Comment assurer la disponibilité de vos services en ligne

Comment assurer la disponibilité de vos services en ligne

Évaluer cet élément
(0 Votes)

L’activité de l’entreprise connectée dépend de la disponibilité des réseaux de télécommunication, des applications et des services en ligne. Leur disponibilité est aussi indispensable à leur activité que l’électricité. En leur absence, l’impact est immédiat : les sites et services web de l’entreprise ‘disparaissent’, les activités des clients, partenaires et collaborateurs de l’entreprise sont paralysées. Si le problème persiste, il devient préjudiciable pour l’image de l’entreprise et pour ses relations avec sa clientèle.

Le chiffre d’affaire peut donc être impacté, mais l’entreprise peut non seulement souffrir d’un manque à gagner mais aussi d’une perte de clientèle et éventuellement de coûts supplémentaires pour la reconquérir.

La menace principale qui pèse sur la disponibilité des services en ligne à laquelle toute entreprise peut être confrontée est l’attaque dite par déni de service ou attaque DDoS (Distributed Denial of Service). Cette attaque arrive par la connexion internet et son objectif est de rendre la connexion internet de l’entreprise ou les serveurs informatiques qui lui sont reliés inopérants : le ‘service’ internet ne peut donc plus être rendu d’où l’appellation attaque par déni de service. L’opérateur de ce service : le fournisseur de l’accès internet, l’hébergeur du serveur informatique, du site web… est évidemment partie prenante de la mise en place d’une protection anti-DDoS efficace.

La protection contre les attaques DDoS nécessite d’en comprendre les mécanismes de lancement et d’exécution, leur fréquence et leur complexité ou tout simplement de savoir si une attaque similaire a déjà eu lieu. Les attaques sont souvent différentes mais aussi ‘cousines’ les unes des autres et présentent des similitudes ! Ces informations de base permettent de caractériser l’attaque et de mettre en place une défense efficace.

La rapidité de détection des attaques est cruciale !
La vitesse de détection des attaques DDoS est la première qualité requise pour une bonne solution de défense anti-DDoS car elle est fondamentale pour neutraliser les attaques avant que les services internet ne soient impactés. Le choix de mettre en place une défense anti-DDoS est lié au risque encouru : la visibilité sur internet, la criticité du service vont décider de sa mise en place. Le choix de la technologie décidera de son efficacité. Faut-il opter pour l’approche cloud aujourd’hui proposée par votre fournisseur d’accès internet ? Faut-il exploiter une nouvelle fonctionnalité d’un firewall ou d’un load balancer ? Ou bien faut-il préférer une protection anti-DDoS spécifique adaptée à vos services internet, automatisée et managée par votre ISP ou votre service informatique ?

Quelles sont les différences et en quoi est-ce important ?
L’an dernier, nous avons vu des attaques massives qui ont fait les gros titres de la presse mais aussi des millions d’attaques qui ont ciblé les applications des entreprises. Aujourd’hui, les attaques DDoS frappent simultanément des cibles multiples : capacité de l’accès internet, applications web, infrastructures de sécurité existantes : firewalls réseau ou applicatifs web, systèmes de prévention d’intrusion [IPS], load balancers…. Ces attaques ont utilisé une combinaison de méthodes et de tactiques de diversion afin de déjouer les défenses.
Les attaques massives doivent être traitées au plus près de leur source et ce sont donc les fournisseurs de connexions internet qui s’en chargent.
Les millions d’attaques moins intenses, plus sournoises et complexes qui visent des applications et des équipements de sécurité périphérique existantes - souvent simultanément - sont le mieux neutralisées au plus proche du site de l’entreprise.

Les équipements de sécurité traditionnels IPS, firewalls et autres sont des éléments essentiels d’une stratégie de défense à plusieurs niveaux. Ils sont conçus pour résoudre des problèmes de sécurité foncièrement différents de ceux traités par les produits spécialisés de détection et de neutralisation des attaques DDoS. Les IPS, par exemple, bloquent les tentatives d’intrusion ayant pour objet le vol de données. Pour leur part, les firewalls appliquent des règles de sécurité afin d’interdire tout accès non autorisé aux données. Tandis que ces solutions de sécurité répondent efficacement aux questions d’intégrité et de confidentialité des données ils ne traitent pas efficacement les attaques DDoS. S’ils sont utilisés seuls ils sont inopérants contre les attaques massives qui vont saturer les connexions internet en amont de l’entreprise. Si la défense contre les attaques massives en amont est en place ces équipements ne sont pas non plus adaptés pour lutter contre les attaques applicatives et sont même une cible en raison de leur technologie.

Pourquoi une solution de neutralisation DDoS intelligente est-elle nécessaire ?

Les solutions de neutralisation DDoS intelligentes (IDMS) comme celles d’Arbor sont conçues spécifiquement pour lutter contre les attaques DDoS elles :

- sont insensibles aux attaques DDoS au contraire des équipements de sécurité classiques.
- sont capables de lutter contre une grande variété d’attaques DDoS, grâce à des séries de contre-mesures automatisées.
- peuvent être déployées n’importe où car non intrusives et virtualisées, ce qui est un gage de polyvalence et d’évolutivité nécessaire face à l’augmentation constante de la fréquence des attaques DDoS.
- sont capables de lutter contre les attaques de grande envergure, déployées chez les fournisseurs d’accès ou en service cloud ce qui est fondamental face à l’augmentation constante de l’ampleur des attaques DDoS
- fournissent des informations en temps réel sur les défenses misent en œuvre et l’évolution des attaques durant leur traitement, un must pour gérer la cellule de crise en cas d’attaque majeure
- sont automatiques pour raccourcir les temps de détection de mise en route du traitement des attaques et pour adapter la défense à l’attaque détectée
- capable de démarrer automatiquement le traitement des attaques non seulement sur le site de l’entreprise mais aussi, en fonction du contrat de service, chez le fournisseur d’accès internet ou dans le service cloud.

L’automatisation de la défense contre les attaques DDoS permet de commencer le traitement de l’attaque très rapidement et de mettre en place une réponse adaptée à n’importe quel moment. Cela permet donc une efficacité accrue et élimine la contrainte de la disponibilité de personnel spécialisé à tout instant.

Le succès du traitement des attaques DDoS commence par la mise en place des solutions technologiques appropriées mais ne s’arrête pas là. A un moment ou à un autre, même si de nombreux aspects de la défense DDoS sont automatisés, l’être humain joue un rôle essentiel dans la réponse et la protection dans son ensemble. Les équipes de sécurité doivent être préparées à reconnaître les menaces et à y réagir sans la moindre hésitation. Cette préparation est indispensable au développement de « réflexes organisationnels » afin d’accélérer la réponse aux incidents sous le feu d’une attaque.

Trois questions fondamentales à se poser pour se défendre contre les attaques DDoS :

• Disposez-vous d’un plan de réponse aux incidents DDoS ?
• Connaissez-vous la procédure d’escalade au sein de l’entreprise, auprès des équipes responsables des réseaux, applications et services susceptibles d’être victimes d’une attaque ?
• Disposez-vous d’un plan de communication concernant les questions de réglementation ou de conformité, à destination de vos clients, investisseurs et partenaires ?

Il est difficile de faire face à la violence d’une attaque si vous n’y êtes pas préparé. Une pratique de la réponse aux incidents est essentielle pour une neutralisation rapide et efficace des attaques. Ne pas tenir compte de l’aspect humain critique de la défense DDoS peut être tout aussi catastrophique pour votre entreprise que de choisir la mauvaise solution.

Par Eric Michonnet, Directeur Régional Europe du Sud, Europe centrale et Afrique du Nord Arbor Networks






Lu 565 fois Dernière modification le mercredi, 29 novembre 2017 09:14

Le magazine digital

Découvrez un extrait du dernier numéro et demandez votre version numérique intégrale pour 10 euros TTC

Capture d’écran 2018-06-18 à 18.52.01.pngExtrait du dernier numéro

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour pouvoir feuilleter gratuitement et intégralement le prochain numéro

   je m inscris test

 

Découvrez un extrait de notre édition spéciale Gestion de la mobilité et commandez votre version numérique intégrale pour 10 euros TTC

Capture d’écran 2018-04-04 à 09.56.15.png

Extrait de l'édition spéciale Gestion de la Mobilité en entreprises

Connexion

Devenir membre de GPOMag.fr vous permettra de bénéficier de nombreux avantages réservés uniquement aux membres : Recevoir l'édition digitale mensuelle, Feuilleter les cahiers thématiques et les télécharger gratuitement, Feuilleter gratuitement les derniers numéros de l'année en cours, Télécharger le planning rédactionnel pour connaître les sujets de la Rédaction à venir.

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.