Crise économique, prélèvements fiscaux et sociaux, quels arbitrages pour la pérennité des PME et ETI ?

Etudes Écrit par  mercredi, 29 janvier 2014 11:45 Taille de police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Selon la nouvelle étude KPMG sur les ETI et les entreprises de croissance en partenariat avec ASMEP-ETI et CroissancePlus, la progression continue des prélèvements fiscaux et sociaux depuis 10 ans a contribué à réduire de façon significative l’emploi et la capacité à investir des entreprises.

 

 

Cette étude intitulée «  Crise économique, prélèvements fiscaux et sociaux, quels arbitrages pour la pérennité des PME et ETI ? » est basée sur un échantillon de près de 3 100 entreprises françaises de l’industrie et des services actives entre 2003 et 2012, issues de la base Diane et dont les effectifs sont compris entre 10 et 5 000 salariés, excluant les entreprises qui ont cessé leur activité durant cette période. L’analyse a porté sur la répartition de la valeur ajoutée de ces ETI et les entreprises de croissance, afin de montrer son  évolution à travers la part qui revient aux salariés (salaires et participation), celle prélevée par l’Etat, les Collectivités locales et les organismes sociaux (prélèvements fiscaux et sociaux), et celle dédiée aux investissements, à la politique financière et à la rémunération des actionnaires (l’excédent brut d’exploitation EBEc).

 

Les prélèvements fiscaux et sociaux ont progressé de façon constante depuis 10 ans, y compris durant les 5 dernières années de crise économique
 
L’excédent brut d’exploitation qui correspond notamment à la capacité de l’entreprise à investir et à se financer a diminué sur les 10 dernières années :
 
- Dans l’industrie, la part de l’EBE dans la valeur ajoutée produite est ainsi passée de 24 % à 20,4 %
(-3,6 points) . Cette diminution s’explique pour 60 % par l’augmentation des prélèvements fiscaux et sociaux et pour 40 % par l’augmentation des  salaires versés par les entreprises.
 
- Dans les services, l’excédent brut d’exploitation ne représente plus que 15,7 % de la valeur ajoutée produite par les entreprises en 2012 (-2,2 points). Cette diminution s’explique à hauteur de 80 % par l’augmentation des prélèvements fiscaux et sociaux et pour 20 % par l’augmentation des salaires versés.
 
Selon Jacky Lintignat, Directeur Général de KPMG France : « L’accroissement des prélèvements obligatoires, particulièrement après le retournement de conjoncture de 2008, a contribué à réduire les capacités d’investissements des entreprises »
 
Elizabeth Ducottet, Co-Présidente d’ASMEP-ETI « Le constat est sans appel : les ETI sortent fragilisées par 10 années de hausse continue des prélèvements. Il y a urgence à stopper cette dynamique. Le tissu industriel et l’emploi de nos régions sont aujourd'hui menacés. »

 

Les prélèvements fiscaux et sociaux ont augmenté plus vite que la productivité des entreprises, ce phénomène est l’explication principale de l’évolution de l’EBE
 

Dans l’industrie, les prélèvements fiscaux et sociaux par employé ont augmenté de 35 % en près de
10 ans alors que la compétitivité (valeur ajoutée produite par salarié) n’a augmenté que de 25 %. Depuis 2008, les prélèvements ont augmenté de 10 % et la productivité seulement de 3 %. A la crise de la conjoncture s’ajoute ainsi un alourdissement des prélèvements obligatoires par salarié, exerçant une contrainte complémentaire sur les entreprises.
 
Dans les services, les prélèvements par employé ont augmenté de 34 % et la compétitivité de 27 %. Sur les cinq dernières années, la hausse de ces prélèvements s’est intensifiée, se révélant quatre fois plus importante que l’indice de compétitivité (12 % contre 3 %).

 

Avec la crise, la pression fiscale et sociale se transforme en pression supplémentaire sur l’emploi
 
De 2003 à 2007, l’effectif moyen des entreprises du secteur de l’industrie a augmenté, avant de connaitre une forte baisse avec le retournement de conjoncture de 2008. En parallèle, les prélèvements par employé ont connu une hausse continue durant cette période. La pression externe alliée à la pression fiscale semble avoir amené les dirigeants à arbitrer en défaveur des hausses d’effectifs pour préserver leur capacité d’investissement voire leur pérennité.
 
Stanislas de Bentzmann, Président de CroissancePlus : « La corrélation entre la croissance continue des prélèvements sur les entreprises et la baisse des effectifs et des profits nous montre à quel point cette politique erronée a stoppé l’économie française. Ceci nous a mis en grandes difficultés vis-à-vis de nos principaux compétiteurs. »
 
Philippe d’Ornano, Co-Président d’ASMEP-ETI « Cette étude sur 10 ans montre clairement que le déficit de compétitivité de nos entreprises provient pour l’essentiel d’un fardeau fiscal trop lourd. La hausse continue des impôts sur la période s’est faite au détriment de l’investissement et de l’emploi. Si on continue à fermer les yeux sur cette réalité, ce sont des pans entiers de notre économie qui sont menacés à court terme »

Lu 7115 fois Dernière modification le mardi, 09 juin 2015 15:05
La rédaction

Le service Rédaction a pour mission de sélectionner et de publier chaque jour des contenus pertinents pour nos lecteurs internautes à partir d’une veille approfondie des communiqués de presse pour alimenter les rubriques actualité économiques, actualités d’entreprises, études ou encore actualités sectorielles. Pour échanger avec notre service Rédaction web et nous faire part de vos actualités, contactez-nous sur redaction@gpomag.fr

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Paru le 4 mars 2024
GPO Magazine N°113
Demandez votre exemplaire au service Vente au numéro

Lire l'extrait GPO 113.png

Paru le 27 novembre 2023
Édition Spéciale Transformation digitale
Recevez-le dès aujourd'hui !
Abonnez-vous à l'année en cliquant ici

Vignette Lire un extrait HS Transfo Digitale.png

Livres Blanc et E-book

Le Système d'Exploitation Hybride Windows 11 de Microsoft Booste la Productivité et la Sécurité en Entreprise
Microsoft a récemment dévoilé Windows 11, son dernier système d'exploitation, qui s'adapte parfaitement au mode…
Quelle stratégie pour établir une relation commerciale durable en Allemagne : un guide pour les dirigeants d’entreprises françaises
L'Allemagne, premier partenaire commercial de la France, demeure un marché d'exportation incontournable pour les entreprises…
Comment favoriser sa transition vers une économie mondiale durable ?
La CSRD contribue à l’objectif de l’Union européenne de promouvoir une économie durable et responsable,…
Plus de livres blanc

Webinaires

Facturation Électronique 2024 : une opportunité de performer pour les entreprises !
Une enquête de Wax Digital a révélé que 70 % des professionnels de la comptabilité…
Comment faire prospérer son entreprise dans la conjoncture actuelle ?
Pour accompagner les entreprises au plus près de leurs préoccupations, les experts de KPMG, Crédit…
Comment aborder la fin du « quoi qu’il en coûte » ?
Symboles du « quoi qu'il en coûte » comme réponse au Covid-19, les prêts garantis…
Plus de webinaires

Services aux entreprises

è Comment les données et l’IA peuvent révolutionner les prises de décision ?

L'impact que les données peuvent avoir sur l’entreprise et comment des outils technologiques permettent d’exploiter ces données de manière efficace et sécurisée.

Visualiser la vidéo sur notre chaîne en cliquant ici


è
 Découvrez le réel impact de Windows 11 Professionnel

Grâce à la sécurité activée par défaut, les entreprises du monde entier prennent des initiatives plus audacieuses et des décisions plus rapides.

 
è Facturation électronique 2026

Un guide détaillé sur les étapes clés pour réussir son passage à la facturation électronique 2026 et franchir le pas de la dmatérialisation, avec tous les bénéfices qui l'accompagnent.

LB Facturation electronique 2026 Docuware.png

 

è  BUSINESS FRANCE : Établir des relations commerciales en l'Allemagne

L'Allemagne est le premier partenaire commercial de la France et représente le plus fort potentiel à l'export de la France à horizon 2025. Ce marché à la fois passionnant et exigeant mérite d'adopter une stratégie durable pour établir une relation commerciale sur le long terme. Tel est l'objectif de ce livre blanc de 64 pages intitulé "Quelle stratégie pour établir une relation commerciale avec l'Allemagne", proposé par Business France et ses partenaires de la Team France, et téléchargeable gracieusement.

 Couverture Livre Blanc Business France Allemagne.png

 
è  SYLOB : ERP pour l'industrie

Anticiper les évolutions industrielles et se projeter dans l'usine intelligente du futur, tels sont les objectifs visés par ce guide pratique de 20 pages à destination des PME intitulé "Industrie 4.0 & ERP", proposé par Sylob et téléchargeable gracieusement.

Couv Sylob CTA.png

 

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts