Le bonheur au travail vu par les jeunes de 18-24 ans

Etudes Écrit par  mercredi, 06 mars 2024 10:19 Taille de police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Groupe ISC Paris, grande école de commerce et de management membre de la Conférence des Grandes Écoles et référente de l’Action Learning, présente en ce début d’année 2024 la 2ème édition de son baromètre sur le bonheur au travail vu par les jeunes de 18-24 ans, réalisé avec l’institut d’études BVA Xsight.

Ce baromètre analyse la vision des jeunes sur le monde du travail, leur définition du « job de rêve » et de la réussite professionnelle. Pour établir cette enquête, le Groupe ISC Paris et l’institut BVA Xsight ont analysé les réponses d’un échantillon représentatif de 1100 jeunes, dont 532 jeunes actifs au niveau national.

Cette année, le baromètre s’est intéressé à l’égalité femmes-hommes et à la façon dont les jeunes la perçoivent. Il permet un constat clair et alarmant : les jeunes femmes se sentent lésées dans le monde du travail.

Salaire, bonne ambiance de travail, flexibilité et temps libre : les clés pour rendre les jeunes heureux au travail !

Que recherchent les jeunes dans une entreprise aujourd’hui ? Selon le baromètre ISC Paris-BVA Xsight, 44% des jeunes déclarent une nouvelle fois que la rémunération est l’un des deux éléments principaux qui les fait choisir une entreprise. Quand on leur demande ce qui est pour eux le signe d’une réussite professionnelle, 35% des jeunes soulignent la rémunération.

Dans l’ensemble, l’ambiance au travail est également un critère majeur pour choisir son entreprise : ils sont 32% des jeunes à la mettre en priorité lors de leur sélection.

Selon l’étude, les jeunes sont aussi à la recherche d’un véritable équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. Ils sont 43% à déclarer que le fait d’avoir du temps libre pour leur vie personnelle est un élément essentiel du « job de rêve », contre 37% en 2022. Quant à la liberté d’aménagement du temps, 53% des jeunes considèrent que favoriser la flexibilité des horaires est le meilleur moyen pour les entreprises de permettre aux salariés de concilier vie privée et vie professionnelle.

À la recherche d’une entreprise qui veille au bien-être de ses salariés

Les jeunes prouvent cette année encore leur volonté d’intégrer une entreprise qui prend soin de ses salariés. 86% d’entre eux pensent que pour être performante, une entreprise doit y veiller.

Les répondants se montrent d’ailleurs plus sensibles à ce soin apporté aux salariés (16% contre 12% en 2022) qu’aux engagements sociétaux de l’entreprise. En effet, on enregistre une baisse du plébiscite des valeurs de respect et d’intégrité (13% contre 18% l’année dernière), et des engagements en responsabilité sociale et environnementale (9% contre 11% en 2022).

La quête de sens, à travers un travail utile pour la société ou qui contribue à améliorer le monde dans lequel nous vivons, continue d’être priorisée par 33% des jeunes, mais cet aspect reste à la marge, comparé à la quête de bienêtre personnel et l’importance du temps libre (priorisés par 62% des jeunes). À noter, l’obtention d’un CDI reste un objectif prioritaire pour 57% des jeunes, une tendance à la baisse puisqu’ils étaient 63% en 2022.

Égalité femmes-hommes : les jeunes femmes s’estiment lésées

Les salaires des hommes et femmes sont-ils équivalents ? Non, selon 61% des jeunes interrogés pour la nouvelle édition du baromètre ISC Paris-BVA Xsight. 76% des jeunes femmes estiment et regrettent que pour un poste équivalent, hommes et femmes ne touchent pas le même salaire. Elles sont 50%, parmi les jeunes actives, à se dire insatisfaites de leur rémunération, alors que les jeunes hommes du même âge déclarent être satisfaits de leur salaire à 64%.

Côté accession à l’emploi, seulement 37% des jeunes femmes estiment qu’il est aussi facile pour une femme que pour un homme de trouver un poste. À noter également, seules 39% des jeunes femmes interrogées considèrent qu’il est aussi facile pour une femme d’être embauchée en CDI que pour un homme. Le plafond de verre semble persister sur la projection à long terme : 57% des jeunes pensent que les hommes sont encore privilégiés dans l’accès aux postes aux responsabilités. Plus marquant encore, 72% des jeunes femmes estiment qu’elles ne peuvent pas autant accéder à ce type de poste.

Côté garçons, les jeunes hommes semblent bien moins percevoir ces inégalités que les jeunes femmes : ils sont 50% (contre 20% des jeunes femmes) à avoir le sentiment que les salaires sont équivalents entre hommes et femmes, et estiment à 53% que les femmes peuvent prétendre aux mêmes postes à responsabilité que les hommes (contre 22% des concernées).

Interrogés sur l’accès aux métiers, les jeunes remarquent que certains secteurs restent très genrés : ils considèrent à 43% que les métiers des ressources humaines sont plus accessibles aux femmes, tandis que les portes d’autres secteurs leur restent encore relativement fermées : 43% des jeunes jugent les métiers de la finance plus ouverts aux hommes, tout comme les secteurs de la technologie (50%), les métiers d’ingénieurs (55%), l’industrie (54%) et les postes de direction (54%).

Les attitudes et décisions sexistes continuent d’être pointées du doigt par les jeunes de 18-24 ans. 77% des jeunes interrogés admettent que les femmes y sont régulièrement confrontées. 52% des jeunes considèrent que la situation reste sans évolution ou même qu’elle se détériore.

Jeunes de 18 24 ans

Les jeunes actifs satisfaits de leur insertion dans le monde du travail

Dans l’ensemble, les jeunes actifs vivent bien leur entrée dans le monde du travail : parmi les jeunes de 18-24 ans actuellement en poste, 80% déclarent être satisfaits de leur travail actuel.

Mais quels sont les facteurs qui contribuent à cette satisfaction ? Tout d’abord, un bon niveau d’autonomie : ils sont 86% à se déclarer satisfaits de l’autonomie qui leur est donnée dans le cadre de leurs missions. Un chiffre qui monte à 89% pour les jeunes actifs qui ont réalisé des études supérieures. 83% des jeunes actifs soulignent également qu’ils évoluent dans une bonne ambiance de travail, et ils sont 82% à apprécier la qualité de leurs relations avec leur manager direct. L’équilibre entre la vie personnelle et professionnelle est aussi apprécié par les répondants à 76% et ils mettent également en avant la possibilité de développer leurs compétences à 75%.

D’autres éléments contribuent à cette satisfaction globale au travail : 83% des jeunes actifs interrogés déclarent se sentir bien intégrés au sein de leur entreprise actuelle, et 82% estiment que leur travail est adapté à leurs compétences. Autre élément positif, et pas des moindres : ils sont 80% à se réjouir du fait que leur travail a du sens pour eux.

Petite ombre au tableau, les jeunes actifs sont 43% à ne pas être satisfaits de leur rémunération. Ils ont cependant encore du mal à négocier leur salaire à l’embauche : ils ne sont qu’un quart à s’être imposés sur ce sujet. Donnée également importante, 43% des jeunes actifs se déclarent stressés au travail. Un chiffre qui explose chez les CSP+ dont 69% affirment être sujets au stress dans leur vie professionnelle.

Créer son entreprise, travailler à l’international : des carrières qui font rêver

Dans cette nouvelle édition du baromètre ISC Paris-BVA Xsight, les jeunes confirment leur intérêt pour la création d’entreprise : ils sont 29% à déclarer que se mettre à leur compte est leur vision de la carrière de rêve. Le travail à l’international est lui aussi plébiscité par 14% des jeunes qui se voient déjà poursuivre leur carrière en lien avec l’étranger.

Les jeunes se montrent de moins en moins attirés par le secteur public, qui n’est plébiscité que par 10% des jeunes (contre 14% en 2022). Les grandes entreprises, malgré leur rayonnement, ne parviennent pas non plus à sortir leur épingle du jeu : seuls 10% des jeunes estiment que leur job de rêve les attend dans une grande entreprise française. Les petites entreprises (5%), les multinationales étrangères en France (4%) et les associations (4%) ont également du mal à convaincre les jeunes.

Les 18-24 ans ont la bougeotte après leur première expérience professionnelle

Selon le baromètre de l’ISC Paris-BVA Xsight, seuls 29% des jeunes déclarent vouloir continuer le même métier à l’issue de leur première expérience professionnelle. Plus marquant encore, 47% des jeunes interrogés envisagent déjà un changement dans leur carrière, en optant soit pour la création d’entreprise, l’exercice d’un métier plus porteur de sens, un cadre de vie différent ou un total changement de secteur. Ce chiffre est encore plus important en Île-de-France (58%) et chez les jeunes actifs (53%). Une tendance qui prouve que les jeunes hésitent moins que leurs aînés à changer la trajectoire de leur carrière s’ils n’y trouvent pas leur compte.

Lu 2573 fois Dernière modification le mercredi, 06 mars 2024 10:58
La rédaction

Le service Rédaction a pour mission de sélectionner et de publier chaque jour des contenus pertinents pour nos lecteurs internautes à partir d’une veille approfondie des communiqués de presse pour alimenter les rubriques actualité économiques, actualités d’entreprises, études ou encore actualités sectorielles. Pour échanger avec notre service Rédaction web et nous faire part de vos actualités, contactez-nous sur redaction@gpomag.fr

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Paru le 4 mars 2024
GPO Magazine N°113
Demandez votre exemplaire au service Vente au numéro

Lire l'extrait GPO 113.png

Paru le 27 novembre 2023
Édition Spéciale Transformation digitale
Recevez-le dès aujourd'hui !
Abonnez-vous à l'année en cliquant ici

Vignette Lire un extrait HS Transfo Digitale.png

Livres Blanc et E-book

Le Système d'Exploitation Hybride Windows 11 de Microsoft Booste la Productivité et la Sécurité en Entreprise
Microsoft a récemment dévoilé Windows 11, son dernier système d'exploitation, qui s'adapte parfaitement au mode…
Quelle stratégie pour établir une relation commerciale durable en Allemagne : un guide pour les dirigeants d’entreprises françaises
L'Allemagne, premier partenaire commercial de la France, demeure un marché d'exportation incontournable pour les entreprises…
Comment favoriser sa transition vers une économie mondiale durable ?
La CSRD contribue à l’objectif de l’Union européenne de promouvoir une économie durable et responsable,…
Plus de livres blanc

Webinaires

Facturation Électronique 2024 : une opportunité de performer pour les entreprises !
Une enquête de Wax Digital a révélé que 70 % des professionnels de la comptabilité…
Comment faire prospérer son entreprise dans la conjoncture actuelle ?
Pour accompagner les entreprises au plus près de leurs préoccupations, les experts de KPMG, Crédit…
Comment aborder la fin du « quoi qu’il en coûte » ?
Symboles du « quoi qu'il en coûte » comme réponse au Covid-19, les prêts garantis…
Plus de webinaires

Services aux entreprises

è Comment les données et l’IA peuvent révolutionner les prises de décision ?

L'impact que les données peuvent avoir sur l’entreprise et comment des outils technologiques permettent d’exploiter ces données de manière efficace et sécurisée.

Visualiser la vidéo sur notre chaîne en cliquant ici


è
 Découvrez le réel impact de Windows 11 Professionnel

Grâce à la sécurité activée par défaut, les entreprises du monde entier prennent des initiatives plus audacieuses et des décisions plus rapides.

 
è Facturation électronique 2026

Un guide détaillé sur les étapes clés pour réussir son passage à la facturation électronique 2026 et franchir le pas de la dmatérialisation, avec tous les bénéfices qui l'accompagnent.

LB Facturation electronique 2026 Docuware.png

 

è  BUSINESS FRANCE : Établir des relations commerciales en l'Allemagne

L'Allemagne est le premier partenaire commercial de la France et représente le plus fort potentiel à l'export de la France à horizon 2025. Ce marché à la fois passionnant et exigeant mérite d'adopter une stratégie durable pour établir une relation commerciale sur le long terme. Tel est l'objectif de ce livre blanc de 64 pages intitulé "Quelle stratégie pour établir une relation commerciale avec l'Allemagne", proposé par Business France et ses partenaires de la Team France, et téléchargeable gracieusement.

 Couverture Livre Blanc Business France Allemagne.png

 
è  SYLOB : ERP pour l'industrie

Anticiper les évolutions industrielles et se projeter dans l'usine intelligente du futur, tels sont les objectifs visés par ce guide pratique de 20 pages à destination des PME intitulé "Industrie 4.0 & ERP", proposé par Sylob et téléchargeable gracieusement.

Couv Sylob CTA.png

 

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts