La croissance du e-commerce passe par la livraison

La croissance du e-commerce passe par la livraison

Évaluer cet élément
(2 Votes)

Dans le domaine du e-commerce, après les modes de paiement, c’est désormais la livraison qui connaît une véritable révolution. Les géants de la vente en ligne ont initié le mouvement en multipliant les modes de livraison proposés aux cyberacheteurs. Pour ces derniers, le choix et la qualité de la livraison sont même devenus le principal critère de choix d’un commerçant, avec le paiement.

Bonne nouvelle, selon les chiffres de la Fevad, le chiffre d’affaires du commerce en ligne ne cesse de progresser avec une hausse de 14,3 % en 2017, année qui avait déjà connu une augmentation de 20,5 % par rapport à 2016. Un insolent taux de croissance à deux chiffres qui se poursuit tant l’habitude est prise désormais de commander ses achats en ligne, via son ordinateur et, de plus en plus avec son mobile. Ainsi, 37,5 millions de Français achètent désormais chaque année sur Internet. Et surtout de plus en plus : 33 transactions en moyenne dans l’année pour un montant global de 2200 euros.

Un marché toujours porteur

Toujours selon la Fédération du E-commerce et de la Vente à Distance, 505 millions de colis ont été expédiés en 2017 en France, marquant une progression de 10,5 % par rapport à 2016. Parallèlement, le nombre de sites marchands actifs ne cesse d’augmenter lui aussi. La Fevad recense 182 000 sites marchands actifs en 2018, alors qu’il y en avait seulement 14 500 en 2005. Toutefois les poids-lourds du secteur continuent de se tailler la part du lion : 5 % des sites marchands réalisent à eux seuls 87 % du chiffre d’affaires du secteur qui s’est élevé à 81,7 milliards d’euros en 2017. Si les mastodontes parviennent à maintenir leur emprise sur le marché de la vente en ligne, c’est aussi parce qu’ils font la course en tête en matière de livraison. D’autant que, le cyberconsommateur est aujourd’hui plus attentifs aux conditions de livraison comme aux moyens de paiement.

Une course contre la montre

Pour satisfaire le consommateur, les leaders de la vente en ligne mènent une course effrénée pour proposer des livraisons toujours plus rapides. Pour ces sites marchands, la livraison au lendemain est déjà du passé. Par exemple, depuis cet été, Cdiscount, deuxième cybermarchand en France derrière Amazon, propose depuis juin une livraison en 30 minutes sur Paris. Une réponse face à l’ogre américain qui propose pour sa part des livraisons dans l’heure. Dans le domaine de la livraison rapide, des start-up rivalisent d’imagination en proposant, par exemple, « la livraison collaborative » : dans ce cas, c’est un consommateur allant faire ses propres courses dans un magasin qui vous apportera à domicile ce que vous aurez acheté sur une application. Autre exemple, celui du français Shopopop qui propose à des « particuliers-livreurs » de rentabiliser leurs déplacements en profitant d’un trajet déjà prévu pour livrer une commande au tarif de 5 à 50 euros par livraison. Une sorte d’uberisation de la livraison rapide qui a déjà séduit 30 000 utilisateurs inscrits sur la plateforme ainsi que 300 commerçants partenaires. Aux États-Unis, Amazon peut déjà livrer ses abonnés Prime, le jour même, directement dans le coffre de leur voiture. Il suffit que ces derniers possèdent un modèle de voiture compatible, sachant que cinq grands constructeurs automobiles ont déjà passé un accord avec le géant américain. Autre exemple, celui de la livraison de colis par des drones est aussi une réalité.

Une solution pour tous les e-commerces

Les sites marchands moins importants ont-il les moyens financiers de rivaliser avec les grands du secteur sur le terrain de la livraison ? Certainement, mais à conditions d’évoluer. Ceux qui continuent à gérer eux-mêmes la gestion des colis et des envois avec un transporteur unique risquent de manquer de réactivité dans les expéditions et de mécontenter leurs clients. Selon une étude récente menée par Zetes, un spécialiste de logistique, 78 % des clients déclarent qu’ils ne feront plus appel à un commerçant après trois livraisons tardives ou incomplètes. D’autre part, 50 % des cyberacheteurs abandonnent leur panier parce que les options de livraison proposées ne répondent pas à leurs besoins. Pour ces sites marchands, la solution passe notamment par des plateformes qui leur permettent de comparer les offres des transporteurs tout en élargissant la palette des modes de livraison pour leurs clients. Cela permet de répondre aux problématiques de rapidité de livraison pour les clients qui préfèreraient, par exemple, payer plus cher pour être livrés le jour même ou le lendemain. Ce type de solution est également adapté pour répondre à tous les cas de figure, et notamment à la demande croissante pour la livraison en point relais ou en magasin. « Chez Upela nous avons travaillé à une solution, un comparateur d’offres et de prix, qui permette à tous les commerçants en ligne, quels que soient leurs volumes de ventes, de pouvoir accéder au même niveau d’offre », explique Philippe Boulay, CEO de Upela, plateforme spécialisée dans l’optimisation des expéditions de plis, colis ou palettes. Grâce à un système simple de connecteurs « plug and play » s’insérant directement sur le CMS utilisé ou la plateforme de marketplace, le vendeur en ligne peut proposer à ses clients aussi bien la livraison rapide que le dépôt en points relais, voire même dans certaines villes, la livraison par coursier. L’internaute peut ainsi bénéficier, même sur un site marchand moins important, des mêmes modalités de livraison proposées par un leader de la vente en ligne.

Dernier point, la satisfaction client passe désormais autant par la qualité du produit que celle de la livraison. Un client mécontent suite à une livraison tardive ou non conforme le fera savoir sur internet. Or, 70 % des e-acheteurs consultent régulièrement les avis clients avant d’effectuer leur achat... 

Réorganiser les transports rapides

Jusqu’où ira la course aux délais de livraison ? Pour les professionnels du transport, il y a forcément des limites à poser. « C’est un constat mais le développement du e-commerce et la course aux délais réduits se traduisent pour les transporteurs par des camions dont le chargement est de moins en moins optimisé, donc des coûts plus importants », fait remarquer Dominique Féron. Ce transporteur à la tête d’une flotte d’une centaine de camions note également que le bilan carbone des livraisons de plus en plus rapide n’est pas très positif. Une solution se dessine avec le déploiement de « centre de consolidation urbains », où les colis sont acheminés puis regroupés avant livraison en ville, permettant ainsi de réduire le nombre de livraisons en optimisant les chargements et diminuer à terme le prix du transport de colis. Autre effet positif sur l’environnement, avec la diminution du nombre de tournées de livraisons en ville.

Lu 445 fois Dernière modification le lundi, 15 octobre 2018 09:47
Laurent Locurcio

Journaliste économique, il a notamment collaboré avec la presse spécialisée dont La Tribune, Le Point, Le Monde, LSA, Sport Eco, et bien entendu GPO Magazine. Il a également participé au lancement de titres de presse et a été rédacteur en chef  d’un important magazine d’entreprise. Auteur également de livres d’entreprises, il intervient aussi auprès d’étudiants en formation multi-médias.

Annonces

Le magazine digital

Découvrez un extrait du dernier numéro et demandez votre version numérique intégrale pour 10 euros TTC

Capture d’écran 2018-11-13 à 12.56.55.png

Extrait du dernier numéro

Inscrivez-vous à notre édition digitale pour pouvoir feuilleter gratuitement et intégralement le prochain numéro

   je m inscris test

 

Découvrez un extrait de notre édition spéciale Transformation Digitale et commandez votre version numérique intégrale pour 10 euros TTC

MAG DIGITAL Lire Extrait HS 2018 07 Tranfo digitale

Extrait de l'édition spéciale Transformation Digitale

Connexion

Devenir membre de GPOMag.fr vous permettra de bénéficier de nombreux avantages réservés uniquement aux membres : Recevoir l'édition digitale mensuelle, Feuilleter les cahiers thématiques et les télécharger gratuitement, Feuilleter gratuitement les derniers numéros de l'année en cours, Télécharger le planning rédactionnel pour connaître les sujets de la Rédaction à venir.

GPO Magazine

GPO Magazine, pour Gérer, Prévoir et Optimiser les ressources de l'entreprise est un magazine d'aide à la décision bimestriel, axé sur l'optimisation de la gestion d'entreprise, pour concrètement guider ses lecteurs dirigeants dans leurs réflexions stratégiques, leurs démarches opérationnelles, la gestion de leurs droits et dans le choix de leurs partenaires.

Une ligne éditoriale concrète et pertinente qui conjugue tendances, cas concrèts et témoignages, dossiers d'analyse, dossiers marchés, dossiers métiers, focus, point de droit, point international, point fiscal. Plus des " Avis d'Experts ".

Contactez-nous

Nos autres sites d'information

Twitter - Derniers posts

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.