5883 CONTENT gop 1000x90 2024 Microsoft Work Magic W24

Optimisation des coûts : la maîtrise des risques génératrice d'économies

Optimisation des coûts : la maîtrise des risques génératrice d'économies

Finance Écrit par  mercredi, 24 juin 2015 09:11 Taille de police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La démarche d’optimisation des coûts est à mener en lien étroit avec la maîtrise des différents risques auxquels l’entreprise est exposée.

« Ces risques, tels que ceux liés aux approvisionnements, à la dépendance éco­nomique, à la défaillance d’un fournisseur, à l’évolution du cours des matières premières ou encore aux RSE (Risques Environnementaux et Sociaux) peuvent avoir un impact sur les résultats de l’entreprise, explique Magalie Testard, associée Conseil Achat et Supply Chain chez Deloitte. D’où l’intérêt de les maîtriser au mieux, d’autant que ces risques tendent à se multiplier ». Le risque de fraude interne ou externe s’est par exemple considérablement accru ces dernières années, notamment avec le dévelop­pement des nouvelles technologies. Une nouvelle étude réalisée par Euler Hermes et la DFCG révèle ainsi que 77 % des entreprises ont été victimes d’au moins une tentative de fraude externe dans les douze derniers mois et que celles-ci ont subi plus de dix tentatives sur la même période.

Réagir face aux nouvelles menaces
Parmi les typologies de tentatives de fraudes externes recensées, l’usurpation d’identité arrive en tête, qu’elle prenne la forme du « faux président », du « faux client » (par de faux ordres de paiement) ou du « faux fournisseur » (par la modification des coordonnées fournisseurs).
Un véritable harcèlement qui fragilise tout type d’entreprise, depuis les PME jusqu’aux multinationales. « Le phénomène est très préoccupant et s’accentue considérablement en France depuis cinq ans, précise Eric Lenoir, président du comité exécutif d’Euler Hermes France. Dans un contexte économique encore relativement tendu, les pertes induites par ces attaques peuvent sérieusement porter atteinte à la trésorerie de l’entreprise et à sa rentabilité ».
Des moyens sont d’ores et déjà mis en place pour y faire face : 65 % des répondants ont ainsi renforcé leurs procédures internes et 32 % proposent des formations à leurs collaborateurs. Mais paradoxalement, seuls 28 % d’entre elles disposent d’une cartographie de leurs risques de fraude.
« La sensibilisation des équipes est primordiale, surtout quand on observe que les fraudes sont déjouées en majorité grâce à un bon dosage de procédures de contrôle et de réactions humaines, souligne Philippe Audoin, président de la DFCG. Le directeur financier joue alors un rôle central dans ce dispositif, non seulement pour optimiser les procédures, former directement les colla­borateurs en prise directe avec les enjeux financiers de l’entreprise, mais aussi leur comité de direction, déjà sensibilisés pour 90 % d’entre eux. C’est ainsi que la DFCG a développé une formation spécifique sur la prévention de la fraude ». Si des procédures de prévention sont indispensables, un système de protection plus global de ses actifs apparaît aujourd’hui incontournable. Pourtant, 81 % des entreprises françaises ne connaissent pas encore l’existence des assurances antifraude.

Avoir une vision claire des risques
De manière générale, la maîtrise des risques, quels qu’ils soient, et de leurs conséquences financières passe en premier lieu par leur recensement. « Il est important que le risk manager ou le responsable assurance ait une vision très claire des différents risques auxquels est exposée son entreprise et sache en estimer le coût total, précise Denis Bicheron, directeur grandes entreprises chez Gras Savoye. Le coût du risque s’estime en additionnant la prime d’assurance avec le coût de l’auto-assurance, les coûts de gestion (interne/externe) et les frais de prévention et de protection ». Pour optimiser ce coût, il est important d’arbitrer le plus justement possible entre l’auto-assurance, à savoir ce que l’entreprise est prête ou capable de payer ou de retenir en cas de sinistre, et ce qu’elle achète en termes d’assurance. La maîtrise des risques passe également par des mesures de bon sens telles que la prévention et la formation des collaborateurs sur le sujet.
À chaque entreprise ses solutions et ses priorités, avec une constante cependant : il est difficile, pour un dirigeant engagé à plein temps dans le bon fonctionnement de son entreprise, d’avoir le recul nécessaire pour acquérir une vision d’ensemble des opérations d’optimisation à mener. Pour que cette stratégie d’optimisation des coûts s’inscrive dans la durée mais aussi pour opérer un transfert de compétences, afin quel’entreprise acquière en interne les ressources néces­saires à une optimisation durable de ses coûts de fonctionnement, le recours à un ou plusieurs spécialistes en la matière est souvent nécessaire.

International : Maîtriser ses risques pour une croissance perenne

Dans le cadre de leurs démarches export, les entreprises sont confrontées à de nombreux risques qui, lorsqu’ils ne sont pas anticipés et maîtrisés, peuvent générer des coûts importants et des répercussions négatives en termes de trésorerie : risques commerciaux, de pays, de fabrication, monétaire, de change, de livraison, fiscaux, humains, etc.
Le risque d’impayés demeure néanmoins l’une des principales préoccupations des exportateurs français. Selon Euler Hermes, parmi les facteurs aggravants du risque d’impayés, 47 % des entreprises déclarent manquer d’informations sur la situation financière de leurs clients potentiels, 39 % craignent la volatilité de la devise de paiement de leurs clients et 36 % sont sensibles aux risques politiques. S’ajoutent à ces risques, la pression sur les délais de paiement à l’export qui mobilisent, sur de longues durées, la trésorerie de l’entreprise.
Face à ces différents risques mais également pour réussir et pérenniser leur développement à l’international, les entreprises ont la possibilité de s’appuyer sur des dispositifs proposés aussi bien par des organismes publics (Coface garantie publique, Bpifrance, Business France, le réseau CCI International, etc.) que privés (banques, assureurs, sociétés de conseils...).

