CSRD : les entreprises sont-elles prêtes à relever le défi ?

Etudes Écrit par  mardi, 21 novembre 2023 08:40 Taille de police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police
Évaluer cet élément
(1 Vote)

Alors que la CSRD (Corporate Sustainability Reporting Directive) entrera en action à partir de 2024 et qu’elle concernera près de 50 000 entreprises en Europe, Baker Tilly a interrogé les entreprises européennes, notamment françaises, afin de connaître leur degré de préparation à cette nouvelle obligation de reporting de durabilité.

A la fois curieuses et préoccupées par la mise en place de cette nouvelle réglementation, 88 % des entreprises interrogées ne se sentent pas encore prêtes pour répondre aux attendus de la CSRD.

CSRD : la majorité des entreprises ne sont pas encore prêtes

Selon l’étude, les entreprises n’ont pas encore bien appréhendé les nouvelles obligations de reporting ESG qui découlent de la CSRD. Ainsi, 57 % des répondants estiment n’avoir que peu ou pas de connaissance du sujet.

Sur l’ensemble des sujets traités dans l’étude, on distingue ainsi 3 grandes catégories d’entreprises :

  • 1. les leaders (12 %) qui se sentent (presque) prêts à la mise en place de la CSRD
  • 2. les suiveurs (59 %) qui ont entamés leur préparation mais qui ont encore des progrès à faire pour être prêts
  • 3. et les retardataires (29 %) qui sont peu ou pas préparés.

Se conformer à la CSRD représente un défi pour les entreprises

Si la plupart des entreprises ont déjà formalisé une stratégie RSE et suivent des indicateurs ESG, elles vont devoir faire évoluer leurs organisations et leurs systèmes de reporting pour répondre aux exigences de la CSRD et publier leur rapport de durabilité.

La double matérialité, un enjeu de taille pour les entreprises

Alors que 31 % des entreprises interrogées n’ont jamais mené d’analyse de leurs risques ESG, seulement 16 % des répondants ont déjà réalisé une analyse de double matérialité.

Pour rappel, l’Union européenne a retenu la double matérialité pour la priorisation des enjeux ESG. Un enjeu ESG est considéré comme “matériel” pour une entreprise s’il a un impact sur sa performance financière ou si l’entreprise a un impact sur cet enjeu.

La plupart des entreprises ne prennent pas non plus en compte leurs parties prenantes sur les sujets ESG. Seuls 37 % des répondants ont commencé à les interroger parmi lesquels 4 % seulement les ont pleinement impliquées.

La nécessaire remise à plat des systèmes de reporting ESG

Aujourd’hui seulement 9 % des entreprises considèrent que leur système de reporting ESG est prêt ou presque pour la CSRD ; à l’inverse, plus de 6 entreprises sur 10 (62 %) estiment qu’il ne l’est pas. Elles sont également 62 % à encore utiliser Excel pour collecter leurs données ESG.

L’ambition de la CSRD est claire : mettre sur le même plan l’information financière et l’information de durabilité de l’entreprise. Pourtant seulement 7 % des entreprises ont confiance en la qualité des données et en leur système de collecte. 35 % des répondants collectent encore leurs données ESG sans processus de contrôle interne et 20 % n’ont pas mis en place de procédure de collecte de données.

« Les entreprises historiquement engagées dans le reporting ESG ou RSE bénéficient d’un avantage certain pour cette mise en conformité aux exigences à venir car elles collectent déjà une partie de leurs données », souligne Delphine Leduc, Directrice du Pôle réglementaire RSE chez Baker Tilly.

Au-delà de la contrainte, les entreprises perçoivent l’intérêt de la CSRD

Si 33 % des personnes sondées se disent préoccupées par la CSRD, elles sont majoritairement curieuses (51 %).

Malgré le défi posé par la CSRD, seulement 21 % des entreprises décrivent la CSRD comme « une contrainte avec peu de valeur ajoutée ». Selon l’étude, les entreprises perçoivent l’intérêt de la CSRD, qui va les aider à :

  • structurer les processus internes (45 %)
  • améliorer le niveau d’informations disponibles (45 %)
  • rendre leurs entreprises plus résilientes (30 %)
  • Et leur offrir un avantage concurrentiel (19 %).

Si la mise en conformité avec les attendus de la CSRD représente bel et bien un challenge pour les entreprises, le rapport de durabilité devrait devenir le document de référence sur les enjeux ESG des entreprises. Contrairement aux rapports RSE utilisant de multiples référentiels ou même à la DPEF, le rapport de durabilité permettra d’harmoniser les pratiques de reporting ESG, en proposant une information ESG de qualité, fiable et comparable.

« La CSRD aura un effet d'entraînement sur l’ensemble des entreprises, y compris celles qui n’y sont pas soumises. Au-delà de l’aspect purement réglementaire, la CSRD représente une véritable opportunité pour elles d’approfondir l’intégration des enjeux de durabilité au cœur de la stratégie de leur entreprise, notamment sur les sujets de la décarbonation et de la transition écologique », conclut Delphine Leduc.


Méthodologie de l’enquête
Enquête menée via un questionnaire en ligne auprès de 305 répondants dont 70 % dans des entreprises bientôt sujettes à la CSRD et représentants 14 pays européens. Cette enquête a été complétée par 5 entretiens auprès d’experts ESG dans des entreprises concernées par la CSRD. Notez que parmi les répondants, près de 4 entreprises sur 10 (38 %) sont françaises.

Lu 535 fois Dernière modification le mardi, 21 novembre 2023 09:03
La rédaction

Le service Rédaction a pour mission de sélectionner et de publier chaque jour des contenus pertinents pour nos lecteurs internautes à partir d’une veille approfondie des communiqués de presse pour alimenter les rubriques actualité économiques, actualités d’entreprises, études ou encore actualités sectorielles. Pour échanger avec notre service Rédaction web et nous faire part de vos actualités, contactez-nous sur redaction@gpomag.fr

Annonce

Adobe Express 300x250

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Paru le 27 novembre 2023
Édition Spéciale Transformation digitale
Recevez-le dès aujourd'hui !
Demandez votre exemplaire au service Vente au numéro

Vignette Lire un extrait HS Transfo Digitale.png

Paru le 31 octobre 2023
GPO Magazine N°112
Recevez-le dès maintenant !
Abonnez-vous à l'année en cliquant ici

Lire un extrait GPO 112.png

Livres Blanc et E-book

Le Système d'Exploitation Hybride Windows 11 de Microsoft Booste la Productivité et la Sécurité en Entreprise
Microsoft a récemment dévoilé Windows 11, son dernier système d'exploitation, qui s'adapte parfaitement au mode…
Quelle stratégie pour établir une relation commerciale durable en Allemagne : un guide pour les dirigeants d’entreprises françaises
L'Allemagne, premier partenaire commercial de la France, demeure un marché d'exportation incontournable pour les entreprises…
Comment favoriser sa transition vers une économie mondiale durable ?
La CSRD contribue à l’objectif de l’Union européenne de promouvoir une économie durable et responsable,…
Plus de livres blanc

Webinaires

Facturation Électronique 2024 : une opportunité de performer pour les entreprises !
Une enquête de Wax Digital a révélé que 70 % des professionnels de la comptabilité…
Comment faire prospérer son entreprise dans la conjoncture actuelle ?
Pour accompagner les entreprises au plus près de leurs préoccupations, les experts de KPMG, Crédit…
Comment aborder la fin du « quoi qu’il en coûte » ?
Symboles du « quoi qu'il en coûte » comme réponse au Covid-19, les prêts garantis…
Plus de webinaires

Services aux entreprises

 

è  DÉMATÉRIALISATION DES FACTURES : Une opportunité de performer pour les entreprises

visuel dématérialisation des factures.jpg

è  BUSINESS FRANCE : Établir des relations commerciales en l'Allemagne

L'Allemagne est le premier partenaire commercial de la France et représente le plus fort potentiel à l'export de la France à horizon 2025. Ce marché à la fois passionnant et exigeant mérite d'adopter une stratégie durable pour établir une relation commerciale sur le long terme. Tel est l'objectif de ce livre blanc de 64 pages intitulé "Quelle stratégie pour établir une relation commerciale avec l'Allemagne", proposé par Business France et ses partenaires de la Team France, et téléchargeable gracieusement.

 Couverture Livre Blanc Business France Allemagne.png

 

è  SYLOB : ERP pour l'industrie

Anticiper les évolutions industrielles et se projeter dans l'usine intelligente du futur, tels sont les objectifs visés par ce guide pratique de 20 pages à destination des PME intitulé "Industrie 4.0 & ERP", proposé par Sylob et téléchargeable gracieusement.

Couv Sylob CTA.png

 

è  ACROBAT : L'application PDF

Acrobat, l'application PDF n°1 adoptée par + de 5 millions de professionnels dans le monde. Rencontre avec Lofti Elbouhali, spécialiste Adobe chez inmac wstore

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts