AirPlus France. UnivAirPlus 2018 aura permis de confirmer l’impact inévitable de cette technologie sur le voyage d’affaires. « En amont comme en aval du voyage, la Blockchain va modifier de nombreux usages aussi bien pour le voyageur que pour le Travel Manager : l’une de ces révolutions concernera tous les acteurs intermédiaires du secteur (hôtellerie, aérien, restauration), intégrés aujourd’hui dans de vastes chaînes parfois assez opaques, pour lesquels une réorganisation autour d’un processus Blockchain pourrait permettre une meilleure automatisation des réservations et donc moins de déperdition », poursuit Julie Troussicot.

Autre acteur important du secteur, SAP Concur, suit également ces développements. « Même si rien est encore prévu dans la Roadmap de SAP Concur à ce jour, il est évident que la Blockchain va apporter des avancées importantes en matière de protection des données personnelles et transactionnelles, d’authentification, de fiabilité ou encore de sécurisation des paiements : par conséquent notre écosystème, et donc nos partenaires, seront forcément concernés. Nos équipes de R&D vont donc s’y intéresser à l’avenir », précise Olivia Buono de SAP Concur.

Après avoir fait ses premiers pas, la technologie Blockchain devrait s’inviter durablement dans le secteur du voyage d’affaires dans les années à venir.

Lu 373 fois Dernière modification le lundi, 17 septembre 2018 09:13
Laurent Locurcio

Journaliste économique, il a notamment collaboré avec la presse spécialisée dont La Tribune, Le Point, Le Monde, LSA, Sport Eco, et bien entendu GPO Magazine. Il a également participé au lancement de titres de presse et a été rédacteur en chef  d’un important magazine d’entreprise. Auteur également de livres d’entreprises, il intervient aussi auprès d’étudiants en formation multi-médias.

Annonces

Le magazine digital

Découvrez un extrait du dernier numéro et demandez votre version numérique intégrale pour 10 euros TTC

Capture d’écran 2018-06-18 à 18.52.01.pngExtrait du dernier numéro

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour pouvoir feuilleter gratuitement et intégralement le prochain numéro

   je m inscris test

 

Découvrez un extrait de notre édition spéciale Transformation Digitale et commandez votre version numérique intégrale pour 10 euros TTC

MAG DIGITAL Lire Extrait HS 2018 07 Tranfo digitale

Extrait de l'édition spéciale Transformation Digitale

Connexion

Devenir membre de GPOMag.fr vous permettra de bénéficier de nombreux avantages réservés uniquement aux membres : Recevoir l'édition digitale mensuelle, Feuilleter les cahiers thématiques et les télécharger gratuitement, Feuilleter gratuitement les derniers numéros de l'année en cours, Télécharger le planning rédactionnel pour connaître les sujets de la Rédaction à venir.

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.