 



Les réductions des coûts, une affaire de spécialistes
Dans une entreprise, tous les centres de coûts sont potentiellement concernés et représentent autant de pistes d’optimisations des coûts qui ne nécessitent pas de toucherà la masse salariale. Il n’est en revanche pas évident pour une entreprise d’avoir le temps, les compétences, les réseaux et le recul nécessaires pour mener une action efficace, qu’elle soit ciblée ou globale. C’est la raison pour laquelle un dirigeant d’entreprise a souvent tout intérêt à s’appuyer sur une société de conseil opérationnel en optimisation des coûts, pour l’accompagner dans sa stratégie en la matière. Celle-ci aura en effet la méthode et les ressources indispen­sables pour optimiser, de façon indolore, les dépenses de l’entreprise, en identifiant les gisements d’économie, en mettant en place des plans d’actions, et en associant les équipes de l’entreprise à leur mise en place. Le recours à de tels spécialistes est ainsi l’assurance, pour l’entreprise, d’une meilleure efficacité.
Il permet aussi un transfert de compétences pour induire de nouveaux comportements de façon pérenne. D’autre part, le conseil extérieur aura, si nécessaire, en tant que tierce partie, plus de facilité à faire accepter certains sacrifices aux salariés.

Lu 17732 fois Dernière modification le lundi, 24 août 2015 15:42
Anne Del Pozo

Elle collabore depuis près de 20 ans à différents magazines en qualité de journaliste.

Elle y traite de sujets articulés essentiellement autour de la finance, des flottes automobiles, du voyage et du tourisme d'affaires ou encore des ressources humaines. Anne del Pozo participe également à la rédaction de nombreux témoignages clients et de newsletters d'entreprise.

Annonces

cta livre blanc facture

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Paru le 4 mars 2024
GPO Magazine N°113
Demandez votre exemplaire au service Vente au numéro

Lire l'extrait GPO 113.png

Paru le 27 novembre 2023
Édition Spéciale Transformation digitale
Recevez-le dès aujourd'hui !
Abonnez-vous à l'année en cliquant ici

Vignette Lire un extrait HS Transfo Digitale.png

Livres Blanc et E-book

Le Système d'Exploitation Hybride Windows 11 de Microsoft Booste la Productivité et la Sécurité en Entreprise
Microsoft a récemment dévoilé Windows 11, son dernier système d'exploitation, qui s'adapte parfaitement au mode…
Quelle stratégie pour établir une relation commerciale durable en Allemagne : un guide pour les dirigeants d’entreprises françaises
L'Allemagne, premier partenaire commercial de la France, demeure un marché d'exportation incontournable pour les entreprises…
Comment favoriser sa transition vers une économie mondiale durable ?
La CSRD contribue à l’objectif de l’Union européenne de promouvoir une économie durable et responsable,…
Plus de livres blanc

Webinaires

Facturation Électronique 2024 : une opportunité de performer pour les entreprises !
Une enquête de Wax Digital a révélé que 70 % des professionnels de la comptabilité…
Comment faire prospérer son entreprise dans la conjoncture actuelle ?
Pour accompagner les entreprises au plus près de leurs préoccupations, les experts de KPMG, Crédit…
Comment aborder la fin du « quoi qu’il en coûte » ?
Symboles du « quoi qu'il en coûte » comme réponse au Covid-19, les prêts garantis…
Plus de webinaires

Services aux entreprises

è Comment les données et l’IA peuvent révolutionner les prises de décision ?

L'impact que les données peuvent avoir sur l’entreprise et comment des outils technologiques permettent d’exploiter ces données de manière efficace et sécurisée.

Visualiser la vidéo sur notre chaîne en cliquant ici


è
 Découvrez le réel impact de Windows 11 Professionnel

Grâce à la sécurité activée par défaut, les entreprises du monde entier prennent des initiatives plus audacieuses et des décisions plus rapides.

 
è Facturation électronique 2026

Un guide détaillé sur les étapes clés pour réussir son passage à la facturation électronique 2026 et franchir le pas de la dmatérialisation, avec tous les bénéfices qui l'accompagnent.

LB Facturation electronique 2026 Docuware.png

 

è  BUSINESS FRANCE : Établir des relations commerciales en l'Allemagne

L'Allemagne est le premier partenaire commercial de la France et représente le plus fort potentiel à l'export de la France à horizon 2025. Ce marché à la fois passionnant et exigeant mérite d'adopter une stratégie durable pour établir une relation commerciale sur le long terme. Tel est l'objectif de ce livre blanc de 64 pages intitulé "Quelle stratégie pour établir une relation commerciale avec l'Allemagne", proposé par Business France et ses partenaires de la Team France, et téléchargeable gracieusement.

 Couverture Livre Blanc Business France Allemagne.png

 
è  SYLOB : ERP pour l'industrie

Anticiper les évolutions industrielles et se projeter dans l'usine intelligente du futur, tels sont les objectifs visés par ce guide pratique de 20 pages à destination des PME intitulé "Industrie 4.0 & ERP", proposé par Sylob et téléchargeable gracieusement.

Couv Sylob CTA.png

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts