Temps partiel : durée minimale de 24 heures

Évaluer cet élément
(0 Votes)

De nouvelles obligations s'imposent aux entreprises qui souhaitent mettre en place le temps partiel. Edouard Cornut-Chauvinc, associé Baker Tilly France, comment les modalités pratiques.


 

La loi sur la sécurisation de l'emploi a fixé la durée minimale de travail du salarié à temps partiel à 24 heures par semaine.

> Une durée de 24 heures minimum

Cette disposition est entrée en vigueur le 1er janvier 2014 ; son application a toutefois été suspendue du 22 février au 30 juin afin, selon les pouvoirs publics, de laisser le temps aux partenaires sociaux de conclure des adaptations au niveau des branches d'activité.

 

Toutefois, ce délai est de toute évidence insuffisant et la plupart des entreprises se trouvent confrontées depuis le 1er juillet à un cadre législatif extrêmement contraignant.

Le régime est plus souple pour les contrats conclus avant le 1er janvier 2014 : pour ceux-ci, si la loi donne au salarié la possibilité de demander à bénéficier de la durée minimale, elle accorde également à l'employeur la faculté, jusqu'au 31 décembre 20l5, de refuser en invoquant l'activité économique de l'entreprise.

 

En revanche, pour les contrats conclus depuis le 1er janvier, l'employeur a, dès le 1er  juillet, l'obligation de garantir cette durée minimale de 24 heures, à moins de bénéficier de dispositions de branche plus souples ou d'entrer dans le cadre des exceptions définies par la loi.
 
> Des exceptions très limitées

Or, ces exceptions sont très limitées et leur mise en œuvre relève de l'initiative du seul salarié.

Celui-ci peut, sur demande écrite et motivée, solliciter une dérogation à la durée minimale pour faire face à des contraintes personnelles - la loi ne précise pas, cependant, la nature de ces contraintes.

 

Toujours de manière écrite et motivée, le salarié peut demander une dérogation lui permettant de cumuler plusieurs activités afin d'atteindre un temps plein ou au moins 24 heures - là encore le texte est imprécis et l'on ne sait pas, par exemple, si seules sont visées les activités salariées.

 

Enfin, les étudiants de moins de 26 ans poursuivant leurs études bénéficient d'une dérogation de droit.

 

Ajoutons que, dans les deux premiers cas, l'employeur, s'il accepte, devra regrouper les horaires de travail sur des journées ou des demi-journées régulières ou complètes.

Quels que soient les cas de dérogation, il faut bien avoir conscience de leur caractère précaire : en effet, dès lors que les conditions ne seront plus réunies (enfants confiés à une nourrice, perte d'un autre emploi, fin des études...), l'employeur aura l'obligation immédiate de garantir la durée minimale.

 

Au final, les entreprises sont donc pour la plupart amenées à espérer des aménagements conventionnels de branche, voire à externaliser des tâches faisant jusque-là l'objet d'embauches en direct mais qui ne nécessitent pas 24 heures par semaine.

Lu 3517 fois Dernière modification le lundi, 01 juin 2015 13:28

Annonces

pave cisco 2020

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

   je m inscris test

Vient de paraître l'édition de Juin 2020
Recevoir la version numérique en cliquant ici

MAG DIGITAL Lire extrait HS 2020-06-Digit fonction finance.jpg

Livres Blanc et E-book

Accélérer la transformation digitale de la comptabilité fournisseurs
Les équipes comptables se doivent d’engager leur transformation digitale pour éliminer les travaux de saisies…
Plus de livres blanc

Webinaires

Comment aborder le télétravail dans les meilleures conditions ?
Les nouveaux défis auxquels nous faisons face amènent les entreprises à recourir de plus en…
Les différentes étapes pour anticiper la sortie de crise
L'équipe Décidem, Cabinet de conseil spécialisé dans les défis humains, propose gratuitement son prochain webinar…
Plus de webinaires

Connexion

Devenir membre de GPOMag.fr vous permettra de bénéficier de nombreux avantages réservés uniquement aux membres : Recevoir l'édition digitale mensuelle, Feuilleter les cahiers thématiques et les télécharger gratuitement, Feuilleter gratuitement les derniers numéros de l'année en cours, Télécharger le planning rédactionnel pour connaître les sujets de la Rédaction à venir.

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.