3067 EXTERNAL BANNER 2023 100x200 Adobe CTT 1000x200 W7

Patrick Brébion

Patrick Brébion

Les outils de SIRH – Système d'Information des Ressources Humaines – s’implantent de plus en plus dans les entreprises. Cette informatisation dépasse largement la paye pour inclure la quasi-totalité des activités RH, du recrutement à la gestion des temps en passant par celles des compétences, de la formation ou encore des carrières.


Selon la Fédération Nationale des Tiers de Confiance (FNTC), 200 millions de bulletins de paie imprimés sont remis ou envoyés chaque année aux salariés.  Pour ces bulletins, comme pour les autres documents RH, le coup le pouce « virtuel » a été légal. L'article 26 de la « loi n° 2009-526 du 12 mai 2009 de simplification et de clarification du droit et d'allègement des procédures » modifie le Code du Travail et institue la possibilité pour les entreprises de mettre en place le bulletin de paie dématérialisé. Une réglementation qui laisse au salarié la possibilité d'opter pour le bulletin de paie papier, et qui pose quelques questions. Que se passe-t-il pour l'employé lorsqu'il quitte son entreprise ?


Suivre les colis à la trace

Publié dans Gestion 07 mai 2012

Contrairement au courrier, plusieurs prestataires proposent l'acheminement des colis. Et rivalisent, du suivi en temps réel au bilan carbone, pour faire la différence.

Comment envoyer douze colis de 15 kg en France aux meilleures conditions ? Contrairement au courrier, de nombreux prestataires proposent cet acheminement. À côté de La Poste - via Colissimo pour la voie postale et de Chronopost pour les envois express - se trouve Exapaq, une filiale de La Poste, via Geopost, spécialisée dans les colis de moins de 30 kg. « Nous travaillons main dans la main avec les autres filiales de La Poste », assure Maud Bursztyn, en charge des relations presse chez Exapaq.


Réorganiser son service courrier

Publié dans Gestion 05 septembre 2012

La banalisation du numérique comme la situation économique se conjuguent pour favoriser la recherche d'économies.
Quelques pistes pour réorganiser efficacement son courrier...

Pourquoi réorganiser son service courrier ? Les raisons sont multiples. Economiques bien sûr, pour limiter les coûts des envois dans un contexte toujours plus concurrentiel. Mais, beaucoup plus largement, les motivations sous-jacentes à la réorganisation du service courrier sont souvent l'occasion de repenser l'organisation de l'entreprise. Par exemple, la numé­risation de courriers dès leur arrivée dans l'entreprise - notamment de bons de commande, de factures, de bulletins d'adhésion - facilite le traitement des informations et se traduit souvent par des gains en termes de rapidité de traitement.


Souvent inclus dans les frais généraux, l'affranchissement des courriers est un poste de dépense inévitable et pas toujours indolore. Des solutions existent pour en limiter leurs coûts.

"Le contrat de location et d'entretien d'une machine à affranchir ne représente souvent que 5 à 10 % du coût total des envois postaux", assure Stéphanie Karsenty, directrice marketing chez Pitney Bowes. Les envois représentent la majeure partie du reste. De plus, « les entreprises préfèrent souvent négocier sur le montant de la machine plutôt que d'optimiser leurs dépenses postales », ajoute Stéphanie Karsenty. Si le discours des fournisseurs pousse, bien sûr, à la consommation, les moyens d'économiser et de mieux suivre ces dépenses sont bien réels.
En effet, les technologies sont plus matures et les opérateurs proposent de nouvelles offres commerciales. Six idées à creuser pour optimiser ce poste.


pub
Tout pour l'entreprise à prix discount

Dans le contexte économique actuel, externaliser une plus grande partie de ses activités peut devenir tentant. La quasi-totalité de ces dernières est désormais concernée, grâce aux évolutions technologiques et informatiques notamment.

Sous-traitance, externalisation et maintenant BPO - Business Process Outsourcing : qu'est-ce qui explique ces nouvelles tendances ? Si la sous-traitance ne date pas d'hier, plusieurs raisons motivent sa croissance.
Sur le plan financier d'abord et dans le contexte économique actuel, les prestataires proposent, du moins en théorie, des coûts de production moins élevés que les entreprises parce qu'ils restent spécialisés dans un seul domaine. Ce qui leur permet de mutualiser les coûts d'infrastructure et de ressources humaines au bénéfice de leurs clients. Toujours lié à des motivations financières, le recours à l'externalisation évite aussi d'embaucher directement et donc d'augmenter la masse salariale et les effectifs. Un argument auquel bon nombre d'entreprises sont sensibles aujourd'hui. La logique sous-jacente peut consister également à se re­centrer sur son métier de base. Mais si l'actualité économique met ces arguments en exergue, elle ne suffit pas à expliquer la montée en puissance de ces pratiques.


Courrier, s'affranchir des surcoûts

Publié dans Gestion 09 janvier 2012

 Mieux gérer son courrier peut non seulement générer des économies mais aussi améliorer sa relation client. Pour répondre à ces besoins, les acteurs du marché proposent une panoplie matérielle, logicielle et de services.

La gestion du courrier représente 7 % des coûts de production », selon Stéphanie Karsenty, directrice marketing des deux entités GMS & DMT de Pitney Bowes. L'optimi­sation de ce poste concerne les entreprises de toute taille. « À partir de 10 à 15 courriers par jour, investir dans une machine de mise sous plis peut être rentable pour une PME ou une TPE », assure Stéphanie Karsenty. À l'autre bout de la chaîne, les grandes entreprises ont également intérêt à optimiser la gestion du courrier.


Urgence sur le SEPA

Publié dans Finance 03 octobre 2013

À partir du 1er février 2014, l’Europe impose à toutes les entreprises la norme Sepa pour les prélèvements et virements. Une contrainte à prendre rapidement en compte pour éviter tout risque. État des lieux.

Le 1er février prochain, le Sepa - Single Euro Payments Area ou espace unique de paiement en euros - deviendra une obligation pour tous. Les prélèvements et les virements bancaires devront respecter les spécifi­cations de cette norme européenne. Le Sepa a pour objet global de créer une nouvelle gamme de moyens de paiement communs incluant les mêmes conditions dans l'ensemble de la zone euro. « Il s’agit d’une uniformisation des moyens de paiement en Europe », résume Joël Quéré, directeur business développement d’Athic. Selon la Caisse des Dépôts et Consignations, grâce à cette norme, la zone euro devient une zone domestique de paiement. Le Sepa se concrétise par une nouvelle identification bancaire, par une normalisation des dates de valeur à J+1 après réception de fonds pour les tous les mouvements internes à l’Europe et par des modifications dans les informations accompagnant les virements et prélèvements. Il s’agit notamment d’une extension de zones de libellés pour décrire, par exemple, les motifs de virement, et faciliter l'imputation. « Des gains en termes de lisibilité », illustre une banquière de la Caisse des Dépôts.


Le private equity en question

Publié dans Finance 20 novembre 2012

Dans le contexte économique actuel, financer son entreprise par le private equity ou capital-investissement reste une alternative. Décryptage...

En 2011, les actifs gérés par le capital-investissement ont grimpé de 9 % à 3 000 milliards de dollars (source LaTribune.fr). Une croissance étonnante dans le contexte économique. A contrario, pour Thierry Dartus, directeur Transaction Advisory Services chez Grant Thornton, un cabinet d'audit et de conseil, la situation est nettement moins rose aujourd'hui : « On constate un net retrait des levées de fonds et une contraction des volumes. Le nombre d'entreprises qui bénéficient de ce type d'investissements reste, par contre, à peu près le même ». Et d'expliquer cette morosité, entre autres raisons, par les « nouvelles instructions fiscales » décidées par le gouvernement actuel. Une crainte à priori non justifiée. Le budget 2013 devrait maintenir l'exonération fiscale au taux de 50 % pour les ménages assujettis à l'ISF qui investissent dans les PME. Les raisons tiennent davantage à la frilosité des investisseurs. Un rapport* de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris dresse un état des lieux plus nuancé. Il constate que le nombre d’entreprises faisant appel au capital-investissement reste assez modeste. Il se chiffrait à 1 685 entreprises en 2010. Les rapporteurs attribuent cette relative faiblesse à la focalisation sur les entreprises innovantes. Le même rapport estime que le capital-investissement « ne couvre donc pas les besoins de la grande masse des entreprises en manque de fonds propres ».


> Everial
La dématérialisation rend les entreprises plus productives

La dernière génération de logiciels de reconnaissance de factures automatise le versement des informations dans la comptabilité. Les offres en ligne évitent l'investissement.

Longtemps, les solutions logicielles destinées à automatiser le traitement des factures fournisseurs restaient réservées aux grandes entreprises, ou au minimum, aux PME fortunées. Les raisons ? D'abord le coût total pour la licence et la maintenance, la journée de paramétrage, l'intégration avec les logiciels de comptabilité. Mais aussi, une certaine rigidité des logiciels limitait la reconnaissance aux mêmes types de factures. Il fallait d'abord paramétrer l'outil pour reconnaître tel ou tel type de facture. Tout nouveau type de facture, et donc par exemple tout nouveau fournisseur, impliquait de paramétrer à nouveau l'outil. Pour obtenir un retour sur investissement visible, en terme de temps de traitement, investir dans ce type de solution supposait donc d'avoir un nombre limité de fournisseurs et que ces derniers envoient un nombre important de factures. Évolution technologique oblige, la dernière génération d'outils a dépassé ces limites. Reste à trouver la solution adaptée aux besoins de chaque entreprise.


Page 3 sur 4

Annonces

Air France Banniere Bluebiz 300 250

Le magazine digital

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour feuilleter gratuitement le prochain numéro

inscrit.png   

Vient de paraitre en Novembre 2022
GPO MAGAZINE N°110
Recevoir la version PRINT en cliquant ici
Recevoir la version NUMÉRIQUE en cliquant ici

Extrait GPO 110.png

Paru en octobre 2022
SPÉCIAL TRANSFORMATION DIGITALE

Capture d’écran 2022-10-04 à 12.03.52.png

Paru en Juin 2022
SPÉCIAL FINANCE

 Capture d’écran 2022-07-01 à 12.43.09.png 

 

Livres Blanc et E-book

Toutes les solutions IT pour pouvoir moderniser ses infrastructures
Pour répondre aux défis de compétitivité, de cybersécurité, de performance opérationnelle et d’urgence climatique, les…
Les clés pour réussir l’intégration de la signature électronique au sein de son organisation !
Au travers de son livre blanc consacré à « La signature électronique et son intégration…
Comment passer à la facture électronique ?
En permettant un traitement automatisé et sécurisé, la facture électronique facilite la comptabilité des factures…
Cinq étapes pour améliorer l'expérience client grâce à l'Intelligence Artificielle
Les centres de contact sont une source importante d'informations sur les clients. Ils peuvent en…
Accélérer la transformation digitale de la comptabilité fournisseurs
Les équipes comptables se doivent d’engager leur transformation digitale pour éliminer les travaux de saisies…
Plus de livres blanc

Webinaires

Comment faire prospérer son entreprise dans la conjoncture actuelle ?
Pour accompagner les entreprises au plus près de leurs préoccupations, les experts de KPMG, Crédit…
Comment aborder la fin du « quoi qu’il en coûte » ?
Symboles du « quoi qu'il en coûte » comme réponse au Covid-19, les prêts garantis…
Comment simplifier la réservation hôtelière ?
Et si le voyage d’affaires devenait aussi simple que le voyage loisir ? Pour permettre…
Comment offrir une expérience client digne de Netflix grâce à l’Intelligence artificielle ?
Plus que jamais les entreprises se doivent d’offrir à leurs clients un expérience fluide, remarquable…
Comment renforcer l’agilité de ses applications de gestion avec Oracle Cloud ?
Toute entreprise, quel que soient sa taille, son métier ou ses activités, fait aujourd’hui face…
Plus de webinaires

Connexion

Devenir membre de GPOMag.fr vous permettra de bénéficier de nombreux avantages réservés uniquement aux membres : Recevoir l'édition digitale mensuelle, Feuilleter les cahiers thématiques et les télécharger gratuitement, Feuilleter gratuitement les derniers numéros de l'année en cours, Télécharger le planning rédactionnel pour connaître les sujets de la Rédaction à venir.

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts