Risques psychosociaux au sein de l’entreprise, comment les anticiper ?

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Poser cette question, c’est déjà reconnaître l’existence des risques psychosociaux. Pour les anticiper, encore faut-il les définir1, puis déceler les situations qui en sont créatrices2, sachant que dans ce cas comme dans d’autres, la prévention est nettement moins coûteuse que la réparation.

1. En réalité, il n’existe pas de définition précise des risques psychosociaux. Pour l’INSERM(1), il s’agit d’un vaste ensemble de variables, à l'intersection des dimensions individuelles, collectives et organisationnelles de l'activité professionnelle.

Pour le Ministère du Travail, ils recouvrent les risques professionnels qui portent atteinte à l'intégrité physique et à la santé mentale des salariés : stress, harcèlement, épuisement professionnel, violence au travail... Ils peuvent entraîner des pathologies professionnelles telles que des dépressions, des maladies psychosomatiques, des problèmes de sommeil, mais aussi générer des troubles musculo-squelettiques, des maladies cardio-vasculaires, voire entraîner des accidents du travail. Cette définition plus concrète permet d’en déterminer mieux les contours, d’en déceler les manifestations et dans prévenir l’apparition.


2.
Le risque psychosocial est avéré lorsqu’apparaissent les alertes suivantes : une augmentation de l’absentéisme, turn-over important, plaintes à la hiérarchie aux collègues de travail ou au médecin du travail, fatigue et nervosité, conflits fréquents, addiction aux médicaments ou à l’alcool.

L’ANACT(2) distingue quatre grandes sources de tensions, à l’origine des risques psychosociaux :

- Changements du travail, qui imposent de devoir s’adapter constamment à une nouvelle organisation, subir des rachats, fusions… successifs de l’entreprise, subir des évolutions de son métier…

- Contraintes du travail, qui imposent une charge de travail trop importante, d’être tout le temps dans l’urgence, de devoir atteindre des objectifs toujours plus élevés avec moins de personnel…

- Attentes du salarié, qui génèrent l’impression de ne pas progresser, le sentiment de ne pas être reconnu, de faire un travail qu’on n’aime pas, de ne pas pouvoir concilier sa vie professionnelle et sa vie familiale…

- Relations et comportements, qui pas de soutien de la hiérarchie, pas d’entraide avec les collègues, une mise en concurrence des salariés, pas de dialogue ou d’écoute en interne...

Selon l’ANACT, c’est l’accumulation de ces sources de tension qui, devenant le quotidien professionnel, est à l’origine des risques psychosociaux dans l’entreprise.

Un exemple tout récent en est encore donné dans une affaire qui a donné lieu au jugement suivant :

« Ne respecte pas son obligation de sécurité de résultat l'employeur qui instaure comme mode d'organisation du travail un procédé, nommé « benchmark », consistant à évaluer et comparer en permanence les performances de chaque agence commerciale et de chaque salarié et de mettre ainsi en concurrence les salariés entre eux, alors qu'aucun objectif ne leur est officiellement imposé, sinon celui de faire mieux que les autres. Un tel système, dans lequel tout est remis en cause chaque jour, crée en effet un stress permanent et a des conséquences sur les relations sociales au sein de l'entreprise, les résultats des salariés déterminant la part variable de leur rémunération. Il compromet ainsi gravement la santé de ses salariés, comme cela a été relevé par plusieurs instances. Il convient en conséquence d'interdire à l'employeur d'appliquer un tel système. »

 Il est intéressant de noter ici que l'employeur avait été alerté à plusieurs reprises, notamment par un cabinet d'expertise, par les médecins du travail et par l'inspection du travail. Connaissant ainsi les risques psychosociaux qu’il faisait courir à ses salariés, il avait créé un observatoire des risques psychosociaux, mis en place un numéro vert et élaboré un plan d'action pour améliorer la qualité du travail. Ces mesures ont cependant été jugées insuffisantes ! Motif : elles ne visaient qu'à intervenir une fois le risque révélé et non à le prévenir et à le supprimer en amont. Et c’est là toute la difficulté car le plus souvent, les mesures mises en œuvre sont plus curatives que véritablement préventives.

*TGI Lyon 4 septembre 2012 n° 11/05300, Syndicat Sud groupe BPCE c/ Caisse d'Epargne Rhône-Alpes Sud


3.
C’est à la lumière de ces éléments qu’il faut rechercher les véritables mesures propres à éviter les risques psychosociaux. C’est essentiellement dans l’organisation du travail et le management que se trouvent les leviers propres à éviter ces risques. Sans que cela soit exhaustif, on peut rappeler les éléments suivants :

- Il faut d’abord agir sur l’organisation en adaptant les moyens aux objectifs fixés aux salariés et en leur donnant une formation adéquate.
- Il faut instituer dans l’entreprise un dialogue social de qualité, par la concertation, l’implication des salariés dans le projet d’entreprise.
- Il faut encore que les salariés aient le sentiment d’être reconnus dans l’entreprise, de manière à ce qu’ils puissent donner du sens à leur travail. Ce sens doit concerner également l’avenir et leur évolution professionnelle dans l’entreprise. C’est ainsi qu’ils pourront s’inscrire dans le projet dans lequel ils seront impliqués.

Un accord interprofessionnel sur le stress au travail a été signé le 2 juillet 2008 pour transposer l’accord européen du 8 octobre 2004 signés dans le cadre de l’article 138 du Traité CE. Les entreprises pourvues d’une représentation syndicale peuvent parfaitement s’inspirer de ce texte pour négocier un accord d’entreprise. C’est en tout état de cause l’intérêt de chaque entreprise que de prévenir les risques psychosociaux.

Si le coût essentiel est le coût humain - le premier à prendre en considération - il n’en reste pas moins que le stress au travail engendre des surcoûts liés à l’absentéisme, au turnover, à la baisse de productivité, à la moindre qualité des produits ou services via les répercussions sur la santé et la performance des salariés. Ce sont ces résultats qui s’en trouvent affectés

Le risque psychosocial génère des accidents du travail ou des maladies professionnelles pouvant conduire à l’inaptitude et donc éventuellement à la rupture du contrat de travail avec toutes les conséquences financières que cela comporte.

François-Xavier MICHEL – Avocat

Cabinet Cornet Vincent Ségurel

1. Institut National de la Santé Et de la Recherche Médicale
2. Agence Nationale pour l’Amélioration des Conditions de Travail

Lu 6222 fois Dernière modification le mercredi, 26 août 2015 14:16
Nos contributeurs

Nos contributeurs vous proposent des tribunes ou des dossiers rédigées en exclusivité pour notre média. Toutes les thématiques ont été au préalable validées par le service Rédaction qui évalue la pertinence du sujet, l’adéquation avec les attentes de nos lecteurs et la qualité du contenu. Pour toute suggestion de tribune, n’hésitez pas à envoyer vos thématiques pour validation à veronique.benard@gpomag.fr

Annonces

CAP IT Industries

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Paru le 4 mars 2024
GPO Magazine N°113
Demandez votre exemplaire au service Vente au numéro

Lire l'extrait GPO 113.png

Paru le 27 novembre 2023
Édition Spéciale Transformation digitale
Recevez-le dès aujourd'hui !
Abonnez-vous à l'année en cliquant ici

Vignette Lire un extrait HS Transfo Digitale.png

Livres Blanc et E-book

Le Système d'Exploitation Hybride Windows 11 de Microsoft Booste la Productivité et la Sécurité en Entreprise
Microsoft a récemment dévoilé Windows 11, son dernier système d'exploitation, qui s'adapte parfaitement au mode…
Quelle stratégie pour établir une relation commerciale durable en Allemagne : un guide pour les dirigeants d’entreprises françaises
L'Allemagne, premier partenaire commercial de la France, demeure un marché d'exportation incontournable pour les entreprises…
Comment favoriser sa transition vers une économie mondiale durable ?
La CSRD contribue à l’objectif de l’Union européenne de promouvoir une économie durable et responsable,…
Plus de livres blanc

Webinaires

Facturation Électronique 2024 : une opportunité de performer pour les entreprises !
Une enquête de Wax Digital a révélé que 70 % des professionnels de la comptabilité…
Comment faire prospérer son entreprise dans la conjoncture actuelle ?
Pour accompagner les entreprises au plus près de leurs préoccupations, les experts de KPMG, Crédit…
Comment aborder la fin du « quoi qu’il en coûte » ?
Symboles du « quoi qu'il en coûte » comme réponse au Covid-19, les prêts garantis…
Plus de webinaires

Services aux entreprises

è Comment les données et l’IA peuvent révolutionner les prises de décision ?

L'impact que les données peuvent avoir sur l’entreprise et comment des outils technologiques permettent d’exploiter ces données de manière efficace et sécurisée.

Visualiser la vidéo sur notre chaîne en cliquant ici


è
 Découvrez le réel impact de Windows 11 Professionnel

Grâce à la sécurité activée par défaut, les entreprises du monde entier prennent des initiatives plus audacieuses et des décisions plus rapides.

 
è Facturation électronique 2026

Un guide détaillé sur les étapes clés pour réussir son passage à la facturation électronique 2026 et franchir le pas de la dmatérialisation, avec tous les bénéfices qui l'accompagnent.

LB Facturation electronique 2026 Docuware.png

 

è  BUSINESS FRANCE : Établir des relations commerciales en l'Allemagne

L'Allemagne est le premier partenaire commercial de la France et représente le plus fort potentiel à l'export de la France à horizon 2025. Ce marché à la fois passionnant et exigeant mérite d'adopter une stratégie durable pour établir une relation commerciale sur le long terme. Tel est l'objectif de ce livre blanc de 64 pages intitulé "Quelle stratégie pour établir une relation commerciale avec l'Allemagne", proposé par Business France et ses partenaires de la Team France, et téléchargeable gracieusement.

 Couverture Livre Blanc Business France Allemagne.png

 
è  SYLOB : ERP pour l'industrie

Anticiper les évolutions industrielles et se projeter dans l'usine intelligente du futur, tels sont les objectifs visés par ce guide pratique de 20 pages à destination des PME intitulé "Industrie 4.0 & ERP", proposé par Sylob et téléchargeable gracieusement.

Couv Sylob CTA.png

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts