Le marketing olfactif ou le savant mélange des odeurs pour une expérience client unique

Le marketing olfactif ou le savant mélange des odeurs pour une expérience client unique

Évaluer cet élément
(2 Votes)

L’idée est généralement répandue que la diffusion d’un parfum agréable a un effet positif sur les clients. Pourtant les parfums n’ont pas toujours l’effet escompté. Les études menées récemment sur le comportement du consommateur face à des parfums d’ambiance, montrent ainsi toutes les subtilités, et la complexité du marketing olfactif et de son impact sur la satisfaction client. Focus.

Une senteur parfaitement cohérente ou légèrement surprenante ?
Selon une étude réalisée par Julien Grobert, Maître de conférence à l’IAE de Toulouse (laboratoire CRM, CNRS) en 2014 : « mieux vaut choisir une fragrance légèrement surprenante dans un lieu, pour que les clients le remarquent et reconnaissent que la marque fait des efforts particuliers pour améliorer leur satisfaction ». En effet, cette recherche montre que les clients les plus satisfaits étaient ceux qui remarquaient la présence d’une odeur inhabituelle dans le lieu. Ces clients ont alors tendance à penser que la banque alloue des moyens particuliers pour améliorer la qualité de l’accueil des agences et par effet de ricochet que le matériel mis à disposition est de meilleure qualité. Au contraire, si le parfum diffusé se confond avec le lieu, il n’a pas d’effet notable sur la satisfaction des clients. Si un parfum naturel, c’est-à-dire, avec une faible empreinte olfactive, avait été sélectionné, les efforts de la banque pour améliorer l’ambiance des agences n’auraient pas été remarqués et n’auraient sans doute pas eu les effets observés sur la satisfaction.

Quand certaines senteurs influent sur des ventes spécifiques…
Si la satisfaction client est l’une des motivations majeures des marques dans le choix d’un parfum d’ambiance, l’augmentation des ventes reste l’un des objectifs majeurs du marketing olfactif. De fait, certaines fragrances ou familles olfactives permettront d’influencer les actes d’achat des individus dans des contextes spécifiques. C’est ce que confirme l’étude menée par les chercheurs universitaires Caroline Ardelet, Nathalie Fleck et Julien Grobert avec la diffusion d’un parfum bonbon ou lessive dans des magasins de prêt-à-porter pour enfants. Si l’un représente le sucre, l’enfance, la douceur, un côté rieur et insouciant, le second incarne la fraicheur, la propreté, le linge frais. Selon le parfum utilisé dans les magasins, les retours sur les ventes différaient significativement. Alors qu’avec le parfum senteur bonbon, les ventes pour accessoires ont quasi doublé (bonnets, écharpes, bijoux pour enfants…) ; la senteur lessive a, quant à elle, permis d’augmenter les achats de sous-vêtements. Cette étude démontre que la diffusion de ces deux parfums convient dans une boutique de prêt-à-porter pour enfants, mais que la symbolique qu’ils évoquent créé une association d’idées qui provoque un acte d’achat ciblé. Les entreprises qui choisissent un parfum d’ambiance doivent ainsi être pleinement
conscientes des effets souhaités.

La symbolique olfactive est-elle universelle ?
Toutefois, la symbolique des parfums n’est pas universelle et diffère d’un individu à un autre. Pour certains, la senteur boisée fait penser aux arbres, et renvoie à l’idée de solidité, de robustesse. Pour d’autres, elle fait penser aux meubles rustiques, à la poussière, au manque de raffinement. Pour certains, une senteur vanillée évoquera la parfumerie fine, la féminité et la délicatesse. Pour d’autres, elle évoquera le côté superficiel et surfait de la beauté et de la cosmétique. La chercheuse Caroline Ardelet, maître de conférences à l’Université Paris Ouest Nanterre (laboratoire MIL, CNRS), en avait fait l’expérience en 2011, en faisant sentir à 300 Français des feuilles de papier blanches parfumées avec ces différentes senteurs. Alors qu’elles sont strictement identiques, les feuilles de papier semblent de meilleure qualité quand elles sont parfumées avec la senteur vanillée. Mais cet effet n’est vrai que pour les individus qui associent cette senteur à la délicatesse. Ceux qui associent ce parfum à la superficialité critiquent avant tout le format de la feuille de papier qu’ils jugent peu pratique. En les parfumant, les feuilles de papier blanches semblent avoir des caractéristiques différentes.

Par Stéphane Arfi, PDG d’Emosens

Lu 10396 fois Dernière modification le mardi, 25 avril 2017 10:47

Éléments similaires (par tag)

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Vient de paraître GPO Magazine de Juin 2022
EDITION SPÉCIALE FINANCE
Recevoir la
 version PRINT en cliquant ici
Recevoir la version NUMÉRIQUE en cliquant ici

 Capture d’écran 2022-07-01 à 12.43.09.png 

Paru en Avril 2022
GPO MAGAZINE N°109
Recevoir la version PRINT en cliquant ici

EXTRAIT GPO 109.png

Livres Blanc et E-book

Toutes les solutions IT pour pouvoir moderniser ses infrastructures
Pour répondre aux défis de compétitivité, de cybersécurité, de performance opérationnelle et d’urgence climatique, les…
Les clés pour réussir l’intégration de la signature électronique au sein de son organisation !
Au travers de son livre blanc consacré à « La signature électronique et son intégration…
Comment passer à la facture électronique ?
En permettant un traitement automatisé et sécurisé, la facture électronique facilite la comptabilité des factures…
Cinq étapes pour améliorer l'expérience client grâce à l'Intelligence Artificielle
Les centres de contact sont une source importante d'informations sur les clients. Ils peuvent en…
Accélérer la transformation digitale de la comptabilité fournisseurs
Les équipes comptables se doivent d’engager leur transformation digitale pour éliminer les travaux de saisies…
Plus de livres blanc

Webinaires

Comment faire prospérer son entreprise dans la conjoncture actuelle ?
Pour accompagner les entreprises au plus près de leurs préoccupations, les experts de KPMG, Crédit…
Comment aborder la fin du « quoi qu’il en coûte » ?
Symboles du « quoi qu'il en coûte » comme réponse au Covid-19, les prêts garantis…
Comment simplifier la réservation hôtelière ?
Et si le voyage d’affaires devenait aussi simple que le voyage loisir ? Pour permettre…
Comment offrir une expérience client digne de Netflix grâce à l’Intelligence artificielle ?
Plus que jamais les entreprises se doivent d’offrir à leurs clients un expérience fluide, remarquable…
Comment renforcer l’agilité de ses applications de gestion avec Oracle Cloud ?
Toute entreprise, quel que soient sa taille, son métier ou ses activités, fait aujourd’hui face…
Plus de webinaires

Connexion

Devenir membre de GPOMag.fr vous permettra de bénéficier de nombreux avantages réservés uniquement aux membres : Recevoir l'édition digitale mensuelle, Feuilleter les cahiers thématiques et les télécharger gratuitement, Feuilleter gratuitement les derniers numéros de l'année en cours, Télécharger le planning rédactionnel pour connaître les sujets de la Rédaction à venir.

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts