Windows Onward

L’inadéquation des compétences coûte plus de 3 milliards de dollars aux entreprises françaises

Etudes Écrit par  mercredi, 23 avril 2014 09:47 Taille de police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police
Évaluer cet élément
(0 Votes)

PwC a réalisé pour LinkedIn l’étude « Adapt to Survive », qui recoupe pour la première fois certaines informations des profils des membres du réseau LinkedIn dans 11 pays et les données issues de 2600 entreprises étudiées par PwC Saratoga, l’une des principales bases de données RH au niveau mondial.

 

 

L’étude montre ainsi que la faible adaptabilité des compétences – difficulté des personnes à se former à de nouveaux savoir-faire ou à changer de secteur d’activité –

coûte à l’économie mondiale 150 milliards de dollars en manque de productivité et renchérit les coûts de recrutement.

Une analyse qui permet à PwC de lancer l’Index d’Adaptabilité des Compétences, qui positionne en tête les Pays-Bas, le Royaume-Uni et le Canada. La France prend la 7ème

place du classement (sur 11 pays étudiés).

 

 

L’inadéquation des compétences représenterait pour l’économie mondiale une perte de 150 milliards de dollars

 

Via l’analyse de cinq comportements clés (le nombre moyen de fois où un actif change de secteur d’activité, le nombre moyen de postes différents occupés par un actif au cours de sa carrière, le nombre moyen de promotions internes sur ce marché, le nombre moyen d’employeurs pour un actif et le nombre moyen de postes à pourvoir rapporté à la population du marché), l’étude a identifié les deux « coûts » majeurs engendrés par une mauvaise gestion des compétences :

 

• Un manque à gagner de productivité de 130 milliards de dollars

Selon l’étude, il existe une étroite corrélation entre faculté d’adaptation des compétences professionnelles dans un pays donné et performance des entreprises de ce même pays. Ainsi, si les marchés amélioraient leur performance en termes d’adéquation entre compétences disponibles/postes à pourvoir, il pourrait en résulter jusqu’à 130 milliards de dollars de gain de productivité sur les 11 marchés étudiés (dont 65,6 milliards $ en Chine, 29,3 milliards $ aux Etats-Unis et 11,7 milliards $ au Brésil). En France, cela représente 3,2 milliards de dollars pour les entreprises.

 

• Des coûts de recrutement évitables de 19,8 milliards de dollars

Ce manque d’accès aux bonnes compétences est aujourd’hui une source de dépenses pour les employeurs. Le temps consacré à la recherche du candidat ad hoc est plus long et la probabilité d’un départ anticipé pour inadéquation de compétences plus forte, générant pour les entreprises des pays étudiés un supplément de coût de recrutement de 19,8 milliards de dollars.

 

 

Daniel Giffard-Bouvier, associé PwC spécialiste de la gestion des talents, précise : « Le chômage continue de croître alors que des emplois ne sont pas pourvus et que des chefs d’entreprise s’inquiètent de l’inadéquation grandissante entre compétences existantes et besoins de l’économie.

 

Plus les employeurs et employés sauront s’adapter aux évolutions du marché et faire coïncider les compétences avec les postes à pourvoir, plus les entreprises seront productives. Notre étude montre qu’une meilleure adéquation de compétences entre employeur et employé est susceptible de dégager 130 milliards de dollars de productivité supplémentaire au niveau mondial. » 

 

 

 

Pays-Bas, Royaume-Uni, Canada, pays les plus adaptables selon l’Index d’Adaptabilité des Compétences

 

Via cette étude, PwC a développé un Index d’Adaptabilité des Compétences, indicateur ayant pour vocation de mesurer la capacité d’un marché à répondre aux évolutions de la demande.

 

Avec 41 points, la France se situe dans la deuxième partie du classement. Un score qui s’explique notamment par une moindre mobilité interne et externe. Aussi, on note un trop faible usage des réseaux professionnels dans les processus de recrutement. Seuls 27% des RH français y ont recours quand les RH allemands les ont adoptés à 55%.

On observe que les Pays-Bas prennent la tête de ce classement avec un score de 85, portés par une population polyglotte et l’orientation très internationale de ses entreprises. Le Royaume-Uni et le Canada complètent le podium avec un score respectif de 67 et 61.

L’Inde et la Chine sont pour leur part classées en avant-dernière et dernière position. Un classement qui s’explique notamment par le plus petit nombre de secteurs arrivés à maturité.

L’Allemagne, qui enregistre pourtant un certain dynamisme économique, se classe moins bien qu’attendu. Un score de 39 points qui s’explique notamment par son économie spécialisée. Très dépendante de ses grands secteurs d’activité, l’Allemagne est moins en mesure de répondre aux changements structurels.

 

Xavier Oliel, directeur commercial Talent Solutions LinkedIn France, ajoute : « Les pays se différencient toujours plus au niveau mondial par leur capital humain. Il était difficile jusqu’à présent pour les pays d’évaluer les compétences, les connaissances et l’expérience de leur population active en raison du manque de données professionnelles disponibles. Nous espérons que les pays tireront profit des conclusions de l’étude ‘Adapt to Survive’ pour optimiser l’efficacité de leur capital humain et offrir des opportunités accrues à leur population active ».

 

 

Comment améliorer l’adaptabilité des compétences ?

 

Professionnels

En raison de la montée en puissance des réseaux sociaux et de la connectivité toujours plus grande de la population active, il est désormais plus simple de repérer les possibilités d’emploi, de programmer le développement de ses compétences et de créer un réseau permettant de gérer une transition professionnelle vers de nouveaux postes.

Les professionnels doivent rester en contact avec les entreprises en mesure d’embaucher dans leur région et développer leur réseau.

En cas de changement de carrière, il convient de chercher à repérer les secteurs émergents susceptibles d’offrir des perspectives d’évolution.

 

Employeurs

Les compétences constituent le premier facteur de succès d’une entreprise. Elles doivent donc évoluer plus rapidement pour s’adapter aux nouvelles réalités du marché. Les réseaux sociaux doivent par exemple permettre aux employeurs d’identifier plus facilement les candidats ad hoc.

Il semble clé que les employeurs identifient les compétences techniques et humaines essentielles à la stratégie de leur entreprise, afin d’aligner le recrutement aux besoins de l’entreprise.

 

Pouvoirs publics

Les pouvoirs publics doivent désormais travailler à la création d’un état d’esprit valorisant, favorisant et récompensant l’adaptabilité. Ils doivent pour ce faire utiliser tous les moyens à leur disposition, dont la législation sur le travail, et aussi adapter leurs systèmes d’éducation et de formation.

 

 

Lu 6827 fois Dernière modification le mardi, 09 juin 2015 15:05
La rédaction

Le service Rédaction a pour mission de sélectionner et de publier chaque jour des contenus pertinents pour nos lecteurs internautes à partir d’une veille approfondie des communiqués de presse pour alimenter les rubriques actualité économiques, actualités d’entreprises, études ou encore actualités sectorielles. Pour échanger avec notre service Rédaction web et nous faire part de vos actualités, contactez-nous sur redaction@gpomag.fr

Annonces

Windows Onward

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Paru le 4 mars 2024
GPO Magazine N°113
Demandez votre exemplaire au service Vente au numéro

Lire l'extrait GPO 113.png

Paru le 27 novembre 2023
Édition Spéciale Transformation digitale
Recevez-le dès aujourd'hui !
Abonnez-vous à l'année en cliquant ici

Vignette Lire un extrait HS Transfo Digitale.png

Livres Blanc et E-book

Le Système d'Exploitation Hybride Windows 11 de Microsoft Booste la Productivité et la Sécurité en Entreprise
Microsoft a récemment dévoilé Windows 11, son dernier système d'exploitation, qui s'adapte parfaitement au mode…
Quelle stratégie pour établir une relation commerciale durable en Allemagne : un guide pour les dirigeants d’entreprises françaises
L'Allemagne, premier partenaire commercial de la France, demeure un marché d'exportation incontournable pour les entreprises…
Comment favoriser sa transition vers une économie mondiale durable ?
La CSRD contribue à l’objectif de l’Union européenne de promouvoir une économie durable et responsable,…
Plus de livres blanc

Webinaires

Facturation Électronique 2024 : une opportunité de performer pour les entreprises !
Une enquête de Wax Digital a révélé que 70 % des professionnels de la comptabilité…
Comment faire prospérer son entreprise dans la conjoncture actuelle ?
Pour accompagner les entreprises au plus près de leurs préoccupations, les experts de KPMG, Crédit…
Comment aborder la fin du « quoi qu’il en coûte » ?
Symboles du « quoi qu'il en coûte » comme réponse au Covid-19, les prêts garantis…
Plus de webinaires

Services aux entreprises

 è Découvrez le réel impact de Windows 11 Professionnel

Grâce à la sécurité activée par défaut, les entreprises du monde entier prennent des initiatives plus audacieuses et des décisions plus rapides.

 

è  BUSINESS FRANCE : Établir des relations commerciales en l'Allemagne

L'Allemagne est le premier partenaire commercial de la France et représente le plus fort potentiel à l'export de la France à horizon 2025. Ce marché à la fois passionnant et exigeant mérite d'adopter une stratégie durable pour établir une relation commerciale sur le long terme. Tel est l'objectif de ce livre blanc de 64 pages intitulé "Quelle stratégie pour établir une relation commerciale avec l'Allemagne", proposé par Business France et ses partenaires de la Team France, et téléchargeable gracieusement.

 Couverture Livre Blanc Business France Allemagne.png

 

è  SYLOB : ERP pour l'industrie

Anticiper les évolutions industrielles et se projeter dans l'usine intelligente du futur, tels sont les objectifs visés par ce guide pratique de 20 pages à destination des PME intitulé "Industrie 4.0 & ERP", proposé par Sylob et téléchargeable gracieusement.

Couv Sylob CTA.png

 

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts