Risques : à quoi font face les TPE-PME françaises ?

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les TPE-PME françaises ont eu d’excellents résultats ces dernières années, dont une augmentation moyenne de leur chiffre d’affaires de + 2,3 % en 20171. Mais la croissance ne doit pas laisser place à l’insouciance. Car, à l’instar des ETI, les TPE-PME doivent faire face à des enjeux inhabituels.

L'échelle des risques et la maturité par rapport à ces dangers sont différentes mais les PME sont soumises à une diversité de risques comparable à celle des ETI ou des grandes entreprises. Ce qui inquiète le plus les TPE-PME sont, pour 45 % d’entre elles2, les risques liés aux réglementations et à la mise en conformité. Arrivent ensuite les risques financiers (évolutions des taux de change et risques sur devise, bulles financières, risques de crédit…) et de responsabilité des dirigeants (mise en cause pour faute de gestion…), à égalité avec 38 %. Ces résultats n’ont rien d’étonnant. Les réglementations et le respect de ces dernières sont la priorité des TPE-PME. La moindre évolution de la législation du travail ou du cadre normatif de leur activité peut bouleverser toute l’entreprise, là où une entreprise de taille supérieure a généralement le temps, les ressources et les compétences pour adapter ses activités aux législations.

Le dirigeant, homme-clé de l’entreprise

L’identité de nombreuses TPE-PME est indissociable de leur dirigeant ; 70 % d’entre elles sont des entreprises familiales. Celui-ci a un pouvoir bien plus élevé et son impact décisionnel est plus grand que chez une ETI, où des conseils et autres garde-fous sont en place. Les risques d’image et d’e-réputation (32 %) augmentent donc de facto (Vs 21 % chez les ETI).

Le capital humain étant proportionnellement plus important dans une plus petite entreprise, mécaniquement, les risques liés aux Ressources Humaines sont élevés (27 %).

Un retard encore trop prononcé sur les nouvelles technologies

L’utilisation des nouvelles technologies (digitalisation, IA, objets connectés, big data, robotisation…) est devenue incontournable pour les entreprises. Les TPE-PME françaises tardent à se les approprier. Elles ne sont qu’entre 14 % et 24 % à les utiliser ou à y investir, selon les technologies.

Etonnamment, les évolutions technologiques n’aggraveraient pas les menaces selon les TPE-PME. Elles restent, en effet, très orientées vers le risque de ralentissement économique (54 %), les évolutions réglementaires (45 %) et l’intensification de la concurrence (42 %).

Se familiariser avec les nouvelles technologies est pourtant le meilleur moyen de se prémunir des dangers associés, comme les cyber-attaques et la fuite de données. Or, seulement 49 % des TPE-PME se sentent capables de gérer ces cyber-attaques, par exemple. Et lorsqu’elles identifient les conséquences d’une attaque cyber, elles redoutent en priorité la perte de clients (62 % d’entre elles).

L’assureur, un partenaire très attendu, notamment en matière d’accompagnement dans les technologies

Face à ces menaces, familières comme nouvelles, les assureurs restent un recours de choix pour les TPE-PME. Elles sont majoritaires à considérer l’assureur comme un moyen utile de gérer ces différents risques ou d’en diminuer les impacts. Les risques technologiques (risque Cyber, ruptures technologiques, intelligence artificielle, etc.) sont notamment un domaine où les assureurs devraient concentrer leurs efforts et leurs innovations sur les prochaines années, selon elles. Sur le risque cyber, en particulier, ces entreprises attendent de la part de leur assureur une assistance 24h/24h et 7j/7j, en cas de crise.

Par Nadia Côté, Présidente de Chubb France

1 Bilan 2017 des TPE-PME françaises
2 Baromètre des Risques Emergents 2019. Ce rapport a été élaboré par Chubb France, en collaboration avec To Luna, société d’enquêtes en ligne française et réalisé durant l’été 2018, auprès d’un échantillon de 391 cadres dirigeants d’entreprises dont 190 de TPE/ PME et 201 d’ETI

Lu 125 fois

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour pouvoir feuilleter gratuitement et intégralement le prochain numéro

   je m inscris test

 

 

Vient de paraître notre édition de juin 2019 de GPO Magazine. Découvrez un extrait et demandez votre version numérique intégrale pour 10 euros TTC 

MAG DIGITAL lire EXTRAIT GPO103-300-250pix.jpg

Extrait du dernier numéro

Découvrez notre édition spéciale Gestion de la Mobilité en entreprises et commandez la version numérique pour 10 euros TTC

Capture d’écran 2019-03-14 à 16.25.08.png

Extrait de l'édition spéciale Gestion de la mobilité 

Connexion

Devenir membre de GPOMag.fr vous permettra de bénéficier de nombreux avantages réservés uniquement aux membres : Recevoir l'édition digitale mensuelle, Feuilleter les cahiers thématiques et les télécharger gratuitement, Feuilleter gratuitement les derniers numéros de l'année en cours, Télécharger le planning rédactionnel pour connaître les sujets de la Rédaction à venir.

 

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.