Windows Onward

La dernière étude de Demica montre que la titrisation des créances commerciales poursuit sa croissance

Etudes Écrit par  mercredi, 08 octobre 2014 09:03 Taille de police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police
Évaluer cet élément
(0 Votes)

En raison de performances stables malgré la volatilité observée ces dernières années, la titrisation des créances commerciales (Trade Receivables Securitisation ou TRS en anglais) est une source de financement alternative de plus en plus importante pour les entreprises et une technique de financement des entreprises prisée par les banques, telle est la conclusion de la dernière étude menée par Demica, le spécialiste des solutions de fonds de roulement.

 

 

Cette nouvelle enquête, réalisée auprès des 30 premières banques européennes* et d’un petit nombre de banques internationales basées aux États-Unis et actives en Europe, révèle que plus de 80 % des sondés ont constaté une expansion de leur activité TRS ou une hausse du nombre de demandes d’information au cours des 12 derniers mois. D’après les personnes interrogées dans le cadre de cette étude, les principaux déterminants de ce développement positif sont a) le besoin qu’ont les entreprises de diversifier leurs sources de fonds de roulement et b) la reprise de l’économie.

 

 

En cette période de durcissement des exigences réglementaires de fonds propres imposées aux banques, l’accès au crédit traditionnel s’accompagne d’une hausse des coûts de financement, obligeant de plus en plus les entreprises à trouver des sources de financement alternatives. Dans le même temps, les signes de reprise de l’économie mondiale, alliés au récent regain de confiance affiché par les investisseurs, donnent aux entreprises l’assurance et le sentiment de sécurité nécessaires pour exploiter le marché des capitaux par le biais de la TRS. Encouragés par la perception plus positive de cette technique de financement, par l’attitude favorable des banques envers ce produit, ainsi que par l’engouement croissant des investisseurs pour cet instrument stable à court terme leur permettant de gérer leur excédent de trésorerie, les sondés ont déclaré s’attendre à une poursuite de la croissance de la TRS au cours des douze prochains mois.

 

Selon les prévisions, ce produit devrait être particulièrement populaire auprès des entreprises présentant un risque plus élevé du fait d’une qualité de crédit moindre ou ne faisant l’objet d’aucune notation, pour lesquelles les prêts bancaires deviennent de plus en plus prohibitifs. La demande pour la TRS est également alimentée par les entreprises fortement endettées. La popularité grandissante de la TRS auprès des entreprises va de pair avec l’appétit grandissant des banques pour cette facilité de crédit, en raison de son profil plus sûr et de sa consommation de capital inférieure à celle du financement non garanti. Plus de 65% des banques interrogées considèrent ainsi la TRS comme « très importante ». Pour les experts financiers des banques, cette technique de financement est un outil particulièrement utile pour acquérir de nouveaux clients et faire des ventes croisées. La grande majorité des personnes interrogées ont également confirmé que les banques avaient l’intention de développer leur activité TRS au cours des 12 à 24 prochains mois.

 

La mise en œuvre réussie de programmes TRS repose sur plusieurs facteurs, l’« exactitude des données collectées » et la « qualité du partenaire bancaire » étant considérés comme les plus importants. Les deux tiers des sondés considèrent ainsi le compte-rendu fréquent de la performance des actifs comme l’un des piliers essentiels d’un programme TRS, en raison de son influence sur la gestion du risque opérationnel et du risque de crédit, ainsi que de sa transparence. Un partenaire bancaire solide est requis pour fournir des lignes de liquidités stables et apporter des compétences spécialisées en matière de direction de projet.

 

 

« L’amélioration de la situation économique mondiale s’accompagne de nouvelles opportunités de croissance, qui encouragent à leur tour les entreprises à investir davantage », explique Sarah M. Gannon, directrice du développement chez Demica. « En revanche, les entreprises, et en particulier les entreprises de taille moyenne, ont de plus en plus de difficultés à obtenir des capitaux abordables pour financer leurs projets, étant donné que, dans le paysage post-crise bancaire, les liquidités bon marché sont une chose du passé. Il est donc possible que la titrisation des créances commerciales, qui aide les entreprises à libérer la valeur de leurs créances commerciales et permet aux banques de tirer le meilleur parti de leurs capitaux, devienne bientôt une technique de financement courante dans le répertoire de sources de financement des entreprises, tout en revêtant une importance commerciale stratégique pour les banques. »

 

 

* Par actifs (compilé avec des informations fournies par SNL Financial)

 

 

Lu 8604 fois Dernière modification le mardi, 09 juin 2015 15:05
La rédaction

Le service Rédaction a pour mission de sélectionner et de publier chaque jour des contenus pertinents pour nos lecteurs internautes à partir d’une veille approfondie des communiqués de presse pour alimenter les rubriques actualité économiques, actualités d’entreprises, études ou encore actualités sectorielles. Pour échanger avec notre service Rédaction web et nous faire part de vos actualités, contactez-nous sur redaction@gpomag.fr

Annonces

Windows Onward

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Paru le 4 mars 2024
GPO Magazine N°113
Demandez votre exemplaire au service Vente au numéro

Lire l'extrait GPO 113.png

Paru le 27 novembre 2023
Édition Spéciale Transformation digitale
Recevez-le dès aujourd'hui !
Abonnez-vous à l'année en cliquant ici

Vignette Lire un extrait HS Transfo Digitale.png

Livres Blanc et E-book

Le Système d'Exploitation Hybride Windows 11 de Microsoft Booste la Productivité et la Sécurité en Entreprise
Microsoft a récemment dévoilé Windows 11, son dernier système d'exploitation, qui s'adapte parfaitement au mode…
Quelle stratégie pour établir une relation commerciale durable en Allemagne : un guide pour les dirigeants d’entreprises françaises
L'Allemagne, premier partenaire commercial de la France, demeure un marché d'exportation incontournable pour les entreprises…
Comment favoriser sa transition vers une économie mondiale durable ?
La CSRD contribue à l’objectif de l’Union européenne de promouvoir une économie durable et responsable,…
Plus de livres blanc

Webinaires

Facturation Électronique 2024 : une opportunité de performer pour les entreprises !
Une enquête de Wax Digital a révélé que 70 % des professionnels de la comptabilité…
Comment faire prospérer son entreprise dans la conjoncture actuelle ?
Pour accompagner les entreprises au plus près de leurs préoccupations, les experts de KPMG, Crédit…
Comment aborder la fin du « quoi qu’il en coûte » ?
Symboles du « quoi qu'il en coûte » comme réponse au Covid-19, les prêts garantis…
Plus de webinaires

Services aux entreprises

 è Découvrez le réel impact de Windows 11 Professionnel

Grâce à la sécurité activée par défaut, les entreprises du monde entier prennent des initiatives plus audacieuses et des décisions plus rapides.

 

è  BUSINESS FRANCE : Établir des relations commerciales en l'Allemagne

L'Allemagne est le premier partenaire commercial de la France et représente le plus fort potentiel à l'export de la France à horizon 2025. Ce marché à la fois passionnant et exigeant mérite d'adopter une stratégie durable pour établir une relation commerciale sur le long terme. Tel est l'objectif de ce livre blanc de 64 pages intitulé "Quelle stratégie pour établir une relation commerciale avec l'Allemagne", proposé par Business France et ses partenaires de la Team France, et téléchargeable gracieusement.

 Couverture Livre Blanc Business France Allemagne.png

 

è  SYLOB : ERP pour l'industrie

Anticiper les évolutions industrielles et se projeter dans l'usine intelligente du futur, tels sont les objectifs visés par ce guide pratique de 20 pages à destination des PME intitulé "Industrie 4.0 & ERP", proposé par Sylob et téléchargeable gracieusement.

Couv Sylob CTA.png

 

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts