Transmettre son entreprise à ses salariés

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Et si, dans la perspective de votre départ en retraite, vous vendiez votre entreprise à vos salariés ? Une formule qui prend de plus en plus d’ampleur dans les PME/PMI françaises. Explications…

Note de la Rédaction : Alors qu’une autre de nos tribunes attire votre attention sur les nouvelles dispositions juridiques et fiscales de toute cession d’entreprise, celle qui suit souligne que pour le dirigeant d’une PME l’une des meilleures solutions est d’envisager la cession à ses collaborateurs. L’exemple qui est dévoilé ici est instructif.  

Selon l’INSEE, d’ici à 2024, ce sont plus de 700 000 chefs d’entreprises issus du baby-boom qui vont faire valoir leurs droits à la retraite. Avec à la clef, plus de 300 000 emplois en jeu chaque année et un impact non négligeable sur la croissance.


Il est donc crucial que les dirigeants en poste parviennent à transmettre d’ici là leurs sociétés dans de bonnes conditions pour que celles-ci leurs survivent… Car tous les ans, 6 000 d’entre elles disparaissent ou sont cédées dans des conditions souvent très délicates. On ne le dira jamais assez mais le secret d’une transmission réussie tient dans sa préparation, très en amont de la date butoir, avec, pour être guidé dans le labyrinthe juridique et fiscal, un triptyque de conseils composé d’un expert-comptable, du commissaire aux comptes et d’un notaire.

Plusieurs solutions s’offrent au cédant
Alors que le passage de relais au sein du cercle familial ou la vente de ses parts à un tiers est souvent la formule utilisée, 30 % des dirigeants de PME/PMI envisagent désormais une reprise par un ou plusieurs salariés. Une alternative qui permet d’assurer la continuité de l’activité par des personnes déjà en place, connaissant parfaitement l’activité et la réalité de l’entreprise. « Dans le cas d’une société en bonne santé, le processus de reprise se fait en étroite collaboration entre le dirigeant et le salarié repreneur », note Laurent Benoudiz, expert-comptable et commissaire aux comptes. Et cela peut s’apparenter à une transmission familiale car l’on reste dans la continuité, dans le prolongement de la vie de l’entreprise ».

Le parcours du combattant
Le cas d’André Cros est très intéressant. Ce dernier a créé il y a 30 ans, à Rueil-Malmaison, la société Acoustique & Conseil, un bureau d’études spécialisé en acoustique et vibrations dont le cœur du savoir-faire est de lutter contre les bruits et améliorer l’environnement sonore des lieux qui nous entourent.

Sur ce marché de niche, l’entreprise devient, en quelques années, l’un des experts reconnus de son secteur avec une vingtaine de salariés.

De nature prévenante, André Cros décide de préparer sa sortie en cherchant, 10 ans avant, un repreneur pour partir en retraite le cœur léger. Bien lui en a pris ! Il va vite se rendre compte que transmettre une entreprise n’est pas simple et qu’il lui faudra plusieurs tentatives avant de trouver la bonne formule. « J’ai tout naturellement commencé par me rapprocher d’un grand groupe qui était intéressé par notre activité », commente André Cros. «… mais je me suis aperçu, au bout d’un an de tractations, que finalement seuls nos clients les intéressaient. Il n’y avait aucune stratégie de continuité dans leur projet. Le deal de départ n’étant pas respecté, j’ai décidé de ne pas donner suite ».

Un peu désabusé par cette première expérience, André Cros se rapproche d’un confrère. Piste intéressante et cohérente en terme de projet d’entreprise. Mais là encore, deuxième échec. « Nous avions pourtant des valeurs communes », souligne André Cros. « Mais il a été impossible de se mettre d’accord sur la valorisation de mes parts. Au bout d’un an et demi de négociations, j’ai jeté l’éponge malgré les liens d’amitié qui nous unissaient ».

Eprouvé par ces deux expériences, André Cros s’en ouvre à l’un de ses proches collaborateurs, son adjoint direct, qui se montre très intéressé par la reprise. Compétent, connaissant parfaitement l’entreprise, son adjoint est également accompagné sur le projet par la responsable administrative et financière. André Cros va alors tenter l’aventure en découvrant, au fil des mois, l’intérêt croissant de ses collaborateurs pour ce dossier. « Dès le départ j’aurais dû m’orienter vers cette solution. J’avais en face de moi des gens compétents et extrêmement motivés », note André Cros. « Pour nous conseiller et nous guider, nous avons décidé de faire appel à l’expert-comptable de la société qui connaissait parfaitement nos rouages. Pendant cinq ans, il a fait monter en compétences mes deux collaborateurs en les formant progressivement à leur futur rôle de dirigeant d’entreprise. Nous avons ainsi fait un transfert progressif de mes parts en respectant le cadre légal. Et pour faciliter la chose, j’ai même accepté que pour chaque part achetée, je leur en donnais une. Point intéressant à noter dans notre cas : ils ont eux-mêmes intégré d’autres salariés au capital lors de la cession complète. Aujourd’hui, la société continue à se développer et je suis extrêmement fier de ce passage tout en douceur où chacun d’entre nous a pu prendre sa place et grandir ».


Accompagner les salariés repreneurs
Pour bien faire, le dirigeant doit donc anticiper et préparer la cession en identifiant, en amont, les salariés qui possèdent la motivation propre aux entrepreneurs.

On ne s’improvise pas du jour au lendemain chef d’entreprise. « Effectivement, il faut avoir un peu d’assurance pour passer du statut de salarié à celui de dirigeant. C’est un véritable état d’esprit », confirme Laurent Benoudiz. Quant aux salariés, ils doivent considérer la reprise de leur entreprise comme une opportunité à saisir car les faiblesses et les points forts de celle-ci sont identifiés et rendent la prise de risque moins importante.
Depuis quelques jours, un nouveau portail web sur la transmission et toutes ses composantes est à la disposition de tous : www.lesjte.com. Et l’émergence du financement participatif, appelé aussi crowdfunding, va peut-être faciliter la recherche de fonds.
Affaire à suivre...

Tristan CORELLI
Journaliste spécialiste des Ressources Humaines


Les points importants à retenir
- Anticiper, car transmettre demande du temps
- Construire un rétro-planning avec une date de sortie et s’y tenir
- Jouer la carte de la transparence et de la lucidité avec le ou les salariés repreneurs
- S’entourer de professionnels (expert-comptable, notaire…) afin de choisir le meilleur mécanisme de transmission
- Accompagner ses salariés et les aider à choisir les systèmes et les mécanismes financiers qui vont leur permettre de racheter les parts du cédant.

 

Lu 12432 fois Dernière modification le mercredi, 23 septembre 2015 13:04
Nos contributeurs

Nos contributeurs vous proposent des tribunes ou des dossiers rédigées en exclusivité pour notre média. Toutes les thématiques ont été au préalable validées par le service Rédaction qui évalue la pertinence du sujet, l’adéquation avec les attentes de nos lecteurs et la qualité du contenu. Pour toute suggestion de tribune, n’hésitez pas à envoyer vos thématiques pour validation à veronique.benard@gpomag.fr

Annonces

CAP IT Industries

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Paru le 4 mars 2024
GPO Magazine N°113
Demandez votre exemplaire au service Vente au numéro

Lire l'extrait GPO 113.png

Paru le 27 novembre 2023
Édition Spéciale Transformation digitale
Recevez-le dès aujourd'hui !
Abonnez-vous à l'année en cliquant ici

Vignette Lire un extrait HS Transfo Digitale.png

Livres Blanc et E-book

Le Système d'Exploitation Hybride Windows 11 de Microsoft Booste la Productivité et la Sécurité en Entreprise
Microsoft a récemment dévoilé Windows 11, son dernier système d'exploitation, qui s'adapte parfaitement au mode…
Quelle stratégie pour établir une relation commerciale durable en Allemagne : un guide pour les dirigeants d’entreprises françaises
L'Allemagne, premier partenaire commercial de la France, demeure un marché d'exportation incontournable pour les entreprises…
Comment favoriser sa transition vers une économie mondiale durable ?
La CSRD contribue à l’objectif de l’Union européenne de promouvoir une économie durable et responsable,…
Plus de livres blanc

Webinaires

Facturation Électronique 2024 : une opportunité de performer pour les entreprises !
Une enquête de Wax Digital a révélé que 70 % des professionnels de la comptabilité…
Comment faire prospérer son entreprise dans la conjoncture actuelle ?
Pour accompagner les entreprises au plus près de leurs préoccupations, les experts de KPMG, Crédit…
Comment aborder la fin du « quoi qu’il en coûte » ?
Symboles du « quoi qu'il en coûte » comme réponse au Covid-19, les prêts garantis…
Plus de webinaires

Services aux entreprises

è Comment les données et l’IA peuvent révolutionner les prises de décision ?

L'impact que les données peuvent avoir sur l’entreprise et comment des outils technologiques permettent d’exploiter ces données de manière efficace et sécurisée.

Visualiser la vidéo sur notre chaîne en cliquant ici


è
 Découvrez le réel impact de Windows 11 Professionnel

Grâce à la sécurité activée par défaut, les entreprises du monde entier prennent des initiatives plus audacieuses et des décisions plus rapides.

 
è Facturation électronique 2026

Un guide détaillé sur les étapes clés pour réussir son passage à la facturation électronique 2026 et franchir le pas de la dmatérialisation, avec tous les bénéfices qui l'accompagnent.

LB Facturation electronique 2026 Docuware.png

 

è  BUSINESS FRANCE : Établir des relations commerciales en l'Allemagne

L'Allemagne est le premier partenaire commercial de la France et représente le plus fort potentiel à l'export de la France à horizon 2025. Ce marché à la fois passionnant et exigeant mérite d'adopter une stratégie durable pour établir une relation commerciale sur le long terme. Tel est l'objectif de ce livre blanc de 64 pages intitulé "Quelle stratégie pour établir une relation commerciale avec l'Allemagne", proposé par Business France et ses partenaires de la Team France, et téléchargeable gracieusement.

 Couverture Livre Blanc Business France Allemagne.png

 
è  SYLOB : ERP pour l'industrie

Anticiper les évolutions industrielles et se projeter dans l'usine intelligente du futur, tels sont les objectifs visés par ce guide pratique de 20 pages à destination des PME intitulé "Industrie 4.0 & ERP", proposé par Sylob et téléchargeable gracieusement.

Couv Sylob CTA.png

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts