Windows Onward

Numérisation fiable et destruction des originaux : la fin du papier ?

Tribunes libres Écrit par  vendredi, 01 septembre 2017 09:21 Taille de police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Hervé Streiff – Directeur Projet Solutions Digitales chez LOCARCHIVES - nous livre son point de vue.

1. Pourquoi cette nouvelle norme NF Z 42-026 ? Quel est le lien avec la norme NF Z 42-013 ?
La norme NF Z 42-026 (mai 2017) fait suite à l’article 1379 du Code Civil et son décret d’application du 05/12/16 sur la fiabilité des copies. La norme, tant attendue par les opérateurs de numérisation et les donneurs d’ordre, précise les modalités de production de copies fiables : numérisation assurant la fiabilité et l’intégrité des copies numériques, puis leur pérennisation dans un Système d’Archivage Electronique (SAE). Sous ces deux conditions, la destruction des originaux papiers devient envisageable. La norme NF Z 42-026 anticipe l’évolution de la NF Z 42-013, en cours de révision par l’AFNOR et qui sera désormais recentrée sur le volet « archivage à vocation probatoire ». Ainsi, les deux normes traiteront chacune un périmètre spécifique : production des copies fiables (NF Z 42-026), et préservation de la pérennité et de l’intégrité des copies (NF Z 42-013).

2. Concrètement, comment mettre en oeuvre une solution de numérisation fiable ?
Quatre critères sont nécessaires à la mise en oeuvre d’une chaîne de numérisation fiable selon NF Z 42-026 :
 Qualification et paramétrage de la chaîne de numérisation : tests des capacités et limites des outils de production sur chaque typologie de documents, afin d’identifier les risques sur la fidélité : résolution, colorimétrie…
 Justification de la fiabilité de la numérisation : les résultats de la qualification (définition du lot, livrables numériques, contrôles réalisés…) doivent être formalisés dans un PV de la chaîne de numérisation.
 Mise en oeuvre d’un système de traçabilité de l’ensemble des opérations de numérisation (préparation, numérisation, post-numérisation…) pour constituer des pistes d’audit et de démontrer la conformité de la numérisation fidèle.
 Mise en oeuvre des moyens cryptographiques pour assurer l’intégrité des copies numériques : empreinte, horodatage, cachet électronique. Il est également conseillé de produire une attestation de numérisation permettant de retrouver les éléments de preuve. Tous les livrables (copies numériques, métadonnées, éléments de preuve…) doivent être préservés dans un SAE certifié NF Z 42-013.

3. Les entreprises peuvent donc dès maintenant détruire systématiquement leurs documents papier après numérisation ?
Sur le principe, oui, la législation l’autorise. Toutefois la destruction systématique n’est ni souhaitable, ni recommandée. Il est prudent de se laisser un temps d’observation afin de voir comment les juges vont interpréter les cas qui leur seront soumis. NF Z 42-026 renforce la confiance numérique et ouvre de nouvelles perspectives. Pour l’entreprise, c’est l’opportunité de repenser ses modes de gestion en s’interrogeant sur les risques propres à chaque typologie de documents. Dans la grande majorité des cas, les documents peuvent être détruits une fois les contrôles qualité post-numérisation réalisés : par exemple des copies de pièces justificatives, qui ne font courir aucun risque à l’entreprise. Certains documents peuvent engager la pérennité de l’entreprise : contrats d’un montant élevé, documents RH… Il est pertinent de conserver les deux formats pour diversifier ses risques. Au numérique l’exploitation au quotidien, au papier la préservation dans un environnement adapté. En cas de destruction, l’entreprise pourra toujours travailler avec l’autre version et la produire devant un tribunal si besoin.

La norme NF Z 42-026 propose 4 cas d’usage afin d’orienter les entreprises vers le bon choix :
 Quelle est la nature des documents à numériser ? S’agit-il d’un flux (courriers entrants…) ou d’un stock d’archives ?
 De quelle manière la numérisation est-t-elle réalisée ? En mode centralisé, en interne ou chez un prestataire, ou en mode décentralisé, par exemple au guichet d’une banque ou d’une administration ?

En fonction de vos moyens, vous pouvez réaliser vous-même la numérisation et externaliser l’archivage électronique à un prestataire, ou l’inverse. Vous pouvez aussi confier l’ensemble de la prestation à un professionnel.

En conclusion, tous les mécanismes sont en place pour envisager la destruction du papier lorsque cela est opportun et source d’économies. Plutôt que d’envisager la destruction immédiate de façon doctrinaire, mieux vaut mettre en oeuvre la numérisation fiable ET conserver le papier quelques années, le temps de valider les processus et que les avis juridiques sur la destruction soient stabilisés. Une destruction anticipée sera ensuite possible lorsque les risques opérationnels et juridiques seront maîtrisés.

Lu 5139 fois
La rédaction

Le service Rédaction a pour mission de sélectionner et de publier chaque jour des contenus pertinents pour nos lecteurs internautes à partir d’une veille approfondie des communiqués de presse pour alimenter les rubriques actualité économiques, actualités d’entreprises, études ou encore actualités sectorielles. Pour échanger avec notre service Rédaction web et nous faire part de vos actualités, contactez-nous sur redaction@gpomag.fr

Annonces

Windows Onward

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Paru le 4 mars 2024
GPO Magazine N°113
Demandez votre exemplaire au service Vente au numéro

Lire l'extrait GPO 113.png

Paru le 27 novembre 2023
Édition Spéciale Transformation digitale
Recevez-le dès aujourd'hui !
Abonnez-vous à l'année en cliquant ici

Vignette Lire un extrait HS Transfo Digitale.png

Livres Blanc et E-book

Le Système d'Exploitation Hybride Windows 11 de Microsoft Booste la Productivité et la Sécurité en Entreprise
Microsoft a récemment dévoilé Windows 11, son dernier système d'exploitation, qui s'adapte parfaitement au mode…
Quelle stratégie pour établir une relation commerciale durable en Allemagne : un guide pour les dirigeants d’entreprises françaises
L'Allemagne, premier partenaire commercial de la France, demeure un marché d'exportation incontournable pour les entreprises…
Comment favoriser sa transition vers une économie mondiale durable ?
La CSRD contribue à l’objectif de l’Union européenne de promouvoir une économie durable et responsable,…
Plus de livres blanc

Webinaires

Facturation Électronique 2024 : une opportunité de performer pour les entreprises !
Une enquête de Wax Digital a révélé que 70 % des professionnels de la comptabilité…
Comment faire prospérer son entreprise dans la conjoncture actuelle ?
Pour accompagner les entreprises au plus près de leurs préoccupations, les experts de KPMG, Crédit…
Comment aborder la fin du « quoi qu’il en coûte » ?
Symboles du « quoi qu'il en coûte » comme réponse au Covid-19, les prêts garantis…
Plus de webinaires

Services aux entreprises

 è Découvrez le réel impact de Windows 11 Professionnel

Grâce à la sécurité activée par défaut, les entreprises du monde entier prennent des initiatives plus audacieuses et des décisions plus rapides.

 

è  BUSINESS FRANCE : Établir des relations commerciales en l'Allemagne

L'Allemagne est le premier partenaire commercial de la France et représente le plus fort potentiel à l'export de la France à horizon 2025. Ce marché à la fois passionnant et exigeant mérite d'adopter une stratégie durable pour établir une relation commerciale sur le long terme. Tel est l'objectif de ce livre blanc de 64 pages intitulé "Quelle stratégie pour établir une relation commerciale avec l'Allemagne", proposé par Business France et ses partenaires de la Team France, et téléchargeable gracieusement.

 Couverture Livre Blanc Business France Allemagne.png

 

è  SYLOB : ERP pour l'industrie

Anticiper les évolutions industrielles et se projeter dans l'usine intelligente du futur, tels sont les objectifs visés par ce guide pratique de 20 pages à destination des PME intitulé "Industrie 4.0 & ERP", proposé par Sylob et téléchargeable gracieusement.

Couv Sylob CTA.png

 

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts