Windows Onward

La gestion des risques de la supply chain est une priorité pour la plupart des entreprises

Etudes Écrit par  jeudi, 17 juillet 2014 15:48 Taille de police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La majorité des entreprises considèrent qu’une bonne gestion des risques associés à leur supply chain est importante, mais seules 7 % d’entre elles affichent un retour sur investissement de plus de 100 % dans ce domaine. Telle est la conclusion d’une nouvelle étude d’Accenture, qui souligne les approches innovantes déployées par les entreprises les plus performantes en matière de gestion du risque dans leurs opérations.

 
D’après cette étude, intitulée Accenture Global Operations Megatrends Study – Focus on Risk Management, 76 % des responsables interrogés jugent importante ou très importante la gestion des risques pesant sur la chaîne logistique ou supply chain. Sur plus de 1 000 entreprises issues de 10 secteurs d’activité, 25 % prévoient d’augmenter les investissements qu’elles y consacrent d’au moins 20 % dans les deux années à venir.
 
L’analyse montre que si la quasi-totalité des entreprises représentées parviennent à rentabiliser les investissements dédiés à la gestion du risque, les plus performantes – celles qui enregistrent un retour sur investissement supérieur à 100 % – observent toutes trois principes qui les distinguent du reste de l’échantillon.  
 
1.       Traiter la gestion du risque au sein de la supply chain comme une priorité – 61 % des entreprises les plus performantes, contre 37 % de leurs homologues moins performantes, font de la gestion du risque un impératif stratégique et reconnaissent l’importance de se doter des moyens nécessaires pour gagner en visibilité et en prévisibilité au sein de leurs supply chains.
 
2.       Centraliser les responsabilités en matière de gestion du risque – 43 % des entreprises les plus performantes, contre 32 % des autres participants à l’étude, disposent d’une fonction du risque centralisée, pilotée par un membre de la direction générale ou un responsable qui supervise toutes les activités de gestion du risque.
 
3.       Investir activement dans la gestion des risques sur les opérations, et plus spécifiquement dans les outils et compétences analytiques pour s’assurer une visibilité sur l’ensemble de la chaîne logistique – Les entreprises les plus performantes sont trois fois plus enclines à envisager une augmentation de 20 % ou plus de leurs investissements dans la gestion du risque au cours des deux prochaines années. Par ailleurs, ils sont près de 70 %, contre 4 % pour le reste des répondants, à s’attendre à un retour supérieur à 100 % dans les deux ans.
 
« Comme le montre l’exemple des entreprises les plus performantes dans notre étude, une approche centralisée et descendante de la gestion des risques dans la supply chain est un des facteurs clés favorisant un retour sur investissement optimal, explique Stéphane Crosnier, Directeur exécutif de l’activité Transformation des Opérations d’Accenture en France. Une telle implication dans la gestion du risque permet également de mieux adapter sa supply chain en cas d’éventuelles perturbations de l’activité liées à une catastrophe naturelle, une crise géopolitique, des fluctuations du prix des matières premières ou des coûts de transport par exemple, »
 
Les trois principaux facteurs de risques identifiés par les directeurs des opérations interrogés sont : les systèmes d’information et de communication (39 %), les variations de coûts et de prix (39 %) et la mondialisation de l’économie (37 %). Les moins fréquemment cités concernent les catastrophes naturelles et les événements imprévisibles (17 %), comme les inondations survenues en Thaïlande ou le tsunami qui a eu lieu au Japon en 2011.
 
S’agissant des domaines ou activités de la supply chain les plus exposés aux yeux des participants à l’étude, la qualité se classe tout en haut de l’échelle (45 %), suivie de la planification (39 %), des compétences et talents liés à la chaîne logistique (38 %) et de l’approvisionnement et des achats (37 %).

 « Si certaines entreprises se désintéressent d’une gestion proactive du risque au motif qu’elles ne peuvent prévoir l’imprévisible, la plupart des risques – dont ceux les plus fréquemment cités dans notre étude - peuvent être anticipés, non seulement pour en diminuer l’impact, mais également pour en faire un avantage concurrentiel grâce à une meilleure préparation et réactivité en cas d’incident, poursuit Stéphane Crosnier. A cet égard, la planification de scénarios et l’utilisation d’outils d’analyse prédictive peuvent jouer un rôle clé dans l’efficacité des stratégies de réduction des risques. »

 

 

L’étude Global Operations Megatrends d’Accenture vise à analyser les grandes tendances qui façonnent la sphère des opérations. Prenant pour point de départ la gestion des risques liés à la supply chain – une priorité et une préoccupation majeure pour les responsables de la supply chain, en particulier dans les grandes multinationales –, nous nous sommes penchés sur les approches mises en œuvre par les entreprises et sur l'efficacité de leurs choix tactiques et stratégiques. L'étude a été menée auprès de 1 014 cadres dirigeants, dont 56 % de directeurs de la supply chain, des achats, du sourcing et de l’exploitation, issus d’entreprises réalisant pour près de la moitié d’entre elles (48 %) un chiffre d’affaires supérieur à 5 milliards de dollars et dans 18 % des cas un chiffre d’affaires supérieur à 10 milliards de dollars. Réparties équitablement entre l’Asie-Pacifique, l’Europe et l’Amérique du Nord, ces entreprises représentaient des secteurs aussi divers que l’électronique et la haute technologie, les biens et services de consommation, les biens d’équipement, le secteur bancaire, la distribution, les télécommunications, la santé, l’énergie, la chimie et les services d’utilité publique.

Lu 3431 fois Dernière modification le mardi, 09 juin 2015 15:05
La rédaction

Le service Rédaction a pour mission de sélectionner et de publier chaque jour des contenus pertinents pour nos lecteurs internautes à partir d’une veille approfondie des communiqués de presse pour alimenter les rubriques actualité économiques, actualités d’entreprises, études ou encore actualités sectorielles. Pour échanger avec notre service Rédaction web et nous faire part de vos actualités, contactez-nous sur redaction@gpomag.fr

Annonces

Windows Onward

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Paru le 4 mars 2024
GPO Magazine N°113
Demandez votre exemplaire au service Vente au numéro

Lire l'extrait GPO 113.png

Paru le 27 novembre 2023
Édition Spéciale Transformation digitale
Recevez-le dès aujourd'hui !
Abonnez-vous à l'année en cliquant ici

Vignette Lire un extrait HS Transfo Digitale.png

Livres Blanc et E-book

Le Système d'Exploitation Hybride Windows 11 de Microsoft Booste la Productivité et la Sécurité en Entreprise
Microsoft a récemment dévoilé Windows 11, son dernier système d'exploitation, qui s'adapte parfaitement au mode…
Quelle stratégie pour établir une relation commerciale durable en Allemagne : un guide pour les dirigeants d’entreprises françaises
L'Allemagne, premier partenaire commercial de la France, demeure un marché d'exportation incontournable pour les entreprises…
Comment favoriser sa transition vers une économie mondiale durable ?
La CSRD contribue à l’objectif de l’Union européenne de promouvoir une économie durable et responsable,…
Plus de livres blanc

Webinaires

Facturation Électronique 2024 : une opportunité de performer pour les entreprises !
Une enquête de Wax Digital a révélé que 70 % des professionnels de la comptabilité…
Comment faire prospérer son entreprise dans la conjoncture actuelle ?
Pour accompagner les entreprises au plus près de leurs préoccupations, les experts de KPMG, Crédit…
Comment aborder la fin du « quoi qu’il en coûte » ?
Symboles du « quoi qu'il en coûte » comme réponse au Covid-19, les prêts garantis…
Plus de webinaires

Services aux entreprises

 è Découvrez le réel impact de Windows 11 Professionnel

Grâce à la sécurité activée par défaut, les entreprises du monde entier prennent des initiatives plus audacieuses et des décisions plus rapides.

 

è  BUSINESS FRANCE : Établir des relations commerciales en l'Allemagne

L'Allemagne est le premier partenaire commercial de la France et représente le plus fort potentiel à l'export de la France à horizon 2025. Ce marché à la fois passionnant et exigeant mérite d'adopter une stratégie durable pour établir une relation commerciale sur le long terme. Tel est l'objectif de ce livre blanc de 64 pages intitulé "Quelle stratégie pour établir une relation commerciale avec l'Allemagne", proposé par Business France et ses partenaires de la Team France, et téléchargeable gracieusement.

 Couverture Livre Blanc Business France Allemagne.png

 

è  SYLOB : ERP pour l'industrie

Anticiper les évolutions industrielles et se projeter dans l'usine intelligente du futur, tels sont les objectifs visés par ce guide pratique de 20 pages à destination des PME intitulé "Industrie 4.0 & ERP", proposé par Sylob et téléchargeable gracieusement.

Couv Sylob CTA.png

 

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts