Etude Altares Défaillances et sauvegardes d’entreprises, 1er trimestre 2024

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le groupe Altares, expert historique et référent de la donnée d’entreprises, dévoile aujourd’hui les chiffres des défaillances d’entreprises en France pour le 1er trimestre 2024. Alors que la situation reste très tendue pour les entreprises et sur le front de l’emploi, de premiers signaux faibles d’accalmie émergent dans certaines activités et dans plusieurs départements.

Thierry Millon, directeur des études Altares : « Au terme de ce premier trimestre, le nombre des défaillances d'entreprises augmente encore et la barre symbolique des 60 000 défauts sur 12 mois a été franchie en février pour la première fois depuis l'été 2016. Mais une lente amélioration se dessine. A la faveur d’un mois de mars ‘mieux orienté’, l’augmentation des faillites reste sous la barre des 20 %. Dans 1 département sur 5, on observe une stabilisation voire une diminution des ouvertures de procédures. Ce qui ne doit pas laisser ignorer de très fortes disparités en région. L’Ile de France, très sensible aux difficultés de l’immobilier, enregistre son pire T1 depuis 20 ans. La situation s’améliore pour les activités en lien avec le consommateur, ralentissant fortement la sinistralité chez les TPE. En revanche, les tensions restent très fortes pour les grosses PME (50 à 200 salariés) dont le nombre de défauts augmente de près de 60 %. La fragilité de ces employeurs fait peser une menace sur près de 59 000 emplois à terme ».

Le nombre de défaillances d’entreprises se rapproche des niveaux de début 2015

17 088 entreprises sont tombées en défaillance entre le 1er janvier et le 31 mars 2024, soit une hausse de 19,4 % par rapport à la même période de 2023. La France se rapproche ainsi de sa sinistralité de début 2015 à 18 134. Avec 349 jugements enregistrés ce trimestre, le nombre de procédures de sauvegarde est en hausse de 13,7 %. Cet outil d’anticipation retombe à seulement 2 % de l’ensemble des procédures.

Les redressements judiciaires (RJ) sont en hausse rapide de 44,6 % pour 4743 jugements prononcés. Ce nombre est au plus haut depuis début 2016 (4 835). Les redressements représentent désormais plus d’un jugement sur quatre (27,8 %).

Les jugements en liquidation judiciaire (LJ) augmentent moins vite (+11,8 %). 11 996 liquidations directes ont été prononcées, un nombre qui se rapproche des 12 487 de début 2015.
Nombre defaillances entreprises par type de procedure par trimestre

La situation s’améliore pour les TPE mais reste tendue pour les PME

Les TPE constituent toujours l’essentiel des défauts (92 %). Ce trimestre, 15 600 TPE de moins de 10 salariés sont tombées en défaillance. Mais le rythme décélère : un peu moins de 19 % d’augmentation des défauts contre plus de 42 % au T1 2023.

En revanche, le bilan est plus contrasté pour les PME-ETI. 1444 sociétés d’au moins 10 salariés ont fait défaut au cours de ce premier trimestre 2024, en augmentation de 28 %. A noter que la dégradation était deux fois plus rapide un an plus tôt (+59 %).

Les défauts des PME de 50 à 200 salariés en hausse de près de 60 % par rapport au T1 2023

La situation est particulièrement tendue pour les plus grandes PME de plus de 50 salariés. 154 ont fait l’objet d’une procédure collective, un nombre au plus haut depuis plus de dix ans (156 en T1 2013). Le nombre d’ouvertures flambe de 58% chez les PME de 50 à 200 salariés.

En dépit de la fragilité des PME, le nombre d’emplois menacés par ces procédures retombe légèrement sous 59 000. 27 500 de ces emplois sont attachés à des structures ayant été liquidées.

Les plus jeunes entreprises résistent mieux, mais celles qui font défaut sont placées à 80 % en liquidation judiciaire directe

Les jeunes entreprises, créées à partir de 2022, démontrent une plus forte résistance que la moyenne. 1610 sont tombées en défaillance, soit ‘seulement’ 5,9 % de plus qu’au T1 2023. Ces structures, qui ne portent pas la charge d’une dette liée au Covid, subissent les effets d’une conjoncture défavorable. Dotées de moins de fonds propres que leurs aînées, elles sont cependant très majoritairement, à 80 %, placées en liquidation judiciaire directe.

Les structures âgées de 11 à 15 ans présentent elles aussi une évolution bien en-deçà de la moyenne (+13%).

Les activités en lien avec les consommateurs retrouvent progressivement des couleurs, mais les activités liées à l’immobilier restent dans l’oeil du cyclone

Après des mois d’activité en berne, les activités de services à la personne, de restauration, de commerce de bouche retrouvent des couleurs. Mais d’autres activités, en tête desquelles, l’immobilier, mais aussi l’équipement du foyer font encore grise mine.

De meilleurs signaux mais une trajectoire encore compliquée

Thierry Millon conclut : « Comme le suggérait déjà notre précédente étude, le ralentissement économique souffle sur des braises Covid encore fumantes et frappe les employeurs. Avec plus de 17000 défauts, sur les trois premiers mois 2024, la moyenne de la décennie pré-covid pour un premier trimestre est dépassée (16700). Parmi eux plus de 1400 concernent des PME dont une sur dix emploie plus de 50 salariés. Des PME fragilisées par une dette désormais trop lourde dans une conjoncture trop faible. Cependant, à l’instar de l’inflation, le rythme des défaillances semble lui-aussi vouloir ralentir à l’entame du printemps. L’activité économique fait du sur-place, ne permettant pas encore un reflux des cessations de paiement, mais les hausses exceptionnelles alignées depuis deux ans pourraient être enfin stoppées. Janvier 2024 est retombé à son rythme de janvier 2022 sous les +20% contre +45% en moyenne mensuelle entre ces deux dates. A la faveur d’une conjoncture qui redeviendrait progressivement un peu plus accommodante, l’année 2024 s’achèverait sur un nombre de défaillances, sauvegardes comprises, en hausse de 10% proche donc des 64 000 procédures, un nombre élevé mais pas un mur de faillites ».


Méthodologie | Les statistiques Altares de défaillances d’entreprises comptabilisent l’ensemble des entités légales disposant d’un numéro SIREN (entreprises individuelles, professions libérales, sociétés, associations) et ayant fait l’objet d’un jugement d’ouverture de procédure prononcé par un Tribunal de Commerce ou Judiciaire (ex TGI - TI)

Lu 950 fois Dernière modification le jeudi, 11 avril 2024 10:46
La rédaction

Le service Rédaction a pour mission de sélectionner et de publier chaque jour des contenus pertinents pour nos lecteurs internautes à partir d’une veille approfondie des communiqués de presse pour alimenter les rubriques actualité économiques, actualités d’entreprises, études ou encore actualités sectorielles. Pour échanger avec notre service Rédaction web et nous faire part de vos actualités, contactez-nous sur redaction@gpomag.fr

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Paru le 4 mars 2024
GPO Magazine N°113
Demandez votre exemplaire au service Vente au numéro

Lire l'extrait GPO 113.png

Paru le 27 novembre 2023
Édition Spéciale Transformation digitale
Recevez-le dès aujourd'hui !
Abonnez-vous à l'année en cliquant ici

Vignette Lire un extrait HS Transfo Digitale.png

Livres Blanc et E-book

Le Système d'Exploitation Hybride Windows 11 de Microsoft Booste la Productivité et la Sécurité en Entreprise
Microsoft a récemment dévoilé Windows 11, son dernier système d'exploitation, qui s'adapte parfaitement au mode…
Quelle stratégie pour établir une relation commerciale durable en Allemagne : un guide pour les dirigeants d’entreprises françaises
L'Allemagne, premier partenaire commercial de la France, demeure un marché d'exportation incontournable pour les entreprises…
Comment favoriser sa transition vers une économie mondiale durable ?
La CSRD contribue à l’objectif de l’Union européenne de promouvoir une économie durable et responsable,…
Plus de livres blanc

Webinaires

Facturation Électronique 2024 : une opportunité de performer pour les entreprises !
Une enquête de Wax Digital a révélé que 70 % des professionnels de la comptabilité…
Comment faire prospérer son entreprise dans la conjoncture actuelle ?
Pour accompagner les entreprises au plus près de leurs préoccupations, les experts de KPMG, Crédit…
Comment aborder la fin du « quoi qu’il en coûte » ?
Symboles du « quoi qu'il en coûte » comme réponse au Covid-19, les prêts garantis…
Plus de webinaires

Services aux entreprises

è Comment les données et l’IA peuvent révolutionner les prises de décision ?

L'impact que les données peuvent avoir sur l’entreprise et comment des outils technologiques permettent d’exploiter ces données de manière efficace et sécurisée.

Visualiser la vidéo sur notre chaîne en cliquant ici


è
 Découvrez le réel impact de Windows 11 Professionnel

Grâce à la sécurité activée par défaut, les entreprises du monde entier prennent des initiatives plus audacieuses et des décisions plus rapides.

 
è Facturation électronique 2026

Un guide détaillé sur les étapes clés pour réussir son passage à la facturation électronique 2026 et franchir le pas de la dmatérialisation, avec tous les bénéfices qui l'accompagnent.

LB Facturation electronique 2026 Docuware.png

 

è  BUSINESS FRANCE : Établir des relations commerciales en l'Allemagne

L'Allemagne est le premier partenaire commercial de la France et représente le plus fort potentiel à l'export de la France à horizon 2025. Ce marché à la fois passionnant et exigeant mérite d'adopter une stratégie durable pour établir une relation commerciale sur le long terme. Tel est l'objectif de ce livre blanc de 64 pages intitulé "Quelle stratégie pour établir une relation commerciale avec l'Allemagne", proposé par Business France et ses partenaires de la Team France, et téléchargeable gracieusement.

 Couverture Livre Blanc Business France Allemagne.png

 
è  SYLOB : ERP pour l'industrie

Anticiper les évolutions industrielles et se projeter dans l'usine intelligente du futur, tels sont les objectifs visés par ce guide pratique de 20 pages à destination des PME intitulé "Industrie 4.0 & ERP", proposé par Sylob et téléchargeable gracieusement.

Couv Sylob CTA.png

 

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts