L'homme contre la machine ? Non, l'homme avec la machine

L'homme contre la machine ? Non, l'homme avec la machine

Évaluer cet élément
(3 Votes)

La question se pose depuis longtemps : les machines vont-elles finir par remplacer les humains ? L’introduction de l’automatisation dans les usines a ravivé le débat. Selon une étude menée par la fédération internationale de la robotique (International Federation of Robotics – IFR), le nombre de robots vendus à travers le monde aura doublé pour atteindre environ 400 000 unités en 2018, avec un taux d’adoption en hausse. Face à une couverture médiatique alarmiste et superficielle, la peur des robots et des suppressions d’emplois à cause de l’automatisation sont de plus en plus répandues…

Le cobot, partenaire de travail
Mais le nombre de robots industriels n’est pas le seul critère de compétition de travail entre l’homme et la machine. Il existe d’innombrables modèles de robots et leurs différences pourtant importantes, sont trop souvent sous-estimées, voire ignorées.
Un type de robot en particulier est de plus en plus présent dans les entreprises, les robots collaboratifs - ou cobots. Plus petits et légers que les robots industriels, ils ont été développés spécifiquement pour combiner à la perfection les compétences de l’homme et de la machine. Leur fonctionnement est très accessible et ne nécessite pas de programmation de la part d’onéreux experts. Tout le monde peut, très rapidement, les configurer et les faire fonctionner. Ils sont aussi plus faciles à déployer, réduisant ainsi les coûts d’installation, ce qui en fait l’outil idéal pour une infinité de tâches de production, de traitement ou de services.

Des jobs divers et variés
Une autre caractéristique majeure de ces robots collaboratifs réside dans leur capacité à fonctionner à côté des salariés, et ce, sans devoir recourir à des cages de sécurité onéreuses et encombrantes ou à d’autres infrastructures de protection. Les usines peuvent donc utiliser des cobots pour le genre de tâches développant la productivité et dans lesquelles ils excellent : les activités répétitives et qui nécessitent précision et constance comme l’élévation, le déplacement, le positionnement et le mesurage. Pendant ce temps, leurs collègues humains peuvent mettre leurs capacités, leurs compétences et leur expérience au profit de tâches plus intéressantes et individualisées. Le travail effectué par les salariés va changer – pour le mieux. Et ce, grâce aux robots.

Une nouvelle façon de penser
Avec l’arrivée et le succès des robots collaboratifs, le discours doit changer : ce n’est plus « l’homme contre la machine », mais bien « l’homme AVEC la machine ». L’homme et la machine peuvent chacun réaliser ce qu’ils font de mieux. Les faiblesses de l’un sont compensées par les forces de l’autre.
Les salariés peuvent alors s’adonner à des tâches plus gratifiantes, plus créatives et plus adaptées à leurs compétences et capacités humaines uniques, laissant les tâches nécessaires, mais banales, monotones et lourdes, aux cobots qui travaillent à leurs côtés. En leur confiant les tâches les plus répétitives et les moins ergonomiques, le nombre de maladies et de blessures liées au travail diminue et l’environnement de travail devient plus sûr. Il est donc peu probable que nos usines deviennent des déserts d’emplois automatisés.

Un éventail d’opportunités
Les opportunités concernant l’utilisation des cobots sont innombrables. Les principaux freins sont ceux de notre imagination quant à la manière de procéder, et la réticence de certains à considérer l’automatisation comme une opportunité plutôt que comme un risque ou une menace.

Pourquoi ne serait-ce pas le contraire ? Pourquoi ne pas enfin considérer l’automatisation comme une aubaine plutôt que comme une menace ?


Pour en savoir plus :Universal Robots Logo in1 Pant542


Universal Robots est une entreprise danoise co-créée en 2005 par Esben Østergaard qui voulait rendre la technologie robotique accessible à tous, en développant des petits robots flexibles, facilement programmables et peu couteux, avec lesquels il serait possible de collaborer et d’automatiser les lignes de montage dans l’industrie. Depuis la mise sur le marché du premier robot UR, en décembre 2008, l’entreprise a connu une croissance importante et se place aujourd’hui comme le leader du marché des cobots avec plus de 24000 robots installés à travers le monde.

Site internet : https://www.universal-robots.com/fr

Retrouvez-nous sur Twitter : @Universal_Robot

Lu 520 fois Dernière modification le lundi, 14 mai 2018 15:14
Esben H Ostergaard

Esben H. Østergaard, Directeur technique (CTO) et co-fondateur, Universal Robots A/S 
Titulaire d’un doctorat en robotique, 
Esben H. Østergaard est responsable du perfectionnement des robots existants de la marque et du développement de nouveaux produits. Il est l’un des pères des robots UR. Durant les années 2001-2005, où il était chercheur et professeur assistant en robotique et interfaces utilisateur à l’Université du Sud-Danemark, il a jeté les bases d’une réinvention du robot industriel. C’est ce qui l’a conduit, en 2005, à fonder Universal Robots en compagnie de deux de ses collègues chercheurs. Depuis, Universal Robots a déposé environ 65 brevets autour de l'architecture du robot. En dehors de son rôle de CTO, Esben H. Østergaard participe à des projets nationaux de recherche et intervient par ailleurs à titre d’examinateur externe dans plusieurs universités danoises. Au début de sa carrière, il a travaillé comme chercheur au sein d’USC Robotics Labs (Californie du Sud) ainsi que d’AIST à Tokyo. Au cours de ses études en informatique, physique et multimédia à l’Université d’Aarhus au Danemark, il s’est aussi spécialisé en robotique, devenant même champion du monde dans sa discipline favorite, le robot-football, en 1998.

 Retrouvez-le sur Twitter : @Esben_UR

Annonces

CEBIT GPO 350x200

Annonces

AIP18 banner300x250

Le magazine digital

Découvrez un extrait de notre édition spéciale Gestion de la mobilité et commandez votre version numérique intégrale pour 10 euros TTC

Capture d’écran 2018-04-04 à 09.56.15.png

Extrait de l'édition spéciale Gestion de la Mobilité en entreprises

 

Découvrez un extrait du dernier numéro et demandez votre version numérique intégrale pour 10 euros TTC

MAG DIGITAL lire EXTRAIT GPO 100-300-250 pix.jpgExtrait du dernier numéro

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour pouvoir feuilleter gratuitement et intégralement le prochain numéro

   je m inscris test

Connexion

Devenir membre de GPOMag.fr vous permettra de bénéficier de nombreux avantages réservés uniquement aux membres : Recevoir l'édition digitale mensuelle, Feuilleter les cahiers thématiques et les télécharger gratuitement, Feuilleter gratuitement les derniers numéros de l'année en cours, Télécharger le planning rédactionnel pour connaître les sujets de la Rédaction à venir.

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.