Windows Onward

Les salariés français face à l'IA : la peur du grand remplacement technologique ?

Etudes Écrit par  lundi, 22 janvier 2024 14:42 Taille de police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Alors que le recours à l'Intelligence Artificielle a connu un brusque coup d'accélérateur depuis le lancement de ChatGPT... qu’en est-il de la vision des salariés français sur le développement croissant de l’IA et de son impact sur nos vies futures ?

Autrefois, cette problématique apparaissait comme relevant de la science-fiction, l’IA s’est véritablement introduite dans la plupart des sphères de la société et demeure un sujet controversé et parfois à l’origine de tensions. C’est dans ce contexte où les Français sont confrontés à cette réalité que l’Ifop pour Learnthings a interrogé les salariés français sur leur perceptions de l’intelligence artificielle.

Pour l’instant il existe une forte crainte au niveau de l’évolution de l’IA et des effets néfastes de sa diffusion dans le monde du travail, incarnée principalement par le licenciement des salariés afin d’être remplacés par des machines plus productives. Une étude qui révèle notamment un décalage entre l'ampleur du bruit médiatique autour de l'IA et son usage concret par les salariés.

Le rapport général à la technologie et à l'IA

Près des deux tiers (64%) des Français pensent que les IA seront un jour capables d’agir comme les humains, soit deux fois plus qu’il y a 50 ans (32% en 1972). Il semble que cette vision futuriste autrefois paraît beaucoup plus tangible de nos jours, probablement grâce à la facilité d’accès aux outils d’IA mais aussi par son exposition médiatique.

Une écrasante majorité de la population (87%) n’estime toujours pas souhaitable que les IAs deviennent capables d’agir comme les hommes. C’est semblable à l’opinion des Français en 1972 (91%). Chose intéressante 31% des Français travaillant dans les ressources humaines le souhaite. Cela tient au fait que le grand public considère que les conséquences que peut engendrer l’IA sont nuisibles aux intérêts personnels des Français, particulièrement dans ses capacités de réflexion qui pourrait devenir supérieurs aux nôtres.

Un peu plus d’un tiers (35%) des Français s’attend à ce que l’IA ou les machines finissent un jour par gouverner l’Humanité à cause de leur perfectionnement. L’accessibilité de ces technologie au grand public aujourd’hui a augmenté la croyance en cette opinion puisqu’en 1972, seulement 21% des Français la partageait. Alors que ce fut autrefois un thème répandu en science-fiction, une portion grandissante de la population française considère cette affirmation comme vraie.

De manière générale, l’IA inquiète plus de la moitié des Français (51%), en particulier dans les franges de la population les plus âgées. En effet, les Français âgés de 60 ans et plus (59%) mais aussi les individus de 50 à 59 ans (58%) sont beaucoup plus inquiets que les plus jeunes comme les Français de 18 à 29 ans (31%) ou ceux de 30 à 39 ans (39%). Peut-être du fait de manque d’expérience pratique dans l’utilisation de ces outils.

L'intelligence artificielle et le travail

A peine un actif sur dix (13%) estime aujourd’hui exercer un métier d’avenir, soit trois fois moins qu’il y a 50 ans (37% en 1972). La plupart des salariés estiment néanmoins que leur profession est stable (65%) et bien plus qu’en 1972 (42%, +23 points). Il semble que les salariés français conçoivent l’évolution de l’économie et de l’emploi comme ayant ralentie, moins dynamique qu’à la fin des 30 glorieuses.

Près d’un quart des salariés (22%) ont déjà utilisé un logiciel d’IA (type ChatGPT) dans le cadre professionnel, soit près du double de ce qui a pu être observé en 2019 (14%). Et bien que l’IA soit fortement polémique, la population salariale française n’a pratiquement pas d’expérience dans l’IA. Il est nécessaire de constater néanmoins, que ChatGPT n’existait pas en 2019, mais aussi que certains logiciels d’IA ne sont pas forcément compris comme des logiciels d’IA tels « Google Translate » ou « Deepl » par exemple.

Les salaries francais et lIA

La majorité des salariés (55%) en état de le faire ont déjà utilisé un logiciel d’IA au travail sans en informer leur hiérarchie, dont la plupart plusieurs fois (32%) mais moins l’ont utilisée une seule fois (23%). Il serait intéressant alors, de poser la question du « pourquoi ? », existe-t-il des stigmates face à l’utilisation d’un logiciel permettant de travailler plus vite ou plus efficacement ?

La formation des salariés à l’IA est encore rare, souvent insatisfaisante et encore majoritairement non désirée par ceux qui n’y ont pas eu droit. Seul un salarié sur dix (10%) a déjà été formé à l’usage de l’IA dans une optique professionnelle ; mais la moitié de ceux-ci (5%) n’ont pas considéré la formation comme adéquate. En revanche, la demande en formation est minime, près de deux tiers des salariés (63%) n’ont pas reçu de formation et ne souhaite pas être formés sur l’IA.

Un salarié sur dix (11%) a déjà été témoin de situations de tensions liées à l’IA au sein de son équipe ou de son entreprise, un taux particulièrement élevé parmi les salariés ayant reçu une formation jugée inadéquate (61%) ou de ceux qui l’ont jugée adéquate (46%).

Les appréhensions liées à l'usage de l'IA au travail

Si une majorité de salariés (60%) estime que jamais une IA ne sera capable de réaliser l’essentiel de leurs tâches professionnelles à leur place, ceux qui y croient le prévoient dès 2035 (11 ans en moyenne). Bien que près d’un tiers des salariés estime que cette transformation se déroulera dans moins de 20 ans (35%).

Les salariés sont très partagés mais de plus en plus pessimistes concernant l’impact de l’IA sur leur travail. En effet, l’IA est prônée comme étant l’outil permettant l’amélioration de la condition humaine au travail, beaucoup de salariés ont changé leur vision depuis 2018 : alors que l’IA était perçue à 41% comme améliorant le bien-être au travail/qualité de vie, aujourd’hui ce n’est que 35% de la population salariale (-6 points). Le recours a l’IA augmente mais les conséquences positives sont de moins en moins perçues par les salariés.

Les deux tiers des salariés (68%) perçoivent au moins un danger à l’utilisation de l’IA dans leur entreprise. Le danger le plus représenté est celui de la mise en péril d’emplois dans l’entreprise (56%), mais aussi un risque d’accroissement des inégalités entre ceux qui maitrisent ces outils et ceux qui ne les maitrisent pas (55%), la diminution de l’intérêt pour son métier actuel (42%), finalement une minorité craint pour la perte de son emploi actuel (38%).


Étude Ifop pour Learnthings réalisée, par questionnaire auto-administré en ligne, du 21 décembre 2023 au 3 janvier 2024 auprès d’un échantillon de 1911 personnes dont 952 salariés, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus

Lu 618 fois Dernière modification le lundi, 22 janvier 2024 15:23
La rédaction

Le service Rédaction a pour mission de sélectionner et de publier chaque jour des contenus pertinents pour nos lecteurs internautes à partir d’une veille approfondie des communiqués de presse pour alimenter les rubriques actualité économiques, actualités d’entreprises, études ou encore actualités sectorielles. Pour échanger avec notre service Rédaction web et nous faire part de vos actualités, contactez-nous sur redaction@gpomag.fr

Annonces

Windows Onward

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Paru le 4 mars 2024
GPO Magazine N°113
Demandez votre exemplaire au service Vente au numéro

Lire l'extrait GPO 113.png

Paru le 27 novembre 2023
Édition Spéciale Transformation digitale
Recevez-le dès aujourd'hui !
Abonnez-vous à l'année en cliquant ici

Vignette Lire un extrait HS Transfo Digitale.png

Livres Blanc et E-book

Le Système d'Exploitation Hybride Windows 11 de Microsoft Booste la Productivité et la Sécurité en Entreprise
Microsoft a récemment dévoilé Windows 11, son dernier système d'exploitation, qui s'adapte parfaitement au mode…
Quelle stratégie pour établir une relation commerciale durable en Allemagne : un guide pour les dirigeants d’entreprises françaises
L'Allemagne, premier partenaire commercial de la France, demeure un marché d'exportation incontournable pour les entreprises…
Comment favoriser sa transition vers une économie mondiale durable ?
La CSRD contribue à l’objectif de l’Union européenne de promouvoir une économie durable et responsable,…
Plus de livres blanc

Webinaires

Facturation Électronique 2024 : une opportunité de performer pour les entreprises !
Une enquête de Wax Digital a révélé que 70 % des professionnels de la comptabilité…
Comment faire prospérer son entreprise dans la conjoncture actuelle ?
Pour accompagner les entreprises au plus près de leurs préoccupations, les experts de KPMG, Crédit…
Comment aborder la fin du « quoi qu’il en coûte » ?
Symboles du « quoi qu'il en coûte » comme réponse au Covid-19, les prêts garantis…
Plus de webinaires

Services aux entreprises

è Découvrez le réel impact de Windows 11 Professionnel

Grâce à la sécurité activée par défaut, les entreprises du monde entier prennent des initiatives plus audacieuses et des décisions plus rapides.

 
è Facturation électronique 2026

Un guide détaillé sur les étapes clés pour réussir son passage à la facturation électronique 2026 et franchir le pas de la dmatérialisation, avec tous les bénéfices qui l'accompagnent.

LB Facturation electronique 2026 Docuware.png

 

è  BUSINESS FRANCE : Établir des relations commerciales en l'Allemagne

L'Allemagne est le premier partenaire commercial de la France et représente le plus fort potentiel à l'export de la France à horizon 2025. Ce marché à la fois passionnant et exigeant mérite d'adopter une stratégie durable pour établir une relation commerciale sur le long terme. Tel est l'objectif de ce livre blanc de 64 pages intitulé "Quelle stratégie pour établir une relation commerciale avec l'Allemagne", proposé par Business France et ses partenaires de la Team France, et téléchargeable gracieusement.

 Couverture Livre Blanc Business France Allemagne.png

 
è  SYLOB : ERP pour l'industrie

Anticiper les évolutions industrielles et se projeter dans l'usine intelligente du futur, tels sont les objectifs visés par ce guide pratique de 20 pages à destination des PME intitulé "Industrie 4.0 & ERP", proposé par Sylob et téléchargeable gracieusement.

Couv Sylob CTA.png

 

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts