Imprimer cette page

Comment la crise sanitaire replace l’humain au cœur de l’entreprise

Évaluer cet élément
(1 Vote)

La crise sanitaire liée au Coronavirus a eu des répercussions majeures sur l’économie mondiale entraînant une forte récession au premier semestre 2020 et de nombreuses faillites à travers le monde. Cette situation inédite nous pousse à remettre en question nos modes de travail et jusqu’à nos habitudes de vie.

Les attentes envers les pouvoirs publics sont grandes pour faire souffler le vent du changement, mais celui-ci viendra également de l’implication de chacun et notamment des dirigeants d’entreprise dans l’amélioration des procédures de travail. Le digital a montré la voie mais il reste le plus important : replacer l’humain au cœur des processus.

La digitalisation ne peut fonctionner qu’avec une stratégie

La crise sanitaire a amené deux types de réaction bien différentes de la part des entreprises : certaines se sont repliées sur elles-mêmes, se raccrochant à leurs pratiques du « monde d’avant », tandis que d’autres en ont profité pour repenser leur approche digitale. Un choix bienvenu à l’heure où l’on parle du « monde d’après » et de la nécessité pour les entreprises de se réinventer et de faire plus de place au digital pour un meilleur confort des salariés.

VisioconferencePour y parvenir, il est indispensable d’accompagner le changement en interne et d’aider les collaborateurs habitués par exemple au « rendez-vous client » à utiliser des live chat, la signature digitale, etc. Certaines entreprises avaient amorcé le virage digital sans grand succès, la faute souvent à un manque de vision. Or, la vision est indispensable pour faire adhérer ses équipes au projet.

Cependant, le confinement a montré à nombre de personnes - dirigeants, managers et salariés - que le digital fonctionnait et avait tout à fait sa place dans une organisation. On a ainsi vu des entreprises mettre en place des rendez-vous en visio, des Webinars, des signatures de contrat électroniques ou encore un suivi des clients personnalisé malgré la distance. Qu’est-ce qui a changé par rapport à l’avant-Covid ?

Les entreprises doivent accompagner leurs collaborateurs

À l’annonce du confinement, beaucoup d’entreprises ont dû s’adapter en quelques jours seulement mais ont aussi dû faire face à certaines difficultés organisationnelles et parfois un manque de compétences numériques, aussi bien de la part des dirigeants que des salariés. Malheureusement, on a tendance à penser que la transformation digitale de l'entreprise nécessite simplement de maîtriser certains outils et technologies. Or, la digitalisation passe par 20 % de technologie et 80 % d’humain.

Durant le confinement, une grande partie de la population a appris à utiliser les outils de visioconférence, les Chats, la connexion en VPN à son poste de travail. En revanche, ce qui pêche le plus est la posture propre à réussir une transformation digitale à tous les niveaux de l'entreprise : du management à la fonction RH, de la fonction commerciale au service marketing, de la communication aux équipes projets. La transformation digitale c'est avant tout de l'humain et c'est bien sur ce volet et plus largement sur le volet organisationnel que les entreprises doivent investir.

Si cette crise est amenée à se prolonger, les conséquences sur la vie quotidienne deviendront de plus en plus importantes. Chaque crise importante étant le déclencheur de changements profonds dans la société, il y a fort à parier que la Covid-19 va amener les entreprises à repenser leurs façons de faire, aussi bien dans l’organisation et les outils que dans le management.

La première transformation digitale avait déjà poussé les entreprises à évoluer, cette nouvelle digitalisation post-Coronavirus devrait encore accélérer le processus. Pour survivre, elles devront anticiper les changements, accélérer leur transformation et faire confiance à leurs équipes pour innover de façon continue. Pour les managers, cela se traduit par moins de rigidités et de certitudes, davantage d’humilité et d’empathie et surtout une écoute active et de la confiance envers les personnes sous leur responsabilité. Il faudra ainsi se préparer à gérer de plus en plus de situations inattendues en faisant preuve de transparence et de stabilité émotionnelle pour donner du sens à chaque action.

Gaelle Fechant GarnierUn retour à l’humain indispensable donc, et des entreprises où dirigeants et salariés devront faire preuve de solidarité et de confiance mutuelle pour avancer ensemble dans un monde encore flou à l’heure actuelle.

Par Gaëlle Féchant-Garnier, Directrice développement de VISIPLUS Academy

Lu 5579 fois Dernière modification le vendredi, 26 juin 2020 10:54

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.