Le CFD et le trading des crypto-monnaies - Qu’est-ce que les brokers y gagnent vraiment ?

Évaluer cet élément
(2 Votes)

Depuis son lancement, le trading multiplie les adeptes. Les spéculations sur les CFD (contrats sur la différence) inspirent particulièrement les traders. Et avec l’apparition des crypto monnaies, le marché connaît un essor fulgurant. Qu’est-ce que les brokers y gagnent vraiment ?

Les bases du trading sur le CFD avec les crypto-monnaies

Les crypto-monnaies sont des vecteurs d’enrichissement non-négligeables, pour peu que l’on en maîtrise les principes. Il faut déjà garder en tête que c’est une forme de trading et en ce sens, il s’agit d’un investissement. La différence avec le forex, par exemple, c’est qu’on ne spécule pas sur de l’argent réel mais plutôt sur les crypto-monnaies, soit des monnaies virtuelles : ethereum, bitcoin, ripple, etc.

Courtiers en CFD de crypto-monnaie : étroitement surveillés par la CySEC

Les brokers fiables sont ceux qui bénéficient de l’agrément de la CySEC, un régulateur financier basé à Chypre. L’AMF (Autorité des Marchés Financiers) surveille également les courtiers et leur impose un certain nombre d’obligations.

Néanmoins, les courtiers ne donnent que rarement de détails sur les marges (ou spreads). Il s’agit de la différence entre le prix auquel le broker achète une crypto-monnaie et celui auquel il le revend à ses clients. Les spreads sont ce que les investisseurs considèrent comme des frais et ce que les courtiers perçoivent à titre de rémunération. Le courtier en CFD Finance IG met à disposition quelques informations sur son site à ce sujet.

Lorsque vous prenez position, un courtier en CFD finance, doit vous garantir ce que l’on appelle “contrepartie totale”. Il doit donc pouvoir assurer que vous puissiez procéder à une revente. En ce sens, le courtier lui-même est tenu de prendre position, faute de quoi il ne peut garantir les liquidités nécessaires à l’exécution du nouvel ordre.

Il est impossible au courtier de suivre le rythme en temps réel s’il ne dispose pas d’un capital nécessaire. On parle de capitalisation boursière qui fait référence à la totalité des actions que le broker possède sur le marché. Cette capitalisation permet de déterminer l’envergure de la plateforme, sachant que les gains empochés par les courtiers doivent être évidemment plus faibles que ceux empochés par les clients. En effet, seuls des frais de financement s’ajoutent aux spreads. Les courtiers qui bénéficient d’une capitalisation suffisante n’ont aucun intérêt à vous faire perdre. Plus vous empochez de gains et plus ils gagnent en rémunération.

CFD en crypto-monnaie : la prudence est de mise

Il ne faut pas se voiler la face. Tous les brokers ne sont pas honnêtes. Certains courtiers sont notamment handicapés par un capital faible. Ce qui les contraint à protéger leurs arrières, en quelque sorte. Des manipulations des cours sont donc effectués. Les courtiers en CFD crypto- monnaie induisent volontairement leurs clients en erreur afin que ces derniers perdent leur mise, au profit de la plate-forme. C’est tout l’intérêt de s’informer sur la réputation et la capitalisation boursière d’une plate-forme de trading en CFD de crypto-monnaie avant de vous lancer.

Fin 2017, la FCA ou Financial Conduct Authority avait émis des réserves concernant le CFD cryptocurrency trading. Selon la FCA, les frais appliqués sont plus élevés que ceux des autres produits CFD. Les mises en garde s’appliquent principalement aux britanniques, le Royaume-Uni étant sous la juridiction de la FCA. Néanmoins, ceux qui se lancent dans le trading en CFD des crypto-monnaies dans d’autres espaces économiques européens sont libres de leur choix. Il y a de quoi s’interroger sur les profits effectivement réalisés par les courtiers.

Quid du CFD Cryptocurrency Trading ?

Le trading en CFD des monnaies virtuelles n’est pas dénué de risques. Cela semble évident puisque l’on parle d’investissements et donc de risques de pertes. Il y a bien des courtiers qui tirent un profit outrancier des positions de leurs clients mais il y a aussi ceux qui font preuve de professionnalisme et d’honnêteté, assurant la transparence des transactions et des cours.

La volatilité fait partie de principaux risques. Les points peuvent varier considérablement à la baisse comme à la hausse en l’espace d’une seule journée. Néanmoins, l’effet de levier peut s’avérer avantageux. Prenez soin de toujours vous informer sur les crypto-monnaies existantes. La capitalisation de la monnaie virtuelle et sa popularité sont aussi importantes que celles du courtier. Assurez-vous que le broker mette un maximum d’informations à votre disposition pour vous aider à rentabiliser vos prises de position.

Au final, seuls les spreads rapportent vraiment aux courtiers. Cette marge est un montant à immobiliser, en quelque sorte. Si vous perdez totalement vos mises, il y a un risque que vous n’ayez plus de fonds suffisants pour couvrir les ordres à venir, voire pour régler les frais du courtier. En pratique, mieux vaut ne pas prendre trop de risques. Prenez uniquement position lorsque vous êtes certain qu’une éventuelle perte ne vous nuira pas et n’engendrera pas de conflits avec votre courtier.

Oui, les courtiers profitent du CFD en monnaie virtuelle. Et non, leurs profits ne sont pas excessifs, du moins en ce qui concerne les plates-formes réglementées.




Lu 849 fois Dernière modification le mercredi, 07 février 2018 10:25

Annonces

Annonces

Annonces

Acheteurs/Travel Managers

GPOMag vous dévoile les résultats de l'enquête sur la technologie Blockchain, à laquelle vous avez bien voulu répondre.

Résultats de l'enquête : EnqueteBlockchain

E Blockchain

Le magazine digital

Découvrez un extrait du dernier numéro et demandez votre version numérique intégrale pour 10 euros TTC

Capture d’écran 2018-06-18 à 18.52.01.pngExtrait du dernier numéro

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour pouvoir feuilleter gratuitement et intégralement le prochain numéro

   je m inscris test

 

Découvrez un extrait de notre édition spéciale Transformation Digitale et commandez votre version numérique intégrale pour 10 euros TTC

MAG DIGITAL Lire Extrait HS 2018 07 Tranfo digitale

Extrait de l'édition spéciale Transformation Digitale

Connexion

Devenir membre de GPOMag.fr vous permettra de bénéficier de nombreux avantages réservés uniquement aux membres : Recevoir l'édition digitale mensuelle, Feuilleter les cahiers thématiques et les télécharger gratuitement, Feuilleter gratuitement les derniers numéros de l'année en cours, Télécharger le planning rédactionnel pour connaître les sujets de la Rédaction à venir.

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